Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 STILL ALIVE / RAQUEL
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 6624 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @freesia (av), stilinski d'amour (gif isayr).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: STILL ALIVE / RAQUEL   Sam 9 Juil - 1:24
still alive
Que lui avait-il pris d'envoyer ce message à Raquel ? A Yoda, en réalité. Parce que la seule chose qu'elle connaissait de cette fille, dans la vie de tous les jours, c'était bien son prénom. Les derniers mois d'amitié n'ayant pas débouché sur la moindre rencontre réelle, elle pouvait s'attendre à rencontrer n'importe qui aujourd'hui. Peut-être aurait-elle du être plus méfiante. Mais quelque chose lui donnait irrémédiablement confiance en elle, sans doute son habitude de dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas.  « Tu vas où comme ça ? » La voix de Maya fit sursauter Mera qui manqua de justesse de s'enfoncer son mascara dans l'œil. Voilà bien longtemps qu'elle ne faisait plus l'effort de paraître présentable. Ni ce monde, ni son état ne lui permettaient vraiment d'avoir un tant soit peu de féminité. Pourtant, Raquel était le genre de femme qui n'accordait aucune pitié, et elle savait qu'elle ne retiendrait pas ses mots avec elle. Si elle se présentait devant la brune dans sa panoplie de zombie, Raquel l'engueulerait à coup sûr.  « Je vais voir une amie. Tu gardes un œil sur Aria, ok ? »  « Ouais. Une amie, hein ... » Mera lui jeta un coup d'oeil dans le miroir et acquiesça.  « Je te jure. Mais … Je n'arrive à rien, je me sens ignoble. »  « Tu es ignoble. » conclue la blonde avec un sourire amusé en tournant les talons. Mera leva les yeux au ciel, glissa une dernière fois sa main dans ses longs cheveux éclaircis par un soleil d'été puis sur son tee-shirt vert ample qui masquait quelque peu son ventre tellement rond qu'il semblait prêt à exploser. […]

Lorsqu'elle entra dans l'Eglise, Mera posa sa veste sombre sur ses épaules nues. Les lieux étaient plus frais que les rues désertiques baignées d'un soleil de plomb qu'elle venait de traverser. L'après-midi touchait à sa fin, mais l'air restait irrespirable. Il n'y avait aucune trace de Raquel, aussi Mera décida-t-elle de s'asseoir sur un banc au milieu de la salle, non sans refermer ses doigts autour du manche du poignard qu'elle cachait dans la poche de sa veste – juste au cas où. Parce que les temps étant ce qu'ils étaient, un incident était vite arrivée. Elle voulait croire qu'elle pouvait avoir une soirée de répit, malgré tout. Et ce fut ce moment-là que choisit bébé pour donner un coup de pied qui lui coupa le souffle. Mera n'eut guère le temps d'y prêter attention que des bruits de pas résonnaient déjà dans l'immense bâtisse religieuse, et elle sut que Raquel était arrivée. Lorsque cette dernière arriva à son niveau, Mera leva la tête et ses lèvres pulpeuses s'étirèrent en un sourire timide.  « Salut. » Son cœur, déjà malmené par l'anxiété, se mit à battre encore plus vite. Raquel et Yoda se ressemblaient pas mal. En voilà une qui ne se voilait définitivement pas la face. Qu'est-ce que Yoda penserait-elle d'elle, en revanche ? Mera n'avait rien de similaire à Isaÿr, si ce n'était ce regard azur-émeraude un peu triste mais déterminé et provocateur. Face à cette jeune femme ravissante quoi qu'un peu cernée, Mera se sentit plus laide encore. Pourtant, tout ça, c'était dans sa tête. Elle n'avait jamais su se trouver jolie, de toute façon. Elle se décala sur le banc de bois pour lui laisser une place, ravie tout de même de partager un instant comme celui-ci en compagnie de l'ATOM.  « Je n'ai jamais cru en Dieu. Mais j'aime bien les églises, elles ont quelque chose d'apaisant. Ou de profondément chiant, je ne sais pas trop.  » Elle haussa les épaules et sourit tandis que son regard se perdait dans les courbes formées par le vitrail coloré face à elles.  « Je n'étais pas sûre que tu viendrais, mais je suis contente que tu l'aies fait. C'était un peu capricieux de ma part, j'espère que tu n'avais rien de prévu. » A part le DARWIN'S GAME, bien sûr. Parce que toutes les soirées finissaient ainsi, à présent. L'idée même de ne pas s'y connecter pendant plusieurs heures provoquait en Mera une onde de panique véritable. Pour un peu, elle aurait même eu des fourmis dans les doigts. Mais ce sentiment d'addiction, elle le connaissait assez bien pour ne plus y faire attention et se laisser vivre avec lui. Vivre, ou mourir.  « Tu n'as pas eu peur que ce soit un piège ? Ce n'est pas parce que je suis obèse que je ne suis pas dangereuse. » lança-t-elle dans un ricanement. Raquel savait très bien à qui elle avait à faire, mais toutes deux n'avaient jamais été convenablement présentées, se contentant de communiquer leurs prénoms respectifs par souci d'égalité. Ici, l'une comme l'autre auraient pu être les pires pourritures de la planète.


Invité
Invité


MessageSujet: Re: STILL ALIVE / RAQUEL   Sam 23 Juil - 22:49
still alive
Trinity Church, c'est un endroit spécial pour une première rencontre, mais tu t'en fiches. ça n'est rien, le lieu n'est pas important, la personne en revanche l'est beaucoup plus. tu as tenté de te ressembler au maximum. t'as même repassé des fringues lavées depuis trois semaines sans avoir été portées pour aller à la rencontre de Mera. c'est donc que vraiment, tu as envie qu'elle te voit sous ton meilleur jour. loin de la geek que tu as été jusque là, depuis plusieurs semaines. alors tu es arrivée, propre sur toi, dans une tenue décontractée mais classe dans laquelle tu n'as pas chaud et sur des sandales à talons que tu affectionnes mais que tu n'as pas encore eu vraiment l'occasion de porter. tu entres, regarde aux alentours dans l'espèce de fausse pénombre qu'offrent les églises et finalement, tu trouves Ysaïr, enfin tu crois que tu l'as trouvé. tu t'avances, elle lève la tête et tu remarques directement la protubérance de son ventre. effectivement, elle n'est pas obèse, mais elle est vraiment enceinte jusqu'aux yeux. son ventre se détache du reste de son corps d'une façon affolante. salut., tu réponds dans un sourire bienveillant. toi aussi, t'es un peu stressée par cette rencontre. t'as beau être quelqu'un d'assez ouvert et extravertie, quelqu'un qui n'a pas peur d'aller vers l'inconnu, tu es quand même flippée de rencontrer quelqu'un qui pourrait potentiellement te tuer. vous n'êtes pas dans le Darwin's Game, mais elle ne serait pas la première à péter les plombs de la sorte.

Mera te laisse finalement une place que tu prends avec plaisir et écoute sa petite phrase sur les églises. de profondément chiant. mais il fait bon ici, il fait beaucoup moins chaud que dehors., tu réponds dans un sourire. et puis elle s'excuse de t'avoir invité. j'avais rien de prévu. et ça a fait plaisir à mon frère de me voir quitter l'appartement. alors t'as fait plaisir à au moins trois personnes aujourd'hui. tu n'as pas à t'excuser., que tu lances dans un nouveau sourire amusé. et puis elle te demande si tu es sûre que ce n'est pas juste un piège. tu lèves les yeux vers la voûte de l'église et réponds finalement. je ne représente pas vraiment une cible de choix, je crois., tu réponds tout simplement. mais je ne sous-estimerai jamais les hormones en surchauffe des femmes enceintes., tu lâches finalement en reposant ton regard sur le visage de Mera. c'est pour quand ?, tu demandes en regardant Mera dans les yeux. tu vas lui poser pleins de questions, parce que tu sens que sa grossesse est peut-être la raison pour laquelle elle t'a fait venir ici. pour avoir un soutien, quelqu'un qui soit là pour elle dans les mauvais moments à venir peut-être ? ça t'intrigue, et tu sais que tu obtiendras bientôt ces réponses.
avatar
<b>bavardages</b> 6624 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @freesia (av), stilinski d'amour (gif isayr).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: STILL ALIVE / RAQUEL   Lun 25 Juil - 12:19
still alive
 « Éliminer la grande gueule des ATOMs serait un sacré gros coup pourtant. » plaisanta Mera, dont les lèvres s'étirèrent en un sourire sincère. Bon Dieu que ça faisait du bien de sourire ! Elle avait l'impression de ne pas l'avoir fait pendant des mois. C'en était même douloureux, tellement c'était devenu inhabituel. Son regard émeraude se perdit dans les prunelles sombres de Raquel. Elle attrapa le poignet de la jeune femme avec tendresse pour poser sa main sur son ventre, à côté de la sienne, où elle pourrait sentir l'enfant bouger.  « C'est pour le mois prochain. Si elle survit jusque là. Enfin, si elle est aussi têtue que ses parents, ça devrait aller. » La brune voulait y croire. L'enfant avait déjà affronté plus dans son ventre que des tas de gens dans toute une vie. Il n'y avait aucune raison pour que les choses tournent mal maintenant. Cette pensée lui redonna un peu de courage, assez pour continuer de sourire avec douceur. Parler de choses aussi triviales avec calme et sérénité était devenu chose rare. Des moments privilégiés qu'on comptait sur les doigts d'une main. Les gens ne sortaient plus beaucoup de chez eux, et pas sans raison. On ne se promenait plus vraiment pour le plaisir. Le fait que Raquel ait accepté de la rejoindre ici malgré les dangers pour parler de choses et d'autres provoqua en Mera une bouffée de tendresse infinie.  « Ca a du te surprendre que je t'envoie un message, tout à coup. C'est juste que ... » Mera fronça un instant les sourcils et son sourire mourut sur ses lèvres.  « On ne sait plus vraiment en qui croire. Après avoir été trahie par des amis, je me suis réellement rendue compte que ce ne sont pas ceux qui parlent le plus qu'il faut craindre, ce sont ceux qu'on n'entend jamais. » Dire qu'Erin et Adélia avaient osé faire exploser ces bombes et ruiner le festin. Dire qu'elle les aimait comme des sœurs, et qu'elle avait cru ses sentiments réciproques ! Mera était une belle idiote.  « Tu ne m'as jamais ménagée, et tu m'as toujours dit ce que tu pensais. Même quand je me laissais mourir de faim. C'est de gens comme toi dont j'ai besoin, de gens sincères, et entiers en qui je peux encore croire. » Raquel était une amie. Ou plutôt, c'était ainsi que la considérait Mera. Mais était-ce seulement réciproque ?  « Et puis, t'as accepté de me retrouver dans une église. Et ça, c'est pas rien. » Elle lâcha un petit rire et haussa les épaules. C'était sûrement ridicule, ce qu'elle était en train de déblatérer. Mais Mera ne savait plus à qui parler, à qui déballer ses états d'âme. La peur d'être trahie était si présente que même ses amis n'étaient tout à coup plus si dignes de confiance à ses yeux. Il était parfois plus simple de se confier à des gens que l'on connaissait moins qu'à des connaissances de longue date. Cela s'appliquait à la perfection avec Raquel, en l'occurrence.  « Et toi alors, tu vis avec ton frère ? Je suis sûre qu'il te ressemble. » Elle détailla le visage de la demoiselle en tentant d'y appliquer des traits masculins. A moins qu'il ne lui ressemble que mentalement. Ou peut-être qu'il ne lui ressemblait pas du tout. Mais Mera n'avait pas fait venir Raquel dans l'unique but de parler d'elle, la relation était bien à double-sens. S'intéresser à elle était la base d'une amitié solide.


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: STILL ALIVE / RAQUEL   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM