Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 0:56
Maïwenn Livingstone
ft. Chloe Norgaard.

One night of the hunter. One day I will get revenge. One night to remember. One day it'll all just end, oh!
Ca faisait un moment que j'avais repéré le forum mais j'avais pas osé me lancer puis je l'avais oublié jusqu'à ce qu'Alessio vienne m’interpréter un magnifique chant de sirène. Donc, me voilà ici. J'ai passé des heures à parcourir les nombreux annexes   Et me voilà!  :mimi:
TA VIE AU QUOTIDIEN
ÂGE
24 ans
DATE DE NAISSANCE
06 Juin 1991
LIEU DE NAISSANCE
Glasglow
STATUT MATRIMONIAL
Jamais marié, toujours volage.
STATUT SOCIAL
Gosse de riche mais pas riche.
ORIENTATION SEXUELLE
Bisexuelle.
MÉTIER/OCCUPATION
Barmaid&Danseuse.
UN DÉFAUT MAJEUR
Fumeuse excessive.
UNE QUALITÉ MAJEURE
Observatrice.
CREDITS
Shiya
ton identité ingame
PSEUDO
PoisonIvy
TEAM
Gaia
ARME FAVORITE
Arbalète+Fouet

     
au quotidiendarwin's game
(▽)Maïwenn et Théotime Livingstone voit le jour le 06 Juin 1991, ce jour-là, le soleil tapait plutôt fort à Glasglow, Ecosse. Ce jour-là, fut aussi le jour où leur mère mourut. Leur père les blâma, il accusa deux enfants innocents d’avoir assassiné leur propre mère. Une mère qu’il n’aurait déjà pas la chance de connaitre, une mère sans qui ils grandiront. Une mère qui avait trépassé en leurs donnant la vie. Et un père qui ne les pardonna jamais.

(▽) Issu d’une famille riche, l’absence d’une mère ne fut pas un ‘’soucis’’ en soit. Leurs père fit bien de leurs trouver une gouvernante. Il n’avait pas le temps ni encore moins l’envie de s’occuper d’eux. Des assassins de sa femme bien aimée. Cette même femme qu’il trompait tout le quatre matin, cette même femme qui essuyait avec violence ses excès de colères. Oui, c’était bien l’hôpital qui se foutait de la charité ou je ne m’y connais pas.

(▽)Maï a grandi et s’est construit avec son frère jumeau. Ils faisaient tous ensemble. Ils faisaient leurs premiers pas, leurs premiers dessins, disaient leurs premiers mots et se prirent les premiers coups de leurs père et ses reproches ensemble. A deux, ils étaient invincibles.

(▽) Suite à de multiples coups et une violente chute dans les escaliers, Maïwenn,  à peine âgée de seize ans à l’époque tombe dans un coma. Coma dans lequel elle y reste plongée quatre longues semaines. Pas de dommages cérébraux majeurs disaient les médecins. Après cet accident, la jeune fille devint farouche, elle commença à être effrayée par le monde dans lequel elle vivait. C’est la raison pour laquelle, elle ne dénonça jamais son père, elle n’a jamais eu le cran.  

(▽)   Quand ils eurent 21 ans, ils mirent  enfin à exécution le plan qu’ils avaient mis en place depuis bien longtemps. Un jour où ils étaient fatigués de se prendre des coups, fatigués de devoir cacher leurs bleus, de souffrir la colère de leurs père. En réalité, c’était le plan de son frère. Vous vous doutez qu’après son incident, jamais, elle n’aurait  eu l’audace de monter un coup pareille. Et ce plan, il l’avait imaginé pour elle, pour la protéger de leur père.      

(▽)    Chicago, une grande ville. Il ne pourrait jamais les retrouver ici. Sans le sous, ils vécurent dans la rue. Autant dire que passer du confort d’une luxueuse villa à l’insanité des rues d’une grande ville comme celle-ci ne fut pas facile. Mais elle n’était pas toute seule, elle avait son frère avec lui et elle savait que tant qu’il serait là, tout irait bien. Très vite, ils se mirent à voler pour manger, entrer par effraction dans certaines maisons durant la journée pour prendre ne serait-ce qu’une petite douche. Oui, ça n’a pas été facile et bien heureusement, ils eurent de la chance de ne pas se faire chopper.      

(▽)     Après bien une année à vivre comme des moins que riens, à voler de la nourriture et des fringues ci et là, à prendre des douches clandestines pour ne pas puer la port quand ils se rendaient sur le lieux des nombreux jobs qu’ils cumulaient et parvinrent enfin à se prendre un appartement. Et bon, sans, ce fut sans nul doute le plus beau jour de leurs vie. Ce n’était pas très grand mais c’était leurs chez eux.    

(▽)     23 ans, elle n’était plus aussi farouche du monde qui l’entourait bien qu’elle n’en soit toujours pas une fervente admiratrice. Être sans domicile fixe pendant presque deux années entières de sa vie avait pour effet qu’elle s’en était accoutumé. La vie était une chienne, certaine personne était parvenue à la dompter, d’autres n’avait ou n’aurait cette chance. A quoi bon en faire tout un tintouin ? Elle jouissait de ce qu’elle avait, ce qu’elle et son frère avaient construit de la sueur de leurs fronts. Et pendant un temps, ils furent heureux. Il était enfin libéré des griffes de leurs père et vivait simplement leurs vies et franchement dire, ils furent vraiment heureux.    

(▽) Une rumeur, un nouveau jeu phénomène. Bien sûre qu’elle en avait entendu parler, elle travaillait au Starbucks à l’époque et des jeunes lycéens qui en parlaient, elle en avait vu passé des tas. Ca l’avait intrigué, elle s’était plu à les écouter raconter leurs exploits. C’était captivant, ça faisait peur et au fond, elle ne comprenait pas grand-chose. Les jeux vidéos, ça n’avait jamais été son truc bien qu’elle y jouait souvent avec son frère quand il lui demandait. Qu’est-ce qu’elle ne ferait pas pour lui ? Et quand le soir du trois juillet lui proposa d’y jouer, elle ne put refuser. Qu’est-ce qu’elle ne ferait pas pour lui ?

(▽) C’était violent, c’était grisant. Dans le jeu, je pouvais être tout ce que je n’étais pas réellement IRL. J’étais une sauvageonne, je pillais, je me battais et il m’arrivait même de blesser des gens ou même parfois de les tuer.  La première fois que j’ai brandi mon arc et que j’ai tiré dans la poitrine de cette jeune Caho, ça m’a réellement perturbé. Tant que je n’avais plus envie d’y retourner, c’était bien trop violent pour moi ! Théo ne cessait de me répéter que c’était le but même du jeu, se battre ou mourir. Et même si je n’avais pas eu envie de le croire, même si j’avais eus envie de camper sur mes positions. L’envie d’y retourner, le besoin d’y retourner était bien trop grande. Ce pouvoir grisant, cette sauvageonne que j’étais dans le jeu, cette famille qui me tendait les bras, ça me manquait. Je ne tenus que deux jours et c’est deux journées où j’ai crus mourir. J’avais besoin de ma dose, j’avais besoin d’y retourner, alors j’y suis retourné.  

(▽) Plus elle jouait, plus elle perdait prise sur la réalité. Le caractère et les aptitudes de Poison Ivy, son personnage IG déteignaient sur elle. Maï en venait à se méfier de son propre frère, elle évitait quelques sujets qui auraient pu lui servir à causer sa perte dans le Darwins Game. Comment est-ce qu’un jeu pouvait venir vous faire venir à vous méfier de votre propre frère jumeau ? Le Darwins Game avait ses mystères et ses raisons propres. Et elle comprit que c’était sa team avant tout, avant elle.  Le jour où il laissa un des membres de sa team lui transpercé la poitrine. Sa première mort dans le jeu, sa première vie qu’on lui arrachait. Elle le vécu comme une trahison. Elle lui attribua toute la faute, toute la douleur qu’elle ressenti quand elle fut éjecté du jeu, cette cicatrice immonde au dessus de son sein gauche qui la défigurait.    

(▽) C’était son frère, elle l’aimait plus que tout au monde mais elle ne pouvait pas s’empêcher de vouloir se venger. Elle voulait qu’il expérimente exactement ce qu’elle avait vécu. Et même s’il avait déjà expérimenté plusieurs fois la mort ultime et qu’il savait d’ors et déjà ce qu’on ressentait, elle voulait qu’il ressente ce qu’elle avait ressenti. Mais elle n’avait jamais voulu qu’il en meure pour de vrai ! Quand elle sorti du jeu, elle avait un mauvais pressentiment, ça la prenait au tripes mais et elle riait tout de même aux éclats quand elle alla trouver son frère dans sa chambre. « Sans rancunes, Théo ! », lui avait-elle dit tout en ouvrant la porte. Son rire était mort dans sa gorge quand elle l’avait vu étendu en travers de son lit, son téléphone portable dont la batterie s’était enlevé sur le plancher. Il se tenait la poitrine, là où elle avait logé sa flèche. Elle avait couru jusqu’au corps inerte de son frère pour le secouer, elle ne voulait pas croire ce qu’elle avait sous les yeux. « Non, pitié, fais pas ça », ses joues étaient noyées de larmes, elle ne voulait pas y croire, ça ne pouvait pas être vrai ! Alors elle avait remonté son t-shirt et elle l’avait vu, juste à côté de la cicatrice sur son pectoral gauche. 0. « Putain », elle le secoua encore et encore. « Espèce de con ! », répétait-elle inlassablement alors qu’elle contre le cadavre de son frère. « T’aurais dû me le dire.. », elle sentait toute vie la quitter. « Fais pas ça… », elle avait tuer son frère, elle s’était tué aussi. « Théo… », elle voulait pas y croire mais elle savait, elle le sentait que c’était vrai. Elle le ressentait physiquement. Elle avait tué son frère jumeau, elle avait tué sa moitié, la totalité de son âme.  

(▽)  La plus grande majorité des économies de Théotime et Maïwenn partirent dans les funérailles. La jeune femme voulait offrir des obsèques mémorables à son frère même s’ils n’étaient pas nombreux à y assister. Non, ce n’était pas que son frère ne connaissait personne ou qu’il n’avait pas été aimé dans sa vie. Non, c’était juste que la plupart des personnes qu’il connaissait fussent déjà mort et bien enterré. Elle s’était tenue droite et n’avait pas bougé, ni prononcer un seul mot ou verser une seule larme. Elle en était incapable, elle se sentait hypocrite de le pleurer alors qu’elle était celle qui l’avait  mit au fond de ce cercueil. Théo avait toujours été le plus robuste physiquement, il avait toujours été celui qui imposait le respect, celui qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. Il avait passé toute sa vie à la protéger et elle avait été celle qui causa sa perte. Maïwenn avait honte, elle était en colère, tellement en colère. Elle ne pouvait pas se le pardonner, elle ne pouvait par cesser de s’en vouloir, elle ne pouvait pas oublier, elle ne pouvait pas s’empêcher de se détester, de se dégoûter mais elle était aussi trop lâche pour cesser de vivre. Trop lâche pour choisir la facilité, trop lâche pour abandonner.  

(▽)    Bien sure qu’elle y retourna, elle ne pouvait pas s’en passer. Elle se sentait coupable mais il était vitale pour elle d’y retourner. Plus elle se connectait, plus elle jouait, plus elle se faisait du mal et mieux elle se sentait. Si mieux, elle avait pu se sentir. Même si ce n’était que quelques secondes, même si c’était un bien bref et éphémère, elle en avait besoin. C’était malsain mais c’était comme ça. Elle n’était plus la Maïwenn que les gens avaient pour habitudes de connaitre que ce soit IRL ou IG, elle était à des années lumières de celle qu’ils avaient connu. Plus sombre, plus réservée, plus violente, plus du tout effrayée. Elle était passée du chaton farouche inoffensif qui avait tendance à s’énerver à une véritable lionne sauvage, impudente. Elle était devenue une sorte de monstre qui n’avait de cesse de s’autodétruire.  

 (▽)       A cours d’argent, la Franco-écossaise n’eut d’autre choix que de trouver un travail, voir deux pour ne pas finir à la rue à nouveau. Bien que ça ne l’aurait pas déranger, ça lui coûter de détruire de ce qu’ils avaient construit avec son frère. Ca lui coutait de quitter cet appartement, ici, elle avait encore l’impression qu’il était encore là. Elle ne pouvait pas se permettre de perdre leur appartement, là où son odeur flottait encore, là où ses affaires qu’elle n’avait pas toucher depuis sa mort lui donnait l’illusion qu’il finirait bien par retrouver son chemin vers elle. C’est en parti la raison qu’elle se força à se bouger le cul. C’est ainsi qu’elle décrocha un job de barmaid au bar du coin et puisque que le salaire était assez minable, elle n’avait eut d’autre choix que d’accepter quand il lui avait proposer de danser avec les autres filles. Elle devra danser à moitié à poil et devra servir de l’alcool, tant que ça lui permettait de garder son appartement et de continuer à se nourrir, ça lui convenait. Bien qu’elle ait toujours l’apparence d’un petit chaton et le comportement, elle savait qu’elle pouvait se défendre. Le DG l’avait conditionné pour ça.    
(▽) Icare. Tout le monde connait l’histoire de celui qui avait voulu bien trop prés du soleil. Et bien, c’est l’histoire de Maïwenn alias Poison Ivy.  

(▽)La première fois qu’elle s’est connecté au Darwins Game, ce fut une expérience magique pour elle. Ce jeu lui offrait la liberté qu’elle avait toujours désirée dans sa vie et une famille dont elle n’aurait jamais eus l’audace de rêver. Bien qu’elle ait toujours eut à regret que son jumeau ne fasse parti de cette si grande famille qu’elle affectionnait tant. Qu’elle continuait d’affectionner aujourd’hui qu’ils sont la seule famille qu’il lui reste, aujourd’hui qu’elle a tué son frère. Gaia est devenue une réelle raison pour laquelle, elle se connecte dès que sa vie réelle lui permet.

(▽) Gaia, à la vie, à la mort. Aujourd’hui, même si elle s’est énormément éloignée d’eux, ça ne change rien à ce qu’elle ressent pour sa team. La jeune femme a prit ses distances, elle en fait beaucoup plus à sa tête et se mélange très peu. Elle passe la plus grande parti de son temps perché dans les arbres, silencieuse, observatrice. Ou dans les pattes de son chef ou à la poursuite de quelqu’un qu’elle pourrait descendre. Ingérable, elle cherche souvent les conflits de par son arrogance, son côté tête brulée et sa grande gueule.

(▽) Elle a développé un certain plaisir pour l’exécution qui ne colle plus forcement avec l’esprit de sa team. Le meurtre est venu un moyen de sublimer le meurtre de son frère. Allait comprendre sa logique malsaine. Elle sait juste que ça lui fait du bien, brièvement mais quand même.

(▽) Elle ne sait pas du tout manier les armes à feux, bien trop lourd et bruyant à son gout pour qu’elle parvienne à rester concentrer sur sa cible. Les armes blanches comme les lames plus ou moins grands sont des armes qu’elle ne manie pas très bien, bien qu’elle s’efforce à entrainement car elle le juge utile. Elle n’a pas non plus une très grande force physique mais elle est toujours parvenue jusqu'ici à passer outre avec quelques pirouettes. Enfin, presque toujours.

(▽) En revanche, elle est très agile, rapide et endurante. Le corps à corps est son domaine de prédilection en combat rapproché. Elle passe ses journée à s’entrainer, cogner ça la défoule, ressentir la douleur qu’elle inflige à chacun des coups qu’elle met. A double tranchant, elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle aime avoir mal mais ça la conforte bien. Et le fouet, elle adore. Désarmé, faire saigner avec, lui fait prendre son pied.

(▽) Et l’arbalète, c’est juste une histoire d’amour entre elle et ce petit bijou. Elle se plait à penser qu’elle ne manque jamais sa cible, de la poudre aux yeux probablement mais elle un bon niveau c’est certain. C’est vraiment en quoi elle excelle. La raison pour laquelle, elle se contente d’être perchée sur un arbre la plupart du temps.

(▽) Si tuer est devenue une manière de sublimer ses démons, la vilaine habitude qu’elle a prise sur le corps de ses victime ferait presque d’elle un sociopathe. Une signature de sérial killer, peut être. Qui sait ? Même elle, elle ne le sait pas. Elle se plait à penser que c’est pour se prouver que ce n’est pas réel ou que ça l’est. Elle ne sait pas vraiment mais cela n’empêcher qu’elle a prit l’habitude de blesser ses victimes avec son fouet sur la joue et de lécher ensuite.

(▽) Dans le Darwins Game, elle a eut la chance d’être cette fille forte, cette fille qui n’avait peur de rien. Cette fille, à des années lumière de celle qu’elle était IRL, dix nuances plus sombres. Aujourd’hui, sa présence gêne. Elle est cette fille solitaire dont on l’ignore où peut bien aller son allégeance. Mercenaire, espion ou bien d’ors et déjà un traître ? Son imprévisibilité dérange, fait peur. Son impulsivité fait peur. Et voir sa famille douter d’elle lui fait mal bien qu’elle ne dise rien et qu’elle ne dira jamais rien.


(▽) La première fois que je suis morte. Je me souviendrais toujours de ce j'ai ressenti en sentant la lame glacé s'enfoncer dans ma poitrine comme on enfonce un couteau à bord rond dans du beurre, un beurre qu'on aurait laisser un peu trop longtemps hors du frigidaire. Je me suis souvient de ma mort, de la douleur, de l'effrois, de la surprise et de mon réveil IRL. C'était horrible. Je m'en souviens mais j'ai également une cicatrice au dessus de mon sein gauche qui me la rappelle tout les jours. Dans ou hors le Darwins Game.

(▽) Le tatouage de mes vies sur ma nuque, presque à la naissance de mes omoplates.

(▽) Celui de ma team, Gaia. Je l'ai en bas du dos. Assez facile à cacher en règle général. Quand je vais travailler, je met un peu de maquillage par dessus.
POURQUOI AVEZ-VOUS COMMENCÉ À JOUER AU DARWIN'S GAME ?
   A cause de Théotime, mon jumeaux. Il est venue me parler de ce nouveau et il ne m'a pas fallu bien plus pour lui céder. Je ne parvenais jamais à lui dire non et puis, quoi? C'était Maï et Théo. On était des aventuriers, on ne faisait jamais rien l'un sans l'autre. Il n'allait nul part sans moi et je n'allais pas plus loin sans lui. C'était Maï et Théo, envers et contre tous.

   QUELLE EST VOTRE RELATION A VOTRE TEAM  ?
   Ma team, ma famille. Bien que je sois une une âme solitaire et que je ne prend pas beaucoup de plaisir à me mélanger. On ne touche pas à ma famille. Une goutte de leurs sang verser est le double du votre que je m'amuserai à faire couler. Bien que je n'irais pas jusqu'à sacrifier une seule vie pour eux. Rare sont les personnes pour qui je le ferais en réalité. Ce n'est pas que je les aimes moins, ils sont ma famille. Mais disons qu'au fond, même si je ne pense pas le mériter, je m'aime encore plus. Ils sont ma famille, j'aime être la leurs même si ça ne se voit pas toujours.
   QU'EST-CE QUI A CHANGÉ DANS VOTRE QUOTIDIEN   DEPUIS VOTRE INSCRIPTION AU DARWIN'S GAME ?
Mon frère est mort, je l'ai tué. Ça change tout, absolument tout. Je ne vais pas m'attarder sur le fait que ce meurtre n'était pas volontaire, du moins, je n'ai jamais voulu qu'il meurt dans la vraie vie. Ce n'était qu'un jeu après tout et on avait fait qu'y jouer et comment j'aurais pu savoir que je lui prenais sa dernière vie? Que je serais la bourreau de mon propre frère, mon jumeau? Ce jour là, une partie de moi est morte avec lui. Je suis morte avec lui. Jamais vous m'entendez parler de ce que je ressens par rapport à ce tragique accident. J'évoque sa mort avec légèreté, comme si ça m'étais égale, comme si je ne ressentais rien.  Et la nuit, je le pleure, je deviens folle, je me torture et je me meurs de chagrin. Et le matin je ne me sens plus humain, je fais du mal et j'aime ça. Malsain, je me donne envie de vomir.

   CRAIGNEZ-VOUS LA MORT ?
  Plus maintenant, je crois même la mériter. Je ne suis pas suicidaire pour autant, je suis bien trop égoïste et autocentrée pour ça. Je suis lâche, fourbe aussi. Je passe mon temps à tromper la mort mais je n'oublie pas que ça pourrait mon tour à n'importe quel tournant. Memento Mori.

   VOUS EST-IL DIFFICILE DE TUER OU VOUS ÊTES-VOUS DÉCOUVERT UNE PASSION POUR LE MEURTRE ?
   La première fois, c'est toujours difficile. Çà semble tellement réel puis un jour, on se réveille et on ne sait plus ce qui est réel. Oui, je me suis découvert une passion. Tuer est devenue un exutoire. Je tue, je prend mon pied. Je lèche la joue de mes victimes, je goutte à leurs sang. Je me délecte, je jubile. Puis quand je quitte le jeu, je me débecte, me répugne,je vomis. Ainsi de suite. N'est-ce pas mon enfer personnel?
     
darwinsgame.com (c) 2015


Dernière édition par Maïwenn Livingstone le Sam 21 Nov - 2:55, édité 16 fois

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 0:58
Esh ton titre il fait bien CAHO, rejoins-nous, on a des peaux humaines en guise de gilet. :regis:
(koukou)

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 1:06
C'est 30secondtomars :face:
Ah, si ce n'est que ça :hehe: Je promet d'y songer :uuh:
avatar
<b>bavardages</b> 1791 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Dylan O'Brien
CREDITS : Merenwen / BY Solosand & my wife supreme de la night & gif par Hazou (a)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 1:52
OH MY GOSH FAIS MOI LAMOUR CASH JE TOFFRE MON CORPS GRATUITEMENT :bed:
Déjà Chloë c'est quelque chose mais en plush si tu me mets du 30 seconds to mars de partout c'est un appel aux cochoncetés :per: bref pour faire court je suis amoureuse de ta tronche, de ton pseudo et de tes choix musicaux c'est déjà pas mal je crois :think:
Bienvenue miss parfaite et fight pour ta fiche :ptikeur: :lick:



Body Electric
Well now that you've got your gun, it's much harder now the police have come and I'll shoot him if it's what you ask but if you just take off your mask you'd find out, everything's gone wrong.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 5:49
Bienvenuuuuuuuuuuee !

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 6:06
Wesh Caïn d'amour tu vas te détendre la nouille elle est à moiiii :mera: :mera: :mera:


Bref bienvenuuuuuue, je suis tellemeeent contente de te voir enfin ici si tu savais, je t'aiiiiime  :oo: :oo: :oo:
avatar
<b>bavardages</b> 2130 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : CHARLIE HUNNAM.
CREDITS : © HEDGEKEY (AVATAR), BLACK MADNESS, PARKER & TUMBLR (GIFS).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : PASSIF.


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 6:15
avatar de dingue, pseudo de dingue, titre de dingue, citation de dingue :mera: je ne sais plus où en mettre la tête

bienvenue parmi nous ma jolie et courage pour ta fiche :coeur: (+ je rejoins TJ: rejoins nous :omg:)
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 9:56



team gaia

les calmes et observateurs.
Te voilà inscrit(e) au Darwin's Game. Ton nombre de vie ainsi que le symbole de ta team sont apparus sur ta peau et le verdict est tombé : tu rejoins les GAIA, ceux qui vivent dans la forêt, chassent, volent, se faufilent partout. Tu préfères le calme et le confort de la forêt à l'effervescence de la ville, tu es discret, réservé, te sens mieux caché dans l'ombre que sous le feu des projecteurs. Ta nouvelle team t'attend avec impatience, alors maintenant dépêche toi de finir ta fiche pour la rejoindre.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 6624 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @freesia (av), stilinski d'amour (gif isayr).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 10:51
bienvenue parmi nous, merci pour ton inscription I love you
chloe c'est un peu la plus belle mannequin au monde, puis le nom, puis gaia, puis le statut social, puis le métier, puis tout en fait :tombe: :tombe: :tombe:
si tu as la moindre question n'hésite pas :coeur:
(je ne sais pas si tu as prévu ou non de développer un peu les réponses aux questions, mais c'est deux lignes minimum et cinq pour la question des incidences irl cat )
avatar
<b>bavardages</b> 1789 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Shelley Hennig
CREDITS : .wesleynator (avatar)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : Pro DG à la vie, à la mort (passive pour le moment)


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 11:35
Bienvenue ;)

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 11:54
han bienvenue toi :bave: :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 14:55
MERCI A VOUS, votre accueille m'a fait chaud-chaud au coeur! :brille:  :brille:  :lov:   :mera:  :mimi:

Caïn :hehe:  :sex:  :face:

Gaby, :sifle: A toi ? :fum: Je suis un pas objet :grrr:
C'est toi qui est à moi, oui :mimi: :luv:

Mera :bave: J'aime trop AD-C :lov: :lov: j'ai trop bavé devant ton vava et ton pseudo *-*
Sinon, oui, je comptais approfondir :rire: :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 15:31
Bienvenue sur le forum :lol: :coeur:
Quel bon choix d'avatar :go:
Bon courage pour ta fiche :rouj:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 15:39
Oui à moi 8D Enfin à mon autre moi mais j'ai la flemme de changer de compte :rire: :luv:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 16:11
Merci, Cylia :brille:

Continue d'avoir la flemme et tu verras... :grr: :siffle:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 16:50
Bienvenuuuue parmi nous :ooh:
Bon courage pour le reste de ta fiche ! En espérant que tu te plaises sur DG :ihi:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 20:49
HUISMAN :baav:
Merci :olaa:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Ven 20 Nov - 22:36
Bienvenue parmi nous, avec ces choix parfaits. :tombe: :aim: :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Sam 21 Nov - 1:26
Bienvenue mademoiselle I love you

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Sam 21 Nov - 2:21



DOWNLOAD : 100%

le jeu peut commencer.
Je ne connais pas ton avatar mais je la trouve adorable :oo: Quand je vois toutes les couleurs de cheveux... Mon dieu on dirait Ramona Flowers :rire:
Quoiqu'il en soit, te voici désormais validée jeune gaia aux instincts de caho refoulés :wesh: (on fera un DM ensemble juste pour qu'elle fouette roy Arrow) Néanmoins, un petit détail : tu commences à rp avec 10 vies au complet et Maïwenn est surement morte plus d'une fois :woo: Je te fais confiance pour changer ça :coeur:

Bon jeu ! :go:

Tu es peut-être validé(e), mais ton travail ne s'arrête pas ici. En effet, tu vas devoir recenser ton avatar ainsi que le pseudo de ton personnage ingame pour que personne ne te les prenne. Tu pourras ensuite réserver le rôle que joue ton personnage dans la hiérarchie de sa team, son métier, gagner des écus pour acheter des vies, de l'équipement et des territoires, et puis te faire des amis, créer ta fiche de personnage, envoyer des textos, et participer à la vie de ta nouvelle team. Le forum tout entier t'ouvre ses bras, le jeu peut commencer.  :ooh: Ah et puis si jamais tu te sens perdu(e) dans la jungle DARWIN'S GAME, tu as à présent la possibilité d'être parrainé.  :lun: N'hésite pas, on ne te jugera pas parce que tu as besoin d'aide.  :mimi:
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Sam 21 Nov - 2:58
MERCI,MERCI,MERCI :go: :go:
Ramona Flowers :rire: :rire: :rire: :rire: , tu m'as mit k.o :rire:

Refoulé, je sais pas trop :uuh:
Je te fouette quand tu veux :hehe:
J'ai modifié :think:
avatar
<b>bavardages</b> 6624 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @freesia (av), stilinski d'amour (gif isayr).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   Dim 6 Mar - 5:37
supp hebdo :cara:

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Maï ♣ Skinned her alive, ripped her apart.   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM