Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 pumped up kicks,, terrence. (flashback)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: pumped up kicks,, terrence. (flashback)   Dim 24 Juil - 19:10
terrence & lani
{ all the other kids with the pumped up kicks
you'd better run, better run, faster than my bullet. }
Lani avait fini par céder. Les gens autour d’elle se pliaient le cou, absorbés par leur écran qui les rendait totalement hermétiques au monde extérieur. On lui avait chuchoté à l’oreille le nom de ce jeu qui faisait fureur, qui rendait visiblement bien accro. Des sensations plus vraies que nature, un jeu de stratégie et de survie, en plusieurs équipes. Voilà de quoi rendre la jeune femme curieuse face à de telles descriptions sommaires, et l’envie d’essayer par elle-même la démangeait cruellement depuis environ une bonne semaine. C’était peut-être dangereux, mais ce n’était qu’un jeu après tout, rien ne pouvait lui arriver car elle était en sécurité dans son appartement, en tous cas rien de grave. Alors oui, elle avait cédé, en téléchargeant la simple application qui lui permettrait d’accéder à ce monde parallèle qui divertissait toute la population américaine. Lani était une suiveuse, de nature à faire comme tout le monde, même si le jeu commençait à être critiqué par les autorités, elle s’en fichait. Le danger ne l’effrayait pas, seuls les gens stupides ont peur de quelques pixels, il n’y avait pas de quoi en faire tout un plat. Honnêtement, elle ne savait pas à quoi s’attendre. Le jeu pourrait tout aussi bien être une déception totale, et ne pas lui plaire du tout. Le contexte était assez basique en soi, la règle d’ordre était survivre et de garder ses vies qui semblaient être au nombre de dix pour ne pas mourir. Et parfois la simplicité réussissait le mieux, ce qui avait dû faire la renommée de ce jeu particulièrement, outre les effets réalistes impressionnants. L’anxiété qu’elle ressentait à cet instant et l’excitation de pouvoir enfin comprendre tout le monde autour d’elle se traduisait par ses doigts légèrement maladroits qui butaient contre les lettres de son clavier tactile. Elle ricocha alors qu’elle tentait de remplir les rares informations demandées. Vint le choix du pseudo qui lui prit le plus de temps, on lui avait conseillé de choisir quelque chose d’unique et de représentatif de sa personnalité, tout en créant quelque chose que les autres joueurs puissent facilement retenir. Il était préférable de le choisir avant. L’ordinateur ouvert, elle fit quelques recherches sur les divinités et tomba finalement sur quelque chose qui lui correspondait : les valkyries, vengeresses et sanglantes. Si elle était là pour survivre, autant marquer les esprits par un peu de gore, non ? On lui expliqua que plusieurs teams étaient à sa disposition, il lui suffisait de rejoindre celle qui lui plaisait le plus et son premier but serait de trouver la cachette des équipes et de se faire adopter. Aucune indication ne lui donna de piste concernant l’emplacement d'une quelconque base spécifique selon les teams. Cette idée l’angoissa quelque peu, tandis qu’elle finalisait l’inscription, le cœur battant la chamade tandis qu’elle fixait le bouton lui permettant d’accéder pour la première fois aux serveurs et à commencer l’aventure. Elle pouvait faire marche arrière seulement maintenant. Lani inspira longuement, prenant son courage à deux mains et devint officiellement Valkyrja.

Une dizaine de personnes tout au plus se situaient dans les alentours, marchant, parlant ou peut-être même complotant. Ils portaient des couleurs sur leurs combinaisons adaptées à l'environnement, certains rouges, violets verts ou bleu. Elle n'avait pas prévu une quelconque tenue spécifique et elle se sentit assez ridicule pour le coup. Une douleur lui lacéra soudainement la hanche, et elle fut forcée de soulever son habit pour regarder quelle était la cause de sa souffrance : un tatouage à l’encre noire marquait désormais sa peau, un « dix » trônant au centre, réellement provoquant. Elle en conclut qu’il s’agissait bien des dix vies promises du début du jeu. Elle commençait à assimiler quelques détails, comme la team CAHO sanguinaires aux couleurs de l’hémoglobine. Bien vu. Dans tous les cas, où que ses yeux se posent elle se sentait totalement dépassée par la situation. La peur lui montait au corps, accélérant son rythme cardiaque alors qu’elle sentait des regards malsains se poser sur elle, comme si elle n’était qu’une vulgaire proie, petit agneau facile à égorger lors de sa première connexion. Alors elle décida de bouger un peu pour paraître moins bizarre, et également à la recherche de ces fameuses sensations dignes de la réalité. Quelques secondes furent nécessaires pour faire le tour de la place, avant qu’elle ne tombe nez-à-nez avec un jeune homme métisse qui la surplombait de vingt bons centimètres, de quoi la faire pâlir dans la vraie vie. « Ok pause, je viens en paix. » Implora-t-elle en levant les mains en l’air. Elle avait besoin d’explications, rien n’était clair, et peut-être qu’il pourrait l’aider. Elle redouta même une attaque soudaine, même si elle ne remarqua pas qu'il était également fraîchement arrivé. « Bon ça fait à peu près une minute que je suis inscrite. Je suis désarmée et totalement paumée, tu pourrais m'aider ? » Se sentit-elle obligée de demander, comme si elle n’était pas assez vulnérable ainsi. L’heure n’était pas à la tuerie, mais à la tentative de compréhension. Vallyrja étudia un instant l’expression du jeune homme et elle eut un déclic après avoir observé son style vestimentaire pour le moins curieux, il était pieds nus : « Attends, me dis pas que tu viens de t’inscrire aussi ? » Un long soupir s’échappa de ses lippes alors qu’elle baissait les bras, posant finalement ses mains sur ses hanches, évitant la zone qui la faisait souffrir. « On est dans la merde. Mais au moins on est deux, pas vrai ? » Rester positif. Cela ne pouvait pas si mal se passer après tout, ils n’étaient qu’au début de l’aventure. « Mon pseudo c’est Valkyrja au fait. » Pas peu fière de sa trouvaille, son pseudo lui collait à la peau. Il sonnait si bien qu’elle avait presque envie de le répéter rien que pour son plaisir personnel. Valkyrja, Valkyrja. Voilà sa seconde peau.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: pumped up kicks,, terrence. (flashback)   Dim 31 Juil - 16:08
pumped up kicks
valkyrja + butcher

Il ne s'était pas attendu à ça. A déambuler, pieds nus, mitraillé de regards interrogateurs. Il avait marché, puis couru, tout droit, en essayant d'éviter les autres joueurs. Il ne savait pas où il allait, et il s'était vite rendu compte qu'il n'y avait pas de magasin de chaussures dans le coin. En se prenant un caillou sous la voûte plantaire, il avait au moins remarqué son tatouage de team, et le « 10 » qui indiquait son nombre de vies. Bon. D'après ce qu'il savait du jeu, il fallait qu'il garde ce chiffre aussi haut que possible. Quant à l'autre … bon, il n'avait pas appris par coeur les symboles des teams. C'était déjà pas mal de savoir où celui-ci se trouvait.
Bon, il  ne lui restait qu'à trouver des chaussures et sa team, sans se faire tuer. Pourtant, il ne savait pas trop, il déambulait, ne faisait confiance à aucune des personnes qu'il croisait. Des armes dans toutes les mains, l'ambiance ne donnait pas à sourire, à discuter. Pourtant, cela avait presque quelque chose de familier pour Terrence. Oh – il savait aussi que les joueurs ici dissimulaient leur véritable identité, ne donnant ni nom ni prénom, mais un pseudonyme. Question d'anonymat sans doute. Il ne pouvait blâmer personne, un jeu aussi violent avait des répercussions à Chicago, il l'avait vu.
Rabattant la capuche de son sweat, il accéléra le pas, s'enfonçant un peu plus dans les ruelles de cette ville imaginaire, et pourtant si réelle. Il n'arrivait pas trop à savoir s'il était bien dans le jeu, ou si ce n'était qu'un effet de la réalité virtuelle, mais ça le faisait flipper. Il n'avait jamais rien vu de pareil, et comprenait peu à peu l'engouement qu'il y avait eu autour de ce jeu. Il y  avait même un conteneur de poubelles, qu'il ouvrit rien que pour le plaisir de voir le réalisme de ce jeu. Franchement, c'était immonde, les odeurs étaient même présentes. Il n'y avait pas d'amas de pixels noirs, mais bien des ordures en tout genre. Rien qui ne lui serait utile, en revanche, alors il passa son chemin.

Il déboucha bientôt sur une sorte de place, et faillit rentrer en collision avec un autre joueur. Enfin, une joueuse. Visiblement pas très âgée ni très expérimentée – disons qu'elle ne tenait pas une arme, alors ça aidait à se faire une idée. Et puis, la manière dont elle l'a abordé, aussi. Je viens en paix, ça faisait très film de science-fiction. Il s'arrêta alors, attendant de voir ce qui allait lui tomber dessus. Sans doute n'était-ce qu'une feinte, une manière de le faire s'arrêter pour mieux l'attaquer. Les histoires se transmettaient plus vite que la grippe, à Chicago. Mais, chétive et honnête, il ne pouvait que s'arrêter et l'écouter. Ou peut-être était-il juste inconscient. Euh ... commença-t-il, déstabilisé. Il n'était pas inscrit depuis beaucoup plus longtemps qu'elle. Mais elle semble assez perspicace, et se décomposerait presque devant ses yeux. Et oui. Le prince charmant n'existe pas. J'ai bien peur que si … lui confirme-t-il. Il l'a visiblement déstabilisé en moins de temps qu'il n'en aurait fallu pour le dire. D'un autre côté, il voyait bien qu'elle n'avait pas menti, parce qu'elle avait vraiment l'air d'être dépitée. On ne pouvait pas feindre pareille déception. Il se détend alors qu'elle affirme qu'ils sont dans la merde – mais au moins, ils sont deux. Butcher, répond-t-il simplement, parce qu'il n'y avait même pas vraiment réfléchit. Mais la moitié de ses connaissances devait sans doute l'appeler comme ça, c'est simple, c'est fluide, et on sait tout de suite de qui ils parlent. Bon, dans le cadre de ce jeu … sachant qu'il venait d'arriver … c'était sans doute un peu too much et assez pompeux. Tant pis.
Du coin de l'oeil, il voit quelques joueurs, et réprouve le sentiment d'insécurité qui lui frôle l'échine. On devrait bouger, viens. Quelqu'un qui reste sur place, c'est suspect, quelqu'un qui court, c'est suspect, quelqu'un sans chaussures, c'est suspect. Mais l'endroit regorgeait de planques : les bâtiments semblaient abandonnés, pour la plupart. Mais au moins, ça les cacherait de la vue des autres joueurs. En petite foulée, il traverse donc la place, la joueuse à ses côtés. Il entre dans une ruelle qu'il ne connaît pas encore, et pousse la porte du deuxième immeuble à moitié effondré qu'il voit. Pas trop proche de la place. Pas trop éloigné non plus. Il referme la porte et annonce solennellement : Putain, il me faut des chaussures. Ce qui voulait sans doute les prendre à un autre joueur. Encore fallait-il que le premier idiot qui passe fasse sa pointure. Bon, déjà, je suppose qu'on devrait chercher à rejoindre nos teams … Il ressemble à quoi, ton tatouage ? S'il avait la même tête que le sien, alors ce serait bien plus simple de s'y retrouver, en sachant qu'ils n'auraient pas à se mettre des bâtons dans les roues. Il savait peu de choses sur l'univers du jeu, mais il savait que différentes teams se partageaient le jeu, et que la première chose à faire était de s'y mettre à l'abri.
darwinsgame.com (c) 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM