Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Entre les feuilles de chêne, la rivière (libre)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: Entre les feuilles de chêne, la rivière (libre)   Dim 17 Jan - 22:12

Entre les feuilles de chêne, la rivière.
... et pelagius



La mouche hurlante était tranquille, comme à son habitude. Pépé avait découvert cet endroit par hasard, il y a peu, sans vraiment y faire attention. Il aimait bien se laisser porter par ses jambes près de la rivière, observer les poissons, marcher sans avoir à traîner la patte gauche ni à s’appuyer sur une canne. Depuis qu’il avait plongé dans le jeu, il avait repris gout à se promener – dans le jeu seulement, seul endroit où il avait deux jambes valides. Il avait oublié à quel point cela pouvait être plaisant, de marcher pendant des heures sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller les bêtes alentours. Il n’en avait croisé aucune et, plus surprenant encore, aucun joueur ne lui avait encore tiré une balle dans le dos. Après toute l’effervescence autour du jour de l’unité et les menaces de guerre, il fallait croire que les gamins avides de sang préféraient rester dans leurs quartiers généraux, en train de comploter ou par peur des représailles. Pourtant, le temps n’était pas capricieux, le soleil tapait sur le bitume de la ville de pixel et se reflétait avec joie dans la rivière, sans aucun nuages pour stopper sa course. Seul, sous le soleil. C’était le moment rêvé pour une petite partie de pêche. Pépé avait l’habitude de venir prendre une barque à la mouche hurlante, toujours la même, une des seules qui ne prenaient pas l’eau. Le vieux défit le nœud d’amarrage – fait par ses soins – en faisant basculer la corde à l’intérieur de la barque. D’une pression de rame, le bateau minuscule fut propulsé vers le milieu de la rivière, peu profonde mais regorgeante de poissons. Assis dans sa barque, Pépé sortit un fil de pêche fin avec un petit crochet métallique au bout, il y accrocha un ver de terre qui trainait dans un petit pot de terre déjà présent dans la barque – prévisible le pépé – afin de le jeter dans la rivière, tenant le fil dans ses mains. Il aurait pu se fabriquer une canne à pêche, mais celles-ci étaient bien trop encombrantes pour qu’il se promène avec dans le jeu, alors il avait improvisé. Il laissait filer le fil entre ses doigts, laissant le ver nageoter avant d'arrêter le déroulement du fil d'un pression de doigt. Il n’y avait plus qu’à attendre, paisiblement, entre les cris des oiseaux et les bruits de pas qui s’approchaient avec de s’arrêter sur la berge, cachés entre quelques fourrés. Deux pieds qui ne bougeaient plus, peut-être surpris par le spectacle, sans doute en train de mettre le vieux en joue. « On est timide ? » lâcha-t-il, sans quitter son hameçon des yeux.

darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entre les feuilles de chêne, la rivière (libre)   Ven 12 Fév - 13:15


L'après-midi était douce, l'atmosphère était légère, tout le contraire de ce que cette guerre incessante dans le Darwin's Game pouvait normalement proposer. « Quel plaisir de pouvoir s'échapper du tumulte du chantier naval » se disait Belladone. La jeune femme se sentait bien parmi les siens, mais quand le besoin de solitude se faisait ressentir, elle n'hésitait pas à partir se détendre sans un bruit. Ce jour-là, personne n'avait besoin de ses compétences ou de sa timide compagnie, l'occasion était trop belle pour la manquer.

Préparée, prenant un sac contenant quelques provisions, elle remonta la rive droite depuis son QG sans croiser qui que ce soit. « La ville est moins active en ce moment, mais pas question de baisser sa garde » pensa-t-elle. En passant la porte d'accès est, elle ne put s'empêcher de se sentir soulagée de quitter la ville et ses bâtiments. En effet, le calme rassurant des arbres qu'elle vit poindre au loin lui donnait le sourire, arbres qu'elle n'avait que trop peu l'occasion de voir au sein du chantier naval. Arrivée au niveau de la végétation, tous ses muscles se relâchèrent. « Enfin arrivée ! ». La demoiselle s'enquit donc de s'étirer en bonnes et dues formes, de se craquer les os de ses articulations afin de les dégourdir. S'arrêtant un instant, elle se lança un petit jeu que quelques GAIA lui avaient appris. La règle était simple, elle devait essayer de reconnaître les différentes espèces d'oiseaux grâce à leur chant. Mais Belladone s'en rendit compte très vite, ce jeu, décrit comme très amusant par ses compères de la forêt, était beaucoup trop compliqué pour elle. Soupirant longuement en regardant le feuillage, elle décida, non sans frustration, de changer d'occupation.

Elle réfléchit un instant et murmura « Plan B, la Mouche hurlante ». Belladone aimait bien cet endroit, il lui était arrivé d'accompagner certains de ses camarades en recherche de matériel nautique. Elle trouvait la bâtisse fort jolie, elle lui faisait penser à ces maisons que l'on trouvait à la Nouvelle-Orléans. Pleine d'entrain, elle s'arrêta nette quand, arrivée près de la berge, elle aperçut un homme sur une barque, sur la rivière. « Il … pêche ?? » s'interrogea Belladone. Quel curieux spectacle. Consciente que cela ne pouvait présager rien de bon, elle tourna discrètement les talons. « On est timide ? » lança une voix sur un ton laconique. « Grillée ». Parler à cet homme qu'elle ne connaissait pas était-il bien judicieux ? N'allait-il pas profiter d'un instant de faiblesse pour l'attaquer, comme le font la plupart des joueurs de ce satané jeu ?

« Timide n'est pas le mot, prudente serait plus adapté ! » finit-elle par dire avec une voix assurée mais traduisant de la gêne. Un silence s'installa, Belladone s'attendait à une réponse, mais celle-ci tardait à poindre. Elle resta figée dans les fourrés, d'où elle savait qu'il ne pouvait la voir. Son Colt à la hanche, elle décida de ne pas le dégainer, elle ne l'attaquerait pas, l'avantage de la fuite étant en sa possession. Elle rajouta non sans un grain de malice « Viens-tu de donner ta langue en pâture aux poissons ? », tout en préparant sa possible retraite.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entre les feuilles de chêne, la rivière (libre)   Dim 14 Fév - 17:15

Entre les feuilles de chêne, la rivière.
Pelagius & Carmen



Irina commençait à avoir un sérieux doute sur son itinéraire. Elle traversait la forêt depuis un moment déjà, souhaitant rejoindre la mine. Déviant sur un rocher qu’elle semblait reconnaître, elle finit tout de même par sortir sa carte. Un éclaireur incapable de se repérer, c’était tout de même pas très pratique et c’était bien la première fois qu’elle eut tant de mal à se repérer sur la carte après sa connexion. Et pourtant, elle était sûre d’être sur le bon chemin… Au pire, Irina se réconforta en se disant qu’elle trouverait peut-être quelques petits trucs intéressants avant de se rendre à la mine. Et puis tant qu’à faire, autant profiter de la douceur et de la fraîcheur de la forêt avant de se retrouver enfermée dans les galeries de la mine. Irina rangea à nouveau sa carte dans son carquois et se remit en arc, toujours son arc à la main. Dans la forêt, ce n’est jamais sûr. Un adversaire caché dans un fourré, une bête féroce qui sort de nulle part. C’était un endroit qu’il fallait apprivoiser et il n’était pas des moindres.

Irina continua son chemin dans forêt et petit à petit, les sons des arbres laissèrent place à celui du clapotis de l’eau. Elle s’arrêta un instant pour être sûre que ses oreilles ne divaguaient mais non elle en était certaine. Mais je me suis carrément plantée en fait… se dit elle. Tant pis, elle profiterait de remonter la rivière pour trouver un nouveau point de repère, beaucoup plus facile à trouver que dans la forêt. Elle avait ressorti sa carte, continuant de marcher sans faire attention où elle mettait les pieds. L’herbe disparut, remplacée par de petits cailloux. Lorsqu’Irina releva les yeux, elle tomba nez à nez sur d’autres joueurs. La mouche hurlante apparut devant lui, facilement reconnaissable avec ses barques. L’homme était au milieu de la rivière tandis qu’une femme se trouvait sur la berge, non loin d’elle. Ce qui devait être une balade de santé se retrouva tout de suite beaucoup plus sportif. Elle glissa sa carte dans sa poche, prête à prendre une flèche dans son carquois si la situation devenait trop périlleuse. Elle prit garde à rester près de la forêt, un moyen rapide et facile de s’échapper si ça tournait vinaigre. Elle éleva alors la voix, à l’attention des deux autres joueurs « A croire qu’il n’y a pas que les poissons qui mordent aujourd’hui… »

darwinsgame.com (c) 2015

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Entre les feuilles de chêne, la rivière (libre)   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM