Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Choose your last words, this is the last time. - ft. Smaug
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: Choose your last words, this is the last time. - ft. Smaug   Mar 22 Déc - 22:42
Choose your last words, this is the last time.
Malak × Smaug
C'est après un mois de pur enfer loin du jeu qu'Ethan avait compris que le problème venait bien du fait qu'il n'avait pas retouché au jeu depuis longtemps. Comprenant qu'il n'avait pas vraiment le choix, il se décida à s'installer devant son bureau, dans son appartement, l'air sérieux tout en regardant le logo du Darwin's Game qui lui faisait de l'oeil. À peine une seconde après, sans vraiment comprendre ce qui l'avait poussé à le faire, Malak s'était connecté. Il reconnaissait son QG, mais il avait quelque chose de différent, dans l'ambiance principalement.

Une demie heure plus tard, il était dehors, la respiration dure, la colère montante. Une guerre ? Il n'était même pas au courant de ça. Personne ne le lui avait dit. Cela aurait pu changer sa décision plus tôt, son devoir était de rester avec sa team, encore plus en temps de guerre, et il commençait à d'autant plus regretter son choix. Les drôles d'événements qui avaient eu lieu dans sa vie suite à son absence du jeu n'étaient plus les seules raisons de son retour définitif. Il allait faire tout son possible pour aider les caho à reprendre le dessus, quitte à y laisser ses vies. Il s'était attaché à ces gens, même s'il trouvait toujours, même après plusieurs mois, que beaucoup parmi eux ne vivaient que par soif de sang et de violence.

Il s'éloigna du QG, la main dans la nuque, se demandant si beaucoup étaient morts empoisonnés par la nourriture apportée par les gaia à peine quelques heures plus tôt. Il aurait voulu être là pour planter son beau couteau de chasse dans la poitrine d'un de ces enfoirés. Il avait probablement parcouru plusieurs centaines de mètres mais ne s'en était pas rendu compte. Le brun redressa la tête en entendant un bruit, une sorte de grognement, ou peut-être de ronflement ? Il se dit alors qu'il n'avait pas été très prudent. Il empoigna son couteau et avança de quelques pas, réajustant bien son kevlar d'une main. Il s'abaissa derrière un grand bloc de béton, ne laissant que ses yeux dépasser, découvrant la source de ce drôle de bruit. Un jeune homme, la vingtaine, allongé sur le sol, simplement endormi contre un rochet. Il le reconnaissait, il l'avait déjà croisé à plusieurs reprises au QG.

Malak secoua la tête et se redressa après avoir jeté un regard autour de lui. Il s'approcha lentement et remarqua que le jeune homme avait été dépouillé de toute arme et de tout équipement facilement récupérable. Il fit encore quelques pas en sa direction et remarqua que le sol était marqué par des traces de pas dans la poussière, seules une ou deux étaient visibles, et en un coup de vent, elles disparurent. Le brun eut à peine le temps de voir dans quelle direction celles-ci allaient. Il se mit à chercher du regard une âme qui vive. Il lui fallu quelques dizaines de secondes avant de finalement voir, à une centaine de mètres, une silhouette perchée en haut d'un vieux bâtiment.

Le soldat s'avança d'un pas sûr, ne lâchant la silhouette des yeux, cherchant à être le plus discret possible. Il parcouru la distance en peu de temps, monta quelques escaliers, le temps passait à une vitesse folle, la curiosité prenait une grande place, et il souhaitait récupérer ce qui avait été dérobé à un des siens. Il arriva sur le toit et ouvrit la porte qui grinça dans le mouvement. Le couteau au poing, et quelques mètres plus loin, l'homme qu'il traquait entra de nouveau dans son champ de vision. Il ne lui fallu pas plus d'une seconde pour remettre un pseudonyme sur ce visage. La colère monta en flèche et ses doigts se serrèrent autour de son arme. Smaug. Son pire rival, sa nemesis. Depuis qu'il le connaissait, son existence dans le jeu était simple : vivre pour le tuer. Ils se traquaient déjà depuis des mois, ils se poursuivaient avec pour seul but de retirer la dernière vie de l'autre. Cette chasse ne se terminerait pas avant. Après tout, il avait tué sa sœur.

- Pas plus tard qu'hier, je me disais que la couleur de ton sang me manquait, Smaug.

La colère dans sa voix était plus que perceptible, et la violence et le sadisme enfouis en lui ne demandaient qu'à s'exprimer.


code by Elle



Invité
Invité


MessageSujet: Re: Choose your last words, this is the last time. - ft. Smaug   Jeu 24 Déc - 3:36
Choose your last words, this is the last time.
Malak × Smaug


Flashback

Je lâchai de nouveau une vague d'insulte en sentant une balle se loger dans ma chair, dans mon autre jambe, réduisant cette fois définitivement à néant mes chances de survie. 

Je savais que c'était un risque à prendre en venant ici, je l'avais toujours su et je l'assumais parfaitement. D'une manière générale je n'avais aucunement peur de mourir, ce ne serait ni la première, ni la dernière fois mais l'ATOM avait raison, j'allais devoir m'arranger pour que ça arrive avant que l'on ne me questionne, ce que commençait déjà à faire l'abruti qui m'avait blessé, le tireur fou.

J'envisageai l'espace d'un instant très sérieusement de m'achever moi-même, lorsque la terre se mit à trembler autour de nous. 
Alors que les derniers survivants prenaient la fuite en hurlant, je ne pouvais que remercier l'environnement de ce coup de pouce imprévu. 
Ce fut donc avec un sourire aux lèvres que je vis le monde sombrer dans le chaos et que j'accueillis la mort.

Chicago

Je clignais des yeux à plusieurs reprises devant mon PC,  encore sous le choc de la tournure qu'avait pris la mission et infiniment soulagé de ne pas avoir eu à subir un interrogatoire à propos des caisses. C'était une mission réussie, et je n'accordais aucune importance au fait d'avoir perdu une vie, ce n'était jamais qu'un dommage collatéral. Un dommage collatéral qui me brûlait la main alors que mon tatouage affichait à présent un 7, m'informant que si la situation n'était pas encore critique, j'allais probablement devoir tenter de faire preuve de prudence à présent, si tant est que je connaisse la définition de ce mot.

Après quelques longues minutes, qui étaient des heures à Darwin's Harbor, je décidais de me reconnecter, incapable d'attendre plus longtemps.

Darwin's Harbor

Il ne me fallut que peu de temps avant que les nouvelles parviennent à mes oreilles, les attaques avaient fonctionné au delà des espérances et les ennemis étaient morts. Je ne pouvais m'empêcher de penser à ma sœur et d'espérer qu'elle ait eu l'intelligence de sentir le piège, je m'en voulais de ne pas l'avoir prévenu, de l'avoir trahi dans un sens même si pour ma conscience personnelle j'avais préféré attaquer les CAHO plutôt que les ESHU.
Je soupirai longuement, sentant que j'avais besoin de m'isoler un peu et prétextai que j'allais voir si je pouvais profiter du chaos général pour voler quelques armes.

Je n'eus pas à marcher bien longtemps avant de tomber sur un CAHO qui dormait en dehors de son QG, comme un bienheureux, ses armes posées à côté de lui, probablement un jeune joueur qui n'avait pas encore compris tous les dangers, et diverses surprises que lui réservait le jeu.
Je ramassais délicatement ses affaires, avant de les ranger dans mon sac et de prendre la direction du bâtiment qui me faisait face. Là bas au moins, sur le toit, je pourrais réfléchir sans qu'on ne vienne troubler mes pensées, ici au moins je pourrais me laisser aller à mes angoisses sans qu'on ne me pose de questions indiscrètes.

Tout du moins c'est ce que je m'étais imaginé, mais je n'observais le paysage qui s'étendait sous mes yeux que depuis quelques minutes lorsque des bruits de pas se firent entendre derrière moi ainsi qu'une voix qui sonnait comme un écho du passé.

« Pas plus tard qu'hier, je me disais que la couleur de ton sang me manquait, Smaug »

Je me retournais, sourire aux lèvres

« Tiens donc Malak, on commençait à murmurer que tu étais mort »

C'était vrai, dés qu'un joueur disparaissait durant une trop longue période, tout le monde le pensait mort, car bien entendu tous savaient que se passer du jeu était impossible. Le Darwin's Game n'était ni plus ni moins qu'un pacte avec le diable version moderne, lorsqu'on s'y engageait c'était pour toujours, au prix de son âme.

« Mais je me disais bien que tu ne te serais jamais rabaissé à perdre ta dernière vie contre un autre que moi »

Mon sourire ne me quittait pas, Malak et moi, c'était une longue histoire. Une histoire de haine, de fratricide, de vengeance et de sang versé.
Sa sœur avait tué un des miens et en retour je l'avais assassinée froidement sans savoir que je lui ôtais sa dernière vie. L'existence même de Malak  dans ce jeu, n'était au final que mon œuvre, j'avais tué sa sœur, je l'avais attiré ici, son seul objectif était de me tuer, et le mien était de le tuer en retour.


code by Elle



Invité
Invité


MessageSujet: Re: Choose your last words, this is the last time. - ft. Smaug   Lun 11 Jan - 21:27
Choose your last words, this is the last time.
Malak × Smaug
Sa voix l'irritait. Avant de rejoindre ce jeu, Malak ne savait pas qu'il était possible de haïr quelqu'un à ce point, et à chacune de leurs rencontres, ce sentiment ne faisait que s'accroître. Il attendait avec impatience le jour où il ne resterait qu'une vie à retirer à ce vaurien. Le brun s'avança dans sa direction, en tâtant le terrain discrètement, examinant les issues de secours, les différentes façons de rester en vie. C'était devenu un réflexe depuis bien longtemps, maintenant. Toutefois, il devait reconnaître qu'il avait tendance à bâcler tout ça ces derniers temps, ce qui n'était pas vraiment prudent.

- Tiens donc, Malak, on commençait à murmurer que tu étais mort.
- Jamais je ne te ferais un tel plaisir. Tout comme jamais je ne m'autoriserais à lâcher mon dernier soupir avant d'avoir entendu le tien t'échapper.

Il sortit son couteau de chasse, à quoi bon vouloir cacher ses intentions ? Tous deux savaient quelle serait l'issue de cette confrontation. Malak n'était pas venu jusque là pour seulement discuter, boire une bière, et rentrer tranquillement à la maison. Non, il avait d'autres projets en tête, les mêmes que d'habitude. La seule chose qui changeait, c'était la méthode. Les deux s'étaient déjà entre-tués à plusieurs reprises, mais au final, jamais de la même façon. Ils cherchaient toujours une manière originale de mettre fin à la petite conversation qui pouvait bien souvent se résumer à une partie de qui a la plus grosse.

- Mais je me disais bien que tu ne te serais jamais rabaissé à perdre ta dernière vie contre quelqu'un d'autre que moi.

Le sourire de Smaug, éternelle source de colère pour le brun. Il avait toujours ce désir puissant de le lui fixer directement dans la chaire à l'aide de sa lame. Un désir morbide, mais bien réel, une image qui parvenait bien souvent à le calmer. Il s'était promis de le faire un jour ou l'autre, ils n'en étaient pas à leur dernière confrontation.

- Détrompe-toi, je préfère ôter ma dernière vie en me jetant du haut d'une tour plutôt que de te laisser ce privilège. Mais ne t'en fais pas, ça n'arrivera pas.

Il était maintenant à un petit mètre de son adversaire, la lame toujours en main, prêt à passer à l'action. Toutefois, il ne fallait pas se précipiter, il ne savait pas quelles armes le GAIA pouvait bien cacher sous ses fringues. Et après tout, cela faisait un moment qu'il espérait pouvoir se défouler. Il voulait être à fond, et montrer qu'il n'avait peur de rien, pas même de la douleur. Une petite idée lui traversa alors l'esprit, quelque chose de fou, mais qui allait beaucoup l'aider. Il afficha un petit sourire à son tour - bien plus nerveux qu'amusé -, pris son couteau, et s'entailla la paume de la main assez profondément, sans grimacer, sans bouger, bien appuyé sur ses deux jambes.

- Il en faut beaucoup pour me tuer... Alors, dis-moi, Smaug. Comment veux-tu que ça se termine, cette fois ? Je m'imaginais bien te trancher la gorge après avoir gravé ton sale petit sourire fourbe sur ton visage. Mais si tu as une préférence, dis-moi. Après tout, c'est de ta vie qu'on parle.

L'adrénaline commençait peu à peu à monter, il ne s'agissait plus seulement que de haine désormais. Il serrait le poing, le secouant au passage, laissant goutter son sang sur le sol. Il fronça les sourcils. Malak avait une sorte de petit rituel à chaque fois qu'il croisait la route de Smaug, se remémorer ce qu'il avait entendu, ce qu'on lui avait dit de la mort de sa sœur, une mort banale, absolument pas fidèle à la vie qu'elle avait vécue.

- Mais dépêche-toi, l'attente est difficile, mon couteau ne demande qu'à te finir en travers de la gorge, tes artères sont en trop bon état à mon goût, et ma patience a des limites.

Plus le temps passait, et plus Malak se sentait bien chez les CAHO, il y trouvait des centres d'intérêts similaires avec d'autres membres, un caractère pas si différent, et une soif de violence émergente. Son self-control disparaissait peu à peu durant les combats, ce qui l'inquiétait chaque fois qu'il se déconnectait et se repassait les images dans la tête. Mais face à son pire ennemi, il pourrait bien se pardonner tout débordement de rage. À ses yeux, tout le sadisme du monde ne serait pas suffisant pour infliger la souffrance que Smaug méritait.


code by Elle



Invité
Invité


MessageSujet: Re: Choose your last words, this is the last time. - ft. Smaug   Lun 18 Jan - 2:05
Choose your last words, this is the last time.
Malak × Smaug
 

Juste au moment où, les yeux rivés sur le paysage qui s'étendait sous mes pieds, je me promettais de faire plus attention à mes vies désormais, préoccupé par le 7 qui était à présent gravé à l'encre noire sur le dos de ma main, j'avais entendu des pas derrière moi et une voix bien familière brisa le silence.



Malak. Alors même que je décidais d'être prudent, c'était Malak que le jeu m'envoyait, Malak qui sortait de l'ombre, Malak contre qui je menais une guerre secrète depuis toujours. Je doutais qu'il puisse y avoir plus ironique comme situation et pourtant le voir là me rendait presque heureux. Comme si j'étais heureux de pouvoir me battre, heureux de pouvoir souffrir...Heureux, de pouvoir mourir ?

La relation qui me liait à lui était bien trop spéciale pour être descriptible, c'était une haine sans limite, viscérale, face à l'autre c'était l'animal qui remplaçait l'homme, nos valeurs qui disparaissaient, tout ce qui comptait soudain était de voir le sang couler.




Détrompe-toi, je préfère ôter ma dernière vie en me jetant du haut d'une tour plutôt que de te laisser ce privilège. Mais ne t'en fais pas, ça n'arrivera pas.




Mon sourire s'accentua, ce sourire si provocateur, si fier et arrogant, ce sourire que je savais pertinemment qu'il ne cesserait jamais de détester.




« Voyons tu me brises le cœur Malak. Sois un peu honnête, il n'y a rien que tu aimes plus que mourir de ma main sinon tu ne reviendrais pas à chaque fois »




Et étrangement il y avait une part de vérité dans mes paroles, tant pour lui que pour moi, certes à l'origine nous nous battions pour venger la perte lui de sa sœur, moi de la jeune joueuse Gaïa, mais avec le temps cette rivalité avait évoluée, et je ne pouvais pas nier que j'aimais me jeter à corps perdu dans des batailles contre lui.

Contre lui je pouvais laisser aller mon agressivité, ma frustration, ma colère, contre lui toutes mes émotions s'exprimaient à travers les coups, ma culpabilité, ma peur, chaque combat était autant destructeur que salvateur.




« A moins que tu ne sois encore en train d'essayer de la venger elle ? »




Cette phrase en revanche était une pure provocation, un appel aux armes, il avait déjà dégainé son couteau de chasse et venait juste de s'entailler la main avec, serrant le poing, bien que pas encore sûr de saisir ce qu'il cherchait à faire je continuais simplement ma tirade, dégainant mon pistolet, le faisant tourner entre mes mains, les yeux rivés sur cette arme qui avait ôté tant de vies, presque hypnotisé.




« Personnellement j'opte pour survivre et te tuer d'une balle juste là, entre les deux yeux, je tire, même pas le temps de dire un mot et ton cerveau est déjà en bouilli, sympa non ? »




Je souris encore, secouant la tête avant de ranger mon arme à sa place initiale.




« Mais trop simple »




D'un geste je sortis ma seconde arme, mon poignard accroché à ma ceinture et attaquai d'un geste vif mon adversaire au niveau du visage afin d'y apposer ma marque, une trace de mon passage.



Que le combat commence.



code by Elle



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Choose your last words, this is the last time. - ft. Smaug   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM