Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   Ven 20 Mai - 5:22
quête : animaux en quarantaine
post pnj

- luke vaughan
- charlie swanson
Alors que vous errez dans la forêt à la tombée du soir, une violente tempête se déclenche. Vous courrez pour trouver un abri et tombez sur le bunker. Vous hésitez un instant en sachant que vous êtes sur le territoire GAIA mais décidez de vous y abriter tout de même le temps que la météo redevienne plus clémente. C'était sans compter sur une autre personne ayant eu la même idée que vous. Vous voilà enfermé(e) avec un(e) ennemi(e) sur un territoire qui n'est pas le votre. Passez une bonne nuit.

OBJECTIF(S) : cohabitez le temps d'une nuit ou tuez la seconde personne pour être sûr(e) d'être tranquille. (facultatif : engagez un death match et/ou faites appel au PNJ "level design".)
JOUEURS : 2 joueurs.
RÉCOMPENSE(S) : 20 écus/participant. +10 écus/luke en cas de cohabitation, +10 écus/charlie en cas de défi. (facultatif : +5 écus/team en cas de death match, +5 écus/team en cas d'invocation du PNJ level design)
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   Ven 20 Mai - 8:21
animaux en quarantaine
ft Reinar Schrodinger


Ça ne devait être qu’une simple sortie pour trouver des pinguicula telepnoides. Mais sachant que rien était simple dans ce jeu, Luke avait tout planifié avant de partir : du temps en la forêt à celui qu’il lui faudrait pour revenir au chantier naval en passant par le chemin le moins risqué. Seuls les caprices de la Mère Nature virtuelle lui avaient échappé. Ou plus exactement, il avait espéré éviter un changement trop brutal loin du chantier naval. La soudaine tempête promettait de le piéger en son sein - et ça, c’était dans le meilleur des cas. Conscient qu’il ne pourrait pas se repérer ni retourner sur le territoire ATOM, il jeta un rapide coup d’œil autour de lui. Puis se mit à courir.  S’il ne pouvait pas se frayer un chemin, il ne restait plus qu’à attendre. Trouver un abri devint sa priorité.

Le visage rougi par les quelques branchages qu’il n’avait pas réussi écarter, Luke s’arrêta et examina rapidement son environnement. Courir en forêt n’était pas exactement une partie de plaisir entre les racines, les cailloux dissimulés et les pièges naturels. D’un pas rapide, il se remit en marche. Il découvrit le bunker au bout de quelques minutes. Pendant un court instant, une pointe de méfiance ressurgit. Elle disparut très vite face à  l’urgence de la situation. S’il y avait déjà quelqu’un dedans, il ferait avec. S’il n’y avait personne, il espérerait que ça reste le cas. Le temps que la tempête se calme.

A l’intérieur, un soupir presque rassuré lui échappa. Son inquiétude ne disparaissait pas pour autant. On est tranquille qu’à la maison. De base, ce terme ne convenait pas au territoire d’une autre team. Serait-il obligé de passer la nuit ici ? Il espérait que ce ne soit pas le cas.
darwinsgame.com (c) 2015


Dernière édition par Luke Vaughan le Mar 5 Juil - 22:23, édité 1 fois

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   Dim 3 Juil - 21:46

Animaux en quarantaine


La forêt était un terrain plutôt inhabituel pour un Eshu, bien qu'elle regorge d'ingrédients indispensables à la préparation de certaines potions, elle restait une zone hautement risquée où il ne faisait pas bon s'aventurer sans avoir pris quelques précautions. Précautions qu'il avaient prises en s'entourant de quelques camarades de sa team ; il n'avait pas besoin de se déplacer pour la récolte de composants en principe, mais il se plaisait à quitter parfois le quartier général de peur que les heures passées sur le jeu deviennent trop répétitives et qu'il sombre finalement dans l'ennui. Et toutes les plantes et leurs propriétés étaient enregistrées dans sa tête avec précision, il s'assurait donc qu'il n'y avait pas d'erreur lors de la cueillette. Mais la petite expédition ne se déroula pas tout à fait comme prévu. À trop vouloir partir dans son coin, sans faire attention, il s'était éloigné de ses coéquipiers, il ne les apercevait déjà plus lorsque le ciel commença à s'encombrer de nuages sombres et que la tempête éclata soudain. Pour une fois il fallait reconnaître qu'il ne s'était absolument pas préparé à cette éventualité, il savait pourtant combien cet univers pouvait se montrer capricieux, impétueux. Plutôt que de risquer sa peau, il partit à la recherche d'un abri en attendant que la tempête se calme, et il tomba rapidement sur le bunker providentiel qui lui tendait les bras.

Méfiant, attentif au moindre détail, son regard parcourt l'intérieur avec une pointe de curiosité, il remarque aussitôt la présence de quelques carcasses de créatures difformes fraîchement tuées et abandonnées ici, dégageant une odeur nauséabonde qui envahit la pièce principale. Seule une faible lueur tamisée illumine l'intérieur, mais il peut aisément apercevoir tout le matériel disposé de façon bordélique à la manière d'un atelier d'artiste, et constater à quel point l'ambiance est glaciale. Morbide. Ne détectant pas le moindre bruit ni aucun signe de vie ici, il s'immisce dans l'ombre et retire le masque à gaz qu'il porte. Il n'en tirait pas une réelle utilité en dehors du laboratoire, mais il s'en équipait souvent à l'extérieur par besoin de cacher son visage, dissimuler son identité de peur de croiser malencontreusement quelqu'un qu'il connait dans la vraie vie. À force, c'était devenu sa touche personnelle, la babiole cosmétique indissociable du nom de Purplehaze.

Soudain, un bruit. La pause est visiblement déjà terminée ; même ici, pas moyen d'être tranquille cinq minutes.  Il tourne la tête vers l'entrée du bunker, un autre type semble avoir eu la même idée que lui en venant se réfugier ici pour échapper à la tempête. À l'évidence, un gars qu'il ne connait absolument pas. « Reste où tu es, n'approche pas. » Il pose une main crispée sur le couteau attaché à sa ceinture, sachant pertinemment qu'il a foulé un sol qui appartient à une autre team et que n'importe qui peut s'attaquer à lui pour cette seule raison. Malgré la tempête, il craignait que l'autre cherche à le foutre dehors, car c'était bien ce que lui comptait faire. « GAIA je présume ? » Il n'en savait rien en vérité, il ne parvenait pas à bien distinguer ses traits ni à analyser son attitude. Tout ce dont il était certain, c'est qu'il n'était pas son allié.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   Mar 5 Juil - 22:32
animaux en quarantaine
ft Reinar Schrodinger


La porte du bunker s’entrouvrit ; Luke fronça les sourcils. La possibilité qu’une autre personne fut prise dans la tempête avait dormi dans un coin de son cerveau. Il avait juste espéré se tromper. Méfiant, il resta en retrait. Certains avaient la gâchette facile, s’exposer inutilement au danger n’était pas nécessaire. Son regard ne quitta pas la silhouette. La pénombre empêchait toute identification claire et certaine. Autant partir du principe qu’il s’agissait d’un ennemi. Et si le nouvel arrivant ne le remarquait pas, sa présence pouvait encore passer inaperçue pour quelques minutes supplémentaires. Aussi discrètement, il esquissa un pas en arrière. Son pied percuta un objet abandonné par terre. Alors que le son métallique s’élevait dans la pièce, Luke se figea.
La réaction de l’autre personne ne tarda pas. Un rire nerveux manqua de lui échapper aux mots prononcés. Il n’avait pas bougé depuis son arrivée. Alors pourquoi aurait-il eu envie de se rapprocher d’un coup ? Cette remarque ne franchit pas la barrière de ses lèvres. Au vu du ton de l’homme, ce genre de paroles déclencherait sûrement un potentiel problème. Un profond soupir lui échappa. Il fit quelques pas et se laissa tomber par terre. Premier arrivé, premier servi, que ce soit bien clair.

— C'est un peu tôt pour des pronostics…


N’y avait-il que des Gaia en forêt ? À son interlocuteur de trouver la réponse. De toute façon, il pouvait être n’importe qui. Un membre d’une des autres équipes, un petit nouveau qui se trouvait pris dans ce temps… Diverses options existaient. Il n’avait pas non plus tellement envie d’en dévoiler trop sur cet individu qui débarquait, visiblement prêt à imposer ses règles. On commençait par se renseigner sur l’équipe et après ? Le rôle dans cette dernière ? Les relations du joueur ? Tout en secouant la tête pour lui-même, Luke se passa une main sur le visage. Il allongea ensuite ses jambes et croisa les bras. Une attitude un brin défensive tout de même. Ce jeu l’obligeait à se confronter à des situations qu’il détestait. Mais il essaya de canaliser cette pensée. Il n’y avait qu’un seul mot d’ordre pour lui : patienter. Ces quelques minutes lui permettaient aussi de réfléchir. L’autre occupant du bunker n’était probablement pas un GAIA Des joueurs devaient savoir qui des leur étaient en forêt à ce moment même. D’un autre côté un CAHO aurait déjà élevé la voix à tous les coups.
Nouvelle envie de soupirer. Il la repoussa et décida de garder temporairement le silence. Toute parole pourrait être retenue contre lui. Du moins avait-il l'impression de vivre un de ces moments-là.
Luke tourna la tête. Son interlocuteur lui avait dit de ne pas s'approcher, pas de ne pas le surveiller.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   Ven 8 Juil - 14:14

Animaux en quarantaine


Voyant que l'inconnu ne montre aucun signe d'agressivité, il s'apaise légèrement et sa main relâche le manche du couteau auquel il s'accrochait. Il n'est pas du genre à chercher l'affrontement direct, ce n'est pas dans son intérêt de s'exposer ainsi au danger de mort. Malgré l'odeur insupportable de cadavre en putréfaction qu'exhalent les carcasses de monstres, il ne remet pas son masque à gaz en place et accroche sa lanière à sa ceinture d'un geste nonchalant. La pièce est plongée dans un bain d'obscurité, il n'en a pas besoin pour l'instant. L'autre homme se laisse glisser au sol et se met à l'aise, et à son attitude, il en déduit qu'il s'est trompé sur son compte et qu'il n'a sans doute rien à craindre. Un Gaia l'aurait déjà chassé de son territoire sans ménagement, il sait pertinemment qu'il n'a pas le droit de venir ici sans y avoir été convié.

Au même titre que Reinar, l'inconnu semble n'être finalement qu'un agneau égaré venu se réfugier ici en attendant que la tempête s'apaise. Alors concrètement, il n'a aucune raison de s'en prendre à lui et inversement ; pourtant, il n'aime pas l'idée de devoir cohabiter avec ce type jusqu'à ce que le ciel se montre plus clément, et Dieu seul sait à quel point les intempéries peuvent durer longtemps parfois. Au fond, même s'il ne manifeste pas d'animosité envers lui, il reste un ennemi potentiel qui peut tout à fait jouer les pacifistes pour ensuite le poignarder dans le dos en toute discrétion — en tant que membre d'Eshu, il est plutôt bien placé pour s'attendre à un tel comportement, c'est une attitude assez banale dans sa team. Il est donc préférable de rester sur ses gardes quoi qu'il arrive, ne pas laisser ce type prendre trop de place et envahir son oxygène déjà bien contaminé par l'odeur nauséabonde diffusée dans tout le bunker. Une véritable infection.

À la réponse de l'inconnu, il plisse légèrement les yeux pour tenter de mieux distinguer ses traits noyés dans l'ombre. Il reste évasif dans ses paroles, lui non plus ne semble pas disposé à livrer la moindre information sur son identité. Cependant, Reinar se fait la réflexion momentanée qu'un Gaia n'aurait probablement pas hésité à afficher sa couleur puisqu'il serait sur son territoire et donc dans son bon droit. Mais le mystère reste absolu et il existe bien d'autres moyens de grappiller discrètement des bribes d'informations. « J'imagine que ça veut dire non. » répond-il sur un ton monocorde après s'être autorisé quelques instants de réflexion. Il donne un coup de pied dans une carcasse qui gît négligemment au sol pour faire de la place, et à son tour, il se laisse glisser contre le mur pour s'asseoir à terre. Puis il enchaîne sur une conclusion qui frôle l'évidence. « Il va falloir partir dans ce cas. » Le ton qu'il emploie est calme et il ne présente aucun signe de menace, mais à travers ses mots, il insinue clairement qu'une cohabitation ne sera pas possible.
avatar
<b>bavardages</b> 51 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : LEVEL DESIGN.
CREDITS : GeniusPanda.


MessageSujet: Re: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   Jeu 15 Sep - 20:35
level design
5 : PENALITE QUÊTE

///
Luke bute par inadvertance dans le pied d'une étagère branlante qu'il n'a pas vue dans l'obscurité. Le meuble se brise, entraînant l'ATOM dans sa chute pour s'écraser violemment sur lui au sol. La tête de l'homme frappe le sol avec brutalité, et son corps se dématérialise.

PENALITE QUÊTE : pas de réponse dans le temps imparti (rappelez-vous que l'on demande un minimum d'une réponse par tranche de dix jours). perte d'une vie (déjà enlevée) pour luke. reinar peut conclure la quête en un post.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   Ven 16 Sep - 1:37

animaux en quarantaine


Peu à peu, ses yeux s'habituent à l'obscurité épaisse et lui permettent de détailler plus précisément l'agencement de la pièce. Pour parer à toute éventualité, il dégaine son arme à feu au cas où l'importun tenterait quoi que ce soit qui puisse lui porter préjudice, bien décidé à imposer sa loi dans ce décor morbide, englouti par les ténèbres. Dehors le tonnerre gronde, mais pas un seul son ne parvient à percer les murs inébranlables du bunker, dans lequel règne un silence absolu, une tension glaciale. Il fait tourner d'un coup le barillet du revolver et braque son arme dans la direction de l'inconnu, prêt à tirer au moindre geste. Il n'a jamais été habile dans le maniement des armes à feu, mais il n'était pas nécessaire que sa cible le sache, il lui suffisait de savoir être suffisamment persuasif pour lui faire comprendre qu'il était préférable de ne pas le contrarier. Le chasser, le laisser périr dans la tempête dans l'unique but de soigner son confort personnel, c'était une perspective qui ne le gênait pas le moins du monde.
Pourtant, il n'appuiera pas sur la détente et conservera ses précieuses balles, plutôt que de laisser sa maladresse loger toutes ses munitions dans le bois creux des meubles. Surpris, il reste immobile lorsque le meuble ancien s'écroule brusquement sur l'homme et l'emporte avec lui dans sa chute, comme un impitoyable coup du sort. À aucun moment l'idée de lui venir en aide pour lui éviter une mort stupide ne lui traverse l'esprit, il se contente de rester simple spectateur et d'observer d'un œil stupéfait l'enchaînement d'événements qui mènent son rival à se dissoudre dans une brume de pixels en suspension. Il reste interdit pendant de longues secondes, le regard fixé sur l'endroit précis où l'homme est mort, pendant qu'une multitudes d'interrogations lui traversent l'esprit. Qui, pourquoi, et combien de vies perdues à son actif ; les mêmes banalités qui le taraudaient à chaque fois qu'une personne s'abandonnait à la mort sous ses yeux, et dont il se moquait pas mal des réponses après réflexion. Les seules informations importantes qu'il retenait de toutes ces morts déplorables, c'est que la sélection naturelle darwinienne avait encore frappé, et que le dernier homme à rester debout, c'était lui.
Délicatement, il tire sur la sangle de son masque à gaz qu'il replace sur son visage afin de s'épargner la puanteur des cadavres en putréfaction, ceux des créatures égorgées qui peuplaient le bunker et parfumaient désagréablement les lieux. Sa main crispée ne lâche pas son revolver, il reste caché dans l'ombre au cas où d'autres brebis égarées viendraient s'abriter ici, dans ce bunker qu'il avait désigné comme son territoire jusqu'à ce que la tempête se termine.
Lorsque les premiers rayons de soleil transpercent la couche épaisse de nuages noirs, il les aperçoit s'immiscer discrètement à travers la porte du bunker qu'il a laissé à peine entrouverte, et il s'échappe alors de son abri de fortune pour partir à la recherche de ses compagnons abandonnés quelques heures plus tôt.


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: QUÊTE : ANIMAUX EN QUARANTAINE   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM