Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Sam 13 Fév - 22:42

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

La belle a peur. Elle est craintive, à cran, sur les nerfs. Parce qu'elle sent encore l'odeur des cendres, l'odeur de la mort et l'odeur des larmes. Elle prend sa tête entre ses mains, anxieuse, terrifiée. Ça lui fait terriblement mal, à Erin, de traîner dans les parages, traîner près de ce cimetière. De son ancien QG, réduit à néant. Sans qu'elle ne puisse se contrôler, les larmes s'écrasent lourdement sur ses joues. Elle fuit, elle court à toute jambe, elle ne peut pas rester là plus longtemps. Erin ne devait pas venir ici, mais elle s'est sentie obligée, comme un devoir de mémoire qu'elle devait respecter, comme pour crier vengeance. Mais le goût amer de la défaite et de l'horreur est encore bien trop présent. La voleuse ne s'arrête pas une seule seconde, ses jambes ne flanchent pas, elle n'a pas le droit. Elle a besoin de voir autre chose, elle a besoin de voir la mer, de voir le ciel, d'être en paix avec elle même. D'oublier, d'oublier que tout cela, que tous ces morts, c'est à cause d'elle, à cause de sa victoire.

Lagertha arrive enfin, devant les barques, devant la jolie petite maison de location. Et ses poings frappent. Ils frappent les troncs des arbres trop majestueux et beaux pour elle, elle frappe le bois de la maison. Et elle a mal, terriblement mal. Le sang ruisselle sur ses mains, s'écoule et tâche ses vêtements. La belle prend son visage entre ses mains, ne se souciant pas du rouge carmin qui s'étale sur ses tempes, ses lèvres, son nez, ses joues, son front, ses cheveux. Elle ne se soucie plus de rien quand elle s'écroule lourdement contre la palissade de la maison. Elle a besoin d'oublier, elle a aussi besoin de réfléchir. Elle a besoin de faire le point sur tout ce qui se passe. Sur ce qui hante ses nuits. Sur ce qui nuit à sa vie réelle. Son regard se perd dans les reflets océaniques. Elle ne réagit même pas quand elle voit une ombre entre les arbres. Elle ne se défendra pas, elle n'en a pas la force, Lagertha. Elle sait pourtant qu'elle n'est pas si loin de l'église. Mais elle reconnaît cette forme qui s'approche d'elle. Les cheveux bruns et épais. Les taches de rousseurs. L'arme qu'il porte. Le regard profond. Erin ne se soucie même pas de l'allure qu'elle peut avoir, avec toute cette hémoglobine sur son corps, sur son visage dévasté. « Va t'en Neo. »

(c) sweet.lips


Dernière édition par Erin Whitaker le Jeu 25 Fév - 21:53, édité 2 fois

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Dim 14 Fév - 1:33

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

L’herbe se froisse doucement sous les rangers poussiéreuses de l’homme qui court à petites foulées régulières entre les arbres. Il respire en cadence, les yeux fixés sur l’horizon, sens en alerte. Il n’y a rien de plus stupide que de partir faire un footing -seul- dans la forêt du Darwin's Game. Neo le sait pertinemment... Et ne s’en soucie pas plus que de sa première capote. Il aime courir. Au point de prendre des risques idiots juste pour pouvoir sentir la décharge d’endorphine dans ses veines lorsque l’effort atteint son apogée. Une addiction idiote et banale que le soldat n’a jamais pu mettre de côté, même ici, même dans le jeu.  Il n’y a jamais grand monde dans le coin depuis l’incendie de toute façon.
L’incendie. Il tente de ne pas trop y penser. Etait-ce vraiment justifié ? Caleb a apprit à obéir aux ordres sans poser de questions, à suivre les autres et faire ce que l’on attend de lui sans états d’âme. Mais pas Neo. Neo est plus subtile, plus… contestataire. Le jeune homme tente d’éloigner ces pensées en secouant frénétiquement sa tête de droite à gauche, il ne faut pas trop réfléchir. On est en guerre après tout non ? Mais tout de même…

Le bruit étouffé de ce qui ressemble à des coups le tire de sa rêverie et Neo s’immobilise instantanément, portant sa main à son revolver par reflex. Le bruit vient de la cabane. Il s’approche à grande enjambé, la main serrée sur la gâchette, respiration retenue.

Puis il la voit. Enfin il voit d’abord la chevelure blonde qui cascade en désordre sur ses épaules crispées. Il n’a pas besoin de s’approcher plus pour identifier Lagertha, parce que ces cheveux-là, cette silhouette là il pourrait les reconnaîtres partout, même dans le noir. Et son estomac fait un genre de petit bon qu’il aurait préféré ignorer. Puis il pose son regard sur ses mains écorchées, sur le sang un peu partout, sur ses cheveux, sa veste, sa joue. Et c’est presque difficile de ne pas courir vers la gaia.
Il avance à grande enjambée en composant un sourire nonchalant sur son visage inquiet. Manquerait plus qu’il ait l’air vraiment concerné. Il range rapidement le pistolet dans la taille de son treillis et abandonne bruyamment sa mitraillette au sol avant de s’accroupir à côté de cette drôle de nana qui fait de drôle de choses à son estomac. Il ignore son ordre. Comme s’il pouvait partir maintenant. Il lui jette un regard en biais en se grattant la tête à la recherche de quelque chose d’apaisant à dire. C’est pas vraiment son fort les mots, à Caleb. Il finit par simplement poser une main sur son épaule à elle. « tu faiblis ». Ce n’est pas une question, c’est surement blessant et ça n’a rien de réconfortant. Neo regrette immédiatement ses mots mais ne peut s’empêcher d’en rajouter « c’est un nouveau look ce sang sur ton visage ? T'essaie de ressembler à mes potes de chambrée ? »

(c) sweet.lips


Spoiler:
 

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Dim 14 Fév - 2:10

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

C'est avec des efforts monstres qu'elle essaye d'ignorer toute l'amitié qu'elle ressent pour Neo. Si ce n'était que ça. Elle voudrait tant le détester, elle voudrait tant rejeter la faute sur lui. Après tout, c'est un CAHO, il est comme les autres, un sombre crétin sanguinaire et sans cœur. Il se joue d'elle, elle le sait. Elle essaye de croire qu'il finira par la prendre dans un coin pour la torturer, le sourire aux lèvres, l'amocher bien comme il faut, lui causer tant de souffrances physiques qu'elle en mourra. Parce qu'ils sont tous pareils. Erin sait pertinemment que cette main qui se pose sur cet épaule, elle devrait l'envoyer valser. Elle sait pertinemment que ce regard inquiet, ce n'est que du mensonge, qu'une technique pour la resserrer dans ses filets sadiques. Mais elle sait aussi pertinemment que cet sensation d'apaisement injustifiable quand il a un contact avec elle, l'empêche de nuire à cet homme. La voleuse est tellement partagée, tiraillée par ses idées qui s'entrechoquent, totalement paradoxales, qu'elle doit tourner le visage vers l'horizon. Faire abstraction. Oublier à quel point il la perturbe. De toute façon, elle le connaît suffisamment pour savoir qu'il ne partira pas. Il ne l'a jamais fait. C'est ce qui embête Lagertha, car elle ne peut s'empêcher de se demander quand est-ce qu'il dévoilera son vrai visage. Mais pour l'instant, elle veut juste oublier. La jeune femme aimerai rétorquer quand Neo se sent obliger de constater qu'elle est faible. Il ne sait pas la fermer. Mais elle se mure un peu plus dans son silence et dans sa honte, car le brun ne sait pas à quel point il a raison. Les démons de la femme la tourmente et la possède. Elle voudrait fuir loin d'ici, loin de toute cette douleur. Mais il est là, il l'empêche certainement de faire d'autres belles conneries, en cet instant précis.

Cela fait peut être seulement que quelques semaines que les deux joueurs se connaissent mais Lagertha sait que Neo est un con. Un irrésistible con. Un con qui en rajoute toujours, qui adore la pousser à bout. Mais là, c'est trop. Quand il évoque ses confères, c'est beaucoup trop pour elle. Lagertha se relève telle une furie et pousse violemment avec ses deux mains douloureuses la poitrine de Neo en arrière. Elle gémit, sujette à la douleur, mais continue de le pousser en arrière. Les larmes sortent d'elle même et se mêlent en harmonie avec le sang sur son visage. Elle ne veut pas cacher sa rage et sa haine. Elle a besoin de tout expulser. Elle a besoin de lui montrer comme elle le déteste. « Espèce de connard ! Tout ça, c'est de la faute de toi et tes petits copains ! Vous les avez tué. Vous avez tué des innocents. Lâchement ! C'était à moi de mourir, c'est moi qui est gagné dans l’arène ! Pas eux ! » Elle vocifère ses mots avec une colère insoupçonnée, elle n'a jamais été dans cet état. Emprise à la panique, elle a besoin de se distancer de lui. Elle sait qu'il n'a pas foutu le feu, mais elle ne supporte pas l'idée qu'il soit copain avec les responsables. Elle marche à toute allure vers l'eau et s'y engouffre sans réfléchir. Elle s'arrête quand l'eau atteint son nombril et ignore le fait qu'elle porte un tee shirt blanc. Elle ignore le fait que l'eau est glacée et la tétanise. Mais tout ce qu'Erin avait besoin, c'était d'une bonne douche froide. Non du feu brûlant qu'elle ressent au creux de son ventre face à son supposé ennemi.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Dim 14 Fév - 2:42

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

Neo se dit qu'il est peut-être allé trop loin quand après l'avoir envoyé promener comme seul Lagertha peut se permettre de le faire, elle se met à lui hurler dessus avec ses yeux tout brillants de larmes, et le ventre de l'homme se tord encore plus lorsqu'il voit les traînées salées creuser des sillons sur les joues rougies de la blonde. Oups.
Il ne sait plus trop où regarder, Neo, alors que la jeune femme lui jette des mots qui le frappent comme autant de balles en pleine face. Il serre la machoire en grinçant des dents. n'y pense pas putain. n'y pense pas. et son estomac se retourne à la pensé de tous ces corps noircis, à l'odeur de chair brûlé. Aux cris.
"C'est ça la guerre ma belle. Y a des gens qui meurent et d'autres qui vivent. Y a pas de coupable. Pas d'innocent. C'est la guerre et c'est tout." C'est le militaire qui parle d'une voix dure et froide, il dit des choses dont il n'est lui-même plus vraiment sure. Il hésite, et en veut terriblement à la jolie blonde de ramener toutes ces pensées. "Si tu veux tellement crever alors crève !" il l'a dit un peu plus fort qu'il ne le voulait et la fin de sa phrase se serre dans sa gorge. Il a envie de la frapper et de la serrer très fort dans ses bras tout à la fois, juste pour échapper un instant à tout ça.
Penser à la mort de Lagertha le touche plus qu'il ne le pensait. Plus qu'il ne le souhaiterait. réveille-toi Cal', c'est une gaia.

Il la regarde s'éloigner en bouillonnant, partagé entre cette irrépressible envie de l'embrasser et la certitude qu'il s'agit justement de la chose à éviter. Il ne peut s’empêcher de laisser son regard glisser vers la fin de son dos, sa chute de rein que l'eau vient caresser, et le désir lui serre la gorge.
Elle est jolie Lagertha. Un peu trop jolie, surtout quand elle est en colère. Surtout quand elle pleure. Surtout quand elle bouillonne. Il saute dans le lac juste derrière elle et attrape son poignet qu'il tire un peu trop fort vers lui, un sourire assuré sur son visage. Il ne lui laissera pas voir le doute qu'elle peut provoquer. Il la tient fort, très fort, trop fort, parce que les jointure de ses doigts blanchisse légèrement.
Puis il approche son visage un peu trop près du sien à elle pour que ce soit confortable.
"Je pourrais le faire moi-même si tu veux ?" Provocation. Neo se demande encore une fois pourquoi il est toujours incapable de se montrer... gentil avec cette fille-là. Parce qu'elle a le dont de le mettre hors de lui sans raison. Parce qu'elle déclenche des tempêtes à l’intérieur sans même le savoir.
Parce qu'elle a quelque chose de différent cette nana-là. Quelque chose de vibrant

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Dim 14 Fév - 3:20

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

Le soleil dépose ses reflets transperçant sur l'eau azur mais celle-ci est toujours glaciale. Alors Erin se dit peut-être qu'elle devrait faire demi-tour. Mourir de froid, c'est nul et stupide. Elle devrait fuir, reprendre son katana et s'échapper dans les bois, loin de lui. Mais elle entend un grand claquement d'eau derrière elle, qui l’éclabousse et la fait frissonner de plus belle. Quel abruti, il ne pouvait pas lâcher l'affaire et repartir de là où il venait, continuer à jouer à sa petite guerre justifiée. Sauf qu'il ne comprend pas que chez les GAIA, il y a des personnes qui n'ont rien demandé, qui ne font que subir. Mais après tout, ils ne doivent être que des dommages collatéraux, selon Néo. Ses paroles frappent encore avec une telle violence l'esprit de Lagertha. Lui qui se fouterait bien qu'elle meurt. Elle qui avait eu la bêtise d'espérer un instant qu'il tenait un tant soit peu à elle. Quelle erreur caractéristique de la jeune femme. Elle s'en serre davantage les poings, honteuse et en colère.

Et sans douceur, avec une force impulsive, Neo attrapa violemment le poignet de Lagertha et la fit tourner vers elle. Mais elle ne ressent aucune douleur, que de la chaleur. Elle retrouve ce feu qui crépite quand il plante son regard dur dans le sien. L'eau ne lui fait plus rien, elle n'a plus froid. Tiraillée, elle tente de se défaire, voulant s'engouffrer encore plus dans les profondeurs aquatiques. Mais il l'en empêche bien quand il rapproche son visage parsemé de taches de rousseurs près de celui de la jeune femme qui bouillonne et rougit. Elle n'aime pas, ou elle aime trop cette proximité soudaine. Néo sourit, comme toujours, et Lagertha voudrait lui foutre son poing dans la figure. Cependant, elle pense que ses mains ont suffisamment souffert pour aujourd'hui et claque alors la langue, ne lâchant pas le regard de son ennemi. Si ce regard ne dérive pas une seule seconde, elle a bien des difficultés à ne pas penser au haut trempé du jeune homme mais aussi au sien. Il suffirait d'un regard qui dévie pour qu'il en voit trop. Elle tremble de plus belle et voudrait se défaire de son emprise. Mais il la provoque. Il adore jouer avec ses nerfs et elle le sait. « Tue moi, là, maintenant Néo. Je ne vois pas ce qui t'en empêche. » Malicieuse, une lueur de défi dans le regard, Erin sourit en coin. Elle a follement envie d'approcher sa main libre vers Néo, d'agripper son bras comme il le fait avec elle. Lagertha trouve ça injuste, ce pouvoir qu'il a sur elle. Elle n'a plus aucun contrôle sur ses actes et sa main libre se lève toute seule vers le visage du CAHO. Elle la pose sur sa joue, au creux de sa mâchoire, et le regarde encore plus intensément. « Dis-moi, Néo. Dis moi ce que tu vas me faire. »

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Dim 14 Fév - 12:37

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

L’eau du lac glacé rappelle la couleur de ce regard brulant dont Neo n’arrive pas à retirer l’attention. C’est toujours avec surprise qu’il constate le feu qui émane de la Gaia, comme si rien ni personne ne pouvait l’abattre. C’est ce regard qui l’a interpellé la première fois, qui a retenu son doigt sur la gachette. Un regard fier. Vrai.
Il n’avait vu ce genre de regards là que dans l’effusion de sang, de poussière, de cris. Une force qui nait dans la violence, un regard qui pousse ceux qui le portent à survivre.  Elle le fixe avec cet air de défit qui lui plait toujours autant, et Neo a bien du mal à réprimer un soupir attendrit. Manquerait plus qu’il ai l’air sentimental.

Son poignet tremble un peu dans sa main et Neo desserre légèrement son étreinte, il y a peut-être été un peu fort, il a souvent tendance à oublier que Lagertha, derrière toute la sauvagerie qu’elle dégage, reste une fille. Une femme. Et une femme sa se casse quand on serre trop fort.
Elle n’a pas peur. Cette femme-là n’a pas peur de lui et c’est ce qui lui donne toujours envie d’aller plus loin. Les mots qu’elle crache lui frappent les oreilles, mais c’est presque agréable. Sa colère. Elle est vraiment jolie quand elle est en colère. Il savoure sa main froide contre sa joue brûlante, la façon qu’elle a de poser ses mains sur lui réveille toujours un feu ardent dans ses veines, et s’il ne se retenait pas le CAHO pourrait bien finir par embrasser cette main, doucement, tendrement… NON. Neo éloigne cette pensée en se mordant un peu trop fort l’intérieur de la joue. C’est douloureux, sa détourne l’attention de ses sens qui lui échappent un peu trop en présence de la jolie blonde.

Neo baisse un instant les yeux, à la recherche d’une répartie. Il n’avait pas prévu une offensive. C’est à cet instant qu’il se rappelle de l’eau glacé qui les entoure, de son t-shirt trempé à elle. De ce qu’il peut voir sous le tissu blanc qui lui colle à la peau. Cette fois il ne peut pas réprimer un gloussement avant de relever ses yeux vers elle, un sourire plein de sous-entendus vers Lagertha.
« Ce que je vais faire hein ? » nouveau sourire, de plus en plus grand sous ce regard qui en dit long «  C'est pour moi ça ? » lance-t-il à nouveau en désignant sa poitrine apparent du regard « si tu voulais juste me plaire fallait le dire tout de suite ! » Il la serre a nouveau bien trop fort dans son poignet, l’attirant un peu plus contre lui, les yeux pleins de toutes ces choses qui se bouscule dans la tête. Il pense à les plisser un peu tard, il espère qu’elle n’aura pas remarqué le trouble qu’elle peut provoquer ses lèvres se pressent contre les siennes avec violence. Ce n’est pas un baiser doux, ce n’est pas de l’amour, de la tendresse. C’est autre chose, quelque chose à mi-chemin entre la douleur et l’extase. Neo voudrait lui faire mal, la briser, la réduire à rien. Et en même temps la protéger, comme une fleur un peu trop fragile, construire une forteresse juste pour être sûr que personne ne la ferait jamais plus pleurer. Le paradoxe, encore.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Dim 14 Fév - 21:27

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

Néo ne rejette pas sa main. Pourtant, Lagertha pensait qu'il l'enverrai balader, avec violence, avec hargne. Car tels sont les CAHOS. Il ne connaissent pas la tendresse, la douceur est quelque chose d'étranger pour eux. Même si ce n'est pas un geste de tendresse, la belle a agit de la sorte pour le défier, le rendre fou comme il le fait avec elle. La réaction que Néo a, ce regard se faisant encore plus fort, elle se révèle être à mi-chemin entre l'étonnement et le bonheur pour la GAIA. Elle voudrait bouger son pouce pour caresser sa joue, mais Erin est tétanisée, son cœur et son ventre se serre face à cette ardeur dans ce regard sombre. D'autant plus qu'il se met à sourire comme un terrible con à la vue de sa poitrine, apparente sous la transparence du tee shirt. La blonde vire au rouge, à la fois gênée et énervée. Cela va beaucoup trop loin.

Néo sert sa proie de plus en plus fort, comme si il la possédait. La voleuse ne sait pas dire si c'est de la rage ou de la moquerie qu'elle lit sur son visage. Et si c'était du désir? Elle secoue légèrement la tête pour chasser cette pensée idiote. Il la méprise et se moque d'elle, c'est tout ce qu'il y a à savoir. Le choc est électrique, violent, douloureux. L'homme embrasse Erin sans état d'âme, avec une violence folle, une violence qui se réveille petit à petit. Mais la belle n'a pas mal, la belle ne ressent aucun plaisir. Cependant, tout se brise en elle, toutes ses convictions. Tout se déchaîne, tout se détruit. C'est une véritable tempête qu'elle ne comprend pas. Elle ne sait pas à quoi il joue, elle ne sait pas ce qu'il fait. Elle ne peut pas paraître si faible. Avec la même violence que Néo utilise pour mêler ses lèvres à celle de Lagertha, elle envoie son poing valser dans les airs, ce poing endolori qui s'écrase sur la joue qu'elle prenait dans sa main quelques secondes plus tôt. Si aussitôt elle regrette, non pas d'avoir pu faire mal Néo mais d'avoir briser le contact entre eux, la femme n'attend pas qu'il réagisse pour fuir et sortir de l'eau. Elle reste pourtant plantée là, sur la rive, à fixer les arbres, incapable de faire un seul mouvement. La voleuse voudrait courir, fuir cet homme qui la tourmente et la brise. Mais elle ne peut pas partir, comme si Néo lui ordonnait de ne pas faire un geste. Or, il ne dit rien et Lagertha finit par se retourner. Elle regarde ce drôle de personnage, dont l’œil gauche tourne déjà au violet. Il va la tuer, il va la massacrer, elle le sait, elle s'en fout. Quelque chose d'étrange se passe quand Néo commence à sortir de l'eau pour la rejoindre. Lagertha oublie tout ses principes et ses valeurs, parce qu'il est soudainement si loin d'elle et qu'il lui manque. La belle retire sa veste encombrante et gelée.  Elle s'en moque de son haut transparent, elle s'en moque du froid, elle s'en moque du paysage, elle s'en moque d'elle, tout simplement. Parce qu'il n'y a plus que lui. Erin avance et presse le pas. Avant qu'il ne puisse lever la main sur elle pour l'écraser, la réduire à néant, elle colle son corps au sien et attrape ses cheveux avec fureur et désir. « Putain, je sais pas quel est ton problème et t'es qu'un sombre connard. » Sur ces mots, elle pose ses lèvres sur celles de Néo. Toujours avec violence, mais pas autant qu'avant, elle n'y arrive pas. Se perdant dans son propre jeu et ses inclinations qu'elle ne soupçonnait pas, elle fait en sorte que ce baiser, criant de désir, Néo ne l'oublie jamais.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Mar 16 Fév - 0:11

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

La douleur lui brûle la joue comme si on y avait jeté des braises, ça ne fait pourtant pas si mal d’habitude.  Il en a pris pourtant des coups, mais ça ne cognait pas comme ça. C’est comme si le poing de Lagertha résonnait dans sa tête, Neo la regarde fixement, sonné. Elle l’a… frappé ? Le CAHO n’en revient pas, cette nana, la petite blonde, vient tout juste de lui coller une beigne alors qu’il l’embrassait ?! Mais pour qui est-ce qu’elle se prend cette petite conne ?!
Et surtout, pourquoi est-ce que ça lui plait autant ?! Il retient un sourire qui se transforme en rictus alors qu’il sort lentement de l’eau, sans se presser.  Une colère glacé se heurte au feu qui brûle dans tous ses membres lorsqu’il la regarde, il fixe son dos comme s’il pouvait la transpercer d’un coup d’œil. Il va vraiment la butter cette…
Mais avant qu’il n’ait eu le temps de faire un geste il sent à nouveau sa chaleur sous l’humidité de son t-shirt détrempé. merde, que… Il n’avait absolument pas prévu ça. Si seulement elle n’était pas si… Si quoi au fait ?

Neo ne peut plus détacher son regard de cette drôle de nana qu’il a finalement plus de mal à cerner qu’il ne l’avait pensé. Qu’est ce qu’elle cherche ? Il s’était attendu à des cris, peut-être des larmes, un coup de katana pourquoi pas ? Mais ça… pas vraiment non.
Un connard ? Ce qu’il veut ? Neo n’en a plus aucune idée à a vrai dire pour le moment il n’en a plus rien à cirer, tout ce qui importe à cet instant c’est ses lèvres contre les siennes, la main qui lui tire les cheveux et les siennes qui grimpent contre le dos de Lagertha en accrochant frénétiquement le tissu humide entre ses doigts. Tout ce qui compte pour l’instant c’est le feu qui dévore chacune de ses cellules alors qu’il l’embrasse de plus belle.
Non, Neo n’avait absolument pas prévu ça et pourtant pour rien au monde il n’échangerait cet instant. Il finit par la bouscule, lui heurter le dos un peu fort contre le mur de la cabane mais le son étouffé du choc  ne l’inquiète pas plus que cela. Il embrasse ses lèvres, sa joue, son cou. Il mordille la peau frémissante un peu trop fort parce qu’au fond il ne peut pas s’en empêcher, il veut lui faire mal. Il veut gagner. Et pourtant Neo ne contrôle plus grand-chose, mais il est hors de question qu’elle ne le voit. Il serre son épaule tellement fort que lorsqu’il relâche son étreinte il aperçoit les marques violacées qu’il laisse sur son passage comme une preuve de ce qu’il voudrait lui faire.
Son œil endolori le lance mais il ne s’en inquiète pas encore, pour le moment tout ce qu’il voit c’est cette femme à la fois si forte et si fragile et la tornade que son contacte déclenche en lui.
« tu veux vraiment savoir à quoi je pense ? » Un rictus pleins de sous-entendus déforme son visage « tu croyais quand même pas que t’allais pouvoir t’en tirer comme ça, si ?! » On ne provoque pas Neo sans conséquences.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Mar 16 Fév - 0:48
/SCÈNES LÉGÈREMENT EXPLICITES/


have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

L'électricité vole dans les airs et rend toute chose fantasmagorique. Les cœurs palpitent, les corps brûlent, les âmes se déchirent. Erin savoure chaque instant, elle voudrait du moins. Car tout se passe dans la fougue et la passion. Tout les sentiments s’entrechoquent en même temps. Désir, colère, besoin, fougue, amour. Cet homme là, il la rend folle. Il la révèle, la fait briller et la brise à la fois. C'est une véritable montagne russe. Tout est imprévisible, tout est spontané, tout est vrai. C'est tout ce qu'elle voulait. Ils ont besoin l'un de l'autre, Erin ne sait pas pourquoi, Erin ne sait pas à quelle fin. Mais qu'est ce que cela peut être bon, de l'avoir trouvé, cet homme qui la fait vibrer. Cet homme qui la violente et n'a pas pitié d'elle, qui lui fait mal. Qui l'extase. Les mains folles de Néo qui se glissent un peu partout sur le dos de Lagertha. Ce même dos qui se plaque contre le bois. Elle en bave, elle se plie au bon vouloir de son ennemi, et elle savoure. Elle a envie de lui.

Erin gardera les séquelles de cette expérience, de ces pulsions incontrôlées et satisfaites. Il ne la ménage pas, autant physiquement que mentalement. Mais la belle résiste, doit se faire entendre. Car elle n'est pas à sa merci, c'est du moins ce qu'elle voudrait. Néo se croit fort, Néo se croit le meilleur, il l'a toujours bien démontré. Mais qui s'y frotte s'y pique. Elle sait dorénavant que ce feu ardent qu'elle ressent dans son cœur, dans sa tête et dans son bas-ventre, est un feu partagé. Il a beau vouloir, Néo, prendre le contrôle, Lagertha connaît sa faiblesse. Sa faiblesse, c'est elle. Elle veut en jouer. « Tu penses à moi, Néo. » murmure t'elle entre deux gémissements. Il brutalise sa peau, se montre plus sauvage qu'elle le pensait et Lagertha s’abandonne contre les violentes caresses. Mais elle doit le faire un peu plus brûler, elle veut le faire exploser. Le rendre fou. La belle serre un peu plus son bassin contre celui de son ennemi. L'envie est là, il ne peut pas le cacher, ça fait sourire la jolie blonde à pleine dent. Qu'est ce qu'elle est satisfaite de faire cette effet là. Soudainement, sans un mot, elle se défait de son emprise, agile, et le laisse planter là. Elle veut le faire souffrir, lui faire comprendre qu'elle n'est pas facilement acquise. Mais tout se bouscule dans sa tête. Ca lui fait mal de partir, ça lui fait mal de s'éloigner de lui, alors qu'il satisfait toutes ses envies. Cependant, c'est à lui de venir, c'est à lui de montrer qu'il tient à elle. La GAIA se trouve maintenant à une petite dizaine de mètres de lui. « Je m'en tire toujours. Si je suis ta proie, il faut bien savoir me dompter. » Parce que Lagertha a besoin d'être rassurée. Elle doit savoir, il doit lui faire comprendre qu'il tient un peu à elle, même si ce n'est purement qu'au plan physique. Qu'il n'est pas un piège, un mirage.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Mar 16 Fév - 14:17

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

Neo la regarde et il tremble. Un goût doux-amer au fond de la gorge, quelque chose d’intrusif et d’inexplicable. Entre coulée de lave, feu de forêt et torrent glacé la fureur fait rage sous le masque satisfait qui se craquelle.  Il la regarde et c’est comme mille aiguilles qui lui percent la peau sous un lit de douceur. Comment est-ce qu’il a bien pu en arriver là ? Qu’est-ce que cette fille a bien pu faire pour déclencher tout ça ? Pourquoi elle ? Ce ne devait être rien de plus qu’un autre jeu, un moyen de passer le temps, un plaisir sadique pour dérouter cette femme un peu trop incertaine. Ce devait être un jeu dont il aurait été seul maître. Pourtant en cet instant, le militaire pourrait se tordre à ses pieds juste pour une minute de plus, juste pour un instant, même s’il devait en perdre sa fierté. Il voudrait pouvoir se fondre en elle juste le temps d’un soupir, oublier tout le reste et ne vivre que dans cet instant d’extase entre ses bras à elle. Il ne prête plus vraiment attention à son sourire quand elle frotte son bassin contre le sien, il ne tient plus vraiment à cacher quoi que ce soit et de toute façon ce serait bien inutile, la brasier qui dévore son bas-ventre lui hurle de la retenir et c’est avec un regard plein de haine et de désir qu’il la voit s’éloigner. Elle a brisé l’étreinte, perfide, elle s’est enfuie loin de ses bras qui restent maintenant vides et tendus autour de rien, comme une marionnette abandonnée. Pourquoi ? Pourquoi fait-elle cela ? Pour qui est-ce que cette fille se prend ?! Comment ose-t-elle l’allumer comme ça pour ensuite l’abandonner ?!

Dans un grognement rempli de colère il attrape le couteau qui pend à sa ceinture et se jetant sur elle il le lui glisse juste sous la gorge. Elle est à sa merci et il lui suffirait d’un geste pour qu’elle disparaisse, pourtant l’homme ne peut s’y résoudre. La dompter. Comment est-ce qu’on dompte quelque chose… quelqu’un comme ça ?

Le bras de Neo tremble alors que son visage affiche le combat qui se tient dans son esprit, la guerre qui oppose ses pulsions à sa raison, le masque s’est totalement effondré le temps de quelques minutes, et Neo n’en a plus rien à faire.  Sans qu’il ne puisse l’expliquer cette femme le rend fou, au point d’en perdre le contrôle comme un adolescent. Il appuis un peu plus fort la lame contre sa gorge sans pouvoir décider de ce qu’il devrait faire ensuite, il approche un peu plus son visage de celui de Lagertha, il peut sentir son haleine contre ses lèvres si proches… si proches… Il cherche les mots mais rien ne vient, Neo n’est plus vraiment lui-même et cette situation l’exaspère autant qu’elle le ravit. Il n’avait pas ressenti ce genre de folie depuis des années. « Vas te faire foutre Lagertha » lui lance-t-il avant d’éloigner brusquement son visage du sien, le mouvement à légèrement modifier l’appui de sa main sur le manche de l’arme et une goutte de sang perle au bout de la lame, instantanément le CAHO regrette son geste, elle saigne. Il voit les marques qu’il a laissées sur son passage et a honte de la satisfaction qu’il en retire. Cette folie n’a plus rien d’un jeu, il devrait tout abandonner avant de perdre les pédales pourtant… pourtant…

Cette fois c’est lui qui s’éloigne d’un coup avant d’envoyer violemment son poing contre l’arbre juste au dessus de sa tête, il a frôlé sa chevelure blonde encore poisseuse. Pour la première fois depuis longtemps, Neo n’a plus aucune idée de ce qu’il va faire. Et si elle le voyait ? Non. Hors de question. Il ramasse rageusement sa mitraillette et tourne les talons sans un regard pour elle. Ça t’apprendras à vouloir être sympa Neo, ça t’apprendras à vouloir jouer.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Mar 16 Fév - 20:51

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

Mais peut-être qu'elle n'aurait pas dû. Lagertha n'a pas le temps d'expirer qu'il est là, à quelques centimètres d'elle. Et ce n'est plus comme avant, ce n'est plus la même folie, le même désir. Lagertha aurait dû savoir que ce n'était pas le genre de chose à faire avec ce genre... D'homme. Un CAHO comme les autres. Néo n'est plus que sang, n'est plus que haine, n'est plus que danger. Erin se détruit, petit à petit, tout s'écroule autour d'elle. Car elle a juste peur, peur de Néo. C'est un sentiment nouveau, elle ne devait pas se faire envahir par cela. Néo a gagné. Lagertha va mourir. Car ils sont des bombes destructrices. Lagertha a perdu.

La lame l'empêche de respirer, elle a peur que le moindre mouvement le fasse paniquer, il ne suffirait que d'un malencontreux geste pour qu'elle se vide de son sang. Mais Lagertha pourrait réussir à s'enfuir, elle pourrait réussir à le tuer. Sa main droite est déjà bien cramponnée sur le manche de son colt, à sa ceinture. Mais elle tremble trop. Elle ne s'y résout pas. Elle préfère mourir, comme une bête à l'abattoir, que de le tuer. La voleuse n'ose même plus regarder le brun dans les yeux, elle n'accepte pas cette haine meurtrière. Elle s'était trompée, elle avait cru un instant que ça aurait pu marcher, que ça pouvait être marrant. Mais Lagertha ne connais pas Néo. Elle ne le reconnaît plus. Ses mots lui font souffrir bien plus que la lame, elle sait qu'elle l'a perdu. « Tu me fais mal... » murmure t'elle entre deux hoquets de douleur, elle relâche soudainement la pression de sa main sur son arme. Elle abandonne. Même si le sang s'écoule doucement dans son cou et continue sa traversée vers sa poitrine. Lagertha ne veut pas le regarder, elle verrait dans son regard sombre le douloureux échec de son arrogance. Puis Néo s'en va, il part pour de bon. Lagertha serre fort les poings et son visage se crispe quand l'homme envoie sa rage dans l'arbre derrière elle. Une autre larme, lourde, coule sur ses joues froides et meurtries. Il ne la voit pas. Il est déjà parti.

La seconde suivante semble durer une éternité. Que lui reste t'il à faire ? Si Erin suivait sa fierté, elle empoignerait le katana sur le sol pour le planter dans le dos de Caleb. Si Erin suivait son intelligence, elle presserait sans attendre la détente de son colt pour lui loger une balle dans le crâne. Si Erin suivait sa raison, elle le laisserait partir, loin d'elle. Si Erin suivait son cœur, elle se précipiterait vers lui, le retiendrait, ferait tout pour le garder auprès d'elle.
La blonde empoigne fermement son arme à feu, mais n'arrive pas à arrêter le tremblement incessant de son corps. Sans plus attendre, elle court vers la forêt, elle n'est plus qu'à quelques mètres de lui. « Bouges pas où je tire ! » Elle a peur, elle est en colère, elle est seule. Cependant, elle a du se montrer suffisamment convaincante pour qu'il exécute l'ordre. Erin défait le cran de sécurité, elle se veut menaçante, elle ne veut pas qu'il parte. Son regard s'attarde sur les cheveux en bataille du garçon. Sur les omoplates saillantes, les reins, les jointures de ses mains blanchies. « Erin. » Elle tremble comme pas possible, ses jambes vont défaillir à tout moment. Elle ne sait plus quoi faire. « Mon nom, dans la vraie vie. Je m'appelle Erin. Je vis à North Side avec ma sœur jumelle et je suis fleuriste et je... » La blonde se tait quand elle voit qu'il ne réagit pas une seule seconde. Elle n'arrive pas à voir son visage, cachés par ses cheveux et l'obscurité naissante. Il va bientôt faire nuit. « S'il te plaît, restes avec moi. » Elle l'implore, elle s'avoue vaincue. Elle n'a plus aucune issue, le désespoir l'enveloppe avec certitude. Elle ne peut plus être seule, plus après l'avoir rencontré, plus après que les mains de Néo ont parcourues le corps frémissant de la jeune femme. Plus après qu'il est capturé ses lèvres entre les siennes. « Restes avec moi, le temps d'une nuit. »

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Mar 16 Fév - 23:56

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

Le cœur de Neo balance alors qu’il s’éloigne d’un pas décidé entre les arbres, il doit s’en aller avant que tout ça ne devienne vraiment ridicule. Il ne devrait pas perdre ses moyens comme cela, et certainement pas ici. Avec elle. Il n’ose pas se retourner pour vérifier qu’elle aille bien, il aurait l’air de quoi ? Pourtant l’envie le brûle, rien qu’un coup d’œil… juste pour être sûr qu’elle ne le suit pas… Un coup d’œil ça ne veut rien dire, si ? Mais il n’a pas le temps de tourner la tête qu’il entend déjà la voix de Lagertha, une voix à la fois sèche et… angoissée ? En entendant l’ordre, Neo s’exécute, les yeux toujours obstinément fixés devant lui alors que tout lui hurle de faire demi-tour. Il bouillonne, déchiré entre rage et raison, sentiments et fierté, mais c’est cet autre chose, c’est ce trou dans son estomac qui le préoccupe. Il entend le déclic familier du cran de sécurité d’un révolver, un si petit bruit rempli de menaces. Ce son il l’a entendu des millions de fois. C’est à la fois son complice et son ennemi, un son qui ne promet rien d’autre que la mort et la souffrance. Il pourrait tenter de se retourner, son revolver à lui est déjà dans sa main. Il pourrait essayer, tirer. On verra bien qui sera le plus rapide. Le plus habile. Mais malgré toute cette colère, malgré toute la tornade qui le dévore en-dedans, le CAHO ne peut s’y résoudre. Et si elle mourrait ? Et s’il ne la revoyait plus jamais ? C’est le genre de chose qui peut arriver lorsque l’on choisit d’abattre son arme sur une autre personne. Même ici. S’il reste planté là il finira surement par se réveiller en sursaut face à l’écran de son ordinateur, dans son appartement au fond de la caserne. Mais cela ne vaudrait-il pas mieux que de prendre le risque de la tuer ? Pourquoi le choix est-il si difficile ? De toute sa vie, Caleb n’a jamais eu de difficulté à achever son ennemi quand la situation l’exigeait. Tuer ou être tué, la règle la plus simple, la plus pure que l’on puisse trouver. Et pourtant aujourd’hui il en est incapable, et la peur le prend aux tripes, parce que s’il est incapable de la tuer, il perd sa force. S’il ne peut pas la tuer, il finira par mourir, c’est le jeu.

Il n’a pas le temps de penser plus loin que déjà la blonde se remet à parler. Sa voix parait étranglée, comme si quelque chose l’empêchait de parler. Cette voix qui perd peu à peu son assurance le touche plus profondément qu’il ne l’aurait souhaité. Erin. Elle s’appelle donc Erin. Et elle vit à Chicago. Le cœur de l’homme tambourine dans sa poitrine comme s’il voulait lui défoncer le thorax, alors que sa mâchoire se serre et se relâche de façon saccadé, que faire maintenant ? Se retourner ? Continuer ? Tirer ? Il ne sait plus. Il ne sait pas. Faute de mieux, il reste immobile, poings serrés, les options défilent à toute allure dans son esprit qui semble pourtant incapable de prendre une décision.

Rester. Il pourrait rester. Après tout une nuit c’est quoi ? Et puis s’il change d’avis il pourrait très bien la tuer après, non ? Non, il ne pourrait pas. Il l’aurait déjà fait s’il le pouvait. Une nuit… Personne ne le saura. Son corps tout entier lui hurle maintenant de se retourner, de rejoindre cette fille dont le simple souvenir ravive le feu sous sa peau. Le désir. Lorsqu’il se retourne finalement, encore fiévreux au souvenir du gout de sa peau contre ses lèvres, vibrant jusqu’au plus profond de son corps pour reprendre l’étreinte, il finit par voir les larmes qui ont laissé des marques sur ses joues. Elle a pleuré. Lui a-t-il fait peur ? Regrette-il ? Oui. Et non. Il ne le sait plus. Il franchit la distance qui le sépare de Lagertha en quelques enjambées rapides, Neo poste son visage tout près du sien, il la fixe de ce regard qui ne comprend plus grand-chose. Il ne sourit pas, son visage est plat, neutre, aussi froid que son sang est brûlant. Est-ce qu’elle va encore s’échapper ? Est-ce que c’est une ruse ? Il baisse les yeux vers l’arme qu’elle serre dans son poing et l’attrape d’une main solide, pointant le canon contre sa poitrine, juste en dessous du tatouage qui le lie à sa team. « Tu voulais tirer non ? Alors t’attends quoi ? » Et si la froideur transperce dans sa voix, c’est pourtant la première question sincère qu’il lui pose. Pourquoi ne le tue-t-elle pas ? Pourquoi lui ? Il voulait jouer, il a eu son jeu, et maintenant il est bien incapable d’en définir les limites. Il la fixe sans sourciller, mordant nerveusement l’intérieur de sa joue. « Caleb. Le nom, c’est Caleb. »

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Mer 17 Fév - 0:37

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

C'est comme si Erin se remettait à respirer. Revivre. Recroiser son regard, beaucoup plus doux cette fois, et revoir ce millier de tâche de rousseur. Son cœur, serré dans sa poitrine, battu encore plus fort. Plus fort que jamais, plus fort que tout. Bien plus fort que la haine et la mort, bien plus fort que le goût du sang et le goût des larmes. La belle le laissa approcher autant qu'il voulait. Car de toute façon, elle l'avait décidé, elle se livrait totalement à lui. Elle était vaincue. Erin sourit légèrement face à tout ces paradoxes. Qui l'aurait cru, qu'elle se montre aussi vulnérable face à l'ennemi ? Elle qui proclame haut et fort que c'est une meurtrière, une solitaire qui n'a besoin de personne, la voila qui a besoin de Néo, de cet homme pas comme les autres. Et c'est là qu'elle réalise. Néo n'a jamais été son ennemi, ce n'était qu'une façade. Elle le sait, dorénavant, pertinemment, qu'il n'y a plus ce mur entre eux. Plus de Je, plus de Tu. Seulement un Nous. Elle se mord la lèvre quand il prend son arme pour la retourner sur lui, la pointant droit sur sa poitrine. Néo ne s'arrêtera donc jamais. De faire le petit con, insolent et joueur. Mais après tout, c'est peut être pour ça qu'elle l'avait choisi.

Pourquoi, au juste ? Pourquoi l'avait elle choisit ? Pourquoi avait elle à choisir quelqu'un ? Erin a toujours su se débrouiller seule, elle a toujours su gérer sa vie, même dans les pires moments. Elle n'a jamais eu besoin d'aide. Mais cet homme là, il lui est dorénavant indispensable. Comme une évidence. Elle n'aime pas ça, elle déteste ça. Le problème, c'est qu'elle ne peut plus faire machine arrière et qu'elle ne peut pas dire non. Si il partait, que deviendrait-elle ? Encore plus seule qu'avant ? Elle ferait bien avec, elle a toujours su faire avec. C'est comme ça, entre Erin et les garçons. L'histoire de quelques jours, peut être quelques semaines, éventuellement. Puis hasta la vista. Plus rien, plus de coup de téléphone, plus de jolis mots doux. Mais avec Néo, ça pouvait être différent. C'était plus intense, plus intéressant, plus enrichissant, plus dingue et plus burlesque. Ce n'est pas qu'elle voulait juste essayer la marchandise. Même si elle pourrait. Car Néo est plutôt joli garçon, si ce n'est dire l'homme le plus charismatique qu'Erin n'est jamais croisé dans sa vie. Hors, il y avait plus. Beaucoup plus à creuser, à explorer. Tant de petites failles chez l'un comme chez l'autre. Ensemble, c'était quelque chose, un sacré duo. Quelque chose de fort. Quelque chose de beau.

Tout ce que Erin désirait, c'était le connaître, lui aussi. Plus que Néo. Connaître Caleb. A l'entente de ce prénom, elle tire son arme de nouveau vers elle et la lâche par terre, violemment. Elle en marre, de toute ces conneries, ces faux-semblants. Elle en marre de croire qu'il pense qu'elle est capable de le tuer, là, ici et maintenant. Ça crève pas les yeux, qu'elle peut pas faire une telle chose ?  Mais ce qui l'énerve par dessus tout, c'est de ne pas comprendre ce qui se passe. C'est beaucoup trop bizarre. Pourquoi toutes ces sensations ? Pourquoi tout se vide en elle quand il plante son regard dur dans le sien ? Pourquoi veut elle irrésistiblement le toucher alors qu'il lui fait peur ? Pourquoi il est à deux centimètres de son visage alors que cinq minutes plus tôt, il allait la tuer en lui tranchant la gorge ? Lagertha réalise que cette histoire est malsaine. Mais ce point là, elle s'en moque. Car de toute part, elle brûle d'un feu ardent qui la démange. Elle a cet effet là quand il est si près et qu'il la regarde ainsi. Néo. Caleb. Elle pose soudainement sa main sur la poitrine de Caleb et entend battre son cœur, il bat terriblement vite, peut être aussi fort que le sien. Erin plisse les yeux en le regardant, interrogatrice.  « Je te fais tant d'effet que ça, Caleb ? » C'est la première fois, donc, qu'elle l'appelle par son vrai prénom. Elle ne sait pas si c'est approprié. Elle qui tient tant à faire la part des choses, entre le jeu et la réalité. Elle sourit à nouveau, cela faisait une éternité, à son goût. Elle sent, quand ses doigts caressent le tee shirt du brun, qu'il ne partira pas. Il ne la laissera pas seule. Pas cette nuit. Et si le jeu du chat et de la souris est enfin fini, celui de qui sautera sur l'autre le premier est loin d'être terminé.

Elle recule de quelques pas et baisse légèrement son pantalon, sous les yeux grands ouverts de Caleb. Elle adore ça, elle adore faire cet effet là. Ça se sent à des kilomètres à la ronde. Le désir brûle, autant chez Caleb que chez Erin. Elle pivote légèrement sur sa droite et dévoila son tatouage. Pas seulement son tatouage, mais aussi  sa fesse. Or, la blonde, sensuelle dans ses mouvements, fit comme si de rien n'était, elle se retient de rigoler, car la situation le permettrai volontiers. Elle tapote de l'index la feuille de sa team et le chiffre 7. « Approche. » ajoute t'elle comme dans un murmure inaudible. « Tu vois, il m'en reste un nombre vraiment correct. J'ai encore beaucoup de temps devant moi. Beaucoup de temps pour beaucoup de chose. »
Et si cette phrase laisse planer le doute et peut être interprétée de mille façon différente, elle ose croire que Néo l’interprétera judicieusement.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Jeu 18 Fév - 17:13

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

Le bruit étouffé du métal froid qui s’écrase sur l’herbe verte quand la jeune femme lâche son arme surprend presque Neo. Comme s’il s’était attendu à autre chose. Quelque chose de… différent, il ne sait pas vraiment quoi. Peut-être le son sourd de la détente lorsque le percuteur vient frapper la balle. Il fronce les sourcils en fixant l’arme au sol avant de remonter son regard vers Lagertha. Vers…Erin. Le nom lui parait étrange, comme s’il réalisait que cette femme qui se tient devant lui était tout autre. Oui c’est vrai. Cet endroit n’existe pas vraiment, ici tout n’est que jeu, mascarade… et mensonges. Qui est-elle dans la vraie vie ? Qu’est ce qu’elle peut bien penser ? De quoi peut-elle parler ? A quoi peut bien ressembler Erin ? Et si tout cela n’était que faux. Et si la Lagertha qui lui retourne complètement la tête et tous ses sens avec n’était qu’un masque, un… avatar. Une vision changée de la jeune femme de Chicago. Et si cet instant était le seul qu’il connaitra jamais à ses côtés ? Neo déglutit. Est-ce qu’il a vraiment envie de savoir ? Il a un léger mouvement de recul quand elle pose sa main sur sa poitrine, là où le palpitant défonce sans vergogne son thorax qui se crispe sous la chaleur que le contact repend. C’est une nouvelle trainée de lave qui l’envahit plus brûlant encore maintenant que l’instant lui parait tellement irréel. Il ne vivra peut-être plus jamais ces choses-là, après tout. Lorsqu’elle prononce son nom, le vrai, pas le pseudo qu’il porte ici, Caleb retient un hoquet. C’est étrange, dangereux… et foutrement excitant. Il ne peut distraire son esprit de la main qui laisse d’invisibles brulures sur son passage, sa gorge se serre alors qu’il tente vainement de contrôler l’excitation qui ne cesse de monter en lui, alimenté par les deux yeux d’un bleu magnétique qu’elle garde fixés sur lui. Caleb brule et n’arrive pourtant plus à la détester. Il perd le contrôle, et si cette idée l’effraie bien plus que celle de se prendre une balle dans le cœur, il ne peut plus s’éloigner ce la tentation qui embrume maintenant ses sens. Il est trop tard pour reculer, il a voulu jouer, il sera servi.

Caleb ne peut retenir un hoquet de surprise lorsqu’il voit la peau lisse de la cuisse de la blonde lorsqu’ Erin baisse son pantalon. Ça, il ne s’y attendait pas, et le feu qui lui dévorait les organes descend en flèche sur son bas-ventre, il ne pourra plus le lui cacher. De toute façon il s’en fiche maintenant, et ses yeux suivent avidement la courbe de la fesse qu’elle a dévoilé puis retombe sur le symbole qu’elle lui montre, gravé dans la chair de sa cuisse. Sept vies, sept c’est assez. Il remonte rapidement son regard lorsque celui-ci croise le tracé régulier de la feuille des Gaia, il ne préfère pas le voir, pas ce soir. Ce soir il va oublier, Tout oublier. Plus da Caho, plus de Gaia, même plus de Neo ou de Lagertha. Ce soir ce sera juste Caleb et Erin dans la foret, mettre sa vie sur pause le temps d’une étreinte, les conséquences viendront après.

Elle l’appelle et Caleb n’écoute plus vraiment ce qu’elle dit, il regarde son ventre qui frisonne légèrement, ses seins que l’on devine aisément sous le tissu mouillé d’un t-shirt qu’il attrape dans son poing. Il n’a même pas entendu la fin de sa phrase, il ne s’inquiète plus des mots, les mots mentent de toute façon, les mots ne servent plus à rien lorsque l’on les remplace par des baisers. Il dévore sa bouche sans se soucier de ce qu’elle pourrait dire ou faire, il l’embrasse comme si plus rien d’autre ne comptait. Lorsqu’il est satisfait il s’éloigne un instant pour plonger ses yeux dans le regard couleur ciel d’été. « Tu voudrais pas la fermer deux minutes ?» Oups, encore une fois Caleb se mord la langue, cette femme a le don de lui faire perdre ses moyens, il finit toujours par dire quelque chose de blessant. Avant qu’elle ne puisse répondre il la pousse un peu trop fort contre le mus de bois de la cabane, et d’un geste rapide il retire le T-shirt noir qu’il abandonne sur le sol avant de tourner à nouveau son regard vers la blonde. Il n’attend pas sa réponse et se jette à nouveau à l’assaut de ses lèvres, ses mains courent sur la peau clair en remontant les pants humide de la toile blanche sur ses côtes, Cette fois il ne la laissera pas partir. « On a mieux à faire que parler » Lance-t-il enfin un sourire fiévreux lui barrant le visage.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Jeu 18 Fév - 21:13

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

Les étoiles apparaissent unes à unes dans le ciel, c'est un joli spectacle. Entre le ciel et les yeux de Caleb, Erin ne sait plus où donner la tête. En effet, cette rêveuse adore s'aventurer la nuit dans la forêt pour savourer ce spectacle presque naturel. Ce n'est pas à Chicago qu'on a le droit à ça. Cependant, elle consacrera sa soirée à autre chose. A quelqu'un d'autre. Or, le froid se fait plus intense, plus pénétrant et plus douloureux, il est dur de l'ignorer. Toujours avec ce sourire plein de malice collé au visage, la blonde remonte doucement le tissu sur sa hanche. De toute façon, elle sait bien qu'elle a obtenu ce qu'elle voulait. Caleb est déjà là. Si près d'elle et pour toujours. Erin soupire  légèrement, mais suffisamment fort pour que le brun l'entende. C'est à la fois du bonheur et du désir. Un peu des deux. Un peu de tout. Tout ces sentiments qui font battre les cœurs plus forts et pour toujours. Ces sentiments trop forts qu'ils paraissent surnaturels. Comme les étoiles dans le ciel.

Parce qu'il empoigne, d'une main ferme, le haut de la jeune femme à la fois glacée et brûlante. Elle a besoin de plus, toujours plus. Mais elle sait, Erin sait que Caleb pourrait satisfaire toutes ces envies. Comme elle le fera avec lui. Et l'homme prend ses lèvres, les embrassent sans relâche, comme si il n'y aurait pas de lendemain. Erin penche son visage en arrière sous la pression des baisers, tout son corps tremble, soumit à l'électricité du désir. Et ici, ils peuvent mourir à tout instants. Certains prendraient un tel plaisir à tuer deux amants, tellement empreints au désir que l'environnement avoisinant n'a plus aucun intérêt. Ici, ce sont deux jeunes inconscients qui s’apprivoisent, se cherchent et se trouvent. Le sang n'a pas sa place. Si ce n'est que celui des lèvres mordues et des baisers trop forts dans le cou. Si ce n'est celui qui palpite dans les cœurs et dans le corps.  Caleb éloigne son visage mais ses paroles pourtant violentes ne font que faire sourire de plus belle la demoiselle. « Tu sais comment me faire taire... » Et elle se rapproche, d'abord doucement avant d'écraser de nouveau ses lèvres sur la bouche de celui qui la rend folle. Sans qu'elle ne sache comment, ils se retrouvent déjà aux abord de la cabane et tout paraît alors évident. Le corps de la femme se plaque contre le bois. Elle aime cette violence, cette passion et cette impatience. Erin voudrait faire balader ses mains sur ce corps attirant mais Caleb voulait le contrôle. Elle résistait, résistait de plus belle. Mais que pouvait-elle faire quand le brun retira avec fureur son haut noir ? Il y eu un moment de flottement, une seconde qui sembla interminable. Les yeux bleus océan se posèrent sur ce torse un peu trop parfait. Elle glissa lentement ses doigts sur les pectoraux jusqu'aux abdominaux saillants. Son regard se posa sur le tatouage un peu plus haut. 10. « Veinard. » Puis l'un de ses doigts attrapa un pan du pantalon de Caleb et joua avec. Lui ne pouvait plus attendre, il la voulait. Elle le voulait. Ils jouaient. Sans plus attendre, il remonta ce fameux haut blanc jusque la poitrine d'Erin tout en l'embrassant somptueusement. « Chut. » murmura t'elle ente deux baisers. Elle redressa sa poitrine, histoire qu'il comprenne qu'elle était à lui. Sa douce et folle promise. Celle d 'un soir. Peut être plus. Ils ne savent pas. Elle ne veut pas savoir. L'instant présent est bien trop fort et fou pour parler avenir. Peut-être qu'après cette nuit, il ne se reverront plus, ils chercheront à se tuer. Or, ce ne sera pas pour ce soir.

Son corps est vite glacé, mais les baisers incessants réchauffent agréablement chaque cellule et chaque parcelle de peau. Les deux tee-shirts traînent dans l'herbe, abandonnés. Erin laisse tomber à côté d'eux la ceinture de Caleb. Elle fait glisser ses doigts sur le pantalon mais ne peut plus attendre. Elle a besoin de lui, tout de suite. Agacée par ce désir qui grimpe en flèche, prêt à la faire exploser, ce désir qui en devient douloureux, ses deux mains l'agrippe et le tissu ce glisse contre la peau, révélant le désir fou de l'homme qui n'arrive plus à arrêter le contact de ses lèvres sur les lèvres charnues et brûlantes d'Erin. Celle qui n'attend pas une seconde de plus pour faire glisser, à son tour, son pantalon noir. Elle pose ses deux mains sur les épaules de l'homme, le faisant légèrement reculer. Mais son souffle atteint toujours son visage. Ils se regardent, brûlants, impatients. Elle retire son dos de la façade boisée et recule doucement, tout en tenant les épaules de Caleb. « On rentre. » Ils s’exécutent et pénètrent dans la cabane. Il fait encore plus sombre que dehors, évidemment, Erin a un peu de mal à apercevoir les courbes du corps de Caleb mais s'habitue à l'obscurité. Ses yeux se replongent dans le regard pétillant et profond du CAHO. Elle l'attire un peu plus fort contre elle, les deux bassins se rencontrent et se serrent alors que les jambes d'Erin s'enroulent autour de celles de Caleb. Une remonte contre la hanche de l'homme, l'autre entre ses jambes, pour sentir cette bosse et l'exciter un peu plus. Toujours un peu plus. Tout son corps se colle contre le sien, ce corps qui l'appelle et le demande. Erin caresse avec fougue les omoplates de son amant et l'une glisse jusqu'au boxer. Elle frotte un peu plus sa poitrine contre son torse, qu'il lui enlève enfin ce dernier bout de tissu, cette dernière barrière insupportable. « S'il te plaît. » Si il ne le fait pas, son cœur va exploser dans sa poitrine compressée. "Même si c'est mal.. C'est mal non ?"

Slower slower, we don't have time for that. I just want to find an easier way, to get out of our little heads. Have heart my dear, we're bound to be afraid ; even if it's just for a few days, making up for all this mess.
(snow patrol)

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Sam 20 Fév - 0:48

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

Elle soupire contre son cou, contre son oreille, une souffle chaud qui frôle sa peau, et viens aguicher un peu plus Caleb qui déjà n’a plus vraiment d’intérêt pour le monde qui l’entoure, complètement accaparé par les lèvres de la blonde, ses mains, son cou, sa peau qui sent la terre et le désir, ses yeux qu’il voudrait pouvoir embrasser… Cette femme le rend fou. La semi-résistance qu’elle lui oppose ne fait qu’augmenter cette frénésie, cette impatience que le brun ne peut désormais plus museler.
Il frissonne alors qu’elle laisse une nouvelle fois ses doigts glisser contre son torse, sa peau s’éveille sous le contact léger, et il doit retenir un gémissement d’impatience lorsque la belle s’attarde sur son tatouage, Vraiment ? Est-ce que c’est le moment pour ça ? Il n’a aucune envie de disserter sur le nombre de vies qu’il reste à l’un ou à l’autre, tout ce qu’il veut, c’est Elle, tout entière et surtout tout de suite.  Un grognement impatient lui échappe alors qu’elle tendu sa poitrine tout contre lui, et c’est avec un énorme effort que Caleb se retient de lui arracher tout ce qu’elle porte. Il a mordu tellement fort son cou qu’une goutte de sang perle, et c’est avec une satisfaction malsaine que le soldat sourit à cette idée, elle est à lui, il a laissé sa marque.

Le froid de la nuit n’a plus aucun effet sur la peau brulante de Caleb qui lâche un nouveau grognement lorsque les mains d’Erin abandonnent son pantalon dans l’herbe fraiche, cette fois il en est sure, elle restera, et c’est avec un léger pincement nt qu’il réalise son soulagement. Il n’avait plus senti ça depuis tellement longtemps. La sensation que pour une fois, la femme contre qui il pressait maintenant tout son corps avait toutes ses raisons d’être là. Ce qu’il désire, c’est Erin. Personne d’autre. Pour la première fois depuis des années, Caleb a la certitude de faire ce que son être lui hurle de suivre, pour la première fois depuis des années, Caleb sait qu’il est exactement là où il devrait se trouver, et les baisers d’Erin lui brulent la peau comme autant de charbons ardents. C’est la plus douce des douleurs.

L’excitation monte avec la tension qui s’installe entre ces deux êtres sous la lune, et lorsqu’elle l’invite à le suivre dans la cabane, Caleb a du mal à ne pas courir jusqu’au refuge de bois, il la suit tout en l’embrassant de plus belle, elle ne résiste plus et l’homme ne tremble de plaisir, son regard pleins de sous-entendu l’électrise, comment est-ce qu’une nana peut faire autant d’effet ? Il n’en a aucune idée, mais celle-ci a le don d’embraser jusqu’au plus profond de son être. Il gémis de plaisir quand elle se frotte un peu plus contre lui, et cette fois il n’y tient plus, il fait basculer la blonde sur le sol poussiéreux avant de se perdre dans la peau fine de son coup, descendant sur une chaine de baiser jusqu’au creux de ses seins, avec un regard joueur il lui sourit à nouveau, elle a les joues rouge et l’air beaucoup moins farouche que tout à l’heure, mais cette soudaine vulnérabilité est loin de le décevoir « tout ce que tu voudras ma belle » répond-t-il d’un air malicieux, pourtant il le sait bien , du moment qu’elle reste entre ses bras, il fera tout ce qu’elle veut, quoi qu’elle lui demande, et la pensé l’excite autant qu’elle l’inquiète. D’une geste expert il détache l’agrafe du soutient gorge et regarde avidement les seins blancs rouler hors de le carcan de tissus. Elle est belle, elle est belle et elle est à lui. Caleb embrase doucement la peau douce et frissonnante, troquant l’agressivité pour autre chose, quelque chose de doux et de passionné, il l’embrasse comme il n’a jamais embrassé personne, et pose ses mains sur son corps avec cette possessivité mêlée de vénération, il se demande si Erin se rend compte de la beauté qu’elle dévoile lorsqu’elle ne joue plus les guerrière. Il aime tout de cette femme, décidément, et Caleb se fiche bien de savoir qui est Lagertha maintenant, il en est sure, cette femme qui s’offre à lui avec autant de sauvagerie que de douceur, c’est Erin, parce qu’on ne peut pas faire semblant avec ces choses-là. Cette femme qui le rend fou c’est Erin, plus encore que Lagertha.

Il baisse tout doucement sa culotte avec un regard interrogateur, pourtant ce n’est pas vraiment une question, le soldat à atteint sa limite et il sait pertinemment qu’il sera incapable de faire marche arrière. Ce qu’ils font ? Mal ? Caleb ne sait plus et surtout ne veut pas y penser, Pas encore. « On s’en fiche » répond-t-il hâtivement en abandonnant le bout de tissus sur le sol, il s’agenouille et la tire par les genoux jusqu’à lui, cela laisse une trainée propre dans la poussière de la cabane, ça lui dessine comme une auréole autour de la tête. Il la regarde, belle, nue, offerte. Et sourit, un vrais sourire, un sourire qui dit je suis heureux, et vient là que j’t’attrape.  « Finalement t’avais pas vraiment l’intention d’me buter j’crois » lui lance-t-il d’un air taquin avant de poser à nouveau ses lèvres contre le ventre nue d’Erin, Brûlant de désir et encore surpris par cet élan de tendresse qui l’envahit inévitablement, Qu’est ce qu’elle est belle bon sang !

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Sam 20 Fév - 2:36

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

La belle découvre une tendresse chez l'homme qu'elle ne connaissait pas. Mais elle n'est pas étonnée, elle le savait. Il portait ce masque, qui lui sciait à merveille. Oui, Caleb pouvait être violent, arrogant, blessant. Mais il n'était pas que ça. Et cela, Erin l'avait remarqué depuis leur première rencontre, leur premier regard. Depuis ce jour, un jour qui devait être comme les autres, quelque chose en elle s'était réveillé. Plus que du désir. Plus que du défi. De la tentation. Ce masque, elle le ferait sauter. Elle y était arrivée. Mais il n'y avait pas que cela, il y avait du besoin. Elle ne pouvait plus se défaire de ses filets. A son plus grand bonheur.

Quand il la pose sur le sol rustique et entreprend avec facilité de lui ôter cette avant-dernière barrière de tissu, quand il pose des baisers brûlants sur sa clavicule, sur sa poitrine ferme et tendue, les mains d'Erin s'en vont chercher les cheveux de Caleb, cette épaisse tignasse terriblement attirante. Elle fait glisser ses doigts avec avidité dans les boucles brunes tout en caressant son cuir chevelu. Elle a bien du mal à ne pas gémir et penche un peu plus la tête en arrière, le menton relevé vers le plafond. Puis elle se souvient. Elle se souvient parfaitement de leur première rencontre.
C'était un jour gris et fort pluvieux, humide. Lagertha avait les mains tremblantes de froid, des mains fines qui serraient le manche de son sabre japonais. Elle observait son reflet dans la lame aiguisée. La voleuse n'avait pas la force ni l'envie d'aller se réfugier dans les immeubles avoisinants. Ça grouillait de CAHOS, elle n'avait pas envie de se lancer dans une quête suicidaire. Alors elle était restée plantée là, sous un arbre au feuillage épais, à la lisère de la ville et de la forêt. L'usine était beaucoup trop loin, Lagertha préférait que le temps se calme, ensuite, elle pourrait rentrer. Mais alors qu'elle était dans la contemplation de son reflet, l'éclat d'un visage fatigué et ennuyé, elle aperçut quelque chose d’autre. Des boucles brunes, un regard sombre. Il ne lui fallut pas une seconde pour se redresser, la lame meurtrière sous le menton du jeune homme qui lui faisait face. Elle ne comprit pas pourquoi il levait son arme, une mitraillette en l'air, signe qu'il ne tirerait pas. Pourquoi ? Il n'était pas un GAIA, encore moins un ATOM. Il avait ce regard dur, provocateur, fort. La jeune femme pencha légèrement la tête sur le côté, les yeux plissés. « En plus de ce magnifique katana, j'ai à ma ceinture un colt chargé puis j'ai deux couteaux, un poing américain. En temps normal, je me ferai un plaisir de te massacrer. Je suis une femme pleine de ressource. » Lagertha recula d'un pas, tendit sa lame droit devant elle, la pointe touchant le cou de l'homme. « Mais je suis de bonne humeur, aujourd'hui. Qui l'aurait cru ? Quel temps de merde, franchement. Puis tu m'intrigues, j'ai envie d'en savoir plus. Marché conclu ? Mon nom, c'est Lagertha. Enchantée, CAHO. »

Le retour à la réalité est tout à fait plaisant. Les baisers sur sa peau fraîche se font de plus en plus insistants, passionnés, mais tendres. Quand Erin sent la langue de Caleb rouler sur son ventre, elle n'arrive plus à contenir ses gémissements. Elle tire un peu plus fort sur sa chevelure, elle courbe un peu plus son dos, formant un petit arc de cercle qui veut dire continue, je t'en prie, je suis à toi, je ne partirai pas. Je suis à toi, fais ce que tu veux de moi. Elle admire cette bouche qui s'applique sur sa peau, ce visage à la fois tendu par le désir et léger par le bonheur. Caleb est un homme comme elle n'en a jamais vu. Voilà un homme sincère dans ce qu'il fait, prenant en compte son plaisir comme celui de la belle. Un homme aux multiples facettes, qui se fait violence entre douceur et passion. Il allie les deux à la perfection. Elle a auprès d'elle Caleb, un homme qui la fascine et qu'elle désire un peu plus connaître. C'est beaucoup plus qu'au premier jour, elle ne désire plus que connaître ses faiblesses. Elle désire tout savoir de lui. Sa couleur préférée, ce qui l’insupporte et ce qui le fait exploser de rire. Ce qu'il fait dans la vie et ses objectifs. C'est Caleb dont elle veut apprendre toutes les facettes, plus Néo.

Elle voit sa culotte glisser entre ses jambes et n'hésite alors plus à en faire de même avec lui. Erin se laisse tirer vers lui, impatiente, brûlante, frémissante. Elle sent son membre dur contre sa cuisse et ne peut s'empêcher de gémir et de sourire en même temps. La blonde le regarde avec malice puis colle ses lèvres à son oreille. « Presque plus grand que celui de mon voisin. » Elle sourit de plus belle en mordant le lobe de son oreille, rieuse. Elle hume son odeur puis se recule de nouveau, pose son dos sur le sol, et le regarde de mille façon différente. Les sentiments déferlent, tous aussi fort les uns des autres. Elle se perd vite dans ce chaos qu'elle ne connaissait pas encore. Elle est surprise. Puis Erin admire encore et encore ce sourire fort et franc.  « Je ne pouvais pas te tuer sans être passé par . » Sur ces mots, après qu'il est déposé quelques derniers baisers sur sa peau, elle se relève doucement et glisse sa main sur la cuisse de Caleb, tremblante, demandeuse. Elle remonte encore un peu puis fait ce qu'il advenait de faire. Lentement d'abord, pour que le désir monte encore et encore. Puis avec avidité et force. Erin sent les membres de Caleb se tendre, son corps se rapprochant beaucoup plus du sien. Sa poitrine touche désormais le torse de l'homme et la femme entreprend de déposer un millier de baisers fous dans son cou, tout en continuant de le stimuler. Caleb semble tellement prendre son pied, à sa façon de se tenir et de respirer, que la belle ne peut plus s'empêcher de gémir elle aussi. Oui, leur plaisir, leur désir, est communicatif. Désormais, Erin et Caleb ne font plus qu'un.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Jeu 25 Fév - 20:12

I saw that day, lost my mind, lord, I'm fine.
Maybe in time you'll want to be mine

Caleb sourit aux mots de la blonde « je parie qu’il ne sait pas s’en servir aussi bien que moi » rétorque-t-il d’un air espiègle, « mais si tu préfères je peux m’arrêter là ? » c’est plus fort que lui, il ne peut pas s’en empêcher  cette fille lui donne toujours envie de jouer. C’est cette espèce de lueur qu’elle a dans les yeux,  ce demi-sourire qui perce toujours son masque de guerrière, cette douceur qui se cache sous la force. C’est le mélange des opposés qui l’a séduit chez Lagertha… Chez Erin. Cet espèce de paradoxe comme si elle n’avait pas pu choisir entre la violence et la douceur. C’est ce paradoxe qui l’avait séduit dès le premier jour, sous la grisaille de la ville détrempée. Parce que s’il ne l’avouerait jamais, Caleb sait bien, au fond de lui, que depuis ce premier jour il avait déjà perdu. Parce que quoi qu’elle fasse, et quoi qu’il advienne ensuite, il ne pourrait pas tuer cette femme pour de bon. Vraiment ? Caleb s’interroge, et au fond personne ne pourrait lui donner la réponse qu’il cherche. Non il ne pourra pas la tuer. Et pourtant … quand il cherche vraiment… si. Caleb est un tueur, un tueur professionnel, de ceux qui apprennent à mettre tout de côté pour exécuter les ordres comme les plus froides des machines. Il a déjà tué de nombreuses personnes, probablement plus que la plupart des gens. Il n’a pas tué que dans le jeu, Caleb a tué dans le monde réel aussi, celui ou chacun ne possède qu’une seule et unique vie. Il a tué sans sourciller, des hommes, des femmes… et même des enfants. Il a vu couler tellement de sang. Et pourtant l’idée de tenir la jeune femme dans son viseur le révulse bien plus encore que l’idée de sa propre mort. Ce qu’il ressent le fait hésiter. Et c’est une faiblesse qui, malgré l’envie qui lui brûle les entrailles, il ne pourrait jamais avouer, ce serait comme signer pour sa propre mort… et celle de la jolie Gaia avec.

« Alors tu comptais bien me tuer ? » La question parait anodine, pourtant le cœur de Caleb se serre à cet instant, parce que la réponse pourrait bien lui arracher les tripes. Parce que si Erin tente de le tuer, il ne sait pas ce qu’il fera. Parce que Caleb n’est plus vraiment sure de ce que son âme l’autoriserait à faire. Parce que pour la première fois de sa vie, il ne sait pas s’il aurait la force d’appuyer sur la gâchette. Pourtant si quelqu’un les surprenait…
Mais ce soir il n’y a personne, juste Erin et son souffle chaud contre son cou, Erin dont les mains glacées glissent sur ses cuisses pour s’enrouler fermement autour de son membre tendu. Caleb frémis au rythme régulier du vas-et-viens, et plus rien ne compte à présent, son cerveau se vide de toute pensée, de toute logique alors qu’il s’abandonne entièrement au plaisir. Caleb n’a plus aucune notion de l’espace ou du temps, et n’en a strictement plus rien à fiche, tout ce qui compte maintenant c’est sa peau à elle, ses lèvres, ses mains, ses seins, la chaleur qui se dégage comme un rayon sous la peau pâle, l’odeur musquée, le souffle chaud, les cheveux blonds qui frôlent son visage. Il ne peut refréner un gémissement de plaisir alors qu’il cherche à capturer ses lèvres, et l’excitation monte encore d’un cran quand celle-ci lâche un gémissement à son tour.

Alors cette fois il n’y tiens plus, le soldat embrasse le cou de la jeune femme en écartant doucement ses cuisses d’une main décidée, ses yeux et sa voix ne peuvent pas mentir, elle lui laissera l’accès. Il entre alors enfin en elle, et c’est comme un électrochoc qui roule dans ses veines, une vague de plaisir bien plus puissante qu’il ne l’aurait soupçonné, un soulagement aussi.  Il regarde droit dans ses yeux en donnant un nouveau coup de rein, d’abord doucement, pour ne pas l’effrayer, il observe tout, les frissons sur sa peau, le flou dans ses yeux couleur de ciel, le rouge sur ses joues, la sueur qui perle sur son front, et c’est beau. C’est tellement beau qu’il pourrait presque en pleurer. « Tu es belle, Erin. Vraiment belle. » Jusqu’au plus profond de ta personne, pense-t-il en taisant ses mots. Puis il s’enfonce un peu plus vide, un peu plus fort, un peu plus loin, il enfouis son visage dans son coup, mordillant au passage une oreille dévoilée, elle sent l’eau, la terre, la vase et la sueur, mais le mélange de toutes ces odeur devient en cet instant le plus doux des parfums, et dans un râle profond, il attrape sa nuque un peu trop violemment avant de chuchoter dans son oreille « viens, monte au-dessus ». Cette petite phrase ne voudrait peut-être pas dire grand-chose dans la bouche de quelqu’un d’autre, mais dans celle de Caleb, elle est immense. En laissant Erin dominer la situation, il lui offre plus que ce qu’il n’ait jamais offert à n’importe qu’elle femme : il lui offre sa confiance.

(c) sweet.lips

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   Dim 28 Fév - 1:45

have heart my dear, we're bound to be afraid. even if it's just for a few days, making up for all this mess

Les doigts du brun qui agrippaient la peau nue d'Erin la faisait trembler de toute part. Elle aimait cette perte de contrôle, ce contact charnel. La blonde plonge alors sa tête au creux du cou de Caleb et hume son odeur boisé. Il a toujours eu ce pouvoir avec elle, cette attractivité, ce magnétisme perçant. Elle n'avait jamais pu le nier, le fait, le simple fait, qu'il l'attirait terriblement. Et la voilà nue contre son amant, empreinte au désir et à la passion. Alors elle se niche un peu plus contre sa peau, Erin ne veut plus jamais partir, elle ne veut plus sortir de cette cabane et devoir à nouveau apprivoiser l'horreur et le sang. Ici, elle est en paix, elle est heureuse, elle est exaltée. Grâce à Caleb. Il l'emmène dans un autre monde, encore plus beau et plus pur qu'à Chicago. Il lui fait même découvrir quelque chose de nouveau chez elle. La belle ne parvient pas exactement à mettre un mot sur ce qu'elle ressent dorénavant, mais ce qu'elle sait, c'est bien qu'elle s'est attachée. Elle ne pourra pas le laisser partir. Et ça lui fait peur, car ici est censé être différent. Si au départ Erin jouait, c'était pour changer d'air, être quelqu'un d'autre, s'amuser. Les sentiments, ça ne faisait pas partie du plan. Le peu qu'elle en avait ressentie ici, elle les distinguait d'Erin. C'était les sentiments de Lagertha, cela n'avait rien à voir avec sa personnalité. Mais elle savait bien, qu'ici et maintenant, quelque chose était différent. Oui, elle ne savait plus qui elle était. Erin ou Lagertha ? Mais la réponse fut évidente. Même connectée, même hors de chez elle, elle était Erin, avec lui. Et ça, cela la terrorisait. Mais elle s'abandonnait. Elle ne pouvait pas fuir cet homme. Elle était agréablement prise au piège.

Elle délivre brusquement son visage du cou de Caleb et plante son regard dans cette paire d'yeux sombre. Est-ce bien de l'inquiétude qu'elle y voit ? Erin réfléchit à tout allure à ce qu'elle doit répondre. Car même si elle connaît pertinemment la réponse, elle se doit d'être claire. « Non. » murmure t-elle tout simplement, la voix fêlée. Elle ne pouvait pas, elle ne pouvait plus. Peut-être que quelques jours auparavant, elle aurait été capable de lever son sabre pour lui ôter une vie, Erin ne savait pas. Elle en aurait été capable, oui. Mais aujourd'hui, depuis qu'il était venu, depuis le lac, depuis la confrontation dans la forêt, elle avait réalisé qu'elle ne pouvait plus. Quelque chose s'était brisé en elle, quelque chose avait changé. Lagertha tenait à Néo. Erin tenait à Caleb. Elle ne voulait plus lui faire de mal. Elle ne voulait que lui, dans son entièreté. La blonde s'approche doucement et pose son nez contre celui de Caleb, son regard toujours plongé dans le sien. Elle pose un baiser tendre sur ces lèvres. « Je ne peux pas, je ne peux plus. Ne me demande pas pourquoi... Mais je ne pourrai jamais faire ça. Parce que je... » Mais elle préféra s'arrêter, ne voulant pas en dire trop, ne voulant pas dire d'erreurs. Erin ne pouvait pas se permettre d'ôter entièrement sa carapace si vite. Elle avait peur d'être trop vite dévoilée pour être plus facilement brisée.

Ce fut comme ci elle était percutée de plein fouet, comme si une vague l'avait emportée. Tout le corps d'Erin se raidit et s'embrasa quand il la pénétra enfin. Tout en elle explosa, sa voix se brisa en un hoquet de pur plaisir. Elle ne regardait plus que les yeux de Caleb qui lui rendait l’appareil. Ils n'avaient plus besoin de mots. Ils avaient suffisamment parlé. Tout se passait dorénavant dans les corps, tendus et serrés. Erin, soumise à l'excitation, écarta encore un peu plus les jambes et se laissa mener par les coups de reins de Caleb, à la fois puissant et sensuels, sauvages et harmonieux. Elle n'était plus dans cette cabane, elle n'était plus dans le jeu, elle était dans une autre dimension. C'était bien la première fois qu'elle ressentait quelque chose de si fort, quelque chose qu'elle ne pouvait s'expliquer. Elle enfonça ses ongles dans les omoplates de Caleb, ne pouvant plus contenir des gémissements lourds de sens. Et ils allèrent plus fort, plus vite, plus follement. Elle savoure chaque baiser qu'il pose dans son cou et s'exécute sous son ordre. C'est bien rare qu'on lui dise ça. Elle qui n'était tombé que sur des hommes trop contrôlés et orgueilleux pour se laisser dominer.  Le plaisir était intense, immense. Erin entrelaça une de ses mains avec celle de Caleb alors que la deuxième de l'homme parcourait les courbes galbées de son corps. Elle baissa la tete face au compliment. Oui, ça lui faisait quelque choses, beaucoup de chose. Ses levres s'etirerent en un mince sourire. Toi aussi tu es beau Caleb. Vraiment.. Erin admira encore une fois son visage si expressif et ses cheveux en batailles et humides. Ce corps fort, musclé, tremblant sous les doigts de la jeune femme. Ne tenant plus, son corps s'écroula contre celui de l'homme et accentua de plus belle le mouvement de ses hanches. Ils restèrent ainsi, à faire l'amour comme ils ne l'avaient sans doute jamais fait, pendant encore un temps. L'excitation étant à son paroxysme, l'orgasme fut. Erin était bien plus que satisfaite, elle était extrêmement heureuse. Comme elle l'avait rarement été. Son corps tremblant roula sur le côté puis la blonde offrit un autre baiser passionné à son amant. « Ne m'abandonne jamais. » Et si ce qu'elle venait de dire était une porte ouverte à sa faiblesse, si elle venait d'avouer qu'elle avait besoin de Caleb, elle ne pouvait pas faire autrement, elle ne pouvait pas mentir. Il fallait qu'il sache qu'il ne pouvait  plus partir, qu'ils avaient signé un pacte avec le Diable. Mais maintenant, l'Enfer avait un étrange goût de Paradis.

(c) sweet.lips

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (hot) just want to find an easier way ▽ CALEB   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM