Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 (1/1 LIBRE) ▬ BANG BANG HE SHOT ME DOWN.
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: (1/1 LIBRE) ▬ BANG BANG HE SHOT ME DOWN.   Dim 20 Mar - 23:21



Noa Harkam

ft. Jack O'Connell ( :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur: ), Max Irons, Diego Barrueco, Nicolas Tortorella, Alexander Ludwig, Evans Peters.

personnage libre/réservé/pris.
nom. Harkam. prénom. Noa. date de naissance/âge. 22/05/1994, 21 piges. études/travail. raté libre. quartier d'habitation. West Side. statut matrimonial/orientation sexuelle. hétéro & accroc. traits de caractère. violent, possessif, rancunier, vulgaire, impulsif, compréhensif, cynique, sadique, cruel, leader, observateur, égoïste, franc, charmant, manque de confiance en lui, intrépide, déterminé, rêveur...

▬ THIS IS WHERE MY STORY BEGINS
Né à Chicago, le gamin a vécu une certaine facilité, appartenant aux visages ternes des biens fortunés. Il n'a jamais quitté sa ville natale, restant bloqué par les liens du sang et par les fils emmêlés de son palpitant. Très tôt par ses atouts physiques et par cette démarche je m'enfoutiste, il a réussi à s'intégrer dans cette société, fournissant l'image parfaite de l'enfant insupportable mais attachant. Il a rencontré Marlow à l'époque du bac à sable (ainsi que Lucas) et il s'est vite attaché à l'ange aux cheveux corbeaux pour finalement la lacérer en lambeaux (voir le lien en dessous). Il est toujours resté avec les mêmes personnes, une bande d'attardée composée de la poupée et de deux autres gars, l'un rondouillard l'autre roux. A voir si vous voulez que ses parents soient des connards, ou des pros de l'absentéisme ou même s'ils sont morts dans un accident de voiture je vous laisse gérer. Cette partie est très libre car je préfére que vous vous accapariez le personnage, il faut juste garder le fait que justement il n'est jamais bougé de Chicago puisque sinon ces liens ne correspondraient pas.


▬ MAY WE MEET AGAIN
MARLOW BELLAMY < Le temps a eu raison de son coeur, avec ce simple sourire qui vous crève le coeur. Elle la petite gamine qui jouait dans les bacs à sable, qui partait avec cette joie resplendissante pour revenir afin de faire encore plus de conneries. Elle était belle, peut être trop, peut être pas assez... Tout ce qui se rappelle Noa c'est qui la voulait la poupée aux yeux pétillants, au regard brillant.  Il la voulait à ses côtés comme un gamin qui désirait à tout prix un jouet. Et heureusement pour lui, il la suivit pendant des années passant de la primaire, au collège pour finir au lycée. La poupée était encore plus désirable face au temps qui s'égrenait, ce visage poupin qu'on a envie de marquer de ces lèvres, ce corps fin qu'on veut dessiner de ces phalanges affamées. Elle était un tout désobligeant Marlow, un mélange de saveurs interdites mais qui invoque les désirs les plus insensés. L'homme ou le gamin avait remarqué cet effet quelle avait de ses envies qui frôlaient ses pensées au point de l'obséder. Et il se l'est accaparé, il a réussi à la posséder la belle effarouchée et cette fierté qui en découlait. Et elle, elle l'aimait de cet amour d'adolescent, de ces sentiments d'ignorants et d'innocents. Ils étaient si différents mais si dépendants. C'était beau cette naïveté d'espérer que cette chose si parfaite le resterait pendant des années. Ils étaient jeunes et cons avec cet espoir dément d'un futur béant. Après tout, il avait réussi à la faire aimer l'amour, elle qui ne croyait en cette sensation elle était tombée folle de cette dévotion. Il avait réussi à le faire l'aimer lui et ses défauts, lui et ses qualités. Mais le paradis n'est qu'une illusion de l'enfer et cet amour crèverait dans un putain de calvaire.

Les années se sont écoulées et leur relation devenait de plus en plus importante, leur dépendance de plus en plus conséquente. Marlow était accroc. Noa n'était que joie. Et l'épreuve du lycée se passa sans difficultés. Ils étaient toujours collés, lui le gars populaire du lycée, elle le reflet de la pureté. Ils trainaient toujours avec leur bande de potes, celle composée du meilleure ami de la brune et de ce gars un peu trop enveloppé. Et lui il restait avec eux, plus pour rester avec elle car ses deux visages familiers n'étaient que des futilités. Des connaissances qu'ils aimaient bien rabaisser, surtout ce foutu roux, ce meilleur ami qui semblait si déconnecté. Il l'avait jamais aimé cet enfoiré, bien trop présent pour Marlow. A chaque fois que son regard se déposait sur elle, il avait envie de le dégommer. Car ces yeux cachaient bien plus qu'une simple amitié, ces prunelles brillaient dès qui la voyait et ça Noa il ne pouvait l'accepter alors il lui faisait comprendre à qui elle appartenait par ses gestes d'attentions, par ses baisers volés. Elle était sienne et elle n'était qu'à lui. La jalousie le rongeait Noa, chaque moment passant devenant plus grisants face au rapprochement de sa poupée et de ce pauvre gars. Et avec cette possessivité venait cette colère violente, cette haine cruelle et sadique, ses envies virulentes. Noa il manquait de confiance en lui, il avait peur de perdre celle qui considérait comme sa moitié. Alors il toucha le bas lorsqu'il la frappa pour la première fois. Tout ce qu'il voulait c'était se rassurer, lui démontrer qu'il était le seul. Mais chaque soirée devenait une horreur démesurée. Au début, il l'insultait, la déconsolidait pour mieux la réparer de ses bras. Lui infligeant un supplice pour qu'elle ferme les yeux. Mais Marlow n'était pas comme ça, elle repartait toujours vers lui, ce meilleur ami et ça le rendait fou. Taré au point que ses poings viennent effacer les sourires de sa poupée. Une nuit puis deux puis trois. Il commençait à aimer voir la terreur dans les yeux de sa dulcinée, affectionnant particulièrement sa vulnérabilité.  Il la tabassait puis il la baisait. Il la baisait puis il la tabassait. Et elle l'aimait malgré ces atrocités, elle s'aveuglait de ces sentiments... Elle était naïve Marlow dans sa dépendance et elle demanda à s'installer avec lui, croyant qu'une telle initiative pourrait le calmer. Elle avait tort...

Actuellement, ils vivent ensemble et les crises de Noa sont de plus en plus violentes. Il la bat, il l'abat... Le corps de la poupée n'est qu'hématomes bleutés. Et elle reste avec lui car elle a peur. Pourtant dès qu'elle peut elle le provoque pour lui prouver qu'elle n'est pas son jouet. Et ceci a le don de le rendre encore plus violent et virulent, il sent qu'elle se détache peu à peu et ça le dégoute alors il continue toujours un peu plus, se réinventant dans son sadisme et sa cruauté. Il la torture de son amour, jouant de cette attirance purulente pour la posséder, usant du malsain pour être plus serein. Parce qu'il crève de sentiments pour elle, il pourrait crever pour elle mais il préférerait la crever que la voir s'échapper.

LUCAS CHEVALIER < Cet enfoiré, ce connard de roux, lui qui s'est toujours fait une joie de détester. Il voudrait le tuer, l'effacer de cette société pour se sentir en sécurité. Car il est le seul qui peut lui voler son jouet, sa poupée. Il le sait que ce dernier est amoureux de Marlow, il le sait et ça ça lui trotte dans les pensées depuis des années. Mais ce rêveur ne l'aura jamais cette beauté non car elle est à lui. Lucas est l'origine de sa folie, l'ancre de son mépris. Il le hait à un point démesuré et même il serait prêt à le sacrifier pour se rassurer, seulement il sait que s'il agit de la sorte il va perdre la brune alors il s'abstient, se noyant de jalousie, de colère. Et il va user d'autres procédés pour l'exterminer tel que ce jeu à la vogue qui lui permettra d'arriver à ses fins.
 
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (1/1 LIBRE) ▬ BANG BANG HE SHOT ME DOWN.   Lun 21 Mar - 0:54
on va tous murir

Bonjour, bonsoir, salut  :mera: ,
Alors déjà si tu as lu déjà jusqu'ici petit padawan c'est que t'as la putain de foix   Parce qu'oui je me suis envoyée sur ce lien et pour cause j'aime cette relation super hydra malsaine de la night faut dire que Noa c'est pas un enfant de choeur hein et qu'il est plutôt pas mal seksy    Bon du coup j'écris ce petit pavé (again) pour expliquer tout bien les trucs négociables ou pas  :anj: .

Avatar : Bon je pense avoir mis une bonne grosse brochette  :perv: mais en soit si aucun vous plait je peux aviser même si Jack O'Connell a vraiment la tronche parfaite pour Noa et que je le bez /pan/ (ps : comme vous pouvez le voir au dessus je suis une fana de crackships et donc si vous avez peur d'un manque de ressources vous inquiétez pas Tata Suzanne est là  :russe: )

Pseudo : Il est également négociable, j'ai mis Noa parce que c'est le prénom que j'ai utilisé dans ma présentation mais en soit vous pouvez l'appeler Jean Yves, ou même Henri ça revient au même pour moi et pour le nom c'est pareil.

Histoire : Libre aussi faut juste garder la ville natale  :oo: .

Lien : Bon beh forcément ça c'est beaucoup moins négociable. J'avais vraiment imaginé Noa comme un pervers narcissique qui ne veut pas perdre sa poupée. Et de ce fait, le lien se doit de rester vraiment dark entre l'ambiguë et le violent malsain(et également pour Lucas). Marlow l'aime toujours en soit mais elle a un peu envie de se venger ou du moins lui rendre un peu de sa torture (et elle va combler cette envie in game :face: ) bref l'évolution peut être multiple donc rien n'est joué entre eux deux, et on peut aviser ensemble  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:

Présence & rédaction : Je veux pas de quelqu'un qui prenne mon scéna pour mieux mourir 2 semaines après donc si vous êtes à moitié chaud c'est mort (ça m'est déjà arrivé et ça pue du cul) je demande pas non plus quelqu'un qui soit là h24 (mais si c'est le cas c'est bien aussi :mera:) mais une à deux fois par semaine c'est pas trop mal. Niveau écriture je demande pas un écrivain, j'avise en fonction de mes partenaires au niveau des mots donc voilà et pour les fautes j'en fais aussi c'est humain (mais évitez quand même les est et les ai  :anj: )

BON VOILA JE ME TAIS si t'as encore le courage de prendre mon Noa (t'es perf hein) BEH JE TAIMERAIS A LINFINI ET JE TOFFRIRAIS MON CORPS EN GUISE DE BIENVENUE  :lov:  :omg:  :per: et avalanche d'amour sur toi

:ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:  :ptikeur:
darwinsgame.com (c) 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM