Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 [FB] take it on the otherside | abigaëlle
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
ICARUS
<b>bavardages</b> 723 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : jon hamm
CREDITS : avatar (c) lannisters
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: [FB] take it on the otherside | abigaëlle   Mar 2 Fév - 6:30
fin octobre

L’annonce de l’alliance qui unissait désormais ATOM et GAIA, tout juste officialisée, se voyait déjà concrétisée. À travers le chaos qui s’en était suivi, l’étape logique qui avait fait suite à la déclaration de guerre se manifestait déjà à travers certains gestes – notamment le partage d’armes et de biens. Bien que tendue, l’ambiance se voulait communautaire et l’entraide semblait venir naturellement entre les membres des deux équipes.
Impatient de mettre la main à la pâte, Roman s’était engagé à participer à une livraison qui partirait du chantier naval, déposerait des articles essentiels à l’usine, puis rapporterait ce que les verts leur échangeraient. C’était l’occasion parfaite; il ne sortait que rarement du chantier naval, surtout par manque d’intérêt envers le reste de la carte, mais l’assurance d’être reçu par des alliés était trop tentante.

La route était longue et passablement ardue, mais il n’avait pas fallu trop de temps pour atteindre l’usine désaffectée où les GAIA avaient élu domicile. Roman perd son regard un instant, observant avec attention la façon dont les verts s’étaient installés – il fallait dire que malgré l’emplacement industriel, qui ne dérogeait que peu du cadre qu’il connaissait, l’ambiance était tout autre. Là où les ATOM avaient embrassé la technologie qui les entourait, leurs alliés étaient retournés à la terre, simplifiant leur existence en ne cherchant visiblement que moindrement à rendre à la scierie sa gloire d’antan. Recouverte de vignes et de végétation colorée, l’usine ressemblait plutôt à une montagne fleurie, selon lui.

Ramené à la réalité par ses compagnons, il s’avance dans le quartier général pour y placer les caisses transportées avec soin. On les remercie, leur offre de quoi se désaltérer avant qu’ils ne prennent le chemin du retour, qui ne serait pas de tout repos non plus. Assis sur une souche, Roman écoute avec attention l’un de ses homologues GAIA qui parle de leur vie à l’usine, de la chasse, de la nature – il est lui-même plutôt marin, mais entendre quelqu’un qui semble avoir la même passion que lui le fascine. Puis, du coin de l’œil, une silhouette, une forme furtive qu’il semble reconnaître. Il lève la tête comme un prédateur en chasse, dardant ses yeux à gauche et à droite comme pour repérer la brève vision une nouvelle fois.

Et c’est là qu’il la voit. Sans s’attarder à son impolitesse, il se lève précipitamment, se dirige en direction de la jeune femme qu’il ne connaît que trop bien. Heureusement, elle était seule; et personne n’entendrait l’énormité qu’il avait à lui dire. « Abigaëlle Lincoln, tu marches! » qu’il souffle, aussi fasciné que sidéré. C’était à ne rien y comprendre; il voyait pourtant la jeune femme presque chaque jour, coincée dans son fauteuil roulant, et ignorait comment cela pouvait être possible. « Je… et puis, qu’est-ce que tu fais dans un endroit pareil?! » Il poursuit, toujours à demi-mot, à l’abri des oreilles indiscrètes. La voir marauder dans un jeu vidéo l’étonnait, il allait sans dire. Loin de lui l’idée de jouer au moralisateur, au contraire – et c’était rendu évident par le sourire qui éclairait désormais son visage. Il était médusé, mais certainement pas mécontent.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM