Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 it's should have been me (lionel)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: it's should have been me (lionel)   Jeu 21 Juil - 16:57


et c'est dans la jalousie que tu t'épanouis alors que la justice continue de filer, si loin de tes doigts courbés. tu te perds dans un pêcher d'orgueil pendant que le monde continue de tourner jusqu'à ce qu'il n'existe plus rien d'autre qu'un murmure; et l'ombre.

ça bouge derrière les fourrées. c'est surement une bête. peut-être un homme. il n'en sait rien mais ses mains deviennent moites alors que son souffle ralentit. il attend un signe, un mot peut-être. pourquoi est-ce encore à lui de garder ce coin là du camp ? il déteste ça. il déteste devoir être le pion bien sage qui se doit d'être en première ligne pour les autres. pas assez important surement. c'est pas pour ça qu'il s'est inscrit sur Darwin's Game l'homme et c'est pourtant sa réalité. frustré. il ressert les points, attend. presque apeuré par la possibilité d'un risque. mais non, rien. le mouvement s'éteint et avec lui la peur de l'homme qui respire un peu mieux. pas un signe de la moindre présence. rien à défendre. tant mieux, il est fatigué de défendre. il n'en peut plus pour aujourd'hui. sa garde s'achève enfin, on vient le relever. sans un mot il quitte son poste, las.

il se sent fatigué, Ularian. ça lui tombe comme ça, d'un coup. ça le prend au niveau du front et ça lui tend les épaules. la garde a été longue, la journée compliquée. depuis le banquet le camp lui semble sur les nerfs. on se méfie du voisin, on écoute plus attentivement les discussions dans la cabane. on se pose des questions, parfois. Ularian s'en pose beaucoup, des questions. il se demande ce qu'il va se passer maintenant. il se demande si ils n'ont pas eu raisons de tout faire péter. il se demande si il aurait pu en faire de même. et ça lui fait peur que d'y songer. comme une vengeance face à ces alliances qu'il abhorre. combien de morts jetés au placard avec cette idée saugrenue ? combien de vies perdues pour rien ? il ne sait plus depuis quand la violence est devenue une réponse sensée pour lui. fatigué, voilà ce qu'il est. tendu. sur ses gardes. en colère. il est devenu ce mélange d'émotions irritées et prêtes à exploser. et il commence à aimer ça. les muscles tendus, le soldat traverse le territoire GAÏA en quête d'une personne, d'une tâche, de quelque chose lui permettant un défoulement plus ou moins concret. le terrain d'entrainement. son dernier combat désastreux lui a permit de noter des points faible à travailler, des points faibles qu'il se veut de faire disparaitre. il ne supporte pas l'idée d'être faible. quelques silhouettes s'agitent déjà sur le terrain. parmi elles, Wonhey. le brun laisse un sourire amusé s'inviter sur son visage aux traits tirés alors qu'il l'approche, discret, silencieux. il ne veut surtout pas déconcentrer l'ami qu'il dit s'être fait. il le regarde bander son arc et d'un coup une remarque lui vient, une impression qui grandit son sourire. rêve-t-il ? “Jolis muscles Wonhey.” un remarque comme une autre. presque. “Tu n'avais pas assez d'écus pour ne t'en acheter qu'un ?” continue-t-il alors que son regard fixe les biceps de l'autre, légèrement différents. l'un plus gros. “Ou alors tu as peut-être trop abusé de ton temps en solitaire ?” blague graveleuse. sourire mesquin. un peu moins de pression sur les épaules. s'en prendre à un autre pour ne pas s'en prendre à soi même, technique infaillible.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: it's should have been me (lionel)   Jeu 21 Juil - 17:52




Between rage and serenity.
(thème musical)

Avec sa nouvelle attribution au rôle de messager, Lionel avait ressenti à la fois une certaine fierté et aussi beaucoup d’angoisse quant à son incapacité à survivre par lui-même en terrain hostile. En toute honnêteté, il n’était pas certain d’avoir l’étoffe nécessaire à ce grade. Cependant il ne pouvait tout de même pas persévérer dans ce jeu sadique qu’était darwin game en espérant ne jamais perdre de vie ni même être mit en danger. Il soupira. Sa toute première mission lui incomberait dans trois jours, et jusqu’à ce jour fatidique il avait quartier libre. On lui avait pourtant bien fait comprendre que l’insigne de messager nécessitait un certain mérite et que pour le garder –pour ne pas y laisser sa peau surtout- il valait mieux faire des efforts. Dans son cas, cela devait s’exprimer par un entrainement accru dans les domaines où il péchait le plus ; autrement dit le tir, le ciblage, tout ce qui touchait de près ou de loin au combat à distance. Un autre soupir lui échappa. Lionel avait pertinemment conscience de ne pas avoir le choix, mais il doutait de pouvoir faire de réels progrès dans ces domaines-là. Combien de temps encore avant que l’intégralité de sa team apprenne pour ses faiblesses ? Avec les derniers évènements survenus durant le festin – ce qui constituait une preuve indéniable de la présence de traite au sein même des gaia – Lionel ne se sentait plus très serein quant à ses manies désinvoltes de se foutre des règles de confidentialité. Il s’étonnait même que personne ne sache encore son patronyme dans la vie réelle tant il mettait de mauvaise grâce à préserver son identité secrète. Bientôt, c’est à la porte de son appartement à chicago, que l’on viendra sonner pour lui faire la peau.

Ignorant un frisson qui lui parcourait l’échine, Lionel entreprit de sortir de ses rêveries pessimistes en dodelinant la tête de gauche à droite. Bordel, au lieu de broyer du noir, autant se mettre tout de suite au travail. Et ça tombait bien, il n’avait rien de mieux à faire aujourd’hui que de s’entraîner. Fort heureusement, à pareille heure, il n’y avait plus grand monde pour s’intéresser à la pratique d’un congénère. Aussi se décida-t-il à aller chercher un arc et des flèches dans les réserves, celles-là même pas trop compliquées à utiliser qui étaient essentiellement destinées aux entraînement et donc ainsi mis en libre-service. C’était l’un des détails propre aux gaia –à sa connaissance tout du moins- qu’il appréciait tout particulièrement.

S’installant dans un endroit plutôt reculé des terrains d’entrainement, Lionel joua un instant avec l’arc pour soupeser ses capacités. Puis, avec beaucoup d’application, il se mit finalement au travail. Il eut le temps de décocher une bonne douzaine de flèche – dont pas moins des trois quarts ne touchèrent jamais leur cible - avant d’être brusquement interrompu par une voix grave qu’il connaissait un peu trop bien à son goût. La voix lui parvenait de derrière lui, un peu en retrait sur la gauche. Trop concentré ce qu’il faisait, Lionel ne l’avait même pas entendu arriver, ce qui lui arracha un nouveau frisson de stupéfaction et d’angoisse mêlée. « Oui, bonsoir à toi aussi Ularian. Comment te portes-tu depuis hier ? » Répliquait-il sur le ton de l’ironie amusée, ses lèvres s’ourlant d’un sourire en coin significatif. Préférant ne pas se ridiculiser sur place, Lionel débanda son arc et déposa ce dernier ainsi que la flèche qui l’armait à même le sol. Puis, haussant les sourcils dans un air de défis, monsieur se retourna pour faire face à son vis-à-vis. « Est-ce-que je viens te parler de ton pif de requin, moi, que je sache ? Hm ? » Son sourire espiègle s’agrandit un peu plus. « Que me veut l’honneur de ta présence ? Tu t’es enfin décidé à rendre service en donnant des cours particuliers ? » Malgré tout ce que l’on pouvait en dire, Lionel adorait toujours autant se fritter ‘gentillement’ avec Ularian. Une façon comme une autre d’occuper ses journées tout en changeant les esprits.


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM