Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 The road to hell is lined with sand | PHOENIX
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
JEFFTHEKILLER
<b>bavardages</b> 872 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : cameron monaghan
CREDITS : polarize (vava) pando (signa) ken ♥ (gif bellnikov) parker ♥ (gif pro-dg)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : pro-dg actif irl / passif ig


MessageSujet: The road to hell is lined with sand | PHOENIX   Ven 9 Sep - 2:24
the road to hell is lined with sand

ticket on a one way ride on the back of the devil. asking nothing, leave me going down, for a little time

Ok, d'accord ! Ce n'était pas l'idée la plus intelligente qu'il ait eu pour le moment mais putain, ça lui ferait sacrément mal au cul de le reconnaître. Même à lui-même. En fait, surtout à lui-même. C'est vrai quoi ! Jusque là, ses idées étaient terriblement bonnes. Surtout quand elles concernaient les délicieuses tortures qu'il a infligé à des joueurs lambda. Il avait adoré leur refaire le portrait à la manière de Michael Myers, un virtuose de la peur et du couteau. Mais aujourd'hui, il était loin de toute vie et loin de la mort qu'il distribue aussi aisément que des space cake auréolés de sucre glace. Il était en train de se liquéfier sous une chaleur torride qui n'avait rien d'agréable, cette fois. Sa gorge était plus sèche que les parties intimes d'une vierge frigide, au point qu'il ne pourrait pas prononcé le moindre mot, c'en était navrant. Il n'avait pris qu'une petite gourde qu'il avait épuisée aussi vite qu'il aurait sifflé une bouteille de whisky. Alors ouais, il était dans la merde mais il s'obstinait à penser que ce n'était pas le cas. Force était de constater que son ego était encore plus vaste que ce foutu désert.

Parfois cette maudite question flottait dans son esprit, comme l'évidence qui englobait sa stupidité passagère ; mais qu'est-ce que je fous là, bordel de merde ?! Je pourrais être en train de tailler quelques gorges ou d'espionner les CAHO ! Il avait récemment prévu de le faire, suite à ce changement de chef et au départ de la blonde sanguinaire qui l'intriguaient. Si parmi les ESHU, Poltergeist n'était pas au summum de la popularité, il savait très bien récolter des informations par lui-même. Pour le moment, il n'a su que réunir des informations récentes. Des événements peut-être importants en eux-mêmes, mais pas réellement intéressants pour lui qui, à part réaliser des brochettes humaines, aspirait à découvrir tous les secrets du jeu dans un but évidemment lucratif. Il était vénal et bien loin de le cacher mais en entendant parler de ce jeu, un évident et tout nouveau marché lui a sauté aux yeux. Alors oui, il prenait du bon temps, découvrant avec une certaine excitation de toutes nouvelles pulsions qu'il n'aurait jamais soupçonné mais comme il dit si souvent ; après le plaisir, le fric !

C'est pourquoi il était ici. Il savait que le désert avait été découvert il n'y a pas si longtemps et malgré les explorations lancées sur ce terrain, il restait certain que si le jeu recelait des secrets, il pourrait en trouver ici. Rien de plus évident quand on connaît les conditions difficiles de ce type d'environnement et le périmètre qui reste encore à étudier. Sans compter que les autres joueurs devaient seulement chercher en surface et non derrière la façade comme il désirait le faire. Toutefois, l'esprit frappeur avait oublié que les fantômes ne traînaient jamais dans les déserts pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait personne à hanter... Et ce n'était pas allongé sur le ventre, bercé dans le creux de deux dunes de sables qu'il allait pouvoir hanter ou trouver quoique ce soit. Il resta là, sans doute un très long moment qui lui sembla être une éternité bercé par de courtes siestes qui se retrouvaient déchirée par les douleurs qui assaillait son corps au moindre mouvement. Bordel de merde... Combien de temps mettrait-il à crever de soif et de faim ?

Il avait les yeux fermés quand il perçut des bruits de pas qui se dirigeaient vers lui. Une vie de méfiance suffit à lui faire oublier la douleur pour dégainer son flingue plus vite que son ombre. Enfin, plus vite que l'ombre d'une tortue sous héro. Durant un instant il songea que ça aurait pu être un mirage, une hallucination à cause de son état déplorable mais il préférait nettement s'assurer de ce que ce n'était pas une fois que ce serait mort. Il ouvrit les yeux avec difficulté et ôta la sécurité de son Colt 1911 dans un clic métallique parfaitement et c'est la voix enraillée qu'il souffla sans attendre d'analyser la personne en face de lui :


« Je te conseille de dégager, avant que je n'essaye de voir si on peut trouer le crâne d'un mirage... »


Finalement, il a encore une voix, certes pitoyable et étouffée dans un son rauque qui s'entrecoupait au gré de faiblesses mal-assumées mais il ne pourrait guère faire mieux dans cet état.

made by LUMOS MAXIMA


Dernière édition par Duncan McCarthy le Sam 5 Nov - 1:18, édité 2 fois
avatar
<b>bavardages</b> 1225 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Rachel McAdams
CREDITS : Babine. ♦ bryancranstoned ♦ the-infamous-sid
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
But I don`t want to fight the fear again
ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: The road to hell is lined with sand | PHOENIX   Mer 14 Sep - 4:39
Nouveau coin découvert, nouvelles explorations. Phoenix se prépare pour le désert, faisant attention de s'amener assez d'eau, de quoi manger ; elle a un sac à dos avec ce qu'elle pense être important pour survivre à une grande chaleur et pour le froid de la nuit. Bien qu'elle ne connaisse pas encore par cœur tous les coins et les recoins du territoire connu, un peu de nouveauté ne peut pas faire de mal. La route est longue, surtout parce qu'elle évite les endroits les plus passant, ne voulant pas avoir à se défendre et à devoir tuer pour assurer sa survie. Pour ses coéquipiers, elle pourrait mourir n'importe quand, mais pour un inconnu, un joueur prenant le jeu un peu trop au sérieux, c'est autre chose. Elle ne rencontre presque personne, et en tant que joueuse peu portée sur le meurtre, elle n'a aucun mal à fuir. Manière comme une autre d'assurer sa survie. Sûrement pas la meilleure, mais elle n'a pas perdu de vie en cours de route, il doit sûrement y avoir pire manière de faire.

C'est chaud, c'est difficile à avancer, ce n'est que couleur sable partout. Elle est bien arrivée. Il y a des dunes, ça monte et ça descend, on dirait qu'il n'y a pas de fin, ni de début après un certain temps. Elle se dit que de se perdre ça doit être assez facile. Elle boit de l'eau de temps à autre, mais évite de tout boire en seul coup comme elle le voudrait. Dans le quartier des Atom, elle a réussi à trouver un foulard qu'elle n'a pas tarder à enrouler autour de sa tête, qu'elle a placé devant sa bouche aussi pour éviter de finir en bonnefemme de sable intérieur. Elle voit ce qui semble être une forme humaine, étendue sur le sable, en bas de là où elle est. Elle se dirige vers celle-ci, la dite forme se confirmant de plus en plus. Ce n'est pas qu'un mirage, mais bien un joueur, qui ne tarde pas à la menacer, avec une arme. Elle ne dit rien. Elle passe à côté, ne s'inquiétant pas trop d'être visée. En plus de sembler être un mirage, elle doit être double ou triple car il ne la vise pas. À moins qu'il la voit plus grande que son mètre soixante-quatre et plus vers la gauche. En somme, même s'il tire, il la rate. Elle lui arrache l'arme qu'elle range, après avoir mis la sécurité, dans sa poche arrière de jean. Un problème en moins. Elle se rapproche de lui, s'accroupit et elle prend sa bouteille d'eau et commence à lui donner à boire. S'il ne veut pas boire, il va avoir le visage un peu moins sec songe-t-elle. Elle ne sait pas trop si ça fonctionne comme ça, mais au pire des pires, il va avoir un peu moins chaud. — Tu penses être capable de marcher si je t'aide ? À quel point se sent-il faible ? Au pire, elle va essayer de le tirer. Sur le sable ça va peut-être fonctionner. Il est plus grand et plus baraqué qu'elle, elle espère tout de même qu'il va arriver à s'aider un peu, surtout si le glisser sur le sable ne fonctionne pas.

Le seul point négatif (à part mourir, mais le faire en essayant d'aider quelqu'un, c'est mieux que de mourir car elle s'est battue et a perdu), c'est qu'elle ne sait pas trop où aller exactement, elle entend une sorte de clignotement, mais est-ce que c'est loin ? C'est un clignotement dû à quoi ? Ça ressemble à un bruit de néon, mais si c'est juste une lumière ou un lampadaire et rien d'autre, ils ne vont pas plus être avancés. Oui, on, déjà. Elle ne compte pas l'abandonner. Ce qui est toujours aussi inconscient de sa part alors qu'il l'a déjà menacé dans ce piètre état. Peut-être qu'il va essayer de la tuer une fois remis sur pied. Il a sûrement une autre arme sur lui, où il est assez fort pour lui casser le cou, ou il peut l'étouffer ; pour ces deux derniers une fois moins sur le sol et un peu plus fort et hydraté. Ça fait un moment qu'elle ne considère plus cela comme important. Elle ne voit pas l'intérêt de faire comme presque tout le monde alors qu'elle déteste ce qu'ils font en général. Qu'elle déteste comment le jeu est perçu, alors qu'il pourrait être une manière d'expérimenter autres choses que la mort.




Keep a rattlesnake as a pet ♦️ Sell both your kidneys on the Internet ♦️ Eat a tube of superglue ♦️ I wonder, what's this red button will do? ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die
Spoiler:
 



avatar
JEFFTHEKILLER
<b>bavardages</b> 872 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : cameron monaghan
CREDITS : polarize (vava) pando (signa) ken ♥ (gif bellnikov) parker ♥ (gif pro-dg)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : pro-dg actif irl / passif ig


MessageSujet: Re: The road to hell is lined with sand | PHOENIX   Jeu 22 Sep - 6:36
the road to hell is lined with sand

ticket on a one way ride on the back of the devil. asking nothing, leave me going down, for a little time

La force lui manquait et même pour tendre le bras, c'était pas l'éclate... Il avait du mal à le maintenir droit pour continuer de viser juste. Il ferait bien un trou entre les deux yeux de ce mirage, juste pour s'amuser mais Duncan a toujours eu horreur d'user ses munitions pour rien. Bien trop précieuse pour être gâcher. Tirer dans une supposée hallucination, ce serait comme de payer une gonzesse pour la baiser alors qu'il peut s'en taper à la chaîne. Du gâchis, pur et simple.

Il garda néanmoins son flingue braqué devant lui, les yeux plissés, davantage par la fatigue et la sécheresse que par une réelle méfiance. La méfiance était plutôt pour sa santé mentale. Actuellement, il pourrait voir un éléphant bleu gravir ces dunes dorés qu'il ne serait pas bien étonné. En revanche, la façon dont son espèce de mirage flou avance vers lui avant de lui arracher son arme des mains, ça, ça l'étonne beaucoup plus. Il écarquille les yeux, carrément outré qu'on lui prenne son flingue comme ça même trembler. Il devait carrément avoir l'air d'une larve des sables pour qu'elle ne cille même pas devant lui. Ok, raisonnons. Elle prendre flingue, donc elle pas mirage. Elle bien culotté, merde ! Elle lui confisque carrément son arme à feu, comme on confisquerait le joujou à un môme beaucoup trop taquin. C'est la voix cassée qui s'entrecoupe sous la faiblesse de ses cordes vocales asséchées qu'il s'exclame :


« Hééé, déconne pas, blondie !... Rends-moi... mon flingue ! »


La blonde dont la vision s'affirmait de plus en plus lui apparaît plus nettement et il fait une ridicule fixette une mèche de cheveux dorés qui volette en s'échappant du foulard qu'elle a sur la tête. Un foulard. Il aurait dû prendre un truc à capuche pour éviter que le coco là-haut ne lui cogne trop sur le crâne. C'était un peu tard maintenant. Les expéditions, c'est vraiment pas son truc, se prend-t-il à penser.

Ce n'est que lorsque la jeune femme tend ce qui ressemble à une gourde vers ses lèvres qu'il réalise qu'elle s'est accroupie devant lui. Sa main s'abat sur la gourde de la fille et il se désaltère comme il en rêve peut-être depuis des jours, il ne sait plus. Il vide quasiment les ressources en eau que le récipient peut lui offrir. Et la fille lui demande s'il sera à même de marcher si elle l'aidait. Il hausse légèrement un sourcil et à vue de nez devine : ATOM... Ou GAIA à la limite. Une joueuse à l'âme de bisounours qui n'attend que de se faire manger toute crue. Il devrait trouver ça amusant et déjà songer à la manière dont il pourrait la croquer ou la torturer mais rien à faire, il était trop crevé. Sans compter qu'il avait un but en venant ici. Un but qu'elle pourrait l'aider à atteindre. Il se décide à tenter de se redresser, les membres flageolant sous la fatigue. Il finit par y parvenir, bon gré mal gré. Une fois debout, il récupère son Colt pour le remettre à sa place, sur son holster de cuisse. Il se sent bien moins à poil avec lui.


« Mouais... Y'a... un truc pas loin. J'entends le même son continu depuis une plombe... »


Et il a plus de sable dans le calebute que le cul d'un sablier totalement écoulé, putain. Il pointe le sommet de la dune pour illustrer ses propos et inciter la fille à grimper là-haut. Elle aura peut-être de meilleurs yeux que lui pour voir ce qui se cache au loin. Il commence à grimper tout seul mais le sable mange bientôt ses pieds et il finit à quatre patte. Elle est rude cette putain de dune.

Ah, il était beau le tueur sanguinaire. Il ne trouve plus de répliques légendaire. C'est pathétique. Il ferait encore moins de mal qu'une saloperie de tique.

made by LUMOS MAXIMA


Dernière édition par Duncan McCarthy le Sam 5 Nov - 1:18, édité 2 fois
avatar
<b>bavardages</b> 1225 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Rachel McAdams
CREDITS : Babine. ♦ bryancranstoned ♦ the-infamous-sid
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
But I don`t want to fight the fear again
ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: The road to hell is lined with sand | PHOENIX   Sam 1 Oct - 4:02
Blondie ne dit rien, elle ne bronche pas, elle ne lui redonne pas l'arme. Après tout, lui rendre son flingue, c'est sûr qu'elle va le faire. Donner des armes aux autres est son activité préférée. Il va la ravoir quand il va aller mieux. Ce qui est risqué pour elle, elle le sait. De toute façon, une fois en meilleure forme, il risque de la lui prendre de force. Autant la lui donner avant, même si cela signe sa mort. Ce ne serait pas la première fois. Elle a beaucoup d'expérience dans le ''j'fais pas la guerre mais les autres oui''. Il se relève après avoir fini de boire à peu près tout, bonjour l'envie de vomir, et prend son arme qu'il range. Elle ne dit rien à ce sujet, tant qu'elle n'est pas pointée vers elle, l'arme peut être n'importe où. Aux moindres mouvements un peu trop suspect, il va devoir y dire adieu une nouvelle fois. Il n semble pas être très fort, même debout. Il parle d'un truc pas trop loin, confirmant qu'elle n'a pas halluciné ce son. Ils se mettent à monter, elle devant lui, le clignotement se faisant entendre de plus en plus. Par contre, il n'y a toujours aucun signe de où ça provient. Peut-être en bas de la dune.

Phoenix se retourne après quelques pas, pour regarder ce qui arrive avec le jeune homme, voir comment il se porte. Elle ne va pas l'abandonner alors qu'elle vient de commencer à l'aider. Il est par terre. Il n'a pas fait long feu debout. Elle a presque envie de lui demander si le sable est si confortable que ça pour qu'il y soit si souvent, mais elle se retient. Elle ne pense pas qu'il ait très envie qu'on se moque de lui. Bien qu'elle aide, qu'elle veuille aider, elle sait très bien que ce n'est pas tout le monde qui est comme elle. Peut-être que cette question moqueuse serait la goutte (le grain de sable) qui ferait déborder le vase (carré de sable). Elle préférait ne pas s'aventurer dans ce coin là avant de mieux le connaître. Elle recule, et une fois de nouveau à sa portée, elle lui tend la main afin de l'aider à se redresser. À moins qu'il veuille essayer de s'y rendre à quatre pattes. Elle ne va pas le forcer. De toute façon, si elle peut l'aider et le soutenir, elle est loin de pouvoir le porter. Elle peut toujours essayer de le traîner dans le sable, ça doit se faire assez bien, mais il risque de se retrouver en marchant de sable assez rapidement. Il risque de ne pas trouver cela bien agréable.

Bref, il n'a pas vraiment beaucoup d'option qui s'offre à lui. Il peut toujours préféré rester là à faire bronzette, il a le droit. — J'peux toujours t'attendre plus loin. lui fait-elle partager. À savoir de là où le bruit se fait entendre. Elle veut bien aider, mais s'il ne veut vraiment pas, tant pis pour lui. La poignée dans son dos n'est pas si grosse que ça. C'est bien de savoir qu'elle en a une ; peut-être que ça veut dire qu'elle n'en a pas tout compte fait. — Tu veux que j'aille vérifier c'est quoi ? Ce serait un bon début en réalité. Savoir dans quoi ils allaient mettre les pieds. Avant d'obtenir une réponse, elle y va, tout en lui laissant sa gourde pour le tenir occupé ; pour éviter qu'il ait une idée stupide comme lui tirer dans le dos par exemple. Elle se remet à avancer rapidement, regarde ce que c'est, puis revient. — C'est un hôtel. dit-elle. De nombreuses portes le lui indique, tout comme l'insigne. C'est aussi une station d'essence, mais c'est un peu moins intéressant quand on veut se reposer. — C'est en bas. Il va falloir monter et puis descendre. Ils vont avoir besoin de plus d'eau.




Keep a rattlesnake as a pet ♦️ Sell both your kidneys on the Internet ♦️ Eat a tube of superglue ♦️ I wonder, what's this red button will do? ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die
Spoiler:
 



avatar
JEFFTHEKILLER
<b>bavardages</b> 872 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : cameron monaghan
CREDITS : polarize (vava) pando (signa) ken ♥ (gif bellnikov) parker ♥ (gif pro-dg)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : pro-dg actif irl / passif ig


MessageSujet: Re: The road to hell is lined with sand | PHOENIX   Sam 5 Nov - 3:27
the road to hell is lined with sand

ticket on a one way ride on the back of the devil. asking nothing, leave me going down, for a little time

Un long soupir qui lui brûle la gorge s'échappe d'entre ses lèvres desséchées. Son estomac lui faisait l'effet de s'être transformé en matelas à eau vintage, et malgré ces heures passées allongé dans le sable, à vagabonder entre conscience et inconscience, il était toujours aussi harassé. Le moindre pas nécessitait une énergie importante pour l'esprit frappeur. Bordel, était-ce seulement possible de mourir d'épuisement ? Il se sentait à bout de force, à tel point qu'il ne pensait plus correctement. D'ordinaire, il n'aurait pas hésité à tuer la blondinette et pourtant, après avoir égoïstement bu la quasi-totalité de sa gourde, il ne voyait pas en elle une cible potentielle mais plutôt un appui. Rien d'excessivement positif, non. Il ne compte jamais que sur lui-même, après tout et ce n'était pas comme s'il avait assez de moral pour se sentir redevable ou n'importe quelle autre connerie du genre. Le seul qui n'est jamais bénéficier de ce genre de faveur sera à tout jamais le seul. Il laissera peut-être la fille s'en sortir, cependant. Au moins pour cette fois. Ouais, c'est ce qu'il pense en la voyant tendre la main vers lui pour l'aider à se relever. Il l'épargnerait parce qu'il avait franchement eu de la chance de tomber sur une joueuse comme ça. Bon, il n'était pas du genre à apprécier cette gentillesse et ce fair-play à sa juste valeur. Non, lui trouvait ça tellement stupide et irrationnel. Ici, c'était bouffer et être bouffer et si Poltergeist préférait largement bouffer, c'était pour une raison. Sa haine du genre humain trouvait toutes ses raisons ici. Et encore plus dans sa propre team. Il les haïssait encore plus que les autres. Ils étaient fourbes et n'hésitait pas une seconde à se jouer des autres pour les avoir. C'était l'une de ses tactiques favorites. Oh c'est hypocrite ? Poltergeist n'est jamais que le reflet de ce qu'on a toujours attendu de lui. Être ainsi, il le faisait mieux que personne. Les autres ont raison. C'est un pourris. Pas encore assez pour buter cette femme qui lui tend la main. Il aurait presque pu l'être assez pour le faire par orgueil, en revanche. Que quelqu'un l'aide, c'était trop pour son amour-propre et il fallait bien admettre que ça faisait d'autant plus mal que c'était une femme et non un homme qui s'en chargeait.

De mauvaise grâce, il attrape cette main tendue et se redresse avec difficulté. Il essaye de ne pas l'embarquer dans une nouvelle chute parce que ce serait vraiment contre-productif, et il se remet sur ses deux jambes en pensant avec obstination qu'il a déjà vécu pire que ça. Il allait survivre, il le fallait. Il devait reprendre ses couilles à deux mains et avancer. La fatigue allait se faire oublier ou il l'enverrait se faire foutre. En taule, il a vécu tellement pire. Il refuse de remercier la fille, il préfère lutter pour gravir cette dune de sable. En arrivant près d'elle, il aperçoit au loin une espèce de bâtiment Blondie propose d'y descendre pour aller voir de plus près ce que c'est. Il hoche la tête, s'abstenant de lui asséner quelques paroles désagréables, mal calculées à cause de la fatigue. Pourtant, il se dit que c'est risqué. En fait, il ignore complètement ce qui se cache dans ce désert pas si désertique mais il est prêt à parier que comme partout dans le jeu, c'était la merde. Y'avait forcément des trucs glauques. Que ce soit dans ce bâtiments ou dans le désert lui-même. Il ne la met pas en garde, cependant. Elle devait s'en douter, de toute façon. Et qu'il ait décidé de ne pas la buter quand elle lui tournera le dos ne veut pas dire qu'il en a quelque chose à faire d'elle. Si elle crève, il saura à quoi s'attendre. Mais non, elle revient finalement saine et sauve dans une égratignure et elle l'in


« Ok. J'sais pas si c'est plus sûr d'y aller mais j'en ai plein les couilles de ce putain de désert. On y trouvera peut-être de la flotte. »


Il se remet à avancer, suivant la fille en silence vers ledit hôtel. Bien sûr, il a du mal. La fatigue engourdi ses muscles mais en finir pour sortir de là, ce n'est certainement pas son genre. Il n'ira pas se tirer une balle, ici ou là-bas, ce n'était certainement pas son genre. Il prenait le droit de vivre pour tendre son majeur aux autres. Il n'était peut-être qu'un sale rat mais il n'était pas pire que les autres. Il allait s'obstiner, jusqu'au bout. Ils marchent et ils marchent, montent puis descendent. Il se vautre pendant qu'elle porte son petit corps frêle au gré de ce vent chaud et ils finissent par arriver au pied de cet hôtel. Étrangement, il ne le sent pas. Ça pue la merde, cette histoire. Ses prunelles vertes papillonnent tandis que son intuition se met en alerte rouge. Il se saisit de son flingue, ôte le cran de sécurité en plissant les yeux comme pour éclaircir sa vue fatiguée. Il est persuadé que quelque chose va leur tombé dessus, mais quoi ?


« Reste sur tes gardes, ma jolie. »


made by LUMOS MAXIMA


Dernière édition par Duncan McCarthy le Sam 5 Nov - 3:39, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: The road to hell is lined with sand | PHOENIX   Sam 5 Nov - 3:27
Le membre 'Duncan McCarthy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ : MOBS' : 3

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The road to hell is lined with sand | PHOENIX   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM