Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 i don't wanna fall, fall away (dorian)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: i don't wanna fall, fall away (dorian)   Mer 27 Juil - 2:31
Le papillon, ça faisait longtemps qu'il avait perdu ses ailes. Ça faisait longtemps qu'il ne volait plus. Il n'y avait qu'un vide constant, une impression de n'être qu'un rien dans un tout. Raena était ce papillon, laissé pour mort sur le bord de la route, et elle ne cherchait plus forcément à se battre. Les jours passaient sans Charly. Elle avait pris la mauvaise habitude de les compter jusqu'à ce qu'elle n'en ait plus la force. Désormais, elle ne savait plus depuis combien de temps sa jumelle était partie. Elle n'en parlait, d'ailleurs, plus. On pouvait presque se demander si elle ne l'avait pas oublié. Personne ne savait ce qui se passait réellement dans sa tête, dans sa vie. Papa Gallagher, lui, il se doutait. Il voyait bien que les choses ne tournaient pas rond, que derrière ce sourire angélique se cachait une âme meurtrie et à deux doigts de se briser. Elle trouvait, parfois, une assiette dans sa chambre lorsqu'elle rentrait du travail. Une assiette qu'elle dévorait avant de se faire vomir en essayant de faire le moins de bruit possible. C'était sa vie, désormais. C'était sa vie à cause de Charly et de son égoïsme. Au fond, Raena, elle la haïssait. Elle la haïssait de ne plus être avec elle parce que, sans elle, ce n'était que le néant, qu'un trou sans fond dans sa poitrine. La plaie ne voulait pas cicatrice. Elle ne pouvait pas alors elle saignait toujours en la faisant souffrir assez pour lui donner l'impression de mourir. Il n'y avait aucun remède. Elle avait perdu une partie d'elle-même. Son âme sœur, sa meilleure amie, son tout. Pourtant, elle tenait bon pour sa famille, essayant même de leur rendre le sourire, de leur apporter du bonheur à façon.

T'en as besoin, qu'elle se disait en regardant son téléphone. Envoi. Le message envoyé, elle savait que sa vie ne serait plus la même. Ses incertitudes allaient probablement disparaître aussi vite que le corps de Charly trois pieds sous terre. Elle avait besoin de savoir, Raena. Elle avait besoin de comprendre pour avancer, pour espérer laisser sa souffrance derrière elle et revivre. Il disait tous que Dorian était le coupable, celui qui était le responsable du zéro sur sa peau de porcelaine et de l'arrêt de son pauvre cœur. Elle n'y croyait pas. Le papillon, il essayait toujours de s'accrocher à cette humanité, de se cacher derrière sa douce naïveté. Son amour pour sa sœur avait été trop beau, trop pure, pour qu'il ait pu lui retirer sa vie. Il était innocent parce qu'elle savait, Raena, que la tuer en serait revenu à s'arracher le cœur lui-même. Cette dernière inspira profondément avant de se lever de son lit et de se préparer en vitesse pour sortir de chez elle sans que personne ne le remarque. Dorian ne lui avait pas encore répondu mais elle savait qu'il viendrait. Peu importe où il était et avec qui, il viendrait. Elle prit sa voiture et alors qu'elle roulait, elle en venait à regretter, un peu plus à chaque mètre, de lui avoir demandé de la rejoindre à Lincoln Park. Au fond, oui, elle avait peur. Peur de savoir ce qu'il lui dirait mais surtout peur de craquer. Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas parlé de Charly ouvertement et le faire avec lui risquait de la briser. Elle le savait mais prenait le risque. Elle en avait besoin.

Lincoln Park n'avait rien de symbolique à ses yeux mais elle avait choisi ce lieu comme lieu de rendez-vous pour son côté paisible - qu'elle espérait pouvoir apaiser son mal-être le temps de leur conversation. Elle s'installa sur un banc, les iris fixés sur l'écran de son téléphone et la jambe bougeant de façon incontrôlable. Il n'y avait pas que le fait de revoir Dorian - celui qui était le tueur présumé de sa sœur d'après toute sa famille et qui pouvait approuver leurs paroles et, avec ça, la détruire complètement -  qui était angoissant mais aussi celui de trahir les Gallagher. Raena n'avait jamais parlé des messages qu'ils échangeaient et, par conséquent, encore moins de cette rencontre. S'ils l'apprenaient, elle ne savait même pas quelles seraient leurs réactions. Mauvaise, qu'elle supposait. De longues minutes étaient passées avant qu'elle ne sente une présence derrière elle. La demoiselle se retourna rapidement et son regard se posa sur le visage de Dorian. « Dorian, qu'elle dit simplement. Ça fait du bien de te voir. » Elle ne mentait pas. Si Charly était tombée amoureuse de lui, elle, en revanche, l'avait apprécié comme un ami et le revoir était quelque chose de bon, malgré tout.


Invité
Invité


MessageSujet: Re: i don't wanna fall, fall away (dorian)   Ven 12 Aoû - 16:55
i don't wanna fall, fall away

Statue de bronze impénétrable clouée au parquet d'un appartement plongé dans l'obscurité. C'est tout ce à quoi Dorian se résume depuis de longues minutes qui ne semblent pas décidées à s'écouler. Le temps est figé. Seule étoile scintillante dans ce ciel maudit qu'est sa propre chambre aux enfers, le portable allumé dans sa main diffuse sur son visage immobile une vive lumière d'un autre monde. Il revient à peine de l'au-delà, du monde de pixel, mais il ne pense même plus à ce que son alter ego diabolique a pu faire dans son royaume de souffrance. Il ne pense plus qu'à ces phrase. Ces mots qui ne cessent de passer et repasser dans sa tête comme un train tournant en rond. Il voit les mêmes panneaux sur ces mêmes paysages, la tête contre la vitre, il s'imagine encore les scénarios d'une rencontre qui ne semble jamais prête à arriver, un terminus qui ne se rapproche pas. Et soudainement, en l'espace d'une seconde, le train a déraillé. Il fonce à toute allure, droit sur cette ville que Dorian, simple passager, n'avait jamais songé à visiter: le monde de Raena vient d'entrer en collision avec le sien. Il se sent comme le tyran exilé qui revient dans le pays qu'il a lui-même saccagé. Il ignore s'il sera prêt à faire face à ces démons que l'ange fait ressortir en lui. Raena représente certainement beaucoup trop dans la vie du Riverrun, tout en n'ayant jamais rien fait pour occuper une telle place. Elle est la fille du chasseur, celui qui a fait une proie du prédateur. Elle est une Gallagher, cette famille qui le traque sans relâche pour lui extorquer jusqu'à la dernière goutte de son sang virtualisé, transformant le chiffre dans son dos en réelle bombe à retardement, un compte à rebours se rapprochant inexorablement du néant. Raena est une potentielle famille noyée dans l’hémoglobine, un futur envisagé qui ne verra jamais le jour. Elle a la sœur qu'il ne pourra plus jamais avoir. Raena est le souvenir de Charly, Charly est le trou béant dans la poitrine de Dorian qui engloutit chaque étincelle de son âme endeuillée.

L'ombre divague dans les rues de la ville. Cette rencontre, ce pourrait être un piège: l'embuscade d'une famille fatiguée de pleurer l'une des leurs, d'une famille décidée à chercher revanche dans la mort de celui qu'ils pensent fautifs. N'est pas ce que Dorian fait, depuis des mois, masque sur le visage, pourpre dans le coeur et lames sur la chair ? N'est ce pas ce que la perte de l'être aimé à également produit chez lui, motivant cette soif de sang qui se justifie par une recherche de vengeance ? Mais chasseur chassé, décidé, ne ralentit pas le pas. Raena semble différente. Elle apparaît comme la seule à lui accorder la chance de prouver son innocence, elle semble cacher cette amitié qui perdure par les messages clandestins. En temps de bonheur, Dorian la considérait déjà presque comme une sœur, et en ces heures de malheur, il la juge plus que méritante à garder cette place dans son coeur. La demoiselle est allée chercher les morceaux de son esprits tordus pour en extirper une chance salvatrice, et malgré la chute du diable qui perdure à accélérer, il aime à croire qu'elle l'aura ralentit de ses douces attentions.
Et s'il se trompe, il est prêt à en payer le prix.
Il est prêt à y laisser sa vie.
« Dorian. Ça fait du bien de te voir. ». Il manque un battement, perd un souffle. Le visage sur lequel il se retourne ravive une douleur lancinante, un cri cinglant qu'il tente d'étouffer dans les tréfonds de son être: en vain, le hurlement transparaît par son regard torturé. Intérieurement, invisible et muet au monde extérieur, son rire tinte dans une mélodie qui se répercutent contre ses pensées en échos infinis jusqu'à envahir chaque parcelle de ses souvenirs. Il revoit son sourire illuminer le ciel embrumé, sent encore la douceur de sa main dans la sienne et entend son souffle dans sa nuque quand elle se penchait pour lui conter une blague qu'elle avait honte de partager en public. Elle incarnait tout l'innocence de ce monde, et pourtant, l'univers l'a laissé se faire enlever. « Charly », murmure-t-il comme en transe avant de retomber les deux pieds sur terre. « Pardonne-moi. Je voulais pas. » se rattrape-t-il rapidement. Après tout, Dorian faisait partie des rares personnes non-Gallagher à ne pas les confondre, jamais. Mais aujourd'hui plus rien ne fait sens. Aujourd'hui, Charly pourrait être Raena qu'il ne le remarquerait pas.
Il ne l'oublie pas.
C'est elle qui s'en va.
« Ça fait longtemps Raena. ». Sourire pâle et yeux vitreux. Il s'approche. « Tout va bien ? ». Et, pour la première fois depuis longtemps, ce n'est pas une simple formule de politesse mais la forme d'un semblant d'inquiétude. Une parcelle de sincérité.


(c) chaotic evil

Invité
Invité


MessageSujet: Re: i don't wanna fall, fall away (dorian)   Ven 19 Aoû - 0:57
Tout ce qu'elle voulait, Raena, c'était que cette douleur s'arrête, disparaisse complètement. Lutter contre cette souffrance incessante était épuisant, trop difficile pour ce papillon sans aile. Elle savait que Dorian pouvait la comprendre. Qu'il vivait la même chose et que, contrairement aux Gallagher, il pouvait lui apporter le réconfort dont elle avait besoin. Lorsqu'elle le vit à ses côtés, elle ressentit quelque chose qu'elle n'avait pas ressenti depuis un bon bout de temps : de la joie. La joie de le revoir, de le retrouver après tous ces jours, semaines et mois sans qu'elle ne puisse sentir sa présence à ses côtés. Et elle le lui fit savoir parce qu'ici, elle n'avait pas à prétendre qu'elle le détestait. Parce qu'ici, il n'y avait personne pour lui dire qu'il était le bourreau de sa jumelle. Sauf que ce bonheur fut de courte durée alors que le prénom interdit sortit d'entre ses lèvres dans un murmure. Charly. Ça faisait mal, tellement mal qu'elle sentit son cœur se briser dans sa poitrine. Charly, qu'il l'avait appelé. Elle eut soudainement envie de vomir. Elles étaient les copies conformes, traits pour traits, et la seule chose qui avait pu les différencier était leurs caractères. Elle ne pouvait pas lui en vouloir de penser à elle en la voyant et, pourtant, elle ressentit le besoin de partir, de s'enfuir loin de lui, loin des souvenirs de sa sœur. « Pardonne-moi. Je voulais pas. » Raena resta quelques secondes sans rien dire, secouée, avant de laisser un triste sourire s'étendre sur ses lippes. « T'en fais pas. T'es pas le seul à qui ça arrive. » Douloureux mais vrai. Cela arrivait, le plus souvent, aux amis qu'elles avaient eu en commun et c'était en partie la raison pour laquelle elle avait coupé les ponts avec grand nombre d'entre eux.

La demoiselle commença à jouer avec ses doigts en signe de nervosité. Nervosité qu'elle espérait que Dorian ne ressentirait pas. « Ça fait longtemps Raena. Trop longtemps, qu'elle aurait pu ajouter. Il lui avait manqué et, malgré toutes les mauvaises paroles de sa famille sur son compte, elle n'avait jamais cessé de croire en lui. Lorsqu'elle le regardait, elle voyait une part de Charly. Une part qu'elle n'avait retrouvé en personne d'autre, pas même chez un seul des Gallagher. Elle ne savait pas réellement si cela lui donnait envie de partir ou de rester. Raena le regarda s'approcher sans rien faire, se contentant de le fixer avec l'envie incontrôlable de se mettre à pleurer. Tout va bien ? » Elle se mordit l'intérieur de la joue pour ne pas craquer. Elle s'était promis de ne pas le faire et, pourtant, elle était à deux doigts de se laisser submerger par ses sentiments. Sans trop réfléchir à ce qu'elle faisait, la brunette se leva du banc pour prendre son ami dans les bras, posant sa tête dans son cou. Elle laissa quelques larmes rouler le long de ses joues de porcelaine. Larmes qui coulèrent également sur le col de son t-shirt à lui. La poupée reprit rapidement ses esprits et se décala dans un mouvement brusque, essuyant son visage à l'aide de sa manche. « Pardon. C'était à son tour de s'excuser. Elle tenta de lui sourire une nouvelle fois sans grand succès et, alors que ses yeux rougis étaient plongés dans les siens, elle prit une grande inspiration avant d'avouer la raison pour laquelle elle lui avait demandé de la rejoindre. Ils... Ils disent que c'est de ta faute, Dorian. Qu'elle est... Qu'elle n'est plus là à cause de toi. Elle déglutit et détourna le regard tout en continuant de jouer avec ses doigts. Je veux juste comprendre pourquoi ils disent ça. Je veux juste savoir pourquoi ma sœur est dans le néant le plus total alors qu'elle pourrait être ici avec moi. Avec nous. Elle avait peur, Raena, peur à vouloir s'échapper loin de la possible vérité. Elle se rassit, tout en évitant le regard de son interlocuteur. Je crois à ton innocence. J'ai juste besoin de... de t'entendre dire que tu n'as rien à voir dans... sa mort. » Elle n'avait plus qu'à espérer.

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i don't wanna fall, fall away (dorian)   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM