Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 This is the story of my life, these are the lies I have created
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
 :: take a break :: présentations
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité


MessageSujet: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:14
Lou Oswald
ft. Frances Bean Cobain

Pour leurrer le monde, ressemble au monde ; ressemble à l'innocente fleur, mais sois le serpent qu'elle cache.
prénom/pseudo Echo. âge 18 ans et des poussières. pays France. impressions sur le forum Le design est vraiment magnifique. Quant au contexte et à l'idée générale, je suis totalement fan  :lov:  type de personnage pré-lien de Caïn Moriarty. vos autres vous pas encore. en cas de départ/suppression, acceptez-vous que votre personnage soit considéré comme décédé et ajouté à l'annexe ? oui. votre smiley préféré  :perv:  un dernier mot bloup
TA VIE AU QUOTIDIEN
ÂGE
22 ans
DATE DE NAISSANCE
19 mars 1993
LIEU DE NAISSANCE
Chicago
STATUT MATRIMONIAL
Célibataire
STATUT SOCIAL
modeste
ORIENTATION SEXUELLE
hétérosexuelle
MÉTIER/OCCUPATION
Perceuse
UN DÉFAUT MAJEUR
Manipulatrice
UNE QUALITÉ MAJEURE
Indépendante
CREDITS
Echo
ton identité ingame
PSEUDO
Loreleï
TEAM
Eshu
ARME FAVORITE
Les petits flingues

     
au quotidiendarwin's game
Elle avait dix sept ans, il en avait vingt quatre. Ils se sont rencontrés lors d'une soirée pour faire la plus grosse bourde de leur vie, donnant naissance à une gamine dont ils ne voulaient même pas entendre parler : Lou était née. (▽) Ni une ni deux, les parents de la jeune fille s'empressèrent de faire adopter le nouveau membre de la famille, avant que leur enfant ne puisse créer des liens trop forts avec la petite qui fut confiée à un foyer modeste trouvé à l'aide d'une assistante sociale appelée pour l'occasion. La mère s'en sépara sans regret, n'ayant pour seul et unique objectif que de réussir ses études et reprendre sa vie en main, sans se soucier un seul instant du destin qui serait reservé à sa fille. (▽) Celle-ci n'eut pourtant pas à se plaindre les premières années de sa vie. Accueillie dans un foyer modeste mais subsistant néanmoins à ses besoins d'enfant, la demoiselle partagea longtemps sa vie avec ses nombreux frères et sœurs, dont la compagnie ne semblait pas déranger plus que cela le bébé qu'elle incarnait à l'époque. Néanmoins, cet avis était loin d'être partagé par ses frangins, qui voyaient l'arrivée de la petite dernière comme une menace grandissante : ils étaient certes des enfants biologiques, à l'inverse de Lou, mais qui donc aurait pu blâmer ces jeunes marmots de craindre l'idée de partager l'amour de leur parents avec une inconnue ? Si cela ne fut jamais véritablement le cas, les garnements poussèrent peu à peu leurs parents à se détacher de leur affection nouvelle à l'égard de leur fille adoptive pour se concentrer uniquement sur leurs véritables enfants en manque d'amour, laissant la demoiselle avec pour seule compagnie l'ainée de la famille, qui joua des années durant à la fois le rôle de grande sœur mais également celui de mère pour la jeune enfant. Lui donnant le biberon, changeant ses couches sans jamais requérir l'aide de personne, elle avait prit en charge l'enfant pour laquelle elle s'était prise d'affection dès lors qu'elle avait constaté de la situation dans laquelle se trouvait la jeune Lou. Si ce manège ne dura que quelques années avant que la garde de l'enfant soit confiée à un autre foyer, la jeune femme que celle-ci est devenue aujourd'hui est bien consciente des sacrifices que sa soeur a du faire pour elle, et s'est toujours fait un point d'honneur à rester proche de celle qui est véritablement tout à ses yeux. (▽) Lou continua alors sa route cinq ans plus tard jusqu'à arriver chez un couple pour le moins sympathique, mais dont le père constamment absent et la mère à l'amour maternel réduit ne permettaient pas l'évolution de l'enfant qu'elle était. Leurs amis avaient tous un enfant à amener à l'école chaque matin, alors ils s'étaient tout simplement dit "pourquoi pas moi". Au final, force était de constater qu'élever un enfant était loin d'être à leur portée. Aussi firent-ils d'eux même les démarches nécessaires à la réintégration de la petite Lou, qui de par son peu d'attachement à ces individus pour le moins particuliers se remit bien plus rapidement que de sa première peine familiale, à jamais gravée dans son esprit de nourrisson. (▽) Le troisième foyer dans lequel la demoiselle atterrit fut de loin le plus impressionnant. La famille qui l'accueillit en son sein était bien loin de manquer de moyens, qu'elle déployait sans compter de manière à émerveiller les voisins qui vivaient dans la même ruelle. De la piscine immense dans le jardin à l'écran plat visible depuis la baie vitrée, rien n'était laissé au hasard, rendant la demoiselle alors âgée de sept ans bouche bée devant cette nouvelle vie qui lui était offerte. Autant dire que celle-ci pensait enfin avoir la chance de mener l'existence de princesse dont toutes les petites filles ont toujours rêvé, rattrapant ses premières expériences désastreuses -ses parents étaient peut-être un peu stricts, mais ils la gâtaient comme personne, la considérant comme leur adorable petite poupée. Et sans doute ce train de vie aurait-il continué si la jeune fille ne s'était pas fait remarqué à l'école. Faisant de son mieux pour atteindre un rang digne des attentes de son nouveau foyer, la demoiselle s'était toujours fixé pour objectif de rendre fière ceux dont elle pensait ne jamais pouvoir atteindre le niveau. Ce fut néanmoins par un fâcheux malentendu que son quotidien fut troublé : harcelée physiquement par l'un de ses camarades de classe aux mains trop baladeuse, la jeune fille vit ses rêves brisés lorsque apprenant que le père de ce même garçon dirigeait l'entreprise dans laquelle son père était employé, ses parents refusèrent de prendre sa défense, allant même jusqu'à lui demander de s'excuser d'avoir giflé son agresseur, souriant encore de sa victoire. Seule contre tous, Lou n'avait pour autant pas cédé aux menaces de son foyer, préférant se jeter une nouvelle fois sur ce dernier jusqu'à ce que les adultes interviennent afin de séparer les deux enfants. La jeune fille commençait tout juste à comprendre à quel point le destin avait été cruel avec elle. (▽) Quatrième foyer. Elle était arrivée sans beaucoup d'espoir, ayant eu du mal à avaler les premières trahisons qui lui avaient été infligées. Ses parents avaient tout fait pour la mettre en confiance, pour lui faire prendre ses aises parmi eux. Tellement qu'elle y crut presque un instant -tout du moins jusqu'à ce qu'elle puisse constater de ses propres yeux la dégradation progressive du couple qu'il formaient tous deux. Ils l'aiment certes, mais il manquait quelque chose d'important à ceux qu'elle considérait comme sa famille : un amour mutuel. Son père sortait la nuit, rentrant à des heures improbables. Lou ignorait ce qu'il pouvait bien faire si tard le soir, mais elle n'avait aucun mal à sentir l'affreuse odeur d'alcool qui s'échappait de sa bouche chaque fois qu'il lui adressait la parole le matin. Sa mère aussi le savait bien, qu'il allait boire; mais elle préférait ignorer les faits, vivants dans sa propre réalité. Cela, Lou l'avait compris. Agée de 13 ans, elle avait accepté le fait que sa famille allait mal, sans chercher à y remédier : à ses yeux, telle allait la vie. Elle avait apprit par ses amis que de nombreux parents divorçaient sans forcément chercher à détruire le quotidien de l'autre -elle espérait simplement que ce serait le cas des siens. (▽) Ses parents persistèrent pourtant dans leur semblant de vie commune. Son père ramenait des collègues à la maison, avec qui il aimait regarder ses matchs de foot quotidiens. Ces mêmes hommes n'aimaient pas plus regarder la télévision que la regarder elle, alors qu'elle rentrait de l'école; mais cela, elle ne lui faisait pas remarquer. Elle avait quinze ans, et ne désirait que rendre l'existence de ses parents plus simple, compte tenu de ce qu'ils pouvaient traverser. (▽) A l'école, elle parvenait à se maintenir parmi les meilleurs, non sans difficulté. Elle avait conservé l'habitude qu'elle avait prise de retravailler ses cours chaque soirs, de ne jamais manquer de rendre aucun devoir de manière à s'améliorer en classe. Les standards auxquels elle devait se plier avaient beau ne pas être les mêmes, elle commençait progressivement à ressentir à la place d'une satisfaction à l'idée de plaire à ses parents une fierté personnelle, qui se développa au cours des années. Elle avait seize ans, et choisi de continuer dans les études supérieures, se spécialisant en lettres, en ayant parfaitement bien compris que dans ce monde, la plume restait bien plus puissante que l'épée. (▽) Son entrée au lycée fut néanmoins arrosée par les dizaines de bouteilles d'alcool présentes durant les soirées auxquelles elle était invitée. Elle était jeune, rêveuse et naïve. Comme toutes les adolescentes de son âge, elle cherchait à s'échapper de son quotidien, cherchait un modèle à suivre, accordant bêtement sa confiance à ses ainés, qui l'entrainèrent à son tour dans la spirale sans fin de l'alcool, agrémenté de la saveur néfaste de la cigarette. (▽) C'est lors de l'une de ces soirées que la jeune femme, du haut de ses dix sept ans était tombée sous le charme d'un homme de quelques années plus vieux qu'elle. Il n'avait rien d'autre pour lui que son charisme et sa guitare, mais cela suffisait à la demoiselle qui ne cherchait par là qu'à s'éloigner encore un peu plus de l'atmosphère tendue qui régnait chez elle. Elle était sortie avec plusieurs garçons avant lui, mais jamais ceux-ci n'avaient dégagé la même aura que celui-là. A ses côtés, la jolie Lou avait l'impression d'être entrée dans la cour des grands. (▽) Elle ne protesta donc jamais alors qu'il l'entrainait dans des soirées plus extravagantes les unes que les autres, n'objecta pas lorsqu'après qu'ils aient avalés quelques verres, il l'emmena se faire tatouer pour la première fois dans la caravane rouillé de l'un de ses potes de beuveries, en qui il avait "parfaitement confiance". Ce dessin à l'encre, représentant en chiffres tordus et déformés la date de leur première rencontre, elle le regretta dès le lendemain -le regrette encore à l'heure qu'il est. Il ne fait que lui rappeler encore et encore son premier échec sentimental. (▽) C'est en cherchant quelqu'un afin de le recouvrir que Lou tomba amoureuse de l'univers du tatouage et du piercing, qu'elle considéra enfin à sa juste valeur. Ce n'était pas seulement un pauvre mec qui s'amusait avec une aiguille, mais de véritables artistes qu'elle ne pouvait s'empêcher d'admirer. Quelques années plus tard, elle aussi rejoignait ce monde grâce à l'aide de son petit ami, ayant réussi à lui dégoter un job de perceuse. (▽) Elle est sorti trois ans avec lui, emménageant avec cet homme qui n'avait pas plus d'égard pour elle que pour son clébard dès lors qu'elle le put, quittant sans regret le domicile familial devenu un véritable champ de bataille au fil des années. A présent, elle ne pouvait plus rien pour eux; elle pensait néanmoins pouvoir réajuster sa propre vie, rendre son existence meilleure en fondant son propre asile -un endroit où enfin, elle se sentirait à sa place. (▽) La jeune fille ne fit néanmoins que suivre l'exemple de ses parents jusqu'à reproduire à l'identique les mêmes mensonges que son père pouvait déblatérer, lorsque son compagnon à la jalousie maladive l'interrogeait sur ses sorties. Si elle supporta longtemps ses questionnements incessants, elle finit bientôt par faire en sorte de ne le croiser que lorsque nécessaire, réduisant leurs interactions aux minimum, laissant le jeune homme se consacrer entièrement au nouveau jeu vidéo à la mode, dans lequel il semblait totalement absorbé, se préoccupant bien plus de ses camarades in game que de la femme avec laquelle il avait choisi de faire sa vie, qui trouvait du réconfort ailleurs, dans les bras de parfaits inconnus qu'elle rencontrait dans les bars qu'elle avait pris l'habitude de fréquenter. (▽) C'est de manière à lui faire comprendre ce fait que la brune s'est mise à jouer à son tour, s'immergeant entièrement dans ce jeu dont elle ignorait totalement le fonctionnement pour retrouver celui qu'elle avait appris à haïr au fil des années. (▽) Ce ne fut que lorsque celui-ci fut renvoyé hors de sa partie contrôlé par une rage sans nom qu'il déversa sans retenue sur la seule personne à sa portée que Lou se décida finalement à faire ses valises, errant dans les rues de Chicago de nombreuses heures, qu'elle passa à remettre en cause les choix qu'elle avait pu faire. (▽) Et puis elle l'a rencontré. Il ne distinguait pas forcément du lot, paraissait presque banal à côté de ses précédentes conquêtes -mais il tenait à elle. De son côté, il n'était à ses yeux qu'un homme de plus, un pauvre type auprès de qui passer ses nuits, mais qu'importe ? Il avait de l'argent, qu'il n'hésitait pas à dépenser pour elle -et c'était bien tout ce dont elle avait besoin en l'état actuel des choses. Alors elle l'avait entubé dans les règles, lui dérobant une grande partie de ses économies jusqu'à ce qu'il vienne à découvrir son stratagème et décide de la quitter -trop tard pour récupérer l'ensemble de ce que la demoiselle lui avait volé. (▽) Ce dont la jeune femme se rendit néanmoins compte un peu tard également, c'est que si celle-ci pensait être la seule à avoir dépossédé le jeune homme, ce dernier était parvenu à s'approprier un élément que de nombreux autres avaient échoué à obtenir avant lui -son cœur de glace. Après tout n'était-il pas comme elle avait toujours semblé le penser, qu'un pion dans l'échiquier de sa vie. (▽) Cela, elle n'était pas pour autant prête à l'accepter-encore moins à se l'avouer. Aussi s'impliqua-t-elle d'autant plus dans le jeu auquel elle prit peu à peu goût; qui ne suffit néanmoins pas à combler l'absence que le jeune homme avait laissé derrière lui depuis son départ. Elle avait tenté d'aller dans le sens inverse de ses sentiments pour finalement se rendre compte qu'aujourd'hui plus que jamais, elle avait merdé. (▽) Alors, elle avait tenté de le retrouver. Dans le jeu, dans la vie réelle, toute information était bonne à prendre afin de retrouver l'homme qui hantait ses pensées. Il l'avait aimé, il pourrait l'aimer de nouveau, se répétait-elle afin de ne pas perdre espoir. Elle aussi y aurait le droit, à son happy ending.
Son pseudo fait référence à la légende de la sirène Loreleï, qui charmait les marins de façon à les convaincre de se jeter à l'eau. La jeune femme a trouvé la symbolique plutôt amusante, et ce qui n'était à la base rien qu'une blague avec sa soeur adoptive est finalement resté son nom définitif dans le jeu. (▽) La demoiselle ne s'est décidée à créer son compte qu'après avoir constater de l'enthousiasme de son petit ami de l'époque pour ce jeu qui gagnait en popularité. Si elle en avait déjà entendu parler à de nombreuses reprises par ses anciennes connaissances, elle même n'avait pas ressenti le besoin particulier de tester cette nouvelle perle avant d'envisager la possibilité d'utiliser le jeu comme moyen de réaffirmer son caractère dans leur couple, mais également son statut de femme forte et indépendante, à l'inverse de ce que pouvait s'imaginer son ex. (▽) Gardant cette affaire secrète, elle n'a tenu personne dans la confidence exceptée celle qu'elle considère aujourd'hui encore comme sa véritable soeur, espérant au plus profond d'elle même être envoyée dans une équipe adverse à celle de son copain, de manière à pouvoir directement l'atteindre, sans avoir à trahir la team dans laquelle elle évoluait, son but final étant en effet de lui retirer au minimum une vie; de manière à lui faire comprendre son point de vue sans pour autant le supprimer définitivement. S'il elle désirait se venger de longues années d'abus, elle ne voulait tout de même pas se débarrasser de lui -après tout, elle s'y était attaché après tout ce temps.  (▽) Néanmoins, et ce malgré tous ses effort, tout ce qu'elle a réussi à faire pour le moment, c'est lui dérober l'un des objets qu'il convoitait. (▽) Ca, c'est bien l'une des activités qu'elle se plait le plus à pratiquer lorsque sa team peut se passer de ses services. Promettant toutes sortes d'objets ou d'alliances improbables qui ne verront en réalité jamais le jour, elle aime se faire passer pour une mercenaire ou une traitresse histoire de brouiller les pistes, si bien que les membres des équipes adverses viennent pour certains presque à douter de son implication dans sa propre team. Quant aux autres, ils sont responsable de la perte de ses premières vies dans le jeu. Tout le monde n'est pas un pigeon, contrairement à ce que la jeune femme semble penser. (▽) La jeune femme est néanmoins totalement dévouée à son équipe qu'elle défendra sans hésitation si besoin est. En effet, occupant la place de seconde famille pour la jolie brune, celle-ci s'est donné pour objectif d'aider activement sa team à éliminer ses adversaires, même si cela signifie placer de côté son plan d'attaque principal pour participer aux quêtes communes. Elle n'est pas l'un des meilleurs éléments, n'ayant rejoint le jeu que depuis peu de temps encore; mais cela ne l'empêche pas de s'impliquer de son mieux dans leur vie de groupe. (▽) Sa fidélité, bien qu'exemplaire possède tout de même des limites -certes lointaines, mais tout de même présentes pour la demoiselle, qui ne sera jamais prête à offrir plus que ce qu'elle donne déjà à sa team. Ne se laissant ni écraser ni manipuler tout comme ses camarades Eshu, elle est consciente de ses capacités qu'elle utilisera toujours après avoir murement réfléchi à ses actions. Néanmoins et quoi qu'il en soit, sa propre vie passera toujours avant celle de ses coéquipiers, aussi profonds que soient les liens qu'ils aient pu tisser ensemble. (▽) Malgré cela, si on lui en laissait le choix, Lou préfèrerait encore mourir de la main de l'un des ses amis plutôt que vaincue par un ennemi. Si dans les deux cas sa fierté personnelle serait blessée, elle aurait plus de facilité à accepter que l'un des membres de ceux qu'elle considère comme sa famille ait pu la réduire à l'impuissance, pour la simple et bonne raison qu'elle espère, même lorsque son heure viendra, que l'équipe à laquelle elle appartient parvienne enfin à vaincre leurs teams adverses. Ce sont à ses yeux les personnes qui méritent le plus de continuer à vivre. (▽) Aussi privilégiera-t-elle les armes à feu de petit calibre, certes bruyantes, mais d'une efficacité indéniable , d'une taille suffisamment peu élevée de manière à lui permettre de les dissimuler aisément sous ses vêtements ou dans ses bottes mais également de façon à faciliter leur utilisation pour la demoiselle qui n'a jamais tenu plus dangereux qu'une aiguille dans ses mains. C'est pour cette raison qu'elle les utilise le plus souvent : à l'inverse d'une hache ou d'un arc dont elle aurait bien du mal à comprendre le fonctionnement, la balle a tout de même plus de chance de toucher un ennemi -ou dans le pire des cas, le distraire assez pour lui permettre de s'enfuir. Cela ne l'empêche pas de conserver toujours sur elle une discrète arme blanche -généralement une lame cachée agilement entre son jean et sa ceinture- de manière à ne négliger aucune possibilité. Un petit couteau, ça au moins, elle sait s'en servir. Ce n'est certes pas le plus efficace, mais c'est bien la seule chose qu'elle est certaine de pouvoir utiliser seule sans perdre un membre. (▽) C'est pour cette même raison que la demoiselle sait se faire accompagner lors de ses expéditions les plus périlleuses, ne s'aventurant seule que lorsque aucune autre option ne s'offre à elle, sachant que laissée à son propre sort, elle n'aurait que bien peu de chances de s'en sortir à ce niveau du jeu. Conserver ses vies quelque en soit le prix, telle est sa principale préoccupation bien que pas forcément par soucis de santé irl - uniquement de manière à progresser le plus possible dans le jeu. (▽) Réussir dans le jeu de façon à contrebalancer le fait qu'elle n'ait pas réussi à s'assurer la vie qu'elle avait toujours imaginer. Gagner lui permet de se sentir plus forte, plus vivante, et d'oublier quelques instants la réalité qui l'attend chez elle. Tout ce qu'elle désire, c'est d'être reconnue par les membres de sa team comme la grande stratège qu'elle se sait.  (▽) L'orgueil est justement l'un des éléments qui pourraient la perdre -et cela, la demoiselle en est bien consciente. Si Lou n'est pas du genre à se vanter, elle a tendance à se considérer comme beaucoup plus douée qu'elle ne l'est réellement, ainsi que, de la même façon, sous estimer notablement ses adversaires. (▽) C'est d'ailleurs de cette manière que la jeune femme a perdu sa première vie, tentant vainement d'arnaquer à sa façon un joueur aguerri qui lui a rapidement fait comprendre ce qu'il pensait de ses magouilles. (▽) C'est frustrée qu'elle est réapparu dans son appartement, en se promettant de devenir plus subtile et retors, alors qu'elle voyait le 10 marqué à l'encre noir se transformer en neuf sous ses yeux ébahis.  (▽) Depuis quelque temps, Lou accorde donc bien plus d'importance à son équipement in game qu'à l'aménagement de son propre appartement, dans lequel des cartons datant de son emménagement quelques mois plus tôt trainent encore intouchés, toujours fermés par le gros scotch marron avec lequel sa sœur adoptive et elle même ont emballé ses maigres possessions.  (▽) Chaque décision est donc mûrement réfléchie, tout comme chaque action de la demoiselle, qui a prit pour habitude de prévoir chacun de ses mouvements à l'avance, quitte à perdre du temps lors du combat, tout comme elle essaie de prévoir ceux de ces adversaires afin de mieux parer les attaques dirigées vers elle, en observant leurs mouvements lors des combats qui peuvent survenir, et dans lesquels elle n'est bien entendu pas impliquée. Lou range donc chaque détail dans un coin de son esprit, mais également dans un petit carnet qu'elle garde toujours auprès d'elle pour plus de sûreté, essayant toujours d'apprendre plus de ses camarades de jeu. Elle est consciente du fait que son meilleur atout n'est surement pas son physique bien trop chétif par rapport à celui que peuvent arborer certains de ses adversaires; elle mise donc sur une approche plus stratégique, qui mettra néanmoins toute une vie à mettre au point. (▽) C'est en récoltant ces informations précieuses qu'elle a un jour réussi à sauver sa peau, négociant avec son ennemi jusqu'à ce qu'il accepte de l'épargner. Ce qui n'était alors rien qu'une lubie pour elle est devenu un véritable travail acharné. (▽) De plus, et ce depuis quelques temps, la jeune femme se démène d'autant plus qu'elle espère retrouver l'homme de sa vie à travers le jeu. Si elle ignore si la personne en question possède sa propre partie, Lou est quasiment convaincue que Caïn y joue également, tout comme la grande majorité de la population.
POURQUOI AVEZ-VOUS COMMENCÉ À JOUER AU DARWIN'S GAME ?
  Si j'ai commencé à jouer, c'est parce qu'il y jouait lui, mon copain de l'époque. J'ai pensé que je pouvais être plus maligne que lui; j'ai cru que je pourrais l'atteindre plus facilement par le biais de deux écrans interposés, sans savoir qu'à travers ce jeu, c'est lui qui me condamnerait. Je ne voulais pas l'imiter -j'étais bien au dessus de toutes ces gamineries. Ce que je désirais plus que tout, c'était lui prouver que je valais quelque chose, bien mieux que ce qu'il pouvait bien penser de moi. Je n'ignorais pas qu'il ne m'avait jamais véritablement aimé -j'espérais au moins qu'il trouverait en lui la force de m'admirer lorsque j'aurais fait mes preuves. J'avais joué, et j'avais gagné : je l'avais surpassé, je lui avais foutu sa défaite en pleine face -loin de moins l'idée que je me prendrais véritablement au jeu, me laissant envahir par l'adrénaline engendrée par ma victoire.

   QUELLE EST VOTRE RELATION A VOTRE TEAM  ?
   Les membres de ma team sont certainement les seules personnes à qui j'accorde un respect total et inaltérable. Par leurs compétences respectives, ils en ont gagné à mes yeux le mérite -chose rare chez moi, en toute honnêteté; quant à mon amitié, je la leur ait offerte sans hésitation. Partiellement certes, mais cela sera bien le maximum que l'on pourra obtenir de moi. Si je les apprécie bien plus que les êtres humains que je côtoie chaque jours dans la vie réelle, ces personnalités virtuelles restent à mes yeux d'éventuels concurrents, de possibles ennemis. Ils sont aujourd'hui à mes côtés, mais la roue tourne, et qui sait ce que le lendemain nous réservera. Alors malgré l'envie que je peux ressentir de leur accorder ne serais-ce qu'une once de confiance, me force à rester sur mes gardes. J'ai déjà été bien trop déçue par mes proches, je ne permettrais pas que l'on atteigne ainsi mon cœur une fois de plus.

   QU'EST-CE QUI A CHANGÉ DANS VOTRE QUOTIDIEN   DEPUIS VOTRE INSCRIPTION AU DARWIN'S GAME ?
   En apparence, rien n'a véritablement changé en moi : je me lève tous les matins pour aller bosser, je rentre chez moi à l'heure du diner pour m'installer devant mon écran. Je continue la routine qui s'est installée par automatisme depuis que je vis seule, perturbée de temps à autre par les hommes qui viennent partager mon lit lorsque la solitude commence à peser. J'aimerai me convaincre que les conséquences du jeu ont été bénignes, mais je suis consciente que celui-ci influe énormément sur mon mental, qui se met parfois à flancher. De la colère qui s'empare de moi lorsque je viens à perdre une vie à l'idée de gagner qui m'obsède sans cesse, quelque soit le moment de la journée, que je sois dans le jeu ou non, je sais très bien que ce n'est pas la meilleure des atmosphère de laquelle s'entourer. Depuis que je m'y suis mise, j'ai du prendre de nombreux jours de repos, fermant parfois la boutique, comme lorsque éreintée, j'avais involontairement blessé l'un de mes clients, après avoir commencé à cligner de l'œil. Mes nuits s'étaient considérablement raccourcies. Les insomnies ne semblaient pas vouloir s'arrêter. Pourtant, quand je jouais, je me sentais bien. Bien mieux que lorsque je passais mes journée à errer dans les rues de Chicago, me demandant chaque fois que j'apercevais l'un de mes voisins armés, si un jour, il viendrait me descendre. Alors j'y retournais; encore et encore. Parce que malgré l'influence que cela pouvait avoir sur mon humeur, je savais que ça serait toujours bien mieux que l'atroce réalité du monde dans lequel nous vivions.

   CRAIGNEZ-VOUS LA MORT ?
 Pas le moins du monde. Après tout, cela n'est qu'un jeu; et j'ai assez confiance en mes talents de stratège pour savoir qu'ils me garderont en vie quoi qu'il advienne. Tout repose sur moi : la moindre erreur peut m'être fatale, et j'en suis consciente. Pourtant, cela ne m'effraie pas -tout du moins plus désormais. J'ai longtemps douté durant mes premiers moi sur le jeu; je me suis demandée si tout cela valait le coup, si en cherchant à jouer à ce jeu vidéo je n'avais pas été la seule et unique personne à causer ma perte. Je voulais vivre, vivre la petite vie parfaite qui ne s'était jamais offerte à moi. C'est en réalisant cela que je me suis rendue compte que Darwin's Game avait été la meilleure option qui s'était présentée pour mon avenir. Par delà la fatalité même du jeu, c'était l'unique moyen que je possédais désormais pour m'échapper de ma vie de merde, alors pourquoi donc devais-je regretter les seuls moments de répit que je pouvais m'accorder. Tout le monde meurt un jour, mais grâce à ce jeu au moins aurais-je vécu pleinement et intensément avant d'y laisser ma peau. Ce dernier détail, j'en avais eu connaissance depuis longtemps, et je crois pouvoir aujourd'hui affirmer que je me suis faite à cette idée. Advienne que pourra.

   VOUS EST-IL DIFFICILE DE TUER OU VOUS ÊTES-VOUS DÉCOUVERT UNE PASSION POUR LE MEURTRE ?
   Tuer n'est jamais simple; mais cela peut paraitre bien moins affreux lorsque l'on se dit que l'on ne fait qu'avancer l'échéance de la mort de notre victime, qu'on ne la supprime pas simplement de manière gratuite. C'est ce que je me répétais dans les premiers temps, jusqu'à m'en convaincre : je n'étais pas la première à retirer une vie, et ne serait pas la dernière. Personne ne me ferait de cadeau, alors pourquoi devrais-je me montrer clémente ? Non, j'allais mener ma partie à bien, et ce, quelque en soit le prix. Si je devais tuer pour sauver ma propre vie, je le ferais. Si je devais tuer pour mon équipe, je n'hésiterais pas un seul instant. Si quelqu'un pouvait s'en charger à ma place, en revanche, je ne dirais pas non. Les remords ne m'avaient jamais hantés, loin de là ; mais je n'étais tout simplement pas le genre de fille à aimer se salir les mains -plutôt refiler les sales besognes à qui voudra; et les assassins en manque étaient légion dans ce monde virtuel. Après tout le plus important restait le résultat, et la manière d'y arriver : le héros de l'action m'était bien indifférent, tant que je parvenais à atteindre mes objectifs.


     
darwinsgame.com (c) 2015


Dernière édition par Lou Oswald le Lun 29 Fév - 15:40, édité 11 fois
avatar
<b>bavardages</b> 1791 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Dylan O'Brien
CREDITS : Merenwen / BY Solosand & my wife supreme de la night & gif par Hazou (a)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:17
OMG du 30 Seconds to mars comme titre plus mon prélien plus ta gueule ceci est un appel au viol ! SACHES LE
Bref jotem mais ça tu le sais déjà :mera:
WELCOME AGAIN DARLING



Body Electric
Well now that you've got your gun, it's much harder now the police have come and I'll shoot him if it's what you ask but if you just take off your mask you'd find out, everything's gone wrong.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:24
Un(e) autre fan de 30 Seconds to Mars ? C'est plutôt moi qui vais te sauter dessus ! :perv:  Sans compter l'avatar de Caïn juste parfait :coeur:. Bref, moi aussi je t'aime très fort
avatar
<b>bavardages</b> 1791 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Dylan O'Brien
CREDITS : Merenwen / BY Solosand & my wife supreme de la night & gif par Hazou (a)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:26
Je suis allée les voir deux fois en concert XD donc je pense assurer mon statut d'échelon (comment parler chinois en 5 secs mdr) beh viens je t'attends :mera: oh merci t'es cute
:coeur: :coeur: :coeur: :coeur:



Body Electric
Well now that you've got your gun, it's much harder now the police have come and I'll shoot him if it's what you ask but if you just take off your mask you'd find out, everything's gone wrong.
avatar
<b>bavardages</b> 1792 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Shelley Hennig
CREDITS : .wesleynator (avatar)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:32
Bienvenue avec cet excellent choix de pré lien et d'avatar :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:33
Caïn : Une seule fois pour moi. Mais ma garde robe en elle même suffit à attester que je suis une également une echelon et éventuellement ma carte bleue qui a souffert ce soir-là. Mais bon, on va éviter de s'entrevioler sur mon sujet de présentation s'il te plait, un peu de tenue voyons ! :uuh:

Parker : Merci beaucoup ! :mimi:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:47
bienvenue, t'es belle toi :coeur:
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 15 Fév - 23:58



TEAM ESHU

les charismatiques et ambitieux.
Te voilà inscrit(e) au Darwin's Game. Ton nombre de vie ainsi que le symbole de ta team sont apparus sur ta peau et le verdict est tombé : tu rejoins les ESHU, qui t'apprendront l'art de l'illusion, la magie des mots, des faux sourires et des alliances mensongères. Avec eux, tu te plairas à jouer les marionnettistes et "retourneurs de cervelles", et tâcheras d'atteindre le sommet grâce aux impostures et aux traîtrises. Ta nouvelle team t'attend avec impatience, alors maintenant dépêche toi de finir ta fiche pour la rejoindre.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 0:20
frances elle est tellement belle quoi :tombe: :per:
(en même temps tu m'étonne t'as vu les gènes des vieux :prie: )
bref bienvenue la belle, puis très bon choix de pré-lien aussi :mera:
avatar
<b>bavardages</b> 1874 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : roden.
CREDITS : luaneshë (av)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : miliciens. (yseult)


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 0:28
super choix madame :perv: officiellement bienvenue, hâte de nous fritter uhuh :go: et bonne chance pour ta fiche :white:
avatar
<b>bavardages</b> 1155 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : EMILIA CLARKE.
CREDITS : @LUX AETERNA (AVATAR), PERSEPHONE (SIGN).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg active, milicienne (rôle: bédivère)


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 1:00
lou + frances :coeur:
ravie que tu aies finalement trouvé ton bonheur :woo: bienvenue parmi nous officiellement, merci pour ton inscription I love you
si tu as la moindre question nous sommes à ta disposition :prie: :techa:




suspended motion
avatar
<b>bavardages</b> 2130 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : CHARLIE HUNNAM.
CREDITS : © HEDGEKEY (AVATAR), BLACK MADNESS, PARKER & TUMBLR (GIFS).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : PASSIF.


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 1:55
FRANCES + le pré-lien :tombe: :tombe: :tombe:

bienvenue parmi nous et bon courage pour l'écriture de ta fiche :ptikeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 8:01
Et une Eshu, une :olaa:
Bienv'nue à toi ma belle.
On se retrouve au QG très vite :hehe:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 14:43
Très bon choix de pré-lien miss. :lov: Bienvenue parmi nous ! cat :ptikeur:
N'hésite pas si tu as une question. :oo:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 15:04
FRANCES :lov: :lov:
bienvenue par ici :ptikeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 19:14
Merci pour cet accueil, et tous ces compliments concernant le choix de mon avatar c'est vrai que Frances est magnifiquement parfaite bise

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 20:44
france, bon choix. :baav: Bienvenue parmi nous. :coeur: courage pour la suite de ta fiche. :cara: puis, si t'as besoin d'aide, ou même juste envie de discuter, n'hésite pas. :mera:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mar 16 Fév - 22:04
Merci beaucoup hug

Au passage, ton avatar est tout simplement une tuerie. Il pète la classe je suis jalouse

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mer 17 Fév - 11:05
Oh quel joli choix de vava, elle est vraiment très belle ! :lov:

Bon courage pour ta fiche et bienvenue !

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mer 17 Fév - 11:33
Bienvenue chez nous, chez toi maintenant :uuh: I love you

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Mer 17 Fév - 17:07
Merci à vous ! hug

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Jeu 18 Fév - 9:41
Bienvenue :brille:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Ven 19 Fév - 6:07
bb t'es trop belle
voilà
eshu power
bienvenue
#nesaitplusparler
:lov:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Dim 21 Fév - 13:04
bienvenue sur le forum :keur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   Lun 22 Fév - 4:41



download : 0%

warning !!
Ta fiche a été postée il y a une semaine exactement, mais n'est toujours pas terminée. Que se passe-t-il ? Souhaites-tu rester parmi nous ? Tu as 48h pour te manifester et demander un délai d'une semaine qui te sera sûrement accordé, sans quoi ta fiche sera déplacée et ton compte supprimé. Si tu as du mal à compléter ta fiche, n'oublie pas que tu peux nous demander de l'aide. I love you
darwinsgame.com (c) 2015

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: This is the story of my life, these are the lies I have created   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM