Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 La beauté et la violence | Mystique
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: La beauté et la violence | Mystique   Sam 3 Sep - 23:39
La beauté et la violence
Mystique & Jekyll
We all are a single dust in the universe

Les carcasses de bateaux jonchent le vieil hangar. Elles sentent les embruns, la rouille et la crasse. Un léger fumet de poisson flotte. Tout a l’air si réel. Les peintures écaillées sur les flancs des navires, l’oxyde brunâtre qui ronge le métal à nu, la sensation rugueuse des aspérités du fer et du bois sous la pulpe des doigts, l’odeur vive des entrailles tout juste sorties… Quelques fois, Jekyll se demande quel monde est réel. Lequel est le plus réel. Est-ce celui-ci où elle porte la casquette des ATOM ou bien est-ce dans l’autre où elle porte celle d’étudiante ? Certains gamers se convainquent que le Darwin’s Game n’est qu’un jeu. Peut-être est-ce ce qui motive leurs folies, leurs imprudences et les sentiments décuplés qu’ils se permettent d’assouvir en dédramatisant la situation. Mais pour la jeune femme, le DG a cessé d’être un jeu à l’instant même où elle ouvrait les yeux pour la première fois dans cet univers. Pour elle, ce monde dépasse le carcan de simples pixels, d’écrans et de programmes. Il en est certes composé, mais il est beaucoup plus. Une autre réalité. Voilà ce qu’est le le Darwin’s Game. Et le fait que l’on puisse y mourir, que notre cœur s’arrête pour de bon est la cerise sur le gâteau.

D’ordinaire, Jekyll ne s’autorise pas à être poétique. D’une rationalité et d’un pragmatisme souvent extrême, la jeune femme met un point d’honneur à faire preuve de logique et de scientisme en toute circonstance. La science décode la réalité et en explique les mystères qui appartenaient autrefois à ce que certains appellent encore la religion. Pourtant, face à l’énigme du jeu, la microbiologiste s’autorise à tirer pour un temps sa révérence. Elle a bien conscience de n’être encore qu’à l’orée de la connaissance qu’est ce foutu labyrinthe informatique, mais elle compte bien y voir plus clair en étudiant en profondeur les reliefs étranges et inquiétants qui constituent cette réalité alternative. Et elle compte bien démêler les fils de ce sacré foutoir qu’est le Darwin’s Game.

Mais pour faire cela, il y a un point qu’elle a jusqu’alors négligé : rester en vie. Économiser ses vies est un de ses points forts. En effet, Jekyll ne s’autorise des sorties du QG de son équipe que lorsqu’elle est parfaitement sûre et certaine qu’elle ne risque rien. Rejetant toute forme de violence, la scientifique n’a jamais vraiment su se défendre et encore moins attaquer. Elle ne va tout de même pas tenter la mort pour assouvir sa curiosité ! Cependant, cette contrainte qu’elle s’impose lui pèse de plus en plus, sans qu’elle n’ose toutefois la partager.

Avec un soupir, elle reprend sa marche, laissant filer sa paume contre les coques retournées. Ses yeux furètent à la recherche de la silhouette familière de sa tante. Elle avait reçu un texto de sa part alors qu’elle sortait de la douche et qu’elle s’apprêtait à se connecter. La sœur cadette de sa mère lui donnait rendez-vous sur le chantier naval. Rien de plus, rien de moins. La jeune femme dont la curiosité s’était trouvée piquée n’avait pas hésité avant de s’installer derrière l’écran de son ordinateur portable.

Enfin, elle aperçoit Mystique qui patiente tranquillement, adossée contre une carcasse pas encore trop abimée.

« Mae- Mystique ! » l’appelle-t-elle en lui faisant signe de la main.

Dans le silence tranquille, simplement ponctué des craquements du métal oxydé, sa voix fait écho.
Elle laisse claquer sa langue contre son palais d’agacement alors qu’elle trottine vers elle pour la saluer. Le nom in game de sa tante a toujours été un problème pour elle. L’étudiante n’a jamais eu de souci à prononcer les pseudos parfois tarabiscotés des autres joueurs, quant bien même elle les connaîtrait dans la vie réelle, mais pour Maeve, ce n’est pas exactement la même chose.

« Désolée, j’ai encore du mal à t’appeler par ton pseudo ! » s’excuse-t-elle en roulant des yeux. « Oui oui, même après tous ces mois à se côtoyer sur le jeu… »

Jekyll secoue la tête avant de croiser les bras sur sa poitrine et de taper du pied. Ses doigts pianotent sur ses avant-bras impatiemment. Elle lève un sourcil intéressé alors qu’un petit sourire vient étirer ses lèvres.

« Un SMS et j’accoure ! » chantonne-t-elle en hochant la tête. « Tu voulais me parler de quelque chose j’imagine ? J’allais commander indien avant de rappliquer. »



Made by Neon Demon
avatar
MYSTIQUE
<b>bavardages</b> 432 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Kate Winslet
CREDITS : fassylover
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: La beauté et la violence | Mystique   Sam 12 Nov - 18:40
La beauté et la violence
Mystique & Jekyll
We all are a single dust in the universe

Les derniers évènements de Chicago m'inquiètent de plus en plus, et je suis comme un lion en cage, faisant les cent pas à l'appartement. Tentant vainement de rassurer ma soeur, sans pour autant oser lui avouer que moi aussi j'ai succombé ; que moi aussi je joue. Moi, l'avocate. L'enfant qu'elle croyait sérieuse ; sa petite soeur. Moi aussi j'ai plongé dans ces méandres pixellisées, et j'ai peur. Pour moi, mais surtout pour Elizabeth. Ma nièce, qui est comme une petite soeur ; presqu'une fille à mes yeux. Lizzie, comme on l'appelait quand elle était gamine. D'un élan protecteur,m je lui envoie un message, lui donnant rendez-vous au chantier naval. Plus heureuse que jamais qu'elle ne soit tombée dans la même équipe que moi. Moins d'explications à donner ; plus de proximité pour la protéger. Car c'est mon rôle. Elle plus que les autres. Cette pensée m'obsède depuis l'accumulation de corps dans les hôpitaux ; depuis que les maisons funéraires ne savent plus que faire de tous ces cadavres... Mes doigts pianotent nerveusement l'écran tactile et en moins de deux je me retrouve projetée en territoire ATOM. Encore heureux que j'aie pensé à charger la batterie de mon téléphone portable !

Arrivée au chantier, je m'adosse contre une carcasse, attendant l'arrivée de ma tornade de nièce. Jekyll ; le monstre ayant sans doute inspiré Hulk. « Mae- Mystique ! » Un sourire anime mes lèvres et je me redresse, comme une statue qui aurait retrouvé la vie après avoir été immobilisée pendant une éternité. Je la laisse venir à moi, sans commenter son erreur fréquente de surnom. Non, ici je ne suis pas Maeve. Et elle n'est pas Beth. « Désolée, j’ai encore du mal à t’appeler par ton pseudo ! ... Oui oui, même après tous ces mois à se côtoyer sur le jeu… » Je ris doucement. « T'inquiète pas, c'est aussi compliqué pour moi ... et puis je dois avouer n'être ni rousse ni bleue du coup ça peut porter à confusion. » Je lui fais un clin d'oeil et la serre légèrement entre mes bras. Après tout ce n'est pas en territoire ATOM que nous risquons nos vies ! J'ai appris à faire confiance à mes coéquipiers plus qu'à moi-même, par moments.

« Un SMS et j’accoure ! ... Tu voulais me parler de quelque chose j’imagine ? J’allais commander indien avant de rappliquer. » Je mords ma lèvre sans trop savoir comment aborder le fait que, simplement, je panique à l'idée qu'elle ne meure à cause de son pacifisme pathologique. « L'indien devra attendre ... on a du poisson si tu veux. » Petit air désolé. Puis je lève les yeux dans sa direction et avoue, sans jouer avec les mots. « Je voulais savoir comment tu t'en sortais ... pour te défendre. Et si tu accepterais de t'entraîner. Parce que c'est hors de question que je te voie mourir. » Air décidé ; et j'ai beau n'être qu'une tireuse moyenne, cela fera l'affaire.



Made by Neon Demon


   
SOME BIRDS ARE NOT MEANT TO BE CAGED
   
And I'm talking to myself at night because I can't forget back and forth through my mind behind a cigarette. ©️ anaëlle.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La beauté et la violence | Mystique   Dim 13 Nov - 11:56
La beauté et la violence
Mystique & Jekyll
We all are a single dust in the universe

Mystique se redresse à l’approche de sa nièce. Presque trop rigide dans son salut, l’étudiante se demande soudain si elle n’a pas une mauvaise nouvelle à lui apprendre. De la contacter par SMS, sans s’étendre sur le sujet et en restant pleine de mystères ne lui ressemble guère, alors que les deux femmes ont l’habitude de tout se dire et de tout partager. Jekyll ne peut s’empêcher de ressentir un mauvais pressentiment, pourtant bien vite dilué par le sourire de la blonde. De voir la jeune femme se tromper encore et encore sur son pseudo semble l’amusé, malgré l’agacement visible de la microbiologiste.

Elle s’autorise pourtant à rire à la blague de la cadette de sa génitrice. Certes, la Mystique du Darwin’s Game ne ressemble en rien à la Mystique des X-Men. Du moins physiquement. Mentalement, en revanche, la super-héroïne et la joueuse ont plus en commun. Toutes les deux dotées de capacités d’adaptation et de réflexion exceptionnelles, la brune avait compris à l’instant même où sa tante lui dévoilait son nom in game pourquoi elle avait choisi celui-ci. Celui d’une femme forte et indépendante.

Pourtant, à sa dernière question sur la raison de sa présence dans le vieux hangar des ATOMs, la cheffe des éclaireurs semble se troubler alors qu’elle pince les lèvres. Il est évident qu’elle cherche les mots justes avant de se lancer. La désagréable sensation que ce qu’elle va dire ne va pas lui plaire étreint à nouveau Jekyll. Impatiente, elle croise les bras sur sa poitrine et se met à taper du pied.

Finalement, sa dernière assertion laisse sa nièce pantoise. Elle hausse les sourcils avant de sortir fièrement un taser de sa poche qu’elle présente à sa tante comme s’il s’agissait du Graal. L’appareil tient dans son poing et ne premier abord, ne paraît bien vraiment dangereux. Cependant, elle a déjà eu l’occasion de s’en servir et il s’avère être l’outil idéal pour s’éclipser tranquillement lors des mauvaises rencontres. Et cela, sans tuer qui que ce soit.

« J’ai un taser ! » fanfaronne-t-elle avec une moue complice. « Et je sais m’en servir, pas la peine de me chercher. »

Elle le fait tourner habilement dans sa paume avant de l’agiter sous son nez, un air de défi sur le visage.

Pourtant, ce qui suit fait disparaître son petit rictus. Qu’entend sa tante par là ? Elle plisse les paupières, presque incompréhensive.

« M’entraîner ? Avec… Genre avec un pistolet ? »

Le mot sonne dans sa bouche comme une insulte. La simple idée de tenir une arme létale entre ses doigts la fait frissonner. Qui est-elle pour décider de la vie et de la mort d’une personne ? De quel droit se permettrait-elle d’entacher une existence, quand bien même celle-ci ne serait ôter que dans le Darwin’s Game ?

Elle secoue vivement la tête et agite ses mains devant elle, profondément négative et réfractaire à l’idée d’aborder le sujet.


« C’est mort ! Mort de chez mort ! Je ne touche pas un flingue. Tu imagines si je blessais quelqu’un ? Je serais même capable de me blesser moi même ! Alors pour m'éviter de mourir, on repassera, » proteste-t-elle sans ciller.




Made by Neon Demon

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La beauté et la violence | Mystique   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM