Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Hidden away. - Alika
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: Hidden away. - Alika   Mer 6 Juil - 23:03
hidden away
kanaloa + xiii
Edgar était un imbécile, un fichu imbécile de première.
Il se demanda s'il était muni comme tout être humain normal d'un instinct de conservation - ou à défaut, d'un peu de jugeote. Mais manifestement, il ne disposait ni de l'un ni de l'autre (chose bien dramatique lorsque l'on a un compteur de vie littéralement collé à la peau).

On lui avait raconté - et il se rendait désormais compte qu'on s'était fichu de lui en beauté - mais comment diable ne s'en était-il pas rendu compte avant ? - qu'un quelconque trésor de la plus haute importance était caché au sud des terres connues (on n'avait pas spécifié la nature du trésor, mais on lui avait soutenu qu'il était des plus incroyables).
Avec toute l'assurance du monde, et dans une malveillance qui dépassait l'entendement, on lui avait parlé en ces termes : quelque chose d'important au sud, facile d'accès, peut-être un peu dangereux parce qu'on ne connait pas bien le terrain mais personne n'en est jamais mort, certainement beaucoup de reconnaissance à la clé, ça vaut le coup d'y jeter un œil. Quand Edgar avait demandé, un peu méfiant, pourquoi eux-mêmes n'y allaient pas, on avait soutenu qu'on avait bien d'autres choses à faire, et que personne n'y prêtait plus vraiment d'attention dans la mesure où, peut-être, il s'avérait d'une légende.

Cette histoire rocambolesque avait trotté un moment dans l'esprit d'Edgar. Il l'avait oubliée, puis un jour, alors qu'il était particulièrement seul dans le QG et n'ayant concrètement rien à faire, il avait décidé, au cas où, de donner une chance à cet intriguant mystère - qui plus est si ça n'était pas dangereux.
Edgar ignorait simplement deux choses. L'une, qu'il était foncièrement idiot de faire confiance à n'importe quel inconnu paré d'un joli sourire. L'autre, que le sud des fameux territoires connus s'avérait être un désert de sable.

Devant le fait accompli, il se douta qu'il ne s'agissait probablement pas d'une bonne idée ; mais après avoir fait tout ce chemin, retourner au QG aurait été une monumentale perte de temps - et puis, savait-on jamais, si jamais il tombait sur ce soit-disant trésor, ou même sur un objet utile, il n'aurait pas parcouru tout ça en vain (après tout, les développeurs n'avaient pas crée un désert dans le simple but de créer un désert).
Edgar s'était promis, toutefois, de ne pas faire plus de quelques centaines de mètres à l'intérieur du désert.
Or, ce qui devait arriver arriva, à plus forte raison quand l'on s'appelle Edgar Owens et que l'on dispose d'une naïveté plus importante que toute l'étendue du désert.

A peine avait-il atteint le sommet d'une dune que le sable se déroba sous ses pieds - Edgar dévala la pente, ingurgitant au passage une quantité astronomique de sable, pour se retrouver sur le dos, crachant ses poumons, étendu sous le soleil cuisant. Qu'importe, pensa-il, peut-être le moment était-il venu de faire demi-tour, et tant pis pour ses espoirs ; mais le soleil tapait si fort, et Edgar était si peu sûr de lui qu'il ne sut exactement de quel endroit il venait (précisément parce que le vent commençait à souffler violemment, probablement annonciateur d'une tempête à venir - et il avait effacé toute trace qu'Edgar avait pu laisser en déboulant la dune).
Edgar s'était donc retrouvé mal en point, certainement en proie à un début d'insomnie, et pris dans des vents rageant de plus en plus fort, ne lui laissant aucun moyen de se retrouver.

Edgar était donc un sacré crétin, perdu dans un désert.
Mais le crétin n'était résolument pas prêt à mourir sans se battre pour autant ; et quitte à mourir, autant mourir dignement (quoique la situation dans laquelle il se trouvait témoignait d'un manque flagrant d'honneur) - et il s'était mis à marcher, qu'importe le temps, la chaleur et ce début de tempête - qu'importe, le tout était de trouver quelque chose, n'importe quoi.
Il avait marché longtemps, c'était sûr. Il avait peut-être parcouru des kilomètres, il n'en savait rien - tout ce qu'il pouvait dire, c'était qu'il était essoufflé, et qu'il aurait tué pour un litre d'eau et de la crème solaire. Le pauvre bougre en était presque venu à perdre la raison ; l'isolement et sa posture misérable avaient manqué de le faire hurler plus d'une fois, cédant peu à peu à la panique (mais il n'avait pas la force de hurler).

Et le soleil, toujours le soleil ! Edgar avait cru discerner, au loin, une oasis - mais il avait rageusement constaté qu'il ne s'agissait que d'un foutu mirage - et cette bicoque, au loin ? Etait-ce une bicoque, une maison, un hôtel, un temple ? Edgar s'en moquait complètement, et quoi que ce fut, il y alla bon train.
Péniblement arrivé aux abords, il discerna ce qui s'avérait être un motel, une station, il s'en moquait bien tant qu'il y trouvât de l'eau. De l'eau. Cette pensée en tête, il défonça d'un grand coup d'épaule la porte verrouillée de ce qui semblait être l'Hydre Crevée, sordide nom qui ferait bien l'affaire ; et Edgar soupira de soulagement lorsque, parvenu dans un hall miteux, il arrêta de sentir le sable lui fouetter le visage.

A défaut de trouver de l'eau ici, il attendrait la fin de la tempête.
Edgar se mit de suite à fouiller les placards, n'importe où pourvu qu'il y trouve la moindre goutte, sans se préoccuper le moins du monde de si l'endroit abritait déjà un joueur - à choisir, il préférait mourir de la main d'un rival que de déshydratation.
Il manqua à nouveau d'émettre un cri de rage devant ses recherches peu fructueuses, lorsqu'il entendit un bruit, au loin. « Il y a quelqu'un ? » Il s'était efforcé de parler distinctement, quoiqu'on sentit dans sa voix qu'il manquait terriblement d'eau.
Et pour la première fois qu'il était dans le jeu, peut-être, Edgar ne redouta pas le moins du monde une confrontation avec autrui ; il avait à présent bien plus difficile à gérer qu'une petite guerre de teams.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
KANALOA
<b>bavardages</b> 917 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Bavboule. › omibutt
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
uselessgifs


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Lun 11 Juil - 3:03
Nouvelle connexion, nouvelle expérience. Sans être un crédo, Kanaloa essaie de le faire autant que possible. À quoi bon avoir deux sortes de vies si c'est pour toujours faire la même chose dans les deux ? Elle n'en voit pas l'intérêt, alors, elle se diversifie comme elle peut dans Darwin's.
Elle découvre le territoire, ne passant pas son temps à s'entraîner. Découvrir le jeu lui semble être important, trouver des cachettes, savoir comment se rendre le plus rapidement possible dans un endroit, élargir ses horizons en somme. Le tout peu toujours s'avérer être pratique par la suite. Elle ne sait pas encore pourquoi, mais peu lui importe. Après tout, elle peut toujours tomber sur une cachette d'armes ou de nourriture au milieu de nulle part. Le désert est nouveau après tout, qui sait ce qu'il y a dedans à part du sable, du sable et encore plus de sable ? Elle ne parle à personne de son projet, ne voit pas trop pourquoi elle devrait le faire de toute façon.
Elle s'équipe du mieux qu'elle le peut pour affronter la température. Elle met le plus de stock possible dans un sac à dos, espérant que cela suffise. Au pire, elle a neuf autres vies. Certes, elle va revenir au même endroit, mais tout ne peut pas se passer mal durant les neuf autres fois suivantes. Elle ne s'inquiète pas, elle va le faire en cas de besoin.
Elle a chaud, ce qui n'est pas du tout surprenant, c'est plus au moins le but d'un désert quand il y a le soleil. La nuit, c'est autre chose. Elle ne pense pas y rester assez longtemps pour le découvrir. Elle supporte mieux le chaud que le froid. Le premier hiver qu'elle a passé à Chicago, elle a cru mourir de froid de nombres fois. Elle ne s'est toujours pas habituée depuis les environ vingt ans qu'elle a quitté Hawaï.
C'est calme. Elle ne croise personne. C'est désertique, sans grande surprise. À part du sable, il n'y a rien d'autre de vraiment intéressant. Des montagnes et des montagnes de sable. Puis, au loin, il se forme quelque chose de carré. De trop droit pour être l'œuvre de la nature. C'est humain ; darwinien. Elle compte aller voir ce que c'est, peut-être que sa curiosité allait être récompensée.
Elle est presque arrivée lorsque le vent se lève. Il est violent, elle ne tarde pas à ne plus rien voir, ça lui pique les yeux, la fait pleurer. Le sable va dans tous les sens. Se mettre à l'abri le plus rapidement possible se présente comme être sa priorité.
Elle entre dans la bâtisse, n'ayant pas pris le temps de voir ce que c'était. La porte se referme derrière elle en faisant tout un boucan. Elle se secoue ensuite pour enlever le sable qui a eu le temps de s'accumuler. Ça tombe, mais elle ne doute pas qu'elle risque de laisser des traces derrière elle. Elle a l'impression de respirer du sable, d'en avoir partout sur elle, dans ses moindres pores, qu'elle va en retrouver dans quelques semaines dans le fond de ses bottes, qu'elle va avoir la sensation d'en croquer durant quelque temps, qu'elle va se gratter le fond de tête et en retrouver sous ses ongles. Elle se sent sale, elle pense avoir des centimètres de poussière sur elle, elle voudrait bien se laver, mais se doute bien que ce ne doit pas être l'endroit idéal pour ça. De ce qu'elle a vu, soit presque rien, ça semble être abandonné, l'eau ne doit donc plus se rendre ou les tuyaux ne doivent plus être en état et c'est là que son expérience en plomberie se termine.
Elle n'est pas seule, une voix se fait entendre. À moins que ce soit un monstre des sables, ou peu importe ce qui pouvait vivre dans le désert ou ce que les créateurs du jeu avaient voulu faire.
''C'est le marchand de sable.'' répond-elle. Elle n'a pas été inspirée par le désert, pas du tout. Elle ne sait pas qui c'est, mais elle se prépare tout de même. Elle prend son pied-de-biche qu'elle a mis entre son dos et son sac à dos, commençant ensuite à s'avancer. Au vue des portes qu'il y a, ce doit être un motel, enregistre-t-elle, tout en continuant de bouger.





    Ramalama bang bang › Flash bang big bang › Bing bong, ding dong › Dum dum d’ dum dum › With a hammer bang bang › Flash bang press gang › Bing bong, ding dong › Dum dum d’dum dum

    Spoiler:
     


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Ven 29 Juil - 16:06
hidden away
kanaloa + xiii
En entendant une telle réponse de la part du nouveau venu (ou plutôt de la nouvelle venue, voix féminine oblige), Edgar ne put s'empêcher de se demander s'il n'hallucinait pas complètement. Le marchand de sable. Réellement ? Quelle ironie quand le sable avait bouché tous les pores de sa peau et qu'il l'étouffait sous la multitude - non, le marchand de sable, quel patronyme de mauvais goût. Un instant, il se pris à douter si le fameux marchant de sable n'était pas même une périphrase désignant la mort elle-même - peut-être qu'Edgar était tout simplement en train de mourir, qu'en savait-il ?
Et alors qu'il se posait sérieusement la question de savoir si le manque d'eau ne lui faisait pas entendre n'importe quoi, il décréta que la situation était trop catastrophique (mais pas encore suffisamment désespérée) pour se moquer d'un détail de si haute importance. Revolver en main, il plissa les yeux pour distinguer une silhouette humaine dans la pénombre du motel.

Prudemment, il avança, peu sûr de lui - mais presque dans l’expectative de tomber sur quelqu'un qui pourrait l'aider (ou même l'achever, dans la mesure où il se pensait déjà condamné ; la perspective de se manger une balle était moins dérangeante que celle de souffrir du manque d'eau avant d'y passer quand même après de longues heures d'agonie).
Il ne tarda d'ailleurs pas à voir à quoi ressemblait ce fameux marchand de sable alors qu'il retournait dans l'entrée du motel ; une femme, probablement un peu typée de ce qu'il pouvait en voir, sûrement quelques années de moins que lui. En soi, tomber sur une femme pouvait avoir un côté rassurant, mais s'il avait appris quelque chose de ses récentes expériences, c'était qu'il ne fallait en rien croire qui que ce soit au sein du jeu (aussi ne se serait-il pas retrouvé en ces lieux s'il en avait été autrement) - et femme ou pas, jolie ou pas, jeune ou vieille, qu'importe - elle pouvait très bien décider de le trucider pour le simple plaisir de tuer - à plus forte raison quand le dénommémarchand de sable brandissait une sorte de barre en métal qui ressemblait fortement à un pied de biche.

La seule chose qui importait pour le moment, finalement, n'était ni son allure ni son sexe (dans une moindre mesure son armement) mais de savoir à quelle team elle appartenait. Dans le doute (et également parce que la voir avec un tel objet en main avait ce côté un chouia agressif), Edgar la visa dans le canon de son revolver ; mais il était un homme mesuré, et s'il était de la technique d'autres joueurs de tirer et de poser les questions après, ça n'était pas du genre d'Edgar. « Quelle team ? »
Assurément, elle ne faisait pas partie des atom, au même titre qu'elle pouvait faire partie de n'importe laquelle des trois autres. Et il aurait été stupide de lui tirer dessus alors qu'elle pouvait très bien être une alliée des atom - tant qu'elle n'était pas caho, la situation pouvait encore être sauvée. Mais toutes ces histoires d'alliance, Edgar ne pouvait dire où elles en étaient. En tout cas, Edgar essayerait d'abord d'entamer la conversation ; le compteur qu'il avait sur le bras était bien trop précieux pour faire n'importe quoi.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
KANALOA
<b>bavardages</b> 917 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Bavboule. › omibutt
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
uselessgifs


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Sam 6 Aoû - 0:23
Kanaloa passe la main en haut de sa bouche, espérant qu'un air climatisé détraqué, fonctionnant de manière aléatoire commence à envoyer un peu de frais. Sans grande surprise, cela n'arrive pas. Il fait toujours aussi chaud, comme il se doit de l'être dans un désert. La nuit, comment savoir quand cette dernière va arriver avec le temps changeant du jeu ?
Pour l'instant, elle a autre chose à penser que l'environnement de Darwin. Elle n'est pas seule dans ce motel, il y a un type qui n'est pas très loin. C'est sur lui qu'elle se concentre, ne voulant pas qu'il la prenne en défaut.
Elle tourne une fois arrivée à une intersection, et elle le voit. Ils sont à présents face à face bien que séparés par quelques mètres. L'autre la vise de son revolver, elle ne s'approche pas plus, s'arrêtant. Elle le regarde, se demandant ce qu'il compte faire. Avec une arme à feu, tout peut finir très rapidement. S'il vise bien, elle pourrait finir en pixels sans avoir eu le temps de se défendre ou encore d'attaquer.
Il demande elle fait partie de quelle équipe. Il est civilisé. Elle, elle aurait juste foncé dans le tas, mais son arme la décourage un peu.
''Pas la tienne.'' dit-elle. Elle ne l'a jamais vu à l'église, alors c'est assurément le cas. Et sinon, tant pis. Ce ne serait pas la première fois qu'elle tuerait un Caho. Elle n'hésite pas plus, se disant que de toute façon, il va réagir, autant le faire avant lui. Elle se met à courir, espérant que la surprise ne le fasse pas réagir.
Ce qui est un échec, il lui tire dessus, dans l'abdomen, et elle ne tarde pas à rejoindre le sol, s'agrippant à son pied-de-biche, tout de même prête  à le frapper avec malgré la douleur.

50 places vie 5/10



Si tu préfères qu'il la frappe avec son arme ou autre, dis-moi je vais éditer, j'y ai été avec le plus logique (a)





    Ramalama bang bang › Flash bang big bang › Bing bong, ding dong › Dum dum d’ dum dum › With a hammer bang bang › Flash bang press gang › Bing bong, ding dong › Dum dum d’dum dum

    Spoiler:
     



Dernière édition par Alika Kuilima le Sam 6 Aoû - 0:26, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Sam 6 Aoû - 0:23
Le membre 'Alika Kuilima' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Sam 6 Aoû - 12:58
hidden away
kanaloa + xiii
Edgar était un homme intègre et honnête. Pour qu'ils s'en sortent tous deux, il aurait été prêt à n'importe quel compromis, il aurait volontiers été propice à l'entraide, et, réellement, si la femme en face de lui n'avait pas été si agressive, il était certain que la moindre goutte de sang n'aurait pas coulé du tout.
Mais l'ennemie en avait manifestement décidé autrement, et s'élança vers Edgar, le pied de biche se rapprochant douloureusement vite de ses tempes.
C'était elle ou lui. C'était elle ou lui.

Edgar se répéta au moins trois fois cette phrase en tête, et, motivé par le fait qu'il allait probablement y passer s'il ne réagissait pas, tira sur la femme, les mains tremblantes. Il détestait ce qu'il venait de faire, et la regarda s'écrouler sous ses yeux.
Il sentit son cœur battre la chamade, et, tétanisé d'effroi, tenta de calmer le rythme fou de sa respiration. Il s'agissait de la première fois qu'il tirait sur quelqu'un. Edgar se rendit difficilement compte de ce qu'il avait fait, ignorant même si la femme allait survivre à sa blessure, ou si elle n'était pas en train d'agoniser progressivement.
Un moment, il songea qu'on allait le foutre en prison, et que, merde, il venait de commettre un meurtre - avant de se rappeler qu'il s'agissait du cours naturel des choses dans un tel jeu où la violence était banale.

Edgar gardait les yeux rivés sur la femme au sol, ignorant s'il devait encore agir ou pas, et se plaqua contre le mur le plus loin possible d'elle. Il n'osait plus rien faire, plus rien dire, n'ayant qu'en tête le bruit de la détonation qui avait envoyé la femme au sol.

50 places vie 10/10



HJ : Pas de problème, ça me va très bien, t'inquiète. ♥
darwinsgame.com (c) 2015


Dernière édition par Edgar Owens le Sam 6 Aoû - 13:06, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Sam 6 Aoû - 12:58
Le membre 'Edgar Owens' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
avatar
KANALOA
<b>bavardages</b> 917 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jamie Chung
CREDITS : Bavboule. › omibutt
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
uselessgifs


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Dim 14 Aoû - 21:08
Sur le sol, Kanaloa se met en position fœtale, elle presse ses deux mains sur son abdomen, essayant d'arrêter le sang le plus possible. Elle n'a rien d'autre sur elle pour l'arrêter. Elle est loin d'avoir tout ce qu'il faut comme si elle était dans son ambulance. Elle n'a pas le temps non plus de couper un morceau de ses vêtements afin de le poser dessus. L'autre pourrait réagir n'importe quand. elle se relève, doucement, malgré la douleur et qu'elle saigne comme un cerf qu'on égorge ; ce qu'elle a déjà fait plusieurs fois par le passé.
Elle le voit contre le mur, un peu plus loin, qui la regarde. Il ne bouge pas. Ce qui lui laisse tout le temps de s'avancer avec l'aide du mur, laissant une trace sanglante sur ce dernier. Niveau redécoration, ce n'est sûrement pas la pointe de la mode, mais elle est loin d'y penser. Les prochaines personnes à passer ici vont avoir quelque chose à voir plutôt que les mêmes murs mornes et uniformes ; sans oublier ce qu'il y a sur le sol.
Elle veut en finir avec l'autre, puisque ce dernier ne semble pas vouloir répliquer. En même temps, avec sa question, il est plus pacifiste qu'elle. Il doit être secoué ou quelque chose comme ça. Elle ne compte pas le laisser se ressaisir. Elle n'a aucune raison de le faire. Ici, ce n'est pas à qui est le plus juste, mais à qui tue le plus vite. C'est une vision comme une autre, non ?
Elle prend son arme à deux mains, l'hémorragie continue un peu plus, elle grimace et l'envoie sur son ennemi. Elle essaie tout du moins, un éclair de douleur lui traverse le corps à partir de sa blessure qui la fait s'écrouler contre le mur et elle va rejoindre le sol une nouvelle fois.

50 places vie 3/10






    Ramalama bang bang › Flash bang big bang › Bing bong, ding dong › Dum dum d’ dum dum › With a hammer bang bang › Flash bang press gang › Bing bong, ding dong › Dum dum d’dum dum

    Spoiler:
     



Dernière édition par Alika Kuilima le Dim 14 Aoû - 21:11, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   Dim 14 Aoû - 21:08
Le membre 'Alika Kuilima' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hidden away. - Alika   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM