Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 QUÊTE : AU FOND DU TROU
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6508 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Sam 2 Juil - 20:34
quête : au fond du trou
post pnj

- hélène graham
- jacob fletcher
- helena rothschild
(quête proposée par kilmeny monroe que nous remercions).
Hélène court dans la forêt à toutes jambes, poursuivie par Jacob et Helena. Soudain, le sol se dérobe sous ses pieds et elle tombe dans une crevasse. L'ennemi n'a pas le temps de s'arrêter et se retrouve rapidement à ses côtés, au fond du trou. Ils pourraient s'entretuer ... Ou décider de s'entraider pour sortir, car les parois de la crevasse sont bien lisses.

OBJECTIF(S) : trouvez un moyen de sortir de la crevasse et de rentrer en vie. hélène, convainquez les ennemis de vous épargner. facultatif : débarrassez-vous de l'ennemi pour protéger votre vie.
JOUEURS : 3 joueurs.
RÉCOMPENSE(S) : 30 écus/joueur. +5 écus/ATOM si le joueur s'en va en vie, +5 écus/ESHU si un death match est engagé après la sortie de la crevasse.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Dim 17 Juil - 19:21


❝Quête : Au fond du trou❞
Ce n’était pas la première fois que tu trouvais une sortie, mais à chaque fois, c’était la même chose : tu ne pouvais t’empêcher de t’extasier devant leur beauté. Un mince voile transparent, flottant dans les airs au gré du vent, les rayons du soleil le traversant de mille feux … Franchement, à tes yeux, tu avais le meilleur boulot de DG, et ce, sans la moindre comparaison. Tu restas devant cette sublimité pendant de longues minutes, avant de finalement te décider – à contrecœur - de la quitter et de te diriger vers ton Q.G, histoire de savoir qui souhaitait quitter le jeu en toute sécurité. Tu fus étonnée de voir qu’une seule personne répondit à l’affirmative, puisqu’à l’habitude, au moins cinq personnes t’accompagnaient, prêtes à troquer ce monde virtuel pour le réel. Mais bon, tu ne t’en plaignais pas trop. Une personne, s’était tout de même mieux que pas du tout. Tu n’avais pas fait toutes ces recherches pour rien. Alors, sans plus de cérémonie, tu lui dis de te suivre, et ce, jusqu’au plus profond de la forêt, tout en espérant que d’ici-là, son ticket de sortie n’aurait pas disparu.

[…] Vous étiez presque arrivée. Deux cents mètres, et ça y était, lorsque soudainement, tu t’arrêtas net dans ta marche. Tes cheveux se dressent sur ta nuque, et tu as l’étrange impression d’être épiée. Tu regardes autour de toi et tes jointures se blanchissent autour de ton épieu, prête à attaquer quiconque serait dans les environs. Tu tournes sur toi-même, à l’affut, puis tu la vois. Une femme, à moitié camouflée par un tronc d’arbre, vous observant attentivement. Ni une ni deux, tu cris à ton coéquipier d se diriger vers la porte pendant qu’il est encore temps et tu t’élances dans la direction opposée, droit sur l’ennemi.



© Pando
avatar
<b>bavardages</b> 1696 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : chloe nørgaard
CREDITS : balaclava, astra
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : aucun


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Lun 18 Juil - 21:12
quête : au fond du trou
kairos + aphrodite + hippocrate
La journée ne touchait pas encore à sa fin et malgré l'absence d'accrocs ou complications notables, Jacob était épuisé. Préférant ne pas s'aventurer dehors, n'étant pas d'humeur à rencontrer quelqu'un voulant lui faire la peau, il avait décidé de traîner dans le quartier général pour sympathiser avec ses coéquipiers présents. L'une des éclaireuses Eshu franchit alors la porte, déclarant avoir trouvé une porte de sortie et proposant d'y accompagner ceux voulant se déconnecter en toute sécurité. Las de rester dans le jeu sans rien faire et manquant l'envie de s'aventurer en dehors des territoires de son équipe, il accepta immédiatement la proposition. En réalité, il se préoccupait de plus en plus de la condition de sa femme dont les sautes d'humeur ne cessaient d'empirer, quand elle ne passait pas ses journées endormie ou dans un endroit secret, probablement connectée au même jeu dont il voulait s'échapper pour le reste de la journée. Étonnamment, il fut le seul intéressé par la porte et donc ils partirent seuls en direction de la forêt.

Ils étaient tous deux déjà bien enfoncés dans la forêt quand l'éclaireuse, dont Jacob ignorait le pseudo, s'arrêta soudainement. Peut-être étaient-ils déjà arrivés mais Jacob n'arrivait pas à distinguer la porte dans les alentours immédiats. L'éclaireuse regarda autour d'elle, scrutant l'horizon avec concentration. Quelque chose d'anormal devait avoir capté son attention. Il observa à son tour minutieusement les environs, espérant qu'il ne s'agissait que d'une fausse alerte. Il n'avait vraiment pas envie de tomber sur un joueur agressif ou une bête enragée, il voulait simplement se retrouver chez lui à Chicago.

Il eut à peine le temps d'apercevoir une silhouette cachée par les ombres de la forêt que son accompagnatrice s'élance dans sa direction, son épieu à la main, et lui criant de rejoindre la porte en lui indiquant la direction opposée. Il lui fallut quelques millièmes de seconde pour enregistrer la scène et se lancer à la poursuite de la jeune femme, elle-même à la poursuite de la silhouette qui était maintenant en fuite. Il n'avait aucune idée de la personne qu'ils poursuivaient, ni pourquoi, mais il avait le sentiment que son retour au QG n'aurait pas été apprécié s'il s'était déconnecté paisiblement pendant que l’éclaireuse qui avait eu la bonté de l'accompagner jusqu'à ladite porte se retrouvait en mauvaise posture. Il avait rattrapé son maigre retard et était maintenant sur les talons de l'Eshu poursuivant ce qui devait manifestement être une femme, s'il se fiait à la silhouette en mouvement devant eux. Les avait-elle observés, attendant le moment propice pour frapper ? Il l'ignorait complètement mais il la poursuivait tout de même, ne voulant pas abandonner sa coéquipière dans ce moment critique.
darwinsgame.com (c) 2015






i have no mouth and i must scream
SOLVEIG SÖDERBLOM ☽ in the souls of the people the grapes of wrath are filling and growing heavy, growing heavy for the vintage.


avatar
hippocrate
<b>bavardages</b> 550 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Lucy Liu
CREDITS : (c) rockette queen + northern lights
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Dim 24 Juil - 12:52
AU FOND DU TROU
Le souffle court, tu courrais depuis maintenant plusieurs minutes sans t'arrêter Hippocrate, n'osant pas te retourner pour voir si tes poursuivants étaient sur le point de te rattraper ou non. Tu grognas alors que tu fonças dans un buisson d'épines qui te tailladèrent les chevilles et maudis les circonstances qui t'avaient fait trouver cette porte et le chemin de deux inconnus. Tu avais bien conscience que circuler seule même durant cette période de trêve était risqué, mais tu tenais à profiter des derniers moments de liberté et d'anonymat qui te restait avant d'endosser le rôle qui te serait officiellement confié bientôt.
Ta promenade avait été jusqu'alors placée sous une bonne étoile puisque tu n'avais eu affaire à aucun être vivant humain ou animal. Tu avais erré dans les bois en profitant des embruns des fleurs, de la terre encore humide, de tout ce que tu ne savourais plus depuis que tu vivais en ville et surtout depuis que tu te terrais dans ton appartement ou au centre médico-légal. A force de marcher, tu avais aperçu au loin les signes distinctifs qu'une porte de sortie était à proximité. Cela faisait quelques temps que tu n'en avais pas emprunté une, pas depuis l'annonce du retour du Jour de l'Unité et sans même savoir si tu allais ou non l'emprunter, tu te dirigeas vers elle.
Seulement, une fois à environ deux cent mètres, tu entendis Hippocrate des bruits de pas et tu décidas de jouer la prudence. Tu étais encore échaudée de ta dernière rencontre avec un ennemi, si bien que tu ne tenais pas à faire du zèle cette fois-ci en fonçant dans le tas. Tu tâchas de te faire la plus discrète possible et te dissimulas derrière un arbre afin d'en apprendre plus sur les deux individus et d'attendre que la voie soit libre.
Ce n'est que lorsque la demoiselle se retourna que tu remarquas qu'elle avait dans sa main un épieu et surtout que tu avais été repérée. Cela aurait pu ne pas être une mauvaise chose, mais encore fallait-il que l'on décide te de t'interroger au lieu de s'élancer vers toi, arme à la main et visage agressif ! Il fut un temps, il y a encore récemment, où tu aurais pris le temps – quitte à être blessée – de décliner ton identité ou au moins de montrer patte blanche, maintenant tu agissais par réflexe et c'est pourquoi tu allais préférer la fuite aux explications.

Tu ignorais si les deux joueurs t'avaient suivie, la jeune femme ne parlait pas et tu n'entendais aucune voix d'homme, mais le craquement des brindilles dans votre course te prouvait qu'elle ne lâchait pas l'affaire. Tu commençais à être essoufflée et si tu n'avais pas été rattrapée c'était uniquement grâce au fait que tu avais en mémoire le terrain que tu venais tout juste d'arpenter.
L'inquiétude fut plus forte, aussi tu tournas la tête pour voir que les deux individus étaient à tes trousses. Cet instant pris pour vérifier tes arrières te fut fatal. En effet, le manque d'attention t'empêcha de voir l'endroit où le sol se fragilisait ; si bien que quand tu posas de tout ton poids le pied sur la terre meuble, tu tombas en avant sans pouvoir y faire grand chose. Tu eus simplement le temps de te protéger de sorte à éviter les graves blessures et à amortir ta chute. Recouverte de poussière et de terre, tu gémis en te retournant et écarquillas les yeux lorsque tu vis tomber tes deux poursuivants.

Méfiante, tu restas aussi loin que tu le pouvais d'eux tout en ne pouvant t'empêcher d'observer leurs corps afin de déterminer s'ils avaient des blessures mais aussi dans l'espoir de voir le tatouage de leur équipe.


until the end
At grief so deep the tongue must wag in vain; the language of our sense and memory lacks the vocabulary of such pain. (⚡️) Inferno.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Ven 2 Sep - 2:43


❝Quête : Au fond du trou❞
Tu cours. Parce que c'est tout ce que tu as trouvé à faire. Parce que dès que tu l'avais vue, tu avais voulu savoir ce qu'elle faisait à vous épier. Parce que ça avait été plus fort que toi ... tout simplement. Tes pieds martèlent le sol à une vitesse folle, alors qu'ils évitent à merveilles les obstacles qui se trouvent sur ton chemin. Ton épieu en bandoulière dans ton dos, tu hésites à quelques reprises à prendre le risque de viser ton "ennemie", dont la crinière ébène voltige à plusieurs mètres devant toi, avant de finalement t'y résigner, trouvant qu'il y avait trop de risques à ce que tu manques ta cible, perdant ainsi ton arme en cours de route. Puis, sur ta gauche, tu le vois. Celui à qui tu avais dit - non, ordonné - de se diriger vers la porte de sortie. Un soupir d'exaspération glisse entre tes lèvres, le trouvant bien stupide d'avoir pris la décision de te suivre. Car jamais, au grand jamais, tu n'aurais fait la même chose si les rôles avaient été inversés. Retourner en sécurité chez soi, ou risquer sa vie pour un parfait étranger ? À tes yeux, il n'y avait aucune décision à prendre, le chemin était tout tracé. Tu lui fis malgré tout signe de continuer de te suivre - tout en espérant sincèrement qu'il n'allait pas te ralentir - avant d'accélérer le pas pour la rattraper. Rien ne pouvait te faire arrêter désormais.

Au bout d'un moment, tu fus proche. Tellement que si tu avais décidé de la viser de ton épieu, il n'y aurait eu aucune chance pour que tu la manque. Mais soudainement, elle disparue dans le sol et avant que tu n'ai le temps de comprendre ce qu'il venait de se passer, tu tombas à sa suite dans un énorme gouffre ... suivit de près par le stupide violet qui t'écrasas sous son poids, la pointe de ton épieu égratignant dangereusement ton dos. Tu ne crias pas et ravalas tes larmes, te contentant de mordre ta lèvre inférieure, comme si ça pouvait empêcher la douleur de se propager. Tu grognas et poussa violemment ton coéquipier, avant de te relever, tout en faisant bien attention à ce que la femme ne voit pas ton dos où le sang transperçait déjà ton t-shirt. Tu n'allais certainement pas lui laisser le plaisir de découvrir que tu étais blessée.


Spoiler:
 

©️ Pando
avatar
<b>bavardages</b> 1696 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : chloe nørgaard
CREDITS : balaclava, astra
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : aucun


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Dim 4 Sep - 22:00
quête : au fond du trou
kairos + aphrodite + hippocrate
Ils continuèrent de poursuivre la silhouette devant eux, sans ralentir un seul instant. Arrivé au niveau de la femme eshu, il put l'entendre soupirer d'exaspération. Quoi ? Elle pensait vraiment qu'il allait sagement se déconnecter alors qu'elle se mettait à courir comme une furie à la poursuite de je-ne-sais-qui, dans une direction inconnue ? Il n'avait certainement pas envie de courir après quelqu'un dont il ignorait tout pour peut-être ensuite s'engager dans un combat, tout ça alors qu'il aurait pu être chez lui en sécurité, mais il n'allait pas continuer son chemin en direction de la porte de sortie quand l'éclaireuse l'y ayant accompagné s'élançait déjà pour en découdre avec une parfaite inconnue, du moins à ses yeux. La loyauté n'était pas le fort des eshus mais il doutait vraiment qu'il ne se prenne pas quelques piques de ses coéquipiers s'il avait laissé une coéquipière perdre une vie alors qu'il aurait pu l'aider. Alors s'il s'était élancé à sa suite, c'était davantage sous l'effet d'une obligation tacite, relevant probablement davantage de ses propres valeurs que celles de son équipe, et non pas parce qu'il avait envie de cogner quelques ennemis ayant eu le malheur de se trouver dans les parages.

Ils l'avaient presque rattrapé, l'autre eshu prête à l'attaquer avec son épieu sans aucune hésitation, lorsque la première silhouette disparut soudainement de son champ de vision et avant qu'il n'ait le temps d'enregistrer la situation, la messagère s'engouffra dans le sol et trop près d'elle pour avoir le temps de freiner, il tomba à son tour dans le trou qu'aucun d'eux n'avait eu le temps de remarquer. Étant sur ses talons, il fut incapable de s'arrêter à temps et tomba sur l'autre eshu qui grogna sous le coup avant de le pousser violemment. Il aurait pu s'excuser mais l'agressivité de la jeune femme alors qu'il n'avait ni fait exprès de finir sa chute sur elle ni décidé de s'élancer à la poursuite d'un joueur en fuite, raison pour laquelle ils étaient tous tombé dans ce trou en premier lieu, le fit ravaler ses mots. Il contenta de se relever avec un soupir d'exaspération pour évaluer la situation en levant sa tête pour apprécier la profondeur du trou dans lequel ils s'étaient tous élancés tête la première et évidemment, il était trop profond pour que chacun puisse l'escalader sans difficultés. Il aurait vraiment dû continuer en direction de la porte de sortie sans se soucier de la vendetta incongrue d'une membre de son équipe qu'il ne connaissait même pas. La prochaine fois qu'il verra quelqu'un s'élancer vers un autre joueur sans aucune raison apparente, il continuera son chemin comme si de rien était et tant pis si l'autre crevait. Clairement, il n'avait pas que ça à faire de subir les lubies de ses coéquipiers pour une simple question de morale qui n'avait finalement pas sa place dans le Darwin's Game, en particulier quand ces lubies l'entraînent au fond d'un trou avec une coéquipière mécontente et une autre joueuse dont il ignorait totalement l'identité ou l'équipe. Au cas où, sans pour autant avoir vraiment envie de l'attaquer, il posa sa main sur son poignard sans pour autant le sortir de son étui accroché à sa ceinture et d'une voix presque lasse, il s'exprima à son attention. « On est censés s'attendre à voir des amis à toi débarquer après que t'aies joué l'appât ou on est tous tombés dans ce trou parce qu'aucun de nous était assez intelligent pour regarder là où il mettait les pieds ? »
darwinsgame.com (c) 2015






i have no mouth and i must scream
SOLVEIG SÖDERBLOM ☽ in the souls of the people the grapes of wrath are filling and growing heavy, growing heavy for the vintage.


avatar
hippocrate
<b>bavardages</b> 550 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Lucy Liu
CREDITS : (c) rockette queen + northern lights
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Lun 12 Sep - 9:39
AU FOND DU TROU
Tu n'avais pas eu le temps de voir grand chose de la chute des deux énergumènes qui t'avaient suivie jusque dans ce trou - étant plutôt occupée à examiner ta situation personnelle - mais il aurait fallu être aveugle pour ne pas remarquer la jeune femme être écrasée par son coéquipier. Tes yeux exercés tentaient tant bien que mal de distinguer sur les deux individus des détails qui te permettraient d'apprendre la team à laquelle ils appartenaient ou bien leur état physique. Malheureusement dans la semi-pénombre il t'était difficile Hippocrate d'être sûre de quoique ce soit, et de façon très étrange, ton esprit se focalisa sur l'absence de l'épieu que tu avais aperçu... Ce genre d'armes ne t'était pas familier, tu n'avais en réalité jusqu'à présent assisté qu'une seule fois à l'utilisation de cet instrument sur quelqu'un et subi un terrible échec en ne pouvant sauver ton amie et camarade. Tu n'étais donc pas rassurée de te savoir en présence de cet outil affreux.

Tes deux poursuivants s'étaient relevés en moins de temps qu'il en fallait pour dire « darwin's game » ce qui te laissait dans une position de faiblesse puisque tu étais encore à genoux par terre. Le visage de la jeune femme face à toi était dur et crispé, tandis que celui de son compagnon montrait de l'agacement et de l’écœurement. Peut-être étais-tu responsable de leurs émotions, mais tu étais en trop mauvaise posture pour t'en préoccuper avec sincérité. Surtout, que pour le moment, tu te réjouissais intérieurement qu'ils ne t'aient pas sauté dessus pour te tuer. Cela te permettait d'espérer que tout ceci puisse se régler par une discussion calme entre personnes raisonnables... ou presque. On ne courrait pas comme un fou après quelqu'un qui n'avait rien fait sans être un peu fêlé.  
Ton regard dériva vers l'homme lorsque sa main se posa sur sa hanche. Tu clignas des yeux et eus un bref sourire en entendant les suppositions faites par ce dernier. Le sarcasme brûlait tes lèvres Hippocrate mais tu avais conscience de jouer ta vie ici, et surtout que ce n'était pas le meilleur moyen de parvenir à tes fins, à savoir : sortir de cette crevasse.

« Ce serait plutôt la réponse C : nous sommes tombés dans un trou parce que j'étais focalisée par le fait de fuir et que vous, vous me colliez de trop près. » Tu regardas la jeune femme, puis le ciel. Vous étiez tombés trop bas pour pouvoir sortir en grimpant à la seule force de vos bras. Tu te redressas sans prendre soin de cacher ta sacoche dont le contenu ne s'était miraculeusement pas renversé. « Je ne peux rien promette en ce qui concerne ce qui nous attendra en haut – tout comme vous -, mais pour ma part, je ne compte pas m'en prendre à vous, ou en tout cas, tant que vous ne me donnez pas de raison de le faire. »  J'ai besoin de vous deux, pensas-tu en les observant et en priant pour que le rouquin tranquillise sa collègue.


until the end
At grief so deep the tongue must wag in vain; the language of our sense and memory lacks the vocabulary of such pain. (⚡️) Inferno.
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6508 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Sam 15 Oct - 22:20
DARWIN'S GAME
intervention obligatoire

///
Malheureusement pour Helena, la blessure est plus grave qu'elle n'en n'a l'air. Son corps disparaît sous le regard des deux infortunés qui se retrouvent en tête à tête au fond du trou.

INFORMATION : Intervention obligatoire pour justifier le départ d'Helena du forum. Helene et Jacob peuvent continuer la quête.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 1696 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : chloe nørgaard
CREDITS : balaclava, astra
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : aucun


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Jeu 20 Oct - 22:52
quête : au fond du trou
kairos + aphrodite + hippocrate
Ses doigts pâles posés sur le manche de son poignard, sans pour autant l'empoigner véritablement puisqu'il ne ressentait pas encore le besoin de le sortir de son étui pour se défendre mais qu'il n'en excluait pas la possibilité dans un futur particulièrement proche, Jacob se contenta de jauger la réaction de la femme d'eux, avec quelques coups d’œil au-dessus de leur tête pour vérifier qu'ils n'étaient pas entourés par les camarades de la femme en question. Un rire étouffé siffla entre ses lèvres presque closes lorsque l'intéressée lui répondit que s'ils étaient tombés dans ce trou c'est parce qu'elle était trop occupée à les fuir pour regarder où elle mettait les pieds et que s'ils ne l'avaient pas suivi de si près, ils ne seraient peut-être pas tombés à leur tour, ce qui était vrai sur toute la ligne. Le rouquin jeta un regard à sa coéquipière eshu qui semblait toujours aussi agacée en se réprimandant une énième fois pour l'avoir suivie sans vraiment réfléchir hormis pour la pensée qu'il ne voudrait pas la laisser derrière lui pour apprendre à sa prochaine connexion qu'elle y avait laissé la vie. Ça lui faisait une belle jambe.

Le crieur, pas vraiment satisfait de sa situation actuelle, voulut tout de même tenter d'apaiser sa coéquipière pour éviter, d'une part, un carnage au fond d'un trou dissimulé au beau milieu de la forêt et d'autre part, de rester coincé dans ledit trou pendant une éternité, si une bête défigurée ne venait pas leur rendre visite prochainement. Toutefois, alors qu'il allait essayer de calmer la femme à ses côtés et la dissuader de ce qui avait pu la pousser à poursuivre l'autre femme en premier lieu, son visage se mua en une expression d'incompréhension totale lorsque sa voisine s'écroula au sol avant de disparaître dans un nuage de pixels funeste. Qu'est-ce qui avait bien lui causer sa mort ? L'avait-il blessé à ce point-là dans leur chute ?

Jacob laissa échapper un soupir en observant l'endroit où se tenait encore sa camarade eshu il y a quelques instants, priant intérieurement qu'il n'avait pas assisté à la disparition de sa dernière vie, et détacha ses doigts de son arme pour la laisser sagement dans son étui contre sa hanche sans toutefois renoncer complètement à l'idée qu'il pourrait en avoir besoin, en particulier si la femme en face décidait de l'attaquer maintenant que ses chances de survie venaient de s'accroître puisqu'elle n'était plus seule contre deux. De toute façon, il n'attaquerait pas le premier car il n'en avait absolument pas envie et n'en ressentait pas le besoin. Mieux valait trouver un moyen de se sortir de ce trou pour que chacun puisse faire son chemin séparément sans rencontrer d'autres mésaventures. Il n'était pas toujours nécessaire d'attaquer la moindre personne n'étant pas dans son équipe et c'est pour cette raison qu'il se retourna vers la brune qui lui faisait face. « Je ne sais pas si elle comptait te donner une raison de t'en prendre à nous mais ce n'est pas mon cas. Pour être honnête, j'ai pas la moindre idée de la raison pour laquelle elle a foncé sur toi, elle m'accompagnait simplement vers une porte de sortie et quand elle s'est élancée, j'ai eu la mauvaise idée de la suivre au cas où il lui arriverait quelque chose. » Génial, maintenant il aurait l'air d'un idiot qui suit la première venue de son équipe décidée à faire la peau à quelqu'un dont il ignorait absolument tout, à cause d'une conscience mal placée. Mais mieux valait qu'il soit perçu ainsi que comme une menace, peu désireux qu'il était de se lancer dans un combat au fond d'un trou pour, au pire, y trouver la mort ou, au mieux, sortir victorieux mais avec encore moins de chances d'un jour sortir de ce trou.

« Quoi qu'il en soit, je pense qu'il serait plus judicieux qu'on trouve un moyen de sortir d'ici que de s'entre-tuer et visiblement, c'est un avis partagé. » continua-t-il avec un bref regard appuyé sur la femme, en aussi mauvaise posture que lui, qui ne l'avait toujours pas attaqué et qui ne semblait pas indiquer qu'elle comptait le faire de façon imminente. « Kairos. » acheva-t-il en guise de présentation avec un léger mouvement de tête de politesse en la direction de la jeune femme, cherchant à prouver sa bonne foi en lui donnant son pseudo même si dans son équipe, il était courant de faire usage d'un faux nom pour mieux se jouer de son interlocuteur. C'est d'ailleurs en partie pour cette raison qu'il ne prend pas la peine de préciser son équipe mais aussi parce que les clichés circulant à son propos n'étaient pas vraiment représentatifs de sa personnalité et qu'il n'avait nulle envie de donner davantage de raison à sa camarade de mauvaise fortune de penser qu'il pouvait la trahir ou la planter dans le dos à la première occasion s'offrant à lui. S'être élancé à sa poursuite sans explication ou préavis semblait déjà le mettre assez en défaveur comme cela.
darwinsgame.com (c) 2015






i have no mouth and i must scream
SOLVEIG SÖDERBLOM ☽ in the souls of the people the grapes of wrath are filling and growing heavy, growing heavy for the vintage.


avatar
hippocrate
<b>bavardages</b> 550 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Lucy Liu
CREDITS : (c) rockette queen + northern lights
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Mer 26 Oct - 18:55
AU FOND DU TROU
Tes paroles tirèrent une sorte de rire de l'homme en face de toi ; tu ne sus pas vraiment comment l'interpréter. Il régnait dans ce trou, une tension immense que tu ne parvenais pas à dissoudre tant l'animosité  de la jeune femme à ton égard ou face à la situation était importante. Observant les deux équipiers, tu n'osais pas bouger Hippocrate et attirer l'attention sur toi. Pour le moment, vous étiez arrivés à un statu quo et tu souhaitais à tout prix le préserver car tu ne pensais pas pouvoir t'en sortir sans leur aide. Le rouquin se tourna vers sa camarade ; tu te figeas, et écarquillas les yeux en la voyant s'effondrer par terre. Sans prendre le temps de réfléchir, tu t'étais avancée dans l'espoir de lui porter secours, faisant fi de la réserve dont tu avais jusqu'alors fait preuve. Malheureusement, tu n'eus pas le temps de poser le moindre doigt sur elle, car déjà son corps s'effaçait. Tu levas les mains et t'apprêtas à assurer à son ami ton innocence, mais tu scellas tes lèvres en le voyant soupirer. C'était une bien curieuse réaction à avoir lorsqu'on venait d'assister au décès d'une partenaire, quand bien même celui-ci n'était pas le dernier. Sa mort avait dû être particulièrement douloureuse, puisque son épieu avait égratigné son dos ; cela t'obligeait à te remémorer un souvenir amer, celui de la jeune Aestus plantant dans la poitrine de ton amie Mystique un pieu. Tu secouas la tête et écartas ses pensées pour te concentrer sur l'homme. Son attitude était beaucoup moins menaçante et angoissée. Peut-être que sa relation avec la demoiselle n'était finalement pas aussi amicale que tu l'avais pensé en premier lieu.

Tu haussas un sourcil devant son utilisation précoce du tutoiement, mais ne fis rien à part écouter les paroles « réconfortantes » de ton compagnon de fortune. Agaçant tes lèvres de tes dents, tu finis par prendre ton courage à deux mains. « Je suis désolée pour votr-ton amie, et ravie que tu sois d'accord pour ne pas que nous nous affrontions. » Tu t'installas plus confortablement en te mettant en tailleur. « J'ai sûrement été au mauvais endroit au mauvais moment... Et malgré la situation, c'est une bonne chose qu'elle ait pu compter sur quelqu'un pour l'épauler... » Tu ne pouvais franchement pas leur en vouloir de t'avoir poursuivie car même si tu te retrouvais dans cette situation, le corps abîmé, le cœur battant, la réaction de la jeune fille avait été instinctive et surtout les deux individus avaient partagé ou partageaient ta misère. Un mince sourire orna ton visage. « Hippocrate. »  Obtenir un nom, fusse-t-il faux, était une bonne chose, tu n'avais honnêtement pas besoin de plus pour parvenir à travailler avec quelqu'un. Tu ne jugeais de toute façon qu'en fonction des actes d'une personne. Tu n'hésitas qu'un instant avant de poser entre vous ta sacoche et d'en analyser le contenu devant lui. « Je n'ai à ma disposition qu'une lampe torche, des couteaux, un scalpel, un briquet, des potions et herbes de soins et des bandages. » Tu préféras pour le moment taire la présence de la matraque électrique rétractable qui était le fruit de longue recherche de vos ingénieurs et dont l'existence n'était pas encore parvenue aux oreilles des autres teams. « J'ignore cependant, si cela nous sera utile pour sortir d'ici... »


until the end
At grief so deep the tongue must wag in vain; the language of our sense and memory lacks the vocabulary of such pain. (⚡️) Inferno.
avatar
<b>bavardages</b> 1696 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : chloe nørgaard
CREDITS : balaclava, astra
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : aucun


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Mar 1 Nov - 21:19
quête : au fond du trou
kairos + aphrodite + hippocrate
Le crieur se contenta de hocher la tête aux condoléances adressées par la jeune femme à propos de sa coéquipière eshu dont la disparition soudaine restait un parfait mystère, bien qu'il n'aurait pas eu l'audace de la qualifier d'amie, n'ayant à peine échangé quelques paroles avec elle sur le chemin de la porte de sortie – qu'il regrettait encore quelque peu d'avoir laissé derrière lui – avant de s'élancer à sa poursuite et de tomber à sa suite dans ce trou en atterrissant malheureusement sur elle par la même occasion. Il espérait simplement qu'il la recroiserait rapidement au sein de la pieuvre mélomane, seulement pour s'assurer qu'il n'avait pas assisté à sa mort de trop, celle dont elle n'aurait jamais le loisir de revenir. Jacob observa la femme brune s'asseoir en tailleur, quelque peu intrigué quant à son choix de s'installer ainsi alors qu'ils se trouvaient au fond d'un trou dans lequel il doutait sincèrement qu'elle souhaite s'éterniser. Toutefois, son attitude et son discours rassurèrent davantage le crieur, se permettant d'écarter la possibilité qu'elle vienne l'attaquer ou qu'une poignée de ses coéquipiers leur tombe dessus subitement. Rien de ce qu'elle pouvait dire ou faire n'avait de caractère même vaguement menaçant, bien au contraire, et quand bien même, en l'espace des quelques minutes qui s'étaient écoulées depuis leur chute, elle aurait pleinement eu le temps de lui sauter dessus une arme en main, même si cela n'aurait fait que la mettre davantage d'embarras quant à ses chances de sortir de ce trou et si elle était effectivement accompagnée, ses amis auraient déjà dû débarquer depuis quelque temps.

L'éventualité qu'il se fasse tuer au fin fond de la forêt écartée, le souci de parvenir de sortir de ce bourbier pris le dessus dans son esprit et estimant que chacun d'eux parviendrait bien plus vite de retour à la surface s'ils coopéraient ensemble, Jacob tenta d'assurer sa volonté de coopération à sa compagne de mauvaise fortune en se présentant et en retour, il eut enfin un pseudo à associer à la brune. Hippocrate semblait tout aussi déterminée que lui à s'entre-aider pour se sortir de là puisque quelques secondes plus tard, elle posa sa sacoche entre eux en en listant le contenu alors que le rouquin venait s'agenouiller pour mieux se mettre à son niveau. Le pseudo de la jeune femme, combiné au contenu de sa sacoche, laissaient très largement entendre qu'elle était médecin ou tout du moins, qu'elle avait des connaissances suffisantes en médecine pour soigner correctement ses blessures et sûrement celles de ses coéquipiers. « Je doute avoir quoi que ce soit qui nous soit davantage utile... Pour souligner ses paroles, il fit glisser son sac à dos sur le sol afin d'en sortir son maigre contenu pour assurer à Hippocrate la sincérité de ses propos, sortant tour à tour sa vieille lampe torche et sa boussole, avant de tapoter le poignard à sa hanche qu'elle avait déjà sûrement dû remarquer lorsqu'il n'était pas encore certain qu'il n'allait pas avoir besoin de s'en servir. Son fusil ne semblait pas avoir besoin de présentations et quand bien même, il ne leur serait absolument d'aucune utilité pour se sortir de là. Ça risque d'être juste mais si l'on fait la courte échelle, avec suffisamment d'impulsion, l'un d'entre nous peut peut-être parvenir à se hisser à la surface et aider l'autre à remonter à son tour. continua-t-il en se relevant, levant la tête vers le ciel pour mieux apprécier la profondeur de la fosse. Effectivement, cela pouvait marcher mais de justesse et si l'un d'eux arrivait à sortir de ce trou, il pourrait lui être difficile de hisser l'autre à ses côtés, les bandages pouvant difficilement faire office de corde suffisamment solide pour soutenir le poids d'un être humain. De plus, il fallait également exclure du plan la possibilité qu'il laisse l'autre croupir dans son coin pour rentrer à son qg tranquillement. Jacob voyait difficilement un scénario où il pouvait adopter un tel comportement, profitant de l'aide d'Hippocrate pour sortir du trou sans lui rendre la pareille et il aimait penser qu'il en serait de même pour elle. Néanmoins, n'excluant pas n'avoir pas pensé à une idée plus judicieuse – honnêtement, tout pour sortir d'ici serait appréciable – le crieur se retourna vers la jeune femme. Mais si une autre solution paraît plus judicieuse, je suis preneur. »
darwinsgame.com (c) 2015






i have no mouth and i must scream
SOLVEIG SÖDERBLOM ☽ in the souls of the people the grapes of wrath are filling and growing heavy, growing heavy for the vintage.


avatar
hippocrate
<b>bavardages</b> 550 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Lucy Liu
CREDITS : (c) rockette queen + northern lights
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Dim 6 Nov - 18:27
AU FOND DU TROU
Tu paraissais avoir réussi à convaincre le roux de tes bonnes intentions sans trop de difficulté et tu espérais que la confiance que tu commençais à placer en lui ne te reviendrait pas en pleine figure telle une claque. Tu plaçais de bons espoirs ceci dit dans le fait que visiblement aucun de vous deux ne parviendrait à sortir de ce trou si vous ne vous aidiez pas. Sans suivi alors naturellement des présentations sommaires qui n'avaient peut-être au fond comme but que de rendre plus humain votre échange et futur partenariat.
Une fois, tes affaires exposées sous ses yeux, tu te rendis vite compte que rien ne vous serait utile pour quitter ce piège à rats et que tu n'avais fait au final que lui indiquer implicitement ton rôle au sein du jeu, enfin... ton ancien rôle plutôt. Tu espérais seulement qu'il y verrait là une nouvelle preuve de ta sincérité et qu'il en ferait de même, quitte à oser te demander de l'aide pour ses éventuelles blessures.
Tu hochas la tête quelque peu dépitée. Rangeant tes affaires dans ton sac, tu jetas également un regard sur les biens de l'homme et constatas comme lui que vous n'alliez seulement pouvoir compter que sur vos capacités physiques et intellectuelles. Une hésitation particulière te saisit néanmoins lorsqu'il te présenta ses armes ; toi, tu en dissimulais toujours une et malgré les raisons qui t'empêchaient de la lui montrer, tu conservais une certaine culpabilité.

Son idée n'était pas mauvaise et était à vrai dire la seule que vous ayez pour le moment. Tu l'imitas et te mis debout avec prudence, vérifiant que tu n'avais vraiment rien d'abîmé, de foulé ou pire cassé. Tout étant normal, tu orientas tes pensées sur la proposition du dénommé Kairos. Il avait raison, c'était possible, mais ce ne serait pas facile, au contraire. Tu supposais que tu allais être celle qui grimperait sur le rouquin pour tenter d'atteindre le bord ; le souci serait en réalité de remonter ton camarade d'un jour à la force des bras. Sans être faible, ta masse musculaire devait péniblement atteindre les deux tiers de celle de l'homme... Tu croisas les bras et pris une grande respiration, il ne fallait pas paniquer et réfléchir à d'autres solutions... le genre qui vous permettrait à tous les deux de vous en sortir. Tes yeux tombèrent sur le poignard du joueur et tu sentis les rouages de ton cerveau tourner à plein régime alors que se formait petit à petit une idée. « Tout dépend de nos compétences au lancer de couteaux. » Tu pointas le « mur » en face de vous. « Si nous parvenons à planter de façon efficace et stratégique nos couteaux de sorte à pouvoir nous en servir pour grimper, peut-être que nous arriverons à quitter cette fosse. » Tu proposais finalement de créer un mur d'escalade rudimentaire et d'abandonner vos armes blanches.  Posant une main sur la paroi, tu testas la terre pour voir s'il était possible d'y fixer quelque chose. Tu n'étais pas Gaia alors tu ne pouvais en être sûre, mais peut-être que le rouquin saurait. « Je suis toutefois incapable de t'assurer que nos armes pourraient y rester logées. »


until the end
At grief so deep the tongue must wag in vain; the language of our sense and memory lacks the vocabulary of such pain. (⚡️) Inferno.
avatar
<b>bavardages</b> 1696 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : chloe nørgaard
CREDITS : balaclava, astra
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : aucun


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Lun 14 Nov - 20:48
quête : au fond du trou
kairos + aphrodite + hippocrate
Si son idée lui semblait bancale avec une issue incertaine et une chance de réussite peu réconfortante, il continua d'observer la hauteur du mur de terre qu'ils auraient à gravir pour se sortir de là afin de mieux considérer les options restreintes qui s'offraient à eux pour effectivement s'en sortir. Le crieur tourna brièvement la tête vers sa camarade de mauvaise fortune qui se levait à son tour pour elle aussi mieux évaluer leur situation, afin de reposer son regard sur l'azur du ciel qui lui semblait encore bien plus lointain que d'habitude, c'est-à-dire lorsqu'il n'était pas au fond d'un trou parce qu'il avait poursuivi une pauvre femme qui n'avait rien demande et ce, sans faire attention à là où il mettait les pieds. Il était déjà cependant soulagé de ne pas avoir à gérer un combat avec un ennemi en plus de se sortir de cette situation fort agréable, comme quoi, il y avait encore des gens sensés présents au sein du Darwin's Game, bien qu'il gardait une réserve sur ce postulat tant qu'ils n'étaient pas tous les deux rentrés dans leurs quartiers généraux respectifs sains et saufs, sans que la jeune femme ne décide de l'attaquer une fois de retour à la surface.

Toutefois, lorsqu'il entendit la dénommée Hippocrate prendre une grande respiration, démontrant sans doute qu'elle réfléchissait sérieusement à cette affaire, le crieur quitta des yeux le pan de mur terreux face à lui, qui n'avait de toute façon plus grande information à lui donner, si ce n'est qu'il serait impossible de le grimper à mains nues, pour le poser sur la jeune femme à ses côtés. Néanmoins, son regard se posa à nouveau sur celui-ci lorsqu'il fut pointé du doigt par Hippocrate lui proposant de planter les couteaux de façon à pouvoir s'en servir comme appuis afin de pouvoir escalader ce mur fort problématique. L'idée avait effleuré l'esprit du crieur mais il l'avait écarté, peut-être trop vite, puisque cela supposerait – pour pouvoir avoir des prises vraiment sécurisées – d'enfoncer profondément les lames dans la terre, d'une façon qui les empêcherait sans doute de pouvoir les récupérer, quand bien même ils seraient parvenus à se contorsionner suffisamment durant leurs escalades respectives pour récupérer les poignards plantés dans la paroi. Sans oublier que le crieur, si particulièrement adroit concernant le fait de viser sa cible avec des armes à feu, n'était pas particulièrement à l'aise avec les armes de jet et tout ce qui s'apparentait de près ou de loin à devoir lancer quelque chose sur quelque chose d'autre ou autrui. Mais dans la situation dans laquelle ils se trouvaient, il ne pouvait pas se permettre de faire le difficile. « C'est fort probable qu'elles y restent logées mais mieux vaut ça que rester coincés ici. Pour imiter sa comparse, il apposa également sa main sur la paroi afin de déterminer s'il paraissait que la terre leur permette d'y enfoncer leurs couteaux mais aussi s'il y avait la moindre chance qu'elle puisse les leur rendre par la suite, ce qui était fort probable. Il se recula ensuite quelque peu afin d'envisager où il serait judicieux de planter les dits couteaux pour leur permettre de grimper aisément hors d'ici. Malheureusement, le lancer de couteaux n'est pas vraiment mon fort... Mais la distance était réduite, ça devrait aller, le tout étant de lancer suffisamment fort pour que les lames viennent se planter profondément dans la terre, assez pour qu'elles puissent supporter notre poids. Sa main pâle se dirigea vers sa hanche pour retirer son poignard de son fourreau, espérant par la même occasion pouvoir en retrouver un traînant chez les eshus assez rapidement, ce poignard l'ayant déjà sorti de mauvaises situations en combats rapprochés. De toute façon, on n'a pas mieux à faire qu'essayer jusqu'à ce que l'on y arrive. » Avec un peu de chance, il suffirait d'un lancer ou deux à chacun pour y parvenir. Le tout serait de les placer aux bons endroits et qu'ils parviennent à supporter leurs poids durant leurs ascensions.
darwinsgame.com (c) 2015






i have no mouth and i must scream
SOLVEIG SÖDERBLOM ☽ in the souls of the people the grapes of wrath are filling and growing heavy, growing heavy for the vintage.


avatar
hippocrate
<b>bavardages</b> 550 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Lucy Liu
CREDITS : (c) rockette queen + northern lights
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Dim 27 Nov - 20:09
AU FOND DU TROU
Tu admettais volontiers Hippocrate que tu avais proposé ton idée de manière abrupte et surtout sans faire le moindre effort visible pour exprimer un intérêt pour celle de ton camarade d'infortune. Ce n'était pas une façon de faire des plus idéale mais tu osais espérer qu'il te pardonnerait étant donné les circonstances et votre désir commun de vous en sortir.
Ce que tu proposais était loin d'être stupide mais tu n'avais aucun moyen d'assurer le succès de votre entreprise car il y avait beaucoup de paramètres à prendre en compte et la plupart n'était pas de ton ressort. L'homme vint te rejoindre et tâter lui aussi le terrain afin de parvenir peut-être à de meilleures conclusions que les tiennes. Tu espérais que vos connaissances et compétences combinées vous permettraient de parvenir à  trouver la solution la plus adéquate. Ses paroles étaient à la fois remplies d'espoir mais aussi de pessimisme, et cela te plaçait dans une position quelque peu inconfortable que de devoir être celle qui prenne la décision.  Fait hautement ironique lorsque l'on savait que tu venais tout juste d'être nommée comme bras-droit de Dagger et donc à un poste qui exigeait de toi de faire des choix mais surtout de soutenir ceux de ton amie. Heureusement pour toi, il apparut que vous alliez finalement opter pour le lancer de couteaux et devoir ainsi faire confiance à vos talents avec des armes blanches et votre force.
« Oui. » Il est vrai que tu n'avais pas pensé à votre poids sur les manches de ses poignards mais la seule solution possible était la suivante : «  Nous n'aurons probablement qu'une seule chance de parvenir au sommet et je suppose qu'il nous faudra compenser notre poids par notre rapidité... » Tu attrapas tes couteaux et inspiras une grande bouffée d'air frais avant d'offrir un mince sourire au rouquin. « Cela ne te dérange pas que je commence Kairos ? » Une fois son accord obtenu, tu plaças tes doigts sur la lame fit balancer l'objet d'avant en arrière comme on te l'avait montré, tandis que ton regard cherchait l'endroit le plus intéressant pour faire ce premier essai et en même temps vous être utile si tu réussissais. Tu avais à prendre en considération Hippocrate le fait que tu étais plus petite que l'autre joueur et placer l'arme de façon à pour y accéder. D'un geste sec, tu projetas la lame qui vint se fixer au dessus de vos têtes, à quelques centimètres de l'endroit que tu avais en vérité espéré atteindre mais le couteau paraissait stable. Tu recommenças la « procédure » une dernière fois plus haut en imitant les gestes cent fois observés de tes camarades lors de leurs entraînements et en y additionnant ta précision chirurgicale. Ce coup-ci, le couteau se figea dans la terre mais il continua à osciller plusieurs secondes, suggérant que son assise n'était pas assurée et que vous auriez à vous méfier de cela lorsque vous l'utiliseriez pour monter. Tu avais laissé la partie inférieure du mur pour ton compagnon puisqu'il avait affirmé ne pas être doué. « A toi » Tu lui cédas sans hésitation ta place et lui laissas le champ libre pour continuer à ouvrir votre chemin vers la liberté.
Tu étais surprise néanmoins que dans cette situation compliquée et dont il était presque impossible de s'en sortir, vous parveniez à échanger de manière cordiale sans qu'il n'y ait la moindre tension entre vous depuis que son équipière était morte. Cela te convainquait dans l'idée que la coopération entre les teams était une bonne chose et surtout un objectif réalisable. « Eshu ou Caho ? »


until the end
At grief so deep the tongue must wag in vain; the language of our sense and memory lacks the vocabulary of such pain. (⚡️) Inferno.
avatar
<b>bavardages</b> 51 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : LEVEL DESIGN.
CREDITS : GeniusPanda.


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Jeu 29 Déc - 22:20
level design
5 : PENALITE QUÊTE

///
Le mouvement causé par la chute des joueurs dans le trou provoque soudain un éboulement. Terre, rochers et branches qui se trouvent à proximité du précipice s'effondrent sur Jacob dont le corps disparaît aussitôt la branche pointue traverse-t-elle son corps. Hélène devrait pouvoir utiliser ces nouveaux éléments pour sortir.

PENALITE QUÊTE : pas de réponse dans le temps imparti (rappelez-vous que l'on demande un minimum d'une réponse par tranche de dix jours). perte d'une vie (déjà enlevée) pour jacob. hélène peut conclure la quête en un post.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
hippocrate
<b>bavardages</b> 550 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Lucy Liu
CREDITS : (c) rockette queen + northern lights
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: QUÊTE : AU FOND DU TROU   Dim 1 Jan - 18:20
AU FOND DU TROU
Brusquement, un bruit sourd se fit entendre et le ciel vous tomba sur la tête. Par réflexe, tu te collas à la paroi derrière toi et protégeas ta tête avec tes bras ; des gestes bien insuffisants car plusieurs branches menaçaient de tomber sur toi. Fort heureusement, ton compagnon d'infortune eut plus de jugeote et te poussa hors de leur trajectoire, sans pour autant parvenir, lui, à les éviter. Projetée au sol, couverte de débris de bois, tu observas le rouquin s'évanouir dans la nature dans un amas de pixels semblables à ceux de sa partenaire de tout à l'heure.
Clignant des yeux, tu soupiras et t'accordas quelques secondes pour honorer sa mémoire, avant de te faufiler entre les branches pour récupérer tes poignards. Cela pouvait paraître stupide mais trouver des armes aussi pratiques s'avérait compliqué dans le jeu.
Tu profitas ensuite de l'éboulement et du chemin qui s'était construit naturellement vers la sortie, vers la liberté. Usant de tout l'équilibre dont tu disposais, tu montas sur les branches qui semblaient les plus solides et commenças ton ascension.

Une fois arrivée, tu goûtas le bonheur d'un vent vif et d'un ciel dégagé de terre. Tu jetas un regard en arrière vers le trou et murmuras ce simple mot qui ne trouvera aucune oreille : « Merci. »  Tout en te faisant la promesse que tu reviendrais ici avec une corde si l'homme ne parvenait pas à être assez rapide et agile pour se servir des branches que tu avais probablement affaiblies.


until the end
At grief so deep the tongue must wag in vain; the language of our sense and memory lacks the vocabulary of such pain. (⚡️) Inferno.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM