Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 We're running in the sweet sunshine. Ft. Itza
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: We're running in the sweet sunshine. Ft. Itza    Sam 23 Jan - 21:46
Old gravedigger-r by the burnt out tree.Who held the hive a murmur.But no more bees.I used to hear the wind.Made speak and sing the leaves.Seems so long I've felt but a shy and tender breeze... Gravedigress dig me a hole I can bury, All of my love and all of my holy;Gravedigress dig me a hole I can bury, All of my love and all of my holy.
Nombreuses étaient les pertes. Elle n’avait pas de mots gratifiant pour décrire la riposte de ces enculés. Leur offensive n’avait pu être plus aléatoire et moins organisés. En ce jour sombre, ils avaient tous perdu quelqu’un et ceux qui avaient survécu n’avait eu que leurs yeux pour pleurer ou leurs cordes vocaux pour hurler. Mais pas elle. Elle n’était pas le genre à verser des larmes et elle devait avouer qu’elle avait eu la gorge bien trop sèche pour hurler sa haine. Et puis, elle n’était pas ce genre de fille non plus. Elle avait ses méthodes bien à elle pour exprimer sa rage. Taper avant de réfléchir, c’était ça son truc. Bien qu’aujourd’hui, elle n’était plus très intégré à la vie de sa team, il restait toujours sa famille. Et la famille, n’étions pas censé la protéger coûte que coûte ? Et si elle n’était pas réellement capable de les aimer comme elle le devrait, elle comptait bien les venger. La voleuse, perchée sur une branche, en retrait, comme à son habitude fronça les sourcils en voyant les agissements étranges de Félicity en contrebas. Elle n’eut pas à réfléchir bien longtemps pour descendre de son perchoir quand elle la vit quitter le camp de fortune pour disparaitre derrière l’immensité des arbres rescapé de l’incendie. Il était hors de question qu’elle la laisse s’aventurer toute seule hors du camp. Surtout maintenant que la nuit risquait de tomber d’un moment à l’autre. Poison Ivy avait beau savoir qu’Itzapapalotl était parfaitement capable de se débrouiller seule mais l’idée même de savoir qu’elle risquait sa vie, même une vie sur le Darwins Game lui était insupportable. Elle ne pouvait tout bonnement pas l’envisager.

Ce fut bien la raison pour laquelle la brune s’était lancée discrètement à sa suite et qu’elle la suivait depuis quelques longues minutes déjà. Elles étaient à présent à la lisière de la forêt. Qu’est-ce qu’elle venait foutre toute seule en territoire ennemie ? Elle ne sorti pourtant pas de l’ombre, patiemment, elle continua sa filature. Maï se sentait un peu coupable de la suite ainsi mais elle voulait garder un œil sur elle. En ces temps qui courent, ce n’était pas du luxe. Planqué derrière un mur, elle ne perdait pas une miette des agissements de la jolie brune. Elle semblait récolter des objets, pour les campements, sans nul doute. Mais était-elle obligé de venir seule ? Maïwenn serra les poings en songeant qu’elle devait le faire pour Isaÿr, parfois, la dévotion de son amie pour leur chef l’écœurait. Surtout quand elle risquait ses vies aussi impudemment. Un coup de feu, une balle fendit l’air non loin de leurs emplacements. C’est à cet instant que Poison Ivy sorti de l’ombre, sa capuche toujours sur la tête. « On devrait rentrer maintenant si tu veux pouvoir ramener tout ça en un seul morceau au campement. », dit-elle simplement, assez fort pour qu’elle qu’Itza l’entende, Itza seule. C’est à cet instant précis qu’un éclair déchirant le ciel déjà sombre du Darwin, les gouttes d’eau ne tardèrent pas à suivre. « Super. », marmonna-t-elle. C’était de plus en plus parfait !



©Pando
avatar
<b>bavardages</b> 1012 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Louise Bourgoin
CREDITS : Alaska - barbie
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Milicienne


MessageSujet: Re: We're running in the sweet sunshine. Ft. Itza    Dim 24 Jan - 20:12
Are you scared ?
Itzapapalotl avait décidé de faire quelque chose. D'aider plus encore, ne pas être seulement un soutien psychologique pour les GAIA. Une fois les blessés soignés, abreuver, elle décida de prendre du recul, de la distance avec ces gens qu'elle considérait comme sa famille. Elle les aimait tendrement, son instinct maternel s'était réveillé et elle se faisait volontiers mère des plus jeunes quand ces derniers en avaient besoin. La chose la plus essentielle à l'heure actuelle selon elle, était d'améliorer leur qualité de survie. Elle ne savait pas encore pendant combien de temps ils devraient être nomades et les éclaireurs n'avaient pas encore trouvé un endroit pour accueillir leur nouvel maison le temps que l'usine soit refaite. Si un jour, elle l'était. Itza supposait que la décision reviendrait à leur chef et à son bras-droit. La nature reprendrait ces droits et là où les CAHO ainsi que les ESHU pensaient les avoir détruits : ils venaient de donner à la terre le parfait engrais pour renaître. Oui. Le Chef des Espions était convaincu de ce fait. Ils renaîtront de leurs cendres, deviendront plus fort que jamais ! Ils sauront imposer le respect aux autres, non pas par la violence, mais par leur habilité à se reconstruire. En attendant, cependant, il fallait lécher les plaies, il fallait tout refaire et cela pourrait prendre des semaines, des mois. S'assurant que le campement ne manquait de rien, elle peigna son visage et ses cheveux avant de prendre sa lance pour se diriger vers la ville. Elle voulait récupérer des objets, des matériaux pour que son équipe améliore leur quotidien de survivants. Elle savait déjà que Nightingale était une menuisière, elle l'avait vu construire des pièges : Itzapapalotl avait confiance en son ancien soldat pour faire des merveilles.
À peine dans la forêt qu'elle sentit qu'on la suivait. N'osant se retourner, n'ayant pas réellement envie de se battre : elle préférait croire que ce n'était que le fruit de son imagination et continua sa route. Maintenant à la lisière de la forêt restante, elle regarda autour d'elle avant de s'engouffrer dans la première maison sur sa route. Sécurisant le périmètre pour s'assurer que personnes n'étaient déjà présent, elle relâcha la tension de ses épaules et esquissa un sourire en voyant une forme familière. Elle était donc suivis. Son instinct ne l'avait pas trompé. Pas par un ennemi, mais par la plus jolie des GAIA. Ramassant des objets qu'elle fourra dans un sac en peau, elle vit enfin Poison Ivy sortir.

« Hey. »

Se contenta-t-elle de répondre avant de s'approcher d'elle pour glisser son bras sur ses hanches et l'attirer elle dans le but de déposer un baiser sur sa tempe. Un éclair fendit le ciel, Itzapapalotl et Felicity avaient toujours aimé les orages. La nature dans toute sa splendeur révélait sa force. En entendant la réflexion de Maï, elle eut un sourire amusée avant de s'éloigner :

« Pourquoi tu m'as suivi ? Tu pensais que je ne reviendrais pas vivante au campement. »

Sa lance fermement dans ses mains, au lieu de faire demie-tour, elle s'engouffra dans la maison en face.

« Je... Je ne peux pas reste sagement au campement en sachant qu'Aestus est entre les mains des CAHO. Je dois me rendre utile, rendre le quotidien des nôtres moins lours le temps que de jours meilleurs arrivent me semble être la chose la plus juste à faire quand je suis connectée. »

Itza confessait, avouait qu'elle était inquiète pour sa nièce :

« Ils ne répondent à aucune règle, aucune loi... Ils sont capables de tout et j'ai peur... Je suis terrifiée à l'idée qu'ils la tuent. Parce qu'ils en sont capables. »

Soufflait-elle.
© 2981 12289 0


The past cannot be cured. Fear not, we are of the nature of the lion, and cannot descend to the destruction of mice and such small beasts.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM