Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 c'est la loi du point final.
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 11:51
lysander hobbes
ft. adrien brody

On peut se sauver d'un endroit, quitter des gens ;
mais on ne peut jamais abandonner son corps.
Et votre corps contient les endroits et les gens.

André Brink
prénom/pseudo édouard b. âge 86 ans. pays la FRANCE, MÔSIEUR. impressions sur le forum c'est nul, j'ai envie de partir. type de personnage inventé. vos autres vous vincent talbot. en cas de départ/suppression, acceptez-vous que votre personnage soit considéré comme décédé et ajouté à l'annexe ? non. votre smiley préféré :wesh: un dernier mot cunnilingus (quoi ?).
TA VIE AU QUOTIDIEN
ÂGE
quarante-trois ans
DATE DE NAISSANCE
le 24 août 1972
LIEU DE NAISSANCE
madras (oregon)
STATUT MATRIMONIAL
divorcé depuis 2011
STATUT SOCIAL
moyen-supérieur
ORIENTATION SEXUELLE
hétérosexuel
MÉTIER/OCCUPATION
illustrateur
UN DÉFAUT MAJEUR
nihiliste
UNE QUALITÉ MAJEURE
appliqué
CREDITS
schizophrenic
ton identité ingame
PSEUDO
gaslight
TEAM
caho
ARME FAVORITE
fusil à canon scié

     
au quotidiendarwin's game
Il ne refuse jamais de regarder un film de Mia Farrow ou d'Ingrid Bergman, et c'est inutile de lui demander d'en préférer un plutôt qu'un autre. + Lysander, on l'appelle Lys. Du moins, c'était quand il avait encore de la visite. + Il a été baptisé du nom du spartiate. Il n'a pas eu sa combattivité ou sa renommée. + Lysander était illustrateur pour un cabinet d'architecture avant. L'ironie, c'est que ça a permis un diagnostic précoce. Comme il n'a plus été capable de perspectives, puis de discerner les couleurs et de maintenir des proportions, il a été viré. Quelques papiers spécialisés ont évoqué un destin brisé et un potentiel gâché. Un moment, on a accusé les drogues. + Malade depuis sept ans, il est à la phase terminale du cancer. Après un rein tout neuf, le foie de sa soeur et trois ans de traitements en tout genre, il est las de se battre et ses viscères grouillent de tumeurs. + Les miroirs ont tous été brisés ou jetés il y a longtemps. C'était trop difficile à supporter. C'est une chose de savoir qu'on meurt, c'en est une autre de le voir tous les jours, détail après détail. Il s'est vu pourrir. + Son rêve de gosse, remisé année après année sous prétexte d'obligations et de c'est la vie, c'était de bosser pour une société de production spécialisée dans les films d'animation. Il était bon, à en croire un chasseur de têtes. Lysander a quand même gardé ses planches planquées chez lui, dans le fond d'une armoire qu'il a refusé d'ouvrir jusqu'à il y a peu. + Il y a encore cinq ans, il était marié. Mais il était malade, aussi. Alice ne l'a pas supporté et, un jour, elle est partie. Il a reçu les papiers du divorce. Il les a signés. Elle n'a rien demandé que sa liberté. Il a gardé l'argent. Il n'en a rien à foutre, de cet argent. Ça n'achète pas une vie abrégée. + Pour tuer le temps, il a commencé à étudier le langage des signes, la géométrie différentielle et la phaléristique. + Lys est plein de regrets. Il est frustré par la moitié de vie qu'il a eu et terriblement en colère de l'avoir, en plus, gaspillée. D'un tempérament contrôlé, il a des épisodes de mélancolie comme de hargne incontrôlable. Son entourage s'est vidé et il dit, quelques fois, que c'est qu'ils étaient las d'attendre qu'il meurt et qu'il ne meurt jamais. + Depuis la faculté et les amphi de lettres dans lesquels il n'avait rien à faire, Lysander est fasciné par les auteurs de fantastique, comme Poe, Irving ou Lovecraft, et ça se sent dans ses esquisses. L'âge l'a aigri et y a ajouté du gris. + Issu d'une grande fratrie, il aurait voulu avoir des enfants. La solitude lui pèse et, en même temps, il est capable de la clarté d'esprit qui consiste à comprendre que personne n'a besoin d'assiter à ça. + Aujourd'hui, il vit dans une chambre médicalement amenagée, au cœur d'un grand appartement dont il n'occupe que six mètres carré, appareils compris. Il vit, il vit... disons plutôt qu'il meurt. Il a tout simplement cessé de s'alimenter, en nourritures et en médicaments, et fait promettre à Jane, sa sœur, qu'elle ne ferait rien non plus. + Il ne fumait pas, buvait raisonnablement, mangeait sainement et pratiquait la natation et, un peu, la boxe. Ça lui a sûrement donné un peu plus de temps. + Il n'a pas vu la lumière du jour depuis sept semaines, sauf à travers des stores. + Il s'est juré de mourir en jeu.
Gas Light est le nom d'une pièce de Patrick Hamilton, adaptée pour le cinéma en 1944 avec Ingrid Bergman dans le rôle titre féminin. Le gaslighting désigne depuis l'abus psychologique qui consiste à faire douter quelqu'un de sa propre salubrité mentale. + Parfois qualifié de passif-agressif, il fait montre de beaucoup de flegme et d'une grande distance vis-à-vis des évènements futiles comme des sanglants massacres. Certes stoïque mais pas taciturne, il a le commentaire acéré, parfois prompt, et n'hésite pas à se faire un avis, et surtout à l'émettre. A force d'être et d'être demeuré, il a le respect d'une fraction de ses comparses CAHO et l'attention, au moins partielle, des autres. + Plutôt qu'un arsenal, Gaslight possède un nécessaire : une scie à métaux, des cartouches, de la poudre, de l'alcool, un briquet, etc. Porté sur l'usage d'engins explosifs depuis ses débuts dans le jeu, il étudie les mélanges instables et les mécanismes rudimentaires et travaille étroitement avec les ingénieurs à l'élaboration d'armes de meurtre massif. A base de clous, de bétons et de métaux, il peut, par exemple, fabriquer des grenades artisanales. D'une façon générale, il privilégie ce qui explose. + Pour les mêmes raisons, il scie lui-même le canon des fusils qu'il trouve et qu'il ramasse. C'est une transformation facile à effectuer, et à transmettre aux nouveaux joueurs. Son maniement des armes à feu est correct, quoi qu'inférieur à bon nombre de ses camarades, mais la dispersion des projectiles compense son manque d'habilité en lui offrant de grandes chances de toucher, même moins gravement. A courte distance en revanche, c'est irrésistible, fatal et franchement crade. + En pillant dans un stock volé aux ATOM et GAIA, il a récemment perdu une vie. Il ne peut pas s'empêcher de penser que l'empoisonnement, c'est une arme de femme. + S'il participe activement à l'effort, Gaslight est foncièrement contre la guerre actuelle. Non seulement elle a été engagée pour des motifs, selon lui, discutables mais elle est, de surcroit, extrêmement coûteuse. L'organisation des différentes batailles, la militarisation des autres teams, est plutôt en défaveur des CAHO. Parce que la lie de sa pensée a déjà été dévoilée, il est en paix avec. Ça n'est plus de son ressort. Ça ne l'a jamais été, d'ailleurs, et ça ne lui viendrait certainement pas à l'esprit de contourner la chaîne de commandement. + Il déteste la forêt. De son avis, il faudrait la brûler de bout en bout, sans pouvoir expliquer son malaise lorsqu'il doit la traverser. Le manque de repères, certainement. La certitude de quitter ce qu'il y a de civilisé dans l'être humain. Oui, il la passerait volontiers au lance-flammes pour la bétonner par la suite. + Au milieu de ses comparses, il se sent parfois – souvent – vieillard. Il a, aussi, un peu de doux mépris pour la jeunesse qui le dirige ou l'accompagne. Il est persuadé que le jeu pourrait mûrir si les joueurs gagnaient eux-mêmes les années qui leur manquent ; ça sollicite tout de même un certain contrôle de soi en toute circonstance et, bien souvent, un petit rictus moqueur, d'aîné, balafré sur la bouche. + Au regard de ses aptitudes et de ses passions, Gaslight œuvre avec les terroristes. C'est un rôle éminemment psychologique et stratégique, qui n'est pas sans demander de la froideur lorsqu'il s'agit de faire le rapport entre le dispositif et le nombre de victimes optimal. Il aime cette avant-garde et leur esprit de faction, au sein de la faction. C'est un groupe soudé, qui pâtit mécaniquement de la guerre quand la terreur est la monnaie qui a cours partout dans le Darwin's Game. + Pour rien au monde il ne voudrait descendre dans l'arène. C'est un exercice qui exerce une profonde fascination chez lui, et même un pouvoir d'attraction. Néanmoins, il se trouve toujours heureux, et soulagé (et c'est peut-être l'effet de décompression que son corps recherche en le poussant) qu'on en désigne un autre. +
POURQUOI AVEZ-VOUS COMMENCÉ À JOUER AU DARWIN'S GAME ?
   Parce qu'il a dit : c'est terminé. Vous comprenez, Lysander ? Je suis désolé. Nous sommes tous désolés. Mais c'est terminé. Le Dr Ashcroft a dit, encore une fois, qu'il était désolé mais qu'il n'y avait plus rien à faire, que je savais que ce moment viendrait. Qu'on avait tous souhaité que ce serait plus tard – jamais. Ils espéraient me donner dix ans. Il ne me reste qu'un tiers d'un seul. Cent-vingt et un jours, j'ai compté. Cent-vingt-deux, peut-être. 2016 est une année bissextile. Alors la question s'est posée : comment tuer ce temps ? Jane n'a pas aimé l'idée. Puis j'ai arrêté de pouvoir marcher. Manger. Boire. Seul. Respirer. Il s'est avéré que ce n'était pas le pire des termes. Je ne le sentirais pas, a estimé Maximilian Ashcroft en haussant les épaules. Et, en attendant patiemment l'extinction, je peux marcher, manger, boire, respirer. Je n'avais pas été aussi vivant depuis des années, et si proche de la fin.

   QUELLE EST VOTRE RELATION A VOTRE TEAM  ?
   La distance de générations provoque facilement des remous. Pourtant, Lys s'est découpé un giron confortable parmi les CAHO. Sa place s'est faite avec beaucoup de naturel, et il a presque été surpris que ses nombreux désaccords, ou avis tempérés, soient tolérés, voire discutés, sans que cela ne provoque jamais les rivalités et autres querelles qu'on attend bêtement d'un CAHO. Il dirait qu'il ferait tout pour sa team, et qu'elle le lui rend bien, tant ils forment, tous ensemble, un groupe homogène, compact et solide. En Gaslight, Lys est très lié à ses comparses et rien ne l'exaspère davantage que les revendications solitaires, ou égoïstes. A chacun son avis, mais de l'unité dans l'action.

   QU'EST-CE QUI A CHANGÉ DANS VOTRE QUOTIDIEN DEPUIS VOTRE INSCRIPTION AU DARWIN'S GAME ?
   Le quotidien de Lysander s'était figé longtemps avant qu'il ne commence à jouer. Lorsqu'il a fiché le premier pied dans le Darwin's Game, il était déjà constamment alité. Or, d'une certaine façon, son état, d'apparence, était pire qu'il ne l'est désormais. C'est faux, naturellement, parce qu'il se meurt – plus vite que la maladie ne le provoque. Mais chacun de ses réveils, forcés par ses morts dans le jeu, lui pulse une énergie mystique dans le corps, en lambeaux. A ce propos, Lys ne se fait aucune illusion : jouer n'améliore pas sa santé, c'est même tout l'inverse. Néanmoins, touche par touche, nuance par nuance, l'instinct de meurtre, le besoin de violence, la soif d'y retourner, atténue la douleur et joue les palliatifs-placebo.

   CRAIGNEZ-VOUS LA MORT ?
   Affreusement. Pourquoi aurait-il opté pour le jeu, sinon ? Il se ment souvent à lui-même, et il le fait d'ailleurs assez bien, mais l'angoisse le rattrape dès qu'il n'y prend pas garde et qu'il ne repousse pas, méthodique, l'inexorable terme de son existence inutile. A quarante-trois ans, on n'a pas la résignation d'un bougre de quatre-vingt. Quand, au surplus, on crève d'une maladie crasse, la petite injustice vous secoue le cœur et empêche farouchement le deuil. Lysander est incapable de faire le deuil de lui, d'accepter qu'il va mourir et, surtout, d'être en paix avec l'issue. S'il ne le confesse pas, l'électrocardiogramme bipe, trace et signe pour lui ses aveux. Dans le Darwin's Game, personne ne le verra jamais gaspiller une vie. Elles sont précieuses – chacune d'elle, et il ne les abandonne, douloureusement, qu'au terme d'un âpre combat, qu'au terme, chaque fois, d'une lutte à mort, à l'agonie.

   VOUS EST-IL DIFFICILE DE TUER OU VOUS ÊTES-VOUS DÉCOUVERT UNE PASSION POUR LE MEURTRE ?
   Éprouver les frontières qui vont de la vie à la mort, c'est son moyen de se sentir vivant. Ce n'est pas le seul, et c'est sûrement la raison pour laquelle il ne s'esquinte pas au massacre pour le massacre. Ça n'est pas difficile, mais ça n'est pas gratuit non plus. D'une certaine façon, Lys aime à ce que ce soit beau, voire quasiment sublime C'est probablement de l'art, de prodiguer la mort, de l'élaborer dans des formes diverses, savantes, méthodiques. Il se trouve qu'il n'est pas spécialement doué pour l'assassinat en lui-même. En revanche, ses dispositions pour les mécanismes qui mènent à des résultats similaires – et le plaisir de les voir s'accomplir – cochent sa carte d'adhérent aux meurtriers de sang-froid.
     
darwinsgame.com (c) 2015


Dernière édition par Lysander Hobbes le Jeu 14 Jan - 3:12, édité 2 fois

Invité
Invité


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 12:11
Brody fait grave battre mon coeur. :go:
Rebienvenue
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 12:15
j'allais dire la même chose :rire: ce mec me fait trop d'effet :tombe:
puis le prénom lysander aussi en fait :sifle:
rebienvenue chez toi, tu connais la maison :coeur: courage pour cette nouvelle fiche et ce personnage qui promet des merveilles :ooh:


trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)

http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 12:18



team caho

les téméraires et impulsifs.
Te voilà inscrit(e) au Darwin's Game. Ton nombre de vie ainsi que le symbole de ta team sont apparus sur ta peau et le verdict est tombé : tu rejoins les CAHO, ceux qui n'ont peur de rien et jouent dans le sens primal des règles : ils tirent sur tout ce qui bouge, foncent dans le tas sans crainte et font régner la peur dans les esprits. Tuer est leur priorité, anéantir les autres teams leur objectif. Attention, parmi eux la faiblesse est bannie ! Ta nouvelle team t'attend avec impatience, alors maintenant dépêche toi de finir ta fiche pour la rejoindre.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 1792 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Shelley Hennig
CREDITS : .wesleynator (avatar)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 13:24
Re-bienvenue ;)
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6080 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Ordinn. - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 13:41
Brody + Nom = Perfection !

Re-Bienvenue <3


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior

Invité
Invité


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 14:37
brody, si peu vu sur les rpg pourtant ce mec est :tombe:
rebienvenue sur le forum :keur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 15:16
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche :keur:
avatar
<b>bavardages</b> 2130 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : CHARLIE HUNNAM.
CREDITS : © HEDGEKEY (AVATAR), BLACK MADNESS, PARKER & TUMBLR (GIFS).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : PASSIF.


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 17:18
j'espère que ce perso sera moins con que l'autre déjà CAHO :mera: BRODY :mera: LE DÉBUT DE TA FICHE :mera:

rebienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche :ptikeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 22:18
t'es beau champion :bave: bon courage :uuh:
avatar
MERCURIALE
<b>bavardages</b> 3360 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : CARA D.
CREDITS : .SPARKLE
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Mer 13 Jan - 22:28
huh Brody :woo:
re bienvenue le fou :mera:


I said "hey, hey...Oh, what a ship we sail! We kissed our death to will, there's no one left to take. We're born to recreate" Sinful creature then.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Jeu 14 Jan - 3:14
BRODY. :per: (parce que, finalement, j'ai décidé de ne pas changer ; ouais, vous m'avez encouragé.)
Merci tout le monde, oui, même toi, Heath, maintenant qu'on va être copains !

:wesh:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Jeu 14 Jan - 3:59



DOWNLOAD : 100%

le jeu peut commencer.
eh bah, j'suis contente de voir que ton monsieur s'engage pas mal envers les caho. :wesh: il traficote autant avec les terroristes que nos chers ingénieurs. peut-être qu'il pourrait éventuellement monter les échelons un de ses jours. :russe: et puis, t'inquiète pas, bientôt, l'une de ses volontés sera effectué. :sifle:

sinon, rebienvenue, par le fait même. :uuh: j'espère que ta chance est imprégné dans Lys aussi. :olaa:

Tu es peut-être validé(e), mais ton travail ne s'arrête pas ici. En effet, tu vas devoir recenser ton avatar ainsi que le pseudo de ton personnage ingame pour que personne ne te les prenne. Tu pourras ensuite réserver le rôle que joue ton personnage dans la hiérarchie de sa team, les personnes de son entourage décédées à cause du darwin's game, son métier, gagner des écus pour acheter des vies, de l'équipement et des territoires, et puis te faire des amis, créer ta fiche de personnage, envoyer des textos, et participer à la vie de ta nouvelle team. Le forum tout entier t'ouvre ses bras, le jeu peut commencer. :ooh: Ah et puis si jamais tu te sens perdu(e) dans la jungle DARWIN'S GAME, tu as à présent la possibilité d'être parrainé. :lun: N'hésite pas, on ne te jugera pas parce que tu as besoin d'aide. :mimi:
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Jeu 14 Jan - 9:16
A priori, Lys est censé compter beaucoup moins sur la chance. :rire:
Merci, boss ! je vais te rendre fier !
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   Dim 27 Mar - 13:46
demande de supp :cara:


trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: c'est la loi du point final.   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM