Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 de l'ombre à la lumière ⚡ ft wyatt bannerman
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: de l'ombre à la lumière ⚡ ft wyatt bannerman   Lun 29 Fév - 13:24
Il fait noir. Il fait froid. Il a faim. Il se sent faible. Thaïs voit sa vie défilée, sa première vie perdue dans ce foutu jeu. A moins d'un miracle, il n'en a guère pour longtemps à ce rythme. Il lui reste un petit pain dans son sac à dos et malgré son ventre qui gargouille, qui se tord et lui ordonne de le nourrir, le jeune homme préfère faire de sa priorité trouver un lieu sûr, bien qu'aucun lieu ne soit réellement sûr dans ce jeu... Alors qu'il marche à l'aveugle, sans savoir où il se dirige, sans savoir encore combien de temps il va errer, il finit par se sortir d'entre les arbres de la forêt luxuriante. Un vieux moulin se retrouve à sa vue mais il hésite. Il attend quelques minutes pour observer, dissimulé derrière des buissons. Est-ce libre ? Pas d'ennemis en vue ? Après avoir survécu tant de temps, il ne voudrait pas mourir bêtement d'une balle en pleine tête parce qu'il s'était mis à découvert. Au bout d'un moment d'observation où rien ne se passe, il tente sa chance. Dernier coup d'oeil à gauche et à droite et il fonce vers la porte du moulin. Pas de coup de feu pendant les quelques secondes de sprint, bon présage pour la suite ? A l'intérieur, il reste prudent. C'est à pas de loup qu'il s'engouffre dans le bâtiment, son pistolet sorti, prêt à tirer. Personne à première vue. Il monte alors les escaliers, toujours aussi prudemment voir plus. Il n'est pas longtemps dans le jeu depuis longtemps mais ce qu'il a appris en voyant ses camarades mourir, c'est qu'aucun moment de relâche n'est permis. Et il le voit. Ou la ? Il ne sait pas trop Thaïs, il voit juste une silhouette un peu flou dans la pénombre. Il pourrait tirer là tout de suite, pendant qu'il ne l'a pas remarqué mais s'il rate ? Le bruit attirerait des joueurs, il y aurait affrontement et il n'est pas sur d'être en état de survivre. Alors il décide de jouer différemment. « Pas de gestes brusques ou je tire. » fait-il de sa voix rauque et posée pour lui signifier sa présence, encore au loin alors qu'il se rapproche doucement. « Retourne-toi et présente-toi. » enchaîne t-il toujours aussi autoritaire, sans pour autant paraitre menaçant. Il a ce grain de voix un peu doucereux à l'oreille, celui qui ne vexe pas, celui qui endors la méfiance.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: de l'ombre à la lumière ⚡ ft wyatt bannerman   Lun 29 Fév - 14:26
DE L'OMBRE A LA LUMIERE
ft Thaïs


Le vieux Moulin. Autant de rumeurs à son sujet... autant de douleurs dans les récits oraux. On raconte que des enfants y pleurent dans les murs. Que parfois ils rient ou crient et qu'on est parfois atteint d'un sentiment d’oppression tel qu'on a juste une envie: fuir. Ces regards qui semblent vous toucher, vous foutre à nu et vous posséder mais ces mêmes regards qu'on ne voit pas. Ce sentiment que les films d'angoisses que vous vous êtes tapés irl ne sont plus loin. Un mix entre le moulin de Frankestein, et "des autres", sur un air de jeu vidéo trop réel... alors quoi... Est-ce que tout ça était vrai ou bien était-ce juste une connerie de rumeur qui avait grossie de la bouche des Caho et des Eshu? Besoin de changer les idées mais aussi d'aller voir ce qui se passe du coté des Eshu et donc une manière indirect d'explorer les contours de leur territoire que de passer par cet endroit étrange et hanté? Et vu que les espions Atom étaient un peu limités ces derniers temps, il devait inconditionnellement se faufiler de son propre chef pour ramener de quoi se repaitre à Dagger qui était déjà bien assez tendu comme ça, depuis la capture du chef des bleus.

Droit, il avait gravi le moulin par la paroi elle-même. Il ne tenait pas son surnom d'écureuil pour rien, trouvant pour le coup tout sa signification à son pseudo, à la base pris au pif. Pourquoi utiliser la porte quand une fenêtre est grande ouverte. Ou pétée, mais c'est pareille non? Bon ok, elle était pétée. Le grand blond fait gaffe à ne pas entailler ses mitaines de cuir quand il passe, enrubanné de la tête au pied de gris et kaki usé... rangers, treillis, veste cirée sanglées, capuche, casquette et lourd keffie sur le nez. La nuit était glaciale, mais lui, n'avait pas froid. Son corps avait subi tellement pire depuis son début de jeu qu'il n'avait plus de crainte vis à vis de la nature. Chaudement sappé, quoi qu'on puisse penser le contraire, par balle sur le torse par dessous, et protection de kevlar cuisses et cou, l'éclaireur s'était hissé à l'étage de cet abri de fortune à la rumeur si dégueulasse, mais ne vit rien de plus qu'une baraque humide, aux insectes grouillants, bien qu'il n'est pas encore visité le reste. On ne lui en laisse pas le temps. La pluie cinglante et froide commence à s'abattre dehors. Il aime ce temps de chiotte à force. Peu sont ceux qui s'aventurent la dessous. Même les bêtes y réfléchissent à deux fois, ce qui veut dire que pour lui, c'est son tout bon. Il a appris à en faire son terrain de jeu à force.

Le visage semi couvert, il tourne les yeux sur la silhouette qui arrive de la zone des escaliers. Un flingue en main. Ah mais faut qu'il arrête avec leur flingue! Un caho? Non un caho, il tire d'abord et il demande après: mince t'es qui au fait? Cette voix-là était calme. Un peu trop d'ailleurs. Wyatt ne tire aucune arme de son fourreau, seulement équipé de son grappin cablé, et de ses deux parrains à longues lames. Il lève les mains dans le peu de luminosité qui règne dans cette endroit... et tire juste une torche lumineuse trouvée dans les débris de la ville, par ci par là , pour la craquer et éclairé un peu les deux visages, sans geste brusque.

"Du calme... je viens pas en ennemi... j'étais juste venu voir... cet endroit. Et vu comment il flotte j'me suis abrité c'est tout... j'm'appelle Squirrel. et toi..t'es..." Il ferme les yeux un court instant... et agite un peu son index de la main droite, avant de baisser son keffie qui lui cache le visage et sa capuche. " Tu veux bien baisser ça, c'est pas que ça m'rend nerveux mais comme bonjour , c'est pas ter..." Un bruit vient de la droite, derrière une porte en bois fermée, et un rire d'enfant puis ... la même mais qui pleure...une petite fille? Squirrel baisse les yeux sur la lumière qui vient de dessous la porte vers le couloir où ils sont. C'est quoi ce merdier. Les mains légèrement en l'air, un coup de fouet retentit et un hurlement de gosse avec, le figeant sur place... "Putain..." La rumeur parlait de fantômes ou si c'était des personnes réelles, c'était ... non , c'était des putains de poltergeist! Oui oui voila... bien que l'idée ne soit pas mieux en fait...Il regarda la porte de haut en bas, sortant une de ses lames de l'autre main...

"C'est pas contre toi que je la sors..." qu'il précise. Oui non parce qu'il a pas trop envie de crever pour rien d'une balle perdue. Et ce mec ne semble pas agressif... A la réaction commune de l'autre, il sait qu'ils ont entendu tous les deux. Bien sûr que si un truc sortit d'ici pour les agresser , il lui tranchait la gueule en deux! Après sa rencontre avec cette putain de créature dans les égouts, c'est bon, il avait perdu toute compassion pour la faune. Wyatt avale sa salive et s'approche de la porte, prêt à mettre dans la main sur la poignée... Bah oui, comme toujours quand y'a un truc risqué et un peu suicidaire à faire, faut qu'il y aille! Il peut pas s'empêcher, faut qu'il touche... kss... sauf qu'il a pas le temps. Plein de petites araignées passent sous cette même porte, alors que la petite fille se remet à rire derrière la porte... Il recule en sifflant entre ses dents. Non il n'a pas peur des araignées, mais une flopée de saloperies de  trois cm de diamètre qui sort d'un coup comme ça, comment dire que NON c'est pas cool! Il souffle et se rapproche... dans l'intention d'ouvrir... Il jette un regard à l'autre pour voir s'il est d'accord. Il vaudrait mieux qu'il l'en empêche dans le cas contraire. Et les palmes dehors qui tournent sous la pluie. Ce lieu, la mort doit y prendre des RTT y'a aucun doute.




Invité
Invité


MessageSujet: Re: de l'ombre à la lumière ⚡ ft wyatt bannerman   Lun 29 Fév - 19:39
Alors que Thaïs s'avance prudemment vers cette silhouette encore inconnue, toujours prêt à tirer sur la gâchette, la mystérieuse ombre se retourne, lui fait face et semble coopérer docilement. Tans mieux, c'est un bon début. Un combat, c'était bien la dernière chose que voulait l'Eshu à ce moment-là. Tirer, pour s'enfuir de nouveau parce que le tir aurait rameuté des joueurs... Non, clairement, il n'était pas apte à se refaire une longue traversée cette nuit. Toujours est-il qu'il reste méfiant et qu'il ne baisse pas sa garde. Il le laisse cependant faire lorsqu'il déploie ses bras pour allumer une torche, éclairant désormais leur deux visages plus aussi éloignés l'un de l'autre. Il peut désormais voir à qui il a à faire, un jeune homme, blond, aux yeux azurés. Réciproquement pour lui. La lumière illumine le visage impassible de l'Eshu, découvrant ses traits fins, de ses yeux profonds à sa barbe négligée. Quelques gouttes tombent encore de sa mèche tombante d'un côté de son visage et il finit par ôter sa capuche à l'entende de son pseudo. Squirrel. Il se souvient très bien en avoir entendu parler et ce, plutôt récemment. Il ne l'a jamais rencontré mais il le connait. Un peu. D'une personne que lui en revanche, connait très bien : sa soeur, décédée il y a plus d'une semaine maintenant... C'est pour cela qu'il baisse un peu sa garde, qu'il baisse son bras, qu'il se découvre devant lui. « Le frère de Mermaid. » susurre t-il doucement, son regard se faisant déstabilisant. Mermaid était une Eshu avec qui il a pu discuter, avant qu'elle ne meurt pour de bon. Pas le temps de laisser place à de plus amples explications qu'ils furent interrompus par quelqu'un, ou quelque chose ? Un rire d'enfant, de petite fille. Puis des pleurs à s'en écorcher le cœur. En temps normal, Thaïs aurait pensé à un coup de vent interprété de façon très très imaginative mais pas ici. Ici, c'est bien réel. Ici, les pleurs et les rires se font entendre très distinctement, comme s'ils étaient soufflés à son oreille. Le jeune homme ne connaissait absolument pas les légendes à propos de ce vieux moulin, il n'en avait d'ailleurs jamais entendu parler avant qu'il ne tombe dessus par hasard juste il y a quelques minutes. Pour autant, il n'était pas impressionné. Ni les coups de fouet, ni les cris de douleur ne touchent son cœur. « Ne me dis pas que tu es terrorisé par une gamine. » fait-il avec un léger sourire gentiment moqueur. Il se moque, il se moque mais il n'en reste pas moins sur ses gardes. Il sait qu'ici, les joueurs ne sont pas les seuls adversaires et qu'un aléas du jeu peut également vous tuer alors non, gamine ou pas, il se tient prêt. C'est donc à sa suite qu'il sort sa dague, prête à servir. « Qu'est-ce que c'est au juste ? C'est quoi l'histoire de ce moulin ? » Parce que clairement, Thaïs est perdu et son camarade de fortune semble un peu plus renseigné. Squirrel décide de suivre la voix qui semble toute droit sortie de cette porte. Bien, soit, Thaïs le laisse faire et le suit. Sauf qu'au moment de tourner la poignée, des araignées sortent d'en dessous, une colonie entière. Évidemment, les deux jeunes hommes reculent sur le moment, Thaïs en écrase certaines qui viennent un peu trop près alors que le rire de la petite fille résonne doucement. « Bien, je te suis. Tu passes le premier et ne compte pas sur moi si tu as besoin d'aide. » fit-il de sa voix doucereuse, ses paroles contrastant avec son léger sourire. Il préfère le prévenir, qu'il ne s'imagine pas qu'il puisse baisser sa garde. Au fond, peut-être que Thaïs l'aiderait, il ne sait pas pour l'instant. Tout dépend de la situation mais en le mettant en garde ainsi, il est sur que Squirrel va se donner à fond.

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: de l'ombre à la lumière ⚡ ft wyatt bannerman   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM