Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Mar 16 Fév - 3:32
quête : le pays des merveilles
post pnj

- samuel oppsem
- octavia whitehill
Depuis quelques jours, l'un de vos coéquipiers ne cessait de parler d'un puits dans lequel il voyait de la lumière et des ombres, et des couleurs incroyables. Il s'y rendait et le fixait chaque jour pendant des heures, sans que vous ne puissiez faire quoi que ce soit. Oui mais voilà, il a maintenant disparu et vous le soupçonnez d'être tombé dedans. Vous décidez donc de descendre à votre tour pour vous assurez qu'il va bien, et le ramener en vie.

OBJECTIF(S) : descendez dans le puits. pour cela, faites appel trois fois au pnj "level design" (cf restrictions) puis trouvez le joueur disparu (empoisonné/drogué) et trouvez une autre sortie une fois dans les sous-sols. puis faites appel au pnj beta testeur qui vous aidera ou non (cf restrictions) ou une nouvelle fois au pnj "level design" qui vous laissera sortir ou vous enfermera dans les catacombes.
JOUEURS : 2 joueurs, +1 à la fin si samuel et octavia (ou au moins l'un d'eux) arrive en bas.
RÉCOMPENSE(S) : 30 écus/joueur. +10 écus/team si un joueur rentre en vie, +20/team si deux joueurs rentrent en vie, +30/team si les trois rentrent en vie.

restrictions:
 

darwinsgame.com (c) 2015
avatar
DAREDEVIL
<b>bavardages</b> 517 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Andy Biersack
CREDITS : Schizophrenic
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG, Actif


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Ven 19 Fév - 5:22
Avoir un coéquipier dont la grande passion depuis quelques jours était de regarder au fond d'un puits durant des heures, prétendant y observer des lumières, des ombres et toute une palette de couleurs plus incroyables les unes que les autres, passait encore, vaguement, chacun ses petits problèmes après tout.
Mais quand le joueur en question disparaissait, soudainement, ça ne passait plus et la perspective d'aller se promener tranquillement au fond d'un puits pour rechercher un illuminé qui devait un peu trop aimer finir les fonds de bouteille et qui jusqu'à preuve du contraire pouvait tout aussi bien être dans son lit, tranquillement à Chicago ou ailleurs dans le Monde, paraissait tout sauf attirante.
Allez savoir pourquoi pourtant quand des volontaires avaient été recherchés je m'étais proposée sans la moindre hésitation avec Pamplemousse, comme équipe de sauvetage.
Peut être parce que j'étais très altruiste, peut-être parce que j'étais tellement en manque d'actions que j'étais prête à accepter n'importe quelle mission, ou tout simplement parce que j'avais complètement perdu la raison, le débat restait ouvert.

Toujours était-il qu'à présent face au puits en question, je ne distinguais ni lumières psychédéliques, ni couleurs magnifiques, tout ce que je voyais en face de nous était un trou dont le fond restait invisible à l’œil nu, sombre, et tout sauf rassurant. Je m'approchais doucement du bord, méfiante, j'étais intrépide certes mais pas suicidaire.

«Y a quelqu'un en bas ? »


C'était certes pitoyable comme tentative mais ça valait le coup d'essayer non ?
Toutefois personne ne me répondit, si ce n'est l'écho de ma propre voix puis le silence, glacial, trop pesant pour une personne comme moi incapable de se taire plus de cinq minutes.
Grimaçant je me tournais vers Pamplemousse, sondant ses yeux à la recherche d'une solution de secours à laquelle je n'aurais pas encore pensé.

« Bon...Je présume qu'il va vraiment falloir descendre...Tu veux passer en premier ou soudainement le vieil adage « Les femmes d'abord » va t'arranger ? »

Cela dit, c'était Pamplemousse en face de moi, la seule personne face à qui je me retrouvais en position de force et pour qui je n'étais pas une petite gamine fragile, si jamais il prenait la tête il y avait fort à parier que nous finirions juste écrabouillés en bas, que ce soit par malchance ou maladresse.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Sam 20 Fév - 14:11
Lorsqu'on entendit parler de cette histoire, chaque atom pensa immédiatement à Samuel. Évidemment. Un type qui tombe dans un puits, qui d'autre que lui aurait pu faire une telle chose ? Et pourtant, à la surprise générale, il apparut aussi fringuant que tous les jours au QG de sa team. Après qu'on lui ai conté cette histoire aussi étrange que fascinante Samuel ne pu s'empêcher de se porter volontaire pour partir à la recherche du disparu. Totalement dévoué à sa team, il n'avait pas hésiter une seconde, d'autant plus que la mission ne semblait pas si risquée que ça. Pas de combat à l'horizon, cela lui convenait parfaitement. Mourir pour l'un de ses coéquipier de le dérangeait pas, au contraire ça aurait même été un grand honneur. Mais le fait est que la plupart du temps lorsqu'il s'agissait de se battre, Samuel faisait généralement tout foirer.

« Y a quelqu'un en bas ? »

Il  s'amusa de voir Octopus agir de la même manière qu'il l'aurait fait. Il commençait à la connaître un peu mieux, même si il lui restait beaucoup de choses à découvrir à son sujet. Samuel était plus que ravie de faire équipe avec elle pour faire face à cette aventure qui promettait d'être périlleuse. Ce n'était pas une vétérane et il ne savait pas vraiment ce qu'elle valait en terme de combat mais il appréciait sa compagnie, et ça lui convenait parfaitement. Il la regarda s'agiter au dessus du puits en adressant des paroles auxquelles seul l'écho répondait mais très vite sa curiosité s'éveilla à son tour et il ne pu s'empêcher de s'approcher du puits pour y jeter un coup d’œil.
Rien.
Où étaient donc passées les lumières fabuleuses dont l'atom avait tant vendu les mérites ? Samuel ne distinguait rien d'autre qu'un royaume funeste où se mouvaient des ombres plus noires les unes que les autres.
« Bon...Je présume qu'il va falloir descendre...Tu veux passer en premier ou soudainement le vieil adage « Les femmes d'abord » va t'arranger ?
-Étant donné que je suis le plus maladroit de nous deux, je pense qu'il vaut mieux que je passe en premier, dit-il tout en montant sur le muret du puits afin de saisir la corde. Si je tombe je préfère ne pas t'entraîner dans ma chute. Une réponse étrangement sensée et responsable pour notre cher Samuel.
Sans plus attendre il commença donc sa descente vers cette terre aussi sombre qu'inconnue.

Invité a effectué 1 lancé(s) d'un PNJ : LEVEL DESIGN (Image non renseignée.) :
2
avatar
DAREDEVIL
<b>bavardages</b> 517 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Andy Biersack
CREDITS : Schizophrenic
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG, Actif


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Dim 21 Fév - 5:34
Je haussai un sourcil lorsque Pamplemousse se proposa pour descendre en premier, je ne l'aurais pas pensé assez téméraire pour se lancer dans l'inconnu, surtout que le puits ne ressemblait en rien à nos attentes, pas de lumières, pas de couleurs, rien d'autre qu'un trou tristement banal et horriblement glauque dont le fond était impossible à distinguer, j'en avais la chair de poule rien que d'y penser et, alors que je m'apprêtais à protester, il souleva un point qui me fit capituler, il était le plus maladroit de nous deux, même si je ne devais pas être classée très loin derrière lui, si il tombait, au moins il ne m’entraînerait pas dans sa chute.
Je me mordis les lèvres en le voyant monter sur le muret puis saisir la corde.

« Essaie de pas tomber quand même...Ok ? »

Mine de rien, même si il m'arrivait parfois de me moquer gentiment de lui, je tenais à lui, et je n'avais vraiment pas envie qu'il meurt de manière stupide
Je le regardai disparaître dans le puits sans un mot, ne reprenant ma respiration que lorsque je pus en arriver à la conclusion qu'il avait réussit à entamer la descente, pas de cri strident, pas de bruit de corps, il était vivant et visiblement se débrouillait bien mieux que prévu.
Ce fut donc mon tour de monter sur le muret et de commencer la descente vers l'inconnu.
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Dim 21 Fév - 5:34
Le membre 'Octavia Whitehill' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'PNJ : LEVEL DESIGN' : 2

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Dim 21 Fév - 16:47
Le crissement soudain de la corde le fit lever la tête. Octopus s'était décidé à le suivre après lui avoir laisser une assez grande marge de manœuvre. Contre toute attente la descente s'avérait bien plus facile que prévu, et ce n'était pas Samuel qui allait s'en plaindre. Alors qu'il rampait paisiblement le long de la corde qui s'avérait plus solide que ce à quoi il s'attendait, une petite voix dans sa tête ne pouvait s'empêcher de lui hurler quelques mots doux comme « Mais t'es dingue ! » ou encore « tu vas mourir mon vieux ». Mais il avait pris l'habitude au fur et à mesure des années ne plus écouter sa conscience que dans les cas d'extrême urgence. Il lui demanderait donc conseil seulement dans le cas où la corde lâcherait, ou qu'il glisserait lamentablement pour aller s'écraser par terre. A sa plus grande surprise il trouvait ça grisant, de descendre vers un abîme aussi sombre qu'effrayant. En général Samuel préférait éviter ce genre d'expédition suicidaire pour laisser ça aux autres timbrés qui ne vivent cas travers l'action et le sang. Mais dernièrement il avait pris conscience qu'il était faible, très faible, beaucoup trop pour ce monde. En continuant de la sorte il ne pourrait pas survivre bien longtemps, or il se trouve que ce monde, il l’appréciait beaucoup. Bien plus que la réalité, même si ce n'était pas très difficile de faire mieux. Pour faire court il en était arrivé à la conclusion pour s'entraîner convenablement il lui fallait se confronter à ses peurs, ses doutes et à ses faiblesses. Quoi de mieux donc que de partir immédiatement sur le terrain ? Cette mission était l'occasion rêvée pour débuter parfaitement sa rééducation.
Il jeta un coup d’œil en dessous de lui, mais il n'y avait toujours rien d'autre que le noir absolue, dévorant à moitié ses jambes de leurs bras tentaculaires. Devant son regard, rien d'autres que de la pierre mélangée à de la terre. Parfois il pouvait distinguer des silhouettes d'insectes morts, vivants, peut être même les deux à la fois.
Soudain il se rappela de l'existence d'Octopus.

« Ça va tu t'en sors ? La corde est plutôt solide on ne devrait pas avoir trop de mal à atteindre le fond, enfin si on ne fais pas de boulette. »

Invité a effectué 1 lancé(s) d'un PNJ : LEVEL DESIGN (Image non renseignée.) :
2
avatar
DAREDEVIL
<b>bavardages</b> 517 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Andy Biersack
CREDITS : Schizophrenic
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG, Actif


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Mer 24 Fév - 22:49
Dire que j'étais motivée à l'idée de descendre au fond d'un puits dont je ne voyais pas le fond accrochée à une corde dont j’ignorais la solidité aurait été mentir mais j'avais pris sur moi, arrêté de réfléchir à tous les scénario possibles et imaginables, surtout ceux qui impliquaient ma mort, et m'étais lancée dans l'aventure.
Étrangement la descente était assez facile, c'était comme si mes pieds et mes mains savaient d'eux-mêmes les gestes à faire, pourtant je ne me rappelais pas avoir déjà fait ça auparavant, peut être à l'école, en gymnastique mais je n'en étais même pas sûre, toujours est-il que lorsque la voix de Pamplemousse me parvint, ce fut pour me dire exactement la même chose, la descente était facile finalement et la corde solide, je souris toute seule, il fallait croire que pour une fois, la chance nous souriait.

« Ça va c'est plus simple que ce que je m'étais imaginé finalement, c'est presque amusant, d'un certain point de vue. »

Du point de vue d'un taré aimant se suspendre au dessus du vide, sans savoir combien de mètres le séparait du sol, peut-être ? Je me repris, amusée par mon choix de mot si peu pertinent.

« Tu vois quelque chose ? Le fond ? C'est un puits, ça devrait plus être loin normalement ! On descend pas aux enfers non plus...enfin j'espère »

J'avais toujours le mot pour rassurer les troupes moi. Si je n'avais pas eu les deux mains prises par la corde (et bien décidées à ne pas la lâcher) je me serais giflée, la situation n'était pas déjà assez flippante comme ça, il fallait en plus que j'en rajoute une couche ?

« T'es armé au moins ? »

Et encore une couche...Cela dit, cette question n'était pas si stupide, je ne savais pas ce qu'on allait trouver en bas mais définitivement ce n'était pas l'univers des Bisounours que nous attendions, alors autant se tenir prêt. De plus nous étions beaucoup trop chanceux pour le moment, c'était trop beau pour ne pas cacher un piège ensuite.


Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Ven 26 Fév - 17:41
Samuel continuait sa descente vers les enfers qui ne semblait pas vouloir montrer le bout de leurs flammes. Ce puits était étrangement profond, beaucoup trop pour ne pas receler de mystères et de dangers qu'il leur faudra prochainement affronter. Sa patience commençait à être mise à rude épreuve et plus cette dernière s'effaçait, plus l'anxiété et le doute prenaient sa place. Que pouvait-il bien y avoir au fond de ce gouffre insondable ? Dans tous les cas il y avait forcément quelqu'un, ou quelque chose qui retenait prisonnier leur collègue atom.
« Ça va c'est plus simple que ce que je m'étais imaginé finalement, c'est presque amusant, d'un certain point de vue. »
L'intervention de Octopus le sortit soudainement de ses songes, sans pour autant le faire perdre ses moyens. En effet, la descente était facile. Bien plus tranquille qu'il n'aurait jamais pu l'imaginer. Cependant il se voyait mal repasser par ici pour se hisser vers la sortie, il faudrait sans doute trouver un autre moyen de regagner l’extérieur.
« Tu vois quelque chose ? Le fond ? C'est un puits, ça devrait plus être loin normalement ! On descend pas aux enfers non plus...enfin j'espère »
C'était justement ce à quoi il pensait à l'instant. Un puits ne peut pas être sans fond, enfin, dans la réalité en tout cas. Mais ici, ils étaient dans le Darwin's Game. Peut être qu'il n'y avait rien, plus bas, et qu'ils s'enfonçaient de plus en plus et inexorablement vers une fin assurée.
« T'es armé au moins ? »
Un frisson lui parcourut l'échine. C'était une bonne question, il n'avait même pas pris la peine de vérifier son arme avant de descendre. En se connectant il avait bien effectué son petit rituel, mais cela remontait déjà à plusieurs heures. Or il lui était souvent arrivé de perdre son revolver au milieu du QG après l'avoir déposer sur un tonneau plein de poissons encore luisants. Il se souvient encore de se fameux jour où il avait passé toute une après midi à rechercher son arme qu'il retrouva finalement attachée à sa ceinture, mais pas du côté habituel.
« Évidemment voyons, tu me prends pour qui ! » Lança-t-il en riant.
Il se fixa un instant pour tâter au hasard son ceinturon, un pied balançant mollement dans le vide. Oui, le revolver était bien là. Quand à savoir si il avait encore des balles, c'était une autre histoire.
Mais il n'eut pas le temps d'inspecter plus en profondeur son équipement lorsque son pied toucha enfin quelque chose.
« Je crois qu'on arrive au bout ! »
Il titilla la chose de la pointe du pied. C'était dur, solide et sans doute très épais. Le sol, enfin. Sans réfléchir plus longtemps il lâcha la corde et pria pour ne pas tomber dans un abyme sans fond.
Ses supplications furent entendues. Les deux pieds enfin posés sur la terre ferme, il balaya du regard les environs dans l'espoir de trouver quelque chose de valable mais il ne pu apercevoir rien d'autre qu'une torche fixée au mur un peu plus loin.
« Tu peux descendre, on y est enfin ! Il y a de la lumière là bas. »
avatar
DAREDEVIL
<b>bavardages</b> 517 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Andy Biersack
CREDITS : Schizophrenic
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG, Actif


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Lun 29 Fév - 1:30
Je luttais pour ne pas me mettre à rire en entendant la réponse de Pamplemousse à ma question mais ce fut un échec, un rire finit par m'échapper malgré moi et résonner en écho autour de nous.
Pour qui je le prenais ? C'était simple, pour lui-même, il était tout à fait capable d'avoir fait tomber son arme en chemin, ou alors d'avoir pris une arme en oubliant de la charger, c'était le genre de petit détails stupides qui pouvaient lui coûter une vie, et je n'avais pas spécialement envie de le voir mourir alors je me promis de vérifier son équipement une fois en bas, et justement, il semblait que nous arrivions enfin au fond du puits.
Mon soulagement était palpable et je me hâtai de le rejoindre. L'espace d'un instant je m'étais imaginé d'horribles scénarios, je nous avais vu descendre pendant des heures sans jamais atteindre le fond, être à bout de force, lâcher la corde et mourir piégés par le design du jeu, alors en sentant la terre ferme sous mes pieds je ne pus m'empêcher de sourire comme une gamine, j'étais fière de nous, d'être arrivés jusqu'ici, mais j'avais aussi trop conscience du fait qu'il nous restait beaucoup à faire,encore tout un chemin à parcourir. Retrouver notre camarade disparu, pour commencer mais aussi trouver un moyen de sortir de là, car en toute vraisemblance, monter à la corde sur une telle distance était humainement impossible, il devait donc y avoir une autre sortie, un autre chemin, mais où ?

Sortant de mes pensées, je regardais dans la direction que m'indiquait Pamplemousse, là où était placée la torche, j'avais vu suffisamment de films pour savoir que bien souvent lorsque les héros suivaient la lumière ça ne pouvait être qu'un piège qu'on leur tendait mais il n'y avait pas d'autres chemins que celui-là, je soupirais, passant une main dans mes cheveux avant de les attacher rapidement pour ne pas qu'ils me gênent dans l'action, me tournant ensuite vers mon coéquipier d'un air aussi sérieux que déterminé.

« Je suis à peu près persuadée qu'aller vers la lumière est un piège, c'est trop facile, trop classique mais je vois pas d'autres solutions alors je crois qu'on a pas vraiment d'autres choix »

Non, vraiment j'étais du genre très optimiste et rassurante comme femme, du genre à annoncer qu'on allait prendre un chemin qui nous conduirait à une mort certaine mais que ce n'était pas grave... Et je me demandais encore pourquoi le rares personnes qui ne me prenaient pas pour une gamine me prenaient pour une cinglée ? Il ne fallait pas chercher beaucoup plus loin.

« Vérifie ton arme avant, vérifie qu'elle est bien chargée »

Ce n'était pas moi qui risquait de pouvoir le faire pour lui, je détestais les armes à feu, tout comme les arcs et globalement je détestais toutes les armes qui s'utilisaient à distance, je trouvais ça lâche de se cacher et d'attaquer au loin, pour moi un vrai combat était un engagement physique, j'avais besoin de pouvoir me jeter sur l'adversaire et de sentir l'impact des coups, peut-être était-ce aussi ma manière à moi d'avoir conscience de ce que j'infligeais à l'autre.
A distance c'était simple de tuer, au corps à corps la question d'ôter une vie ou non se posait déjà plus, mais normalement, elle ne se poserait pas aujourd'hui.



Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Lun 29 Fév - 14:57
Le regard de Samuel ne peut quitter les tremblements incessants de la flammèche qui scintille. Flamme vorace dans une éternité de solitude, elle danse et s’ennuie, emprisonnée par les ombres qui ne suscitent pour elle plus qu'une effrayante lassitude. Quel but reste-t-il à une lumière lorsqu'elle n'illumine plus que les ténèbres ? Il y à bien longtemps maintenant que ces mouvements non plus pour but de se défendre contre le mal qui rôde. Ils ne sont là plus que dans le but de lui rappeler qu'elle vit encore, et ce malgré la sadique réalité qui cherche à lui prouver le contraire. Perdue au milieu d'un univers insondable elle a abandonné l'idée même de vivre, laissant son âme se faire dévorer par la lente agonie que lui imposent les ombres grandissantes. Pourtant, soudain, elle tressaille, s'ébranle et sursaute, comme enfin réveillée après une longue nuit sans rêves. Quel est donc cette mystérieuse silhouette qui s'attarde devant-elle ? Un être étrange, aussi fin que long et dont le regard hagard semble se perdre dans les étoiles de ses yeux qui embrasent ce lieu crépusculaire.
Sam vérifie son revolver à la lueur de cette torche qui crépite de joie. Quatre balles. C'est peu, mais mieux que rien. Octopus l'a mis en garde et à juste titre. Un couloir sombre illuminé d'une seule torche, il est certain que c'est plus que louche. Mais ils n'ont pas le temps de trop s'attarder, c'est pourquoi il n'a pas hésiter à avancer. A présent poster devant la lumière, il n'est pas encore mort et c'est bien tout ce qu'il lui faut. Son amie atom est sur ses gardes, prête à fondre sur le danger qui rôde dans les profondeurs abyssales les entourant. Car il viendra, c'est certain.
Le petit fruit aussi mou qu'effrayé décide de garder le revolver en main afin de pouvoir agir aussi vite que possible lorsqu'il le faudra. Mais en attendant il n'entend rien mis à part le rythme effréné de leurs respirations s’expulsant hors de leurs gorges pour aller s'exiler au fond de ce dédale souterrain.
« Bon, j'ai de quoi faire, souffle-t-il sans trop de conviction afin de rassurer autant que possible sa collègue. Et toi, tu as un flingue ou quelque chose ?
Une créature le frôle, rapide et invisible. Il sursaute presque au contact glaciale de sa peau avec le spectre. Il lui faut un moment pour comprendre que ce n'était rien d'autre qu'un courant d'air frais.
-Je ne sais pas pour toi mais cet endroit me fait carrément flipper, on ferait mieux d’accélérer le pas histoire de sortir aussi vite que possible d'ici. Mais avant toute chose ce serait dommage de laisser cette pauvre petite torche toute seule au milieu de nul part, dit-il en tirant de toutes ses forces pour la libérer de ses chaînes, après quoi il la tend à sa partenaire. Tu la veux ? »


Dernière édition par Samuel Oppsem le Jeu 10 Mar - 18:42, édité 1 fois
avatar
DAREDEVIL
<b>bavardages</b> 517 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Andy Biersack
CREDITS : Schizophrenic
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG, Actif


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Sam 5 Mar - 16:26
A la lumière vacillante de la torche, je regardais d'un œil distrait Pamplemousse qui vérifiait son arme tout en surveillant le long couloir sombre qui s'étendait devant nous, ne hochant que vaguement la tête lorsqu'il me dit, d'un ton qui se voulait rassurant, qu'il avait suffisamment de munitions. J'aurais pu remettre ses paroles en question, lui demander de me dire la vérité, mais le fait était que toute vérité n'était pas toujours bonne à dire, ni à entendre. Le fait était que je ne voulais pas vraiment savoir à combien de balles nous étions de la mort, préférant me concentrer sur la question qui avait suivie, celle qui portait sur mes propres armes, sortant la dague que je portais toujours à ma ceinture pour la lui montrer.

« J'ai ça, et j'ai aussi des pieds, des poings et potentiellement des dents, c'est amplement suffisant »

Et tout à fait suicidaire, je le savais, on me l'avait déjà répété des milliers de fois, c'était inconscient de se jeter au corps à corps quand on était une fille aussi petite et frêle que moi, et c'était miraculeux que je ne sois pas encore morte, pourtant je m'entêtais dans cette voie toujours aussi bornée quand on en venait à mes principes.
Je fronçais les sourcils en le voyant sursauter, mon regard s'attardant sur son visage effrayé, pour être honnête moi aussi je détestais cet endroit et tout mon corps me hurlait de m'enfuir tant qu'il était encore temps mais je n'avais pas le droit de céder, pour lui déjà mais aussi pour notre camarade, qui avait visiblement de sérieux problèmes à l'heure actuelle, alors je fis l'effort de prendre sur moi et de lui offrir un sourire rassurant tout en posant une main sur son épaule.

« Eh tout va bien se passer, on a fait le plus dur, on a plus qu'à le trouver et on pourra sortir d'ici»


Facile à dire, probablement beaucoup plus difficile à faire, il s'en doutait probablement autant que moi mais à l'heure actuelle je ne pouvais pas me permettre de le faire flipper encore plus, tout ce que je pouvais faire était de le rassurer, et potentiellement de lui laisser la torche aussi, en espérant qu'il ne la fasse pas tomber ou qu'il n'enflamme pas quelque chose accidentellement, après tout, avec lui, tout était possible.

« Tu peux la garder, mais reste près de moi »


Peut-être pour pouvoir le protéger, ou du moins m'en donner l'illusion mais aussi parce que définitivement je n'avais aucune envie de me retrouver dans le noir complet, c'était une peur aussi enfantine que primitive mais j'avais toujours peur de l'obscurité, peur qu'un monstre en sorte pour me dévorer et si, dans la réalité de Chicago je pouvais relativiser, m'assurer que les monstres n'existaient que dans ma tête, dans cette réalité-ci je ne le pouvais pas, les monstres étaient partout, dans chaque coin d'ombre, à chaque tournant, et même en chacun de nous.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Sam 12 Mar - 13:54
A la réponse de la jeune fille Pampie tenta de garder sa surprise pour lui, avant de se rappeler qu'après tout il avait affaire à Octopus. Il l'aimait bien, cette atom. Elle se fichait éperdument du jugement des autres pour ne se focaliser que sur ce qu'elle voulait, ce qu'elle désirait et le but à atteindre. Il l'avait déjà vu maintes et maintes fois mettre tout en œuvre afin d'atteindre un objectif, et ce même si cela s'opposait complètement à la logique. Octopus, la fille antinomique. Elle était petite, en apparence fragile et innocente. Pourtant derrière ce rideau de peau, de chair et de sang se cachait un démon au sommeil fragile. Une secousse née de la colère ou de l'adrénaline suffisait à l'éveiller, emportant l'âme atomique dans un torrent de folie destructrice. Il était assez étrange, et même déroutant de voir ce petit être rentrer dans un combat à mains nues, avec pour seules armes des couteaux entachés d'une hargne effrayante.
Et pourtant, cet effroi pouvait se transformer en la plus belle des douceurs. C'est ce qu'il compris lorsqu'elle posa sa main sur son épaule pour le rassurer. Le noir, les ombres, l'insupportable silence qui  régnait en ces lieux commençait à le gagner peu à peu. Mais elle avait raison, le plus dur avait déjà été accomplit. La descente avait été rapide et aisée, peut être n'était-il pas si dépourvu de capacité au final ? Il inspira profondément, puisant sa force dans la terreur que lui inspirait les ténèbres. Il était prêt à présent.
Octopus lui avait laissé la torche. Par pitié ou par compassion, peu lui importait car il était bien content d'être maître de cette lumière dans un endroit aussi lugubre. Jamais il n'aurait pensé trouver un tel lieu sous un puits, même dans le Darwin's. Tandis qu'il avançait, toujours assez proche d'Octopus comme elle le lui avait conseillé, il se rendait compte peu à peu que ces galeries n'étaient pas anodines. Ils avaient pénétré dans un dédale long et profond duquel s'enfuir ne serait pas une tâche aisée. Il s'arrêta brusquement, le regard et le cœur paniqués.
« C'est un labyrinthe. Il faudrait qu'on laisse des marques sur les murs pour savoir par où on est déjà passé, sinon on est pas près de sortir d'ici. Ça ne m'étonne pas que notre ami atom ne soit pas ressorti. Tu as quelques chose pour marquer les murs ? Ou alors on pourrait faire un plan... »
Mais notre petit fruit déjà bien ramollie par la peur que lui inspirait l'endroit n'eut pas le temps de finir sa phrase et faillit perdre une seconde vie suite à une crise cardiaque. Devant eux se dressait une grande ombre menaçante, une silhouette aux contours humains mais dont les membres paraissaient démesurés.
avatar
<b>bavardages</b> 491 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Mer 16 Mar - 15:55
Bliss au pays des merveilles
Octavia & Samuel


Quelles merveilleuses, splendides couleurs que celles qui dansaient actuellement devant les yeux émerveillés de la princesse de l’espace alias Irulan. Devant ce spectacle inventer de toute pièces par son imaginaire et la drogue qu’elle avait inconsciemment inhalé lorsqu’elle se tenait au bord du puit, la demoiselle ne put s’empêcher d’afficher un sourire béat, et dire que personne ne l’avait cru quand elle avait vanté la beauté de ce lieu !
Bientôt pour son plus grand bonheur et sur une musique entrainante qu’elle seule pouvait entendre, apparut une grande créature semblable à un ours au pelage gris et au ventre beige recouvert de taches noires.
« Totoro ! » s’exclama t-elle en reconnaissant la bestiole qu’elle possédait en peluche chez elle.
Elle lui sauta dans les bras, ou plutôt dans les pattes, et enfonça son visage dans les poils duveteux de la bête qui sembla grogner de bonheur.
Après ce long échange affectueux, Irulan lui prit la patte pour l’entrainer dans une danse, dont elle seule avait le secret à base de mouvements de bras élaborés et de secouage de crinière.
Ce qu’elle pouvait être bien dans cet endroit loin de la guerre entre les teams loin de tout en fait, loin de tout en fait et surtout de la réalité, si l'on puit dire, de Darwin game.
Malheureusement pour elle, la petite fête vira court quand elle entendit des bruits de pas venir dans leur direction. Elle perdit aussitôt le sourire et chercha des yeux son arbalète qu’elle avait posé dans un coin et la saisie avant de pointer son arme en direction du couloir faiblement éclairé par la lueur d'une torche et tenu par un horrible monstre mi lézard mi araignée. Apeurée par cette vision d’horreur, elle recula de quelques pas et tira sans atteindre sa cible.
« Vas t-en ! » cria t-elle, sa voix se répercutant dans le long tunnel, son cœur loupa un battement quand elle aperçut que la créature était accompagnée d’une autre bestiole qu’elle ne réussit pas à identifier mais dont le « cri » lui fit hérisser le fin duvet sur sa nuque.

Emi Burton


Spoiler:
 
avatar
<b>bavardages</b> 51 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : LEVEL DESIGN.
CREDITS : GeniusPanda.


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Dim 27 Mar - 11:36
type pnj
5 : PENALITE QUÊTE

///
Alors qu'ils tombent nez à nez avec Bliss, Octavia sursaute et appuie un peu trop sauvagement sur une dalle du mur qui se trouve être ... Un piège. Transpercée par trois lances sorties du mur d'en face sous les yeux de ses comparses, son corps se dématérialise sur le champ.

PÉNALITÉ QUÊTE : suite au changement de personnage d'octavia, besoin de justifier son départ. pas de vie retirée, évidemment ! :rire: samuel et bliss peuvent continuer la quête.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Mer 6 Avr - 19:34
C'est au fond de la terre, perdu dans les entrailles du Darwin's Game que se jouait une symphonie de hurlements qui n'avaient plus d'humain que le nom.
Le premier être a briser le silence fut Irulan, qui d'un ton emprunt de ferveur et d'angoisse menaça ses deux coéquipiers qui ne demandaient pourtant qu'à l'aider. Sous l'impulsion de cette réaction et autant par surprise que par peur nos deux amis firent un pas en arrière. Cela n'engendra rien pour Pamplemousse, quand à Octopus, qui aurait pu imaginer un tel sort ? En une fraction de seconde le regard de la jeune fille se vida de toute expression pour laisser place à une intense douleur figé dans les traits de son visage. Pas un cris ne sortit de sa gorge, ni plus un souffle. Dans un dernier élan elle posa les yeux sur Irulan, puis Pamplemousse, avant de se dématérialiser.
La scène se déroula si vite que Pampie ne réalisa pas immédiatement ce qu'il venait de se passer. Il ne pouvait rien faire d'autre que regarder son amie se décomposer sous ses yeux tandis que ses lèvres, paralysées par la douleur et l'incompréhension refusaient de lâcher un cris. Les bras ballants il continua a fixer les piques qui venait de dévorer leur dernière victime.
Abandonné par la raison, Pamplemousse ne savait plus à quoi confier ses pensées. A son cœur, qui balançait entre l’irrésistible envie de s'arrêter et une frénésie irrépressible ? Où à son esprit qui, dénué de sa logique n'était plus qu'un caveau qui venait d’accueillir son premier cadavre ?
Il détourna enfin son regard perdu des vestiges de cette scène atroce pour venir le poser sur Irulan. Décidément il ne comprenait rien à la situation. Octopus avait disparu et Irulan le braquait avec son arbalète, c'était ridicule.
Il lâcha un léger rire, habité par une folie passagère et une tristesse naissante.
« Qu'est ce que c'est que ce délire ? Balbutia-t-il. Je...je...quoi ? Pourquoi tu me braque avec ça, d'ailleurs ? On est venu...enfin je...enfin si, on est venu pour te sortir de là ! Tu as disparu depuis plusieurs jours déjà alors on a monter cette petite expédition pour te sortir de là, alors calme toi s'il te plaît ! »
avatar
<b>bavardages</b> 491 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Sam 23 Avr - 20:10
Bliss au pays des merveilles
Octavia & Samuel


Tremblante comme une feuille, Irulan continuait à viser de son arbalète les deux créatures qui continuaient à avancer vers elle en gargouillant, « A…allez-vous-en où je vous tire dessus !», voyant que les monstruosités de DG ne cessaient de se diriger vers elle, elle mit sa menace à exécution et tira malheureusement ses tremblements ne lui permirent pas de tirer correctement et son carreau tomba au sol à quelques centimètres d’elle, au même moment un des monstres à gauche explosa sans raison apparente en un millier de …paillettes ?
C’est en tout cas ce que ses yeux et son cerveau détraqué par la drogue qu’elle avait inhalée par inadvertance dans le tunnel lui faisaient croire.
Nullement choquée par la mort de son camarade, la créature mi arachnide mi lézard avança en gargouillant ou bien n’était ce des paroles qui sortaient de la bouche à la langue bifide de l’hybride ? L’esprit embrumé de la jeune bleue n’aurait su le dire. Continuant à brandir son arbalète de fortune, elle visait le monstre sans toutefois être capable de tirer et en reculant jusqu’ à rencontrer la surface rugueuse et humide du mur dans son dos « prise au piège » pensa t-elle « n’approches plus » lança t-elle au monstre qui sous ses yeux continuait à évoluer devenant un humain et pas n’importe lequel, « Pampi ? » elle baissa son arme en regardant son ami ATOM « Je » Irulan regarda autour d’elle, le pays des merveilles que son cerveau avait crée de toutes pièces disparaissait petit à petit faisant place à un lieu beaucoup moins accueillant et froid. « Qu’est ce qui m’arrive ? … Où sommes nous ? »

Emi Burton







She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Lun 9 Mai - 16:15
L'air affolé d'Irulan se dissipa enfin et son regard parvint à se fixer sur un point en particulier, Pamplemousse, le petit fruit orange et mou. Tandis que le visage de la jeune fille s'éclaircissait au fur et à mesure qu'elle recouvrait la raison, celui de Pampie s'emplissait au contraire de noirceur alors qu'il commençait à peine à réaliser ce qu'il venait de se passer. Se décomposer de la sorte ne pouvait signifier qu'une chose dans ce monde, et même si Pamplemousse n'avait encore jamais aperçu ce phénomène de ses propres yeux, il en était certain : Octopus venait de mourir. Son corps tout entier se raidit à cette idée et il ne pu empêcher un tremblement irrépressible d'envahir ses mains.
Après quelques secondes il revint enfin à lui et fronça les sourcils tandis que son regard transperçait celui d'Irulan. Il n'avait pas le temps de s'attarder sur cet événement tragique pour l'instant, pour le bien de l'atom, car qui sait quelle sorte de créature pouvait bien hanter ces souterrains.
« Qu'est ce qui m'arrive ? … Où sommes nous ? » Parvint finalement à formuler Irulan alors qu'elle revenait tout doucement à elle.
En y réfléchissant un instant Pampie ne savait pas vraiment par où commencer, alors avant de s'engluer dans un schéma de pensées organisé et interminable, il se lança.
« Dans un puits … Il se reprit pour tenter d'être plus clair, voyant que la jeune fille était encore dans un état second. On est dans un puits … Je sais ça paraît bizarre dit comme ça mais bon, c'est pourtant bien vrai. Son regard tomba sur le coin où Octopus venait de disparaître et se teinta de tristesse. Avec Octopus on avait pour mission de te retrouver et de te ramener à la surface. Ça fait des jours que tu es là.
Il lutta furieusement contre lui même pour ne pas interroger immédiatement Irulan au sujet de ce qui lui était arrivé afin de hâter leur départ de ce lieu effrayant. De toute façon il aurait tout le temps de demander des détails pendant qu'ils chercheraient une sortie. Il se contenta donc des questions essentielles.
« Tu ne te souviens de rien ? Je t'avoue que je comptais un peu sur toi pour trouver une porte de sortie ... »
avatar
<b>bavardages</b> 491 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Mar 10 Mai - 1:05
Les yeux ronds comme des soucoupes volantes, Bliss buvait les paroles de son collègue bleu, elle dans un puit ?
Mais comment avait elle pu atterrir dans un endroit pareil si froid dépourvu de toute vie humaine ?  Elle n'en avait aucune idée ce qui l'effrayait autant plus.
La princesse martienne suivit le regard empreint de tristesse de Pamplemousse vers un coin sombre du tunnel où venait de disparaître de Octopus. Bliss se mordit la lèvre, se sentant soudain affreusement coupable de la disparition de son amie et la sœur de sa sœur de cœur Tania, si elle ne s'était fourrée pas dans ce pétrin la brune n'aurait pas perdu une vie inutilement par sa faute.
Toutes ces paroles commençaient à donner le tournis à la demoiselle à la chevelure bicolore à moins que ce ne soit les effets secondaires de la drogue qu'elle avait inhalé involontairement pendant tout ces jours de captivité, en tout cas elle n'avait qu une hâte : quitter coûte que coûte ce lieu maudit. "Non je n'ai vraiment aucun souvenir" répondit elle à la fois frustrée et effrayée de ne se rappelait d'absolument rien. "On pourrait suivre ce long couloir et voir où il pourrait nous mener ? " proposa t-elle avant d'enfiler son sac en éponge à l'effigie de Totoro dont elle ne se séparait pratiquement jamais.
Elle passa devant Pamplemousse et marcha droit devant elle en effleurant le mur à sa droite pour pouvoir se repérer dans la quasi obscurité du tunnel couvert d'humidité, bientôt elle sentit sous doigts fins des reliefs qui lui semblaient ressemblés à des petites flèches.  "Touches le mur, dit elle à son compagnon, on dirait des flèches on a qu'à les suivre". Un sourire effleura ses lèvres en pensant que bientôt elle serait libre.





She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Bliss Abernathy le Mar 10 Mai - 11:50, édité 2 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Mar 10 Mai - 1:05
Le membre 'Bliss Abernathy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ : LEVEL DESIGN' : 2
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   Jeu 12 Mai - 3:08
type pnj
5 : CONCLUSION

///
Samuel et Bliss décident courageusement de suivre les flèches gravées sur les murs. Bientôt, ils se retrouvent face à une porte qui semble fermée. Mais une pression involontaire sur la bonne dalle, au sol, fait trembler les murs et le couloir tout entier. La porte s'ouvre devant eux, le soleil emplit la pièce et les éblouit. Les voilà arrivés bien loin du Chantier Naval. Mais au moins, ils sont libres.

INFO : conclusion volontaire de la quête pour permettre à bliss de passer à autre chose, du aux réponses trop espacées de samuel qui est en absence. comme vous n'avez pas abandonné la quête, vous pouvez prétendre aux 30 écus/joueur + 20 écus/team. :woo: merci de votre compréhension. :coeur:
darwinsgame.com (c) 2015

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: QUÊTE : LE PAYS DES MERVEILLES   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM