Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 (dorian) QUIET IS VIOLENT
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 13:41
Dorian Aström-Riverrun
ft. sam claflin

on a parfois le cœur soulevé par la sauvagerie du monde, on est écœuré par la montée de nouvelle tyrannie, la raffinement des anciennes, par les mensonges, l'odeur du fumier dans les villes et l'horreur qui pèse sur tous nos lendemains. on s'engloutit alors dans un sombre désespoir:
on a peur, on a honte et on est triste d'être humain.
prénom/pseudo salomé aka. caelestis. âge dix-sept printemps d’existence (presque). pays france l'hexagone, paris la jolie. impressions sur le forum love at first sight. type de personnage mon mien. vos autres vous mini-birdwhistle. en cas de départ/suppression, acceptez-vous que votre personnage soit considéré comme décédé et ajouté à l'annexe ? yes, emmenez-le en enfer avec moi. votre smiley préféré   :mera:. un dernier mot Supercalifragilisticexpialidocious.
TA VIE AU QUOTIDIEN
ÂGE
trente ans.
DATE DE NAISSANCE
31 octobre
LIEU DE NAISSANCE
stockholm
STATUT MATRIMONIAL
libre-éteint
STATUT SOCIAL
prince déchu
ORIENTATION SEXUELLE
sanguinaire
MÉTIER/OCCUPATION
esclave de bureau
UN DÉFAUT MAJEUR
mental d'aliéné
UNE QUALITÉ MAJEURE
âme d'artiste
CREDITS
january blues
ton identité ingame
PSEUDO
Déimos
TEAM
eshu
ARME FAVORITE
la peur

     
au quotidiendarwin's game
QUAND LE MAL A CHOISI VOTRE ÂME POUR EMPIRE. (▽) dorian, le misérable. dorian, le maudit. (▽) dorian c'est l'incarnation de l'idée que la fatalité peut changer un homme au point de lui confisquer son humanité. (▽) le gamin, il voit le jour entre deux bouffées d'air frais sur les routes désertes d'une stockholm gelée. ses parents, créatures mystiques aux dons trop apparents pour une société formatée ne peuvent trouver leur place qu'entre les banderoles colorées d'un cirque sans pareil, d'une fête foraine aux effets spéciaux naturels, d'un freakshow endiablé. (▽) son sourire d'ange et ses yeux océan, il les partage avec deux autres visages, deux autres entités. des triplés. un au féminin, un au masculin. jolis cadeau du ciel : les enfants de celui-à-la-force-des-dieux et de celle-au-corps-de-roseau ont le don. le don de l'unique. (▽) dorian grandit alors entre labyrinthe de miroir et maison de l'horreur. jamais il n'est séparé de plus de trois mètres de ses deux reflets aux mèches de soleil. incrustés dans son sang, incrustés dans son coeur, incrustés dans son âme, incrustés jusque dans les pigments de ses iris et éclats de son sourire. ils marchent ensemble, parlent ensemble, respirent ensemble. c'est ça leur don. le don d'être trois en n'étant qu'un. (▽) ils partagent la scène dans des numéros fascinants. ce silence impénétrable qui tombe sur le monde, qui éteint les voix des spectateurs, qui ouvre leurs yeux tellement grands qu'ils semblent pouvoir en avaler la voix lactée, ce silence, ils en deviennent accro. (▽) puis dorian il se croyait magicien, en plus de tout ça. y'avait quelque chose au bout de ses doigts, une étincelle, une paillette qu'il était le seul à percevoir, qui le séduisait et l’entraînait ailleurs, très loin, là où le temps n'existe plus. (▽) il pouvait passer des heures entières, recroquevillé au coeur des ténèbres profondes d'un fond de placard, à écouté son coeur battre, à voir les flammes danser sur ses ongles, à faire briller la magie. (▽) et un jour on l'arrache. un couple de sirènes l’entraîne dans leur royaume sous les mers, comme une fleur cueillie sur le chemin du retour. les riverrun volent deux enfants, un soir d'été, alors que les parents occupent les foules de leurs prouesses physiques sans se douter de l’épée de damoclès qui décapite leur bonheur. (▽) dorian n'est plus aström. dorian n'a plus de reflet. dorian n'est plus. on fait de lui un gamin de dix ans, fils unique non-déclaré, enfant sans-papier que ses tout nouveaux parents bienveillants ont sauvés de géniteurs abusifs et violents. c'est la nouvelle version. celle que le temps et l'acharnement des kidnappeurs rend réalité, celle qui prend forme sous la plume de leurs mots de serpent. le gosse a le cerveau rebooté. (▽) s’ensuit florence, florence la colorée, florence la magnifique. florence dont il aperçoit les habitants tels des jouets de bois depuis la fenêtre d'un grand appartement au dernier étage d'un immeuble dont le mètre carrée lui aurait demandé de sacrifier sa vie sur l'autel de la consommation. avant. (▽) tout ce qui lui reste de son passé noyé, c'est la chevelure de feu à l'âme d'ensorceleuse de sa meilleure amie suédoise devenue sœur italienne. la deuxième victime des ravisseurs. son encrage, son essentiel. (▽) enfant choyé, il s'adonne à l'art sous toutes ses formes, mais ce qu'il retient de cette poursuite de la muse, c'est le dessin qu'il préfère toujours inachevé ou tagué sur les murs des villes, la sculpture qui occupe toutes ses nuits, et la musique qu'il ne joue que pour composer, ce qui ajoute l'écriture à son palmarès par le rôle de parolier qu'il garde secret parce que certainement trop sombrement personnel pour la sphère publique. (▽) mais le grand rêve toujours actuel du gosse devenu adulte, c'est le cinéma. dorian veut être scénariste, réalisateur. dorian veut créer. (▽) différent des gamins de son âge, il garde en lui une fascination pour les maisons hantées et images sordides que ses faux-parents ne parviennent pas à lui retirer. (▽) mais sous les belles apparences, dorian commence à perdre la tête. il a besoin de sa jumelle, son identique, pour l'adoucir et l'éclairer de son innocente naïveté, il a besoin de son jumeaux, son opposé, pour l'éduquer et l'ouvrir au monde, le rendre meilleur de ses mots bien placés et poèmes calmes de rêveur sans limite. pourtant, il ne lui reste pas même un souvenir à retourner. on lui a tout confisqué, il ne peut même pas avoir conscience de sa nécessité. sans eux, il redevient un diamant brut. un ouragan. sans eux, il est destructeur. (▽) dorian ressent le pixel défaillant de son monde détraqué jusque dans les tréfonds de son âme, mais incapable de mettre la moindre explication sur ce qu'il ressent comme une malédiction, il en déduit que c'est dans sa nature, d'être décalé, d'être différent, d'être unique. (▽) pour compenser sa frustration silencieuse, dorian joue à s'attirer des ennuis comme d'autres gamins de son âge jouent aux jeux vidéos. il insulte les passants en attendant une course-poursuite, vole dans les boutiques sous les caméras de surveillance, fait trébucher les types échauffés par l'alcool dans les bars. (▽) ne se sentant à sa place nulle-part, il se contente d'attirer l'attention en espérant, un jour, au centre des mots et des regards, avoir l'impression de faire partie de quelque chose, d'appartenir quelque part. (▽) dans le royaume italien, il fait alors la connaissance de celui qui prendra dans son coeur la place de prince : âgé d'à peine cinq ans de plus que lui, le roi du crime italien auprès du peuple des gamins de gouttière devient son mentor. sur les toits qu'habite ce peuple clandestin, on lui apprend à courir pour sa vie, à escalader des murailles, à sauter au dessus du vide, à frapper les poings nus. on lui enseigne l'art de l'entrée par effraction, du vol de voiture. et dorian, il se sent vivre. (▽) alors quand le roi meurt, rattrapé par de vieux démons, c'est un dorian encore endeuillé qui récupère la couronne. et le gosse, après la quête de mécanismes uniquement physiques, acquiert l'éloquence des grands chefs. (▽) avant même sa majorité, il a déjà une collection complète de fausses cartes d'identités, de babioles volées et de conquêtes amoureuses foireuses planquée dans ses tiroirs, juste à côté d'un flingue chargé pour lequel il ne possède aucun papier et aucune habilité. (▽) rattrapé par le karma, il se prend un an de détention juvénile en pleine face pour le braquage armé mais sans dégât d'une épicerie en faillite suite à un quelconque pari entre mauvaises fréquentations. (▽) à peine sorti, tout juste majeur, ses parents de substitution, regrettant leur choix de cible, le foutent à la porte, lui coupent les vivres. ce sont ses deux sœurs, la légitime riverrun et la rouquine suédoise, qui le prennent par la main et l'emmènent à la découverte de l'amérique, l'amérique dont il a tant rêvée. chicago qui lui tend les bras. (▽) dorian le misérable décroche un emploi minable derrière un bureau sordide pour un patron qu'il méprise. dorian le rêveur entretient son rêve de cinéma et, caméra sous le bras, cherche matière à son art dans les affaires policières de manière complètement illégale, ce qui lui permet néanmoins de se forger une certaine notoriété sur internet sous le pseudonyme de déimos. dorian la bête délaisse le vol à l'étalage et autre farces de pickpocket pour se lancer dans les arnaques plus propres : le magicien de rue au sourire envoûtant, le vendeur à la sauvette de contre-façons à peine bien faites devient très vite fils adoré des vieilles dames riches, amant adulé des belles princesses sans cervelles et charmeur des trottoirs des chevaliers délaissés. sur l'oreiller, il récolte également quelques secrets, qu'il s'empresse d'échanger contre quelques billets. (▽) sous ses paroles insolentes et autres regards noirs, il est facile de deviner que dorian est amputé. amputé des sentiments. ce passé confisqué entraîne chez lui non seulement quelques minimes pertes de mémoire immédiate mais surtout une incapacité de voir le monde comme une réalité. il nage constamment dans un nuage de brume qui détériore l'importance de chaque événement qui régit sa terrible existence. et dorian en a conscience, depuis le temps. dorian se sait inhumain, et il n'a de cesse de vouloir contrer cette nature, de chercher à retrouver ce bout d'âme qu'on lui a arraché, de vouloir reconquérir son humanité. (▽) mais s'y prenant toujours à l'envers, sa recherche d'émotions, de sensations, l’entraîne toujours plus loin dans la dépravation. (▽) malgré tout, dorian n'est pas le type abattu et funèbre que son âme et son histoire semblent laisser transparaître. dorian est loufoque et excentrique, dorian est dragueur et joueur. dorian est à l'image de son appartement : bordélique et empli d’œuvres inachevées. et puisqu'il ne peut le faire pour lui, il tente de se reconstruire pour ses sœurs. il tente de se reconstruire pour leur sourire.

mais il sombre.
JE TAILLE AU COUTEAU DES SOURIRES SUR LES JOUES DES PRINCESSES (▽) déimos est un arnacoeur. (▽) son nom est un hommage à un vieux souvenir d'enfance, une phrase estompée sortie de la bouche de déformés. "déimos, c'est le plus petit satellite de mars", lui affirmait un jumeau, "déimos c'est pour terreur, l'enfant d'arès et d'aphrodite", lui contait une jumelle. (▽) avant sa fatidique première mort dite "d’initiation", déimos n'a pas prononcé un seul mot. en premier lieu, c'est par paralysie: incapable de réaliser ce qui lui arrive, ne pouvant mettre de mot sur le phénomène, les paroles font barrière. puis, étrangement, il se plait à l'exercice: bien que muet, il continue à séduire. il apprend à communiquer autrement. les gestes, travaillés et langoureux, transmettent quelques messages hypnotiques. mais les regards, plus que tout, en traduisent long sur le fond de sa pensée. (▽) l'admiration lui vaut bon nombre de baisers volés et déimos commence à conquérir les cœurs. amant du jour et de la nuit, il préfère l'amour virtuel, pur et désintéressé, par simple recherche du plaisir, que l'amour réel, sale et ambitieux, souvent raison de sa fortune de pauvre. (▽) ici, son handicape sentimental n'est pas une tare, c'est une force. son incapacité à saisir la portée de ses actions étant décuplée, il sait mieux que jamais tirer avantage de ce qu'il a toujours cherché à changer. (▽) déjà roi de l'éloquence sous les traits de dorian, déimos en devient dieu. ce dernier ne laisse jamais échapper un mot de trop. il sait ce qu'il veut et il sait l'avoir. il séduit, il ment, il trompe et il convainc mieux que personne. (▽) la sauvagerie sanglante du jeu le touche en plein coeur, l'attire plus profondément dans le gouffre sans fond de l'artiste torturé, du poète maudit. déimos ne tue jamais brutalement, il savoure. il prend possession de cette bestialité et l'utilise comme matériel de base de ses toiles de maître. (▽) ainsi, le créateur choisi sa victime, la dérobe, l’enferme et la forme, comme le sculpteur qu'il sait être là-dehors. (▽) ses œuvres sont disséminées à travers la carte, dans quelques rares coins qui se comptent sur les doigts d'une main : une grotte creusée sous un tas de gravas dans la ville, le toit d'une ruine oscillante au plus profond des bois, le coeur sifflant d'un marécage dangereux près de la rivière. les muses y sont seules ou par deux, solidement attachées mais jamais bâillonnées - les cris sont soit étouffés par la densité inhabitée soit répercutés de toute part au point de ne pouvoir en définir la source. (▽) pendant des jours, paumés dans leur coin de tableau, déimos façonne ses muses à l'image de des schémas sanglants qu'il dépeint dans sa tête. serial killer ne craignant aucune loi, il joue avec les corps comme avec de l'argile, et, quelques minutes avant la disparition, il griffonne rapidement (quoiqu'avec grand soin) un croquis de ses âmes modelées dans un carnet qui ne le quitte jamais. les corps s'envolent en milliers de pixels et quand ils se matérialisent à nouveau au prix d'une importante dose de courage, déimos est loin, dans un nouvel abris avec de nouveaux patients. (▽) par dévouement au mystère, déimos ne montre presque jamais son visage. il porte des masques de rituel, de carnaval, de théâtre, des loups, des bandeaux ou des casques qui dissimulent tout ou une partie de sa physionomie et sont toujours finement travaillés et fait pour cultiver l'effroi. (▽) tout nouvel homme, déimos a également un timbre de voix bien plus grave et une teinte de cheveux passablement plus sombre que dorian, au point de l'en rendre méconnaissable. (▽) reniant la simplicité et préférant de loin les outils fins et délicats qui demandent le temps et la patience d'un artiste, déimos renie l'utilisation des armes à feu et ne veut pas apprendre à les utiliser. néanmoins, pour se défendre, il se munie de deux faucilles, en écho à la grande faucheuse, ou d'un unique labrys, une hache à double tranchant. gamin des rues dans l'autre monde, il se débrouille également au corps à corps. (▽) déimos court vite, escalade bien, saute loin, mais aime prendre son temps. il prépare ses entrées, ménage ses suspens, laisse traîner sa voix sur les fins de phrases: archétype du vilain de film d'horreur. son point faible réside donc dans son assurance théâtral d'inconscient démesuré. (▽) puis, sous ses airs de tortionnaire sans coeur, déimos est incapable de s'en prendre à quelque visage que ce soit ne serait-ce que croisé dans les rues de chicago. les cas sont rares, dorian étant un solitaire enterré, mais dans ces situations, le jeu prend un tout autre aspect, un qu'il trouve bien trop réel. bien trop pesant. (▽) il n'y a qu'un seul et unique visage qui le hante dans chacun de ces deux mondes, qu'il poursuit et qu'il traque sans cesse. un seul visage qui réside au coeur de chacune de ses préoccupations, comme le but ultime de ce jeu insensé. une chasse à l'homme qui ne peut se finir que par la mort définitive de la proie. ce visage, c'est le sien. ou plutôt celui du jumeau oublié. (▽) déimos est un être de pensées. déimos est l'aboutissement poussé à son extrême de ce que dorian a toujours rêvé d'être. déimos est un artiste sans limite, un marginal qui ne se plie à aucune règle et ne s'arrête à aucune frontière. c'est ainsi qu'il gagne du terrain, qu'il efface petit à petit les démarcations entre ce qu'il a créer et ce qu'il est, qu'il traverse la lisière entre fiction et réalité. c'est ainsi que dorian s'éteint.

oui, il sombre.
POURQUOI AVEZ-VOUS COMMENCÉ À JOUER AU DARWIN'S GAME ?
    à darwin's game, dorian jouait pour trouver sa place, déimos joue pour sortir du lot. paradoxe du dissocié. dorian s'est connecté la première fois pour un bruit de couloir, pour la promesse d'une porte de sortie, pour la possibilité de s’échapper de ce monde et de chercher ailleurs la raison de son existence décalée. déimos continue de jouer car, faute d'avoir l'impression d'appartenir quelque part, il se sait appartenir à quelque chose: la liberté. déimos est assoiffé de pouvoir, aveuglé par une rage sans nom. déimos est incontrôlable. il se noie dans la liberté d'agir, liberté d'être.

   QUELLE EST VOTRE RELATION A VOTRE TEAM  ?
   un eshu est un eshu. deimos n'a pas d'amour a leur porter, même s'il le voulait du plus profond de son coeur. alors on ne le voit pas souvent, quand il est dans la foule c'est invisible, quand il parle c'est sans sans sons. on le connait de renommée, de rumeurs, de peur, mais il reste sombre et mystérieux. il aime se blottir de ténèbres. peut-être qu'au fond, il attend que quelqu'un vienne violer sa cape d'obscurité, qu'on perce son bouclier. peut-être qu'au fond, il est curieux de savoir ce qu'il adviendrait alors. peut-être.

   QU'EST-CE QUI A CHANGÉ DANS VOTRE QUOTIDIEN DEPUIS VOTRE INSCRIPTION AU DARWIN'S GAME ?
   le monde entier s'est renversé. fiction et réalité se mêlent continuellement pour ne plus faire qu'un. violence et paranoïa règnent sur cette existence décousue. les barrières entre l'identité de dorian et celle de  déimos s'effondrent. le jeune homme est hybride. un fossé s'est creusé entre lui et l'univers entier, il vit à part, marche à l'ombre, trop honteux de son âme pervertie pour la sortir au grand jour. l'art lui-même est diabolisé à présent. terreurs nocturnes et insomnies creusent sa rage. les blackout percent sa mémoire. dorian est en morceau, en miette. il remonte le couloir de la mort.  

   CRAIGNEZ-VOUS LA MORT ?
   il est la mort. déimos contrôle la faucheuse, tire les ficelles, joue avec les flammes et brise les lignes de vie. c'est ce qu'il aime à penser. qu'il soit de chaire ou de pixel, l'homme s'arrange pour garder la tête occupée, pour avoir les mains pleines et les pensées endormies afin d'éviter de se retrouver l'esprit tout retourné vers les méandres de l'au-delà. quand déimos y parvient sans peine, la monotone solitude de dorian lui offre nombre de tête-à-tête avec la mortelle. alors oui, il a peur, le gamin. mais il ment, il ment à lui-même et aux autres, et il ment si bien que, avec un peu de chance, la faucheuse elle-même ignore qu'il la craint. et un jour, peut-être, il lui subtilisera sa place. il deviendra immortel.

   VOUS EST-IL DIFFICILE DE TUER OU VOUS ÊTES-VOUS DÉCOUVERT UNE PASSION POUR LE MEURTRE ?
   sa passion ne va pas au meurtre, il va à l'art, à la torture. déimos se fout de tuer, il n'y voit pas d’intérêt, il n'en retire pas de joie. ce qui fait battre son coeur, c'est faire couler le sang et arracher les cris d'autrui. déimos ne veut que manier la chaire comme de l'argile et voir la cire prendre vie. exprimer ses émotions embrouillées à travers un support qui le comprend, un être qui souffre en harmonie avec lui. déimos ne tue pas, il transforme. sa passion va à l'art.
     
darwinsgame.com (c) 2015


Dernière édition par Dorian Aström-Riverrun le Jeu 5 Mai - 23:02, édité 3 fois

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 13:54
Re-Bienvenue I love you
Ton personnage est très intéressant, j'adore :brille: Bon courage pour le reste :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 14:03
Re bienvenue :brille:
avatar
<b>bavardages</b> 6624 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @freesia (av), stilinski d'amour (gif isayr).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 14:06
re sis' avec ces choix parfaits :coeur:
fais comme chez toi, tu connais la maison I love you

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 14:17
Re-bienvenue !
Un personnage qui promet vraiment, il va y avoir de sacré Rp :brille: !
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 14:33



TEAM ESHU

les charismatiques et ambitieux.
Te voilà inscrit(e) au Darwin's Game. Ton nombre de vie ainsi que le symbole de ta team sont apparus sur ta peau et le verdict est tombé : tu rejoins les ESHU, qui t'apprendront l'art de l'illusion, la magie des mots, des faux sourires et des alliances mensongères. Avec eux, tu te plairas à jouer les marionnettistes et "retourneurs de cervelles", et tâcheras d'atteindre le sommet grâce aux impostures et aux traîtrises. Ta nouvelle team t'attend avec impatience, alors maintenant dépêche toi de finir ta fiche pour la rejoindre.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 14:38
Wow ! J'allais dire "bonne chance pour l'écriture de ta fiche", mais elle est vachement entamée :rire:
Du coup, rebienvenue parmi nous avec ce personnage de ouf ! :ptikeur:
En espérant que celui-ci ait plus de chance :mera:
avatar
HARLEY QUINN
<b>bavardages</b> 1228 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Margot Robbie
CREDITS : jugband ; nymeria ; Dradra ❤ ; Caïn ❤ ; Barbie ; Akata
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : pro-dg passive


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 14:51
OHPUTAINDEMEEEEEEE*DE :tombe: :tombe:

J'allais dire bienvenue et tout (j'ai failli pas lire la partie 'irl' tellement j'ai été subjuguée par le personnage :lov: ) puis j'ai vu qui tu étais...t'es démasquée :per:
REbienvenue du coup !!! Chez les violets en plus, je frétille d'impatience :ooh:

Sérieux, ton perso dépotte et ta plume est :bave: :bave: :bave: :bave: :bave:

ps. j'suis pas une princesse donc... mes joues n'ont rien à craindre ou bien ? :rouj: :rouj: :rouj:



Lost in translation


HARLEY'S OUTFIT
Spoiler:
 
avatar
<b>bavardages</b> 1870 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : roden.
CREDITS : luaneshë (av)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : miliciens. (yseult)


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 16:03
mais tu nous ponds un canon là :mera:
j'veux un lien :woo:
sinon rebienvenue et bon courage pour ta fiche :white:
avatar
ICARUS
<b>bavardages</b> 723 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : jon hamm
CREDITS : avatar (c) lannisters
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 17:38
Rebienvenue baby Aria ♥️ (Ton perso fait peur. Mais je pense que c'est voulu. XD)
J'ai hâte de voir ce que ça donnera en jeu :uuh:



Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 18:56
OHYEAH rebienvenueeeee. :lov: :lov: t'envoies du pâtéééé ma Salomééé. :omg: :go:
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6074 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Lolitaes - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 20:18
Re-Biiienvenue =)


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Mer 6 Avr - 21:54
Rebienvenuuue I love you
Amuse-toi bien avec ce perso :uuh: :uuh:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Jeu 7 Avr - 1:10
Welcome home :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Jeu 7 Avr - 2:29
OKAY JE MEURS. :tombe: :ptikeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Ven 8 Avr - 14:04
Bébé Aria va briser des coeurs je le sens :uuh:

BORDEL T'ES BELLE AVEC UN PENIS HEIN :lov: :lov: :lov: Claflin c'est juste de la bombasse atomicas :mera: Et pis ton perso sérieux tu cherches ma mort :russe:

Rebienvenue cutie et courage pour ta fiche :love:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Ven 8 Avr - 17:41
Zadig-Ulrik. comment t'es classe :ooh: d'où j'ai loupé ton arrivée moi ? :wot: nan mais ce pseudo :tombe:
merci en tout cas :olaa:

Erzsebet. thanks la belle :lov:.

Mera-Ann. love sur toi, big sis :woo: :coeur: (c'est bizarre de dire ça avec cette tête :think: )

Peter. ehe, j’espère bien, je compte m'éclater en rp :mera:
merci ptit roi :aime:

DARWIN'S GAME. SALUT LA MIFF :per: :per:.

Adélia. bah ouais, jsuis prévenante tu vois :per: (en vrai ça fait des mois que j'ai ce petit bijoux dans mes documents, tu vois :uuh: )
merci :ooh:
nan, il aura pas beaucoup plus de chance je crois :rire: :rire: ce serait pas drôle sinon :sifle:

Suzanne. en tant que nouvelle recrue, j'peux avoir un tête-à-tête avec la cheffe (ou les deux d'ailleurs :regis:) ? faut m’accueillir comme il se doit, quoi :per: Arrow
j'aime bien te rendre toute chose :sifle: :rire: :rire:

t'es trop chou, merci pour les compliments, ça me fait trop plaisir :woo: :woo: :coeur:

ps. techniquement t'es une reine, on verra bien du coup, ça dépend si t'es gentille :mera:

Ripley. t'es as plein les mirettes, hein ? j'avoue, j'ai crée un homme juste pour pouvoir séduire ripley, je me rends :olaa: :sifle:
on aura un lien du tonnerre, sûr :omg:

Roman. wesh, j'suis plus baby aria maintenant, j'suis un bonhomme :russe: :russe: Arrow (bouh :uuh: :uuh: )
merci prof :lov:

Cosmo-Luan. bah oui, évidemment, j'suis la meilleure, tu le savais pas depuis le temps ? :regis: pardon, tous ces compliments ça fait enfler mes chevilles :rire:

Astrid. merci toute belle :rouj:.

Terrence. merci beaucoup cuistot :omg: :omg:.

Roy. thanks .

Jaxsen-Leith. BAH NAN. PAS DEJA. :wot: :wot: :wot:

Marlow. j'peux commencer par le tiens si tu veux ? tu peux plus dire que je suis trop jeune maintenant :per: :per: :uuh:.
T'AS VU, CA ME SIED BIEN L’ATTRIBUT MASCULIN :mera: :mera: j'avoue, je triche, personne ne résiste à claflin :go:. naaaan, je vais pas te tuer avant qu'on ai fait un bébé, promis :oue:
hehe, merci ange :aime:.
avatar
<b>bavardages</b> 1870 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : roden.
CREDITS : luaneshë (av)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : miliciens. (yseult)


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Ven 8 Avr - 18:15
Dorian Aström-Riverrun a écrit:

Ripley. t'es as plein les mirettes, hein ? j'avoue, j'ai crée un homme juste pour pouvoir séduire ripley, je me rends  :olaa:  :sifle:
on aura un lien du tonnerre, sûr  :omg:

juré :wot: viens on va faire des bébés :woo: :love:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Ven 8 Avr - 18:42



DOWNLOAD : 100%

le jeu peut commencer.
C'est tout un personnage que tu as là. Je veux un lien. :lov: Je vais pas ralentir la validation pour ça mais pense bien à lui donner quelques faiblesses, par exemple lui enlever le corps-à-corps (ou à le minimiser :mais:), sinon il est un peu trop fort (entre la faucille, la torture, tout ça tout ça). :hein: Mais sinon c'est parfait, rebienvenue parmi nous ma belle, c'est un personnage parfait. :omg: (même si je l'aurais tellement aimé CAHO :oue: :pf:)

Tu es peut-être validé(e), mais ton travail ne s'arrête pas ici. En effet, tu vas devoir recenser ton avatar ainsi que le pseudo de ton personnage ingame pour que personne ne te les prenne. Tu pourras ensuite réserver le rôle que joue ton personnage dans la hiérarchie de sa team, les personnes de son entourage décédées à cause du darwin's game, son métier, gagner des écus pour acheter des vies, de l'équipement et des territoires, et puis te faire des amis, créer ta fiche de personnage, envoyer des textos, et participer à la vie de ta nouvelle team. Le forum tout entier t'ouvre ses bras, le jeu peut commencer.  :ooh: Ah et puis si jamais tu te sens perdu(e) dans la jungle DARWIN'S GAME, tu as à présent la possibilité d'être parrainé.  :lun: N'hésite pas, on ne te jugera pas parce que tu as besoin d'aide.  :mimi:
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Ven 8 Avr - 20:19
SAM AKA AMOUR DE MA VIIIIIIIIIE :mera: !!!!!!!!!!!
Re bienvenue ma belle, je bave :bave:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Ven 8 Avr - 22:09
Ripley. j'arriiive, prépare-toi  :mera:  :uuh:  Arrow

Cosmo. il est nul avec les armes à feu et celles de lancé, ça compte pas ? Arrow  :uuh: tqt tqt, je vais le nuancer au point de l'en rendre multicolore  Arrow .
merci la belle  :lov:.

Erin. Ouh, que d'amour, je me sens toute chose  :regis: bon, après, sam c'est vraiment le plus canon, j'avoue  :oue:  :uuh:. merci en tout cas  :omg:  :coeur:.
bave pas trop, j'ai pas envie qu'on se noie Arrow

(promis j'arrête avec les blagues toutes pourries, c'est juste la fatigue Arrow Arrow )

ça y'est, je commence déjà à me mélanger dans les comptes. :pf:
avatar
<b>bavardages</b> 6624 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @freesia (av), stilinski d'amour (gif isayr).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    Dim 6 Nov - 16:56
demande de suppression :woo:

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (dorian) QUIET IS VIOLENT    
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM