Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 les yeux couleur du vide
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
 :: take a break :: présentations
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité


MessageSujet: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 22:11
olive stacey
ft. dane dehaan


Places, places, get in your places
Throw on your dress and put on your doll faces.
Everyone thinks that we're perfect
Please don't let them look through the curtains.
prénom/pseudo écrire ici. âge écrire ici. pays écrire ici. impressions sur le forum écrire ici. type de personnage inventé/pré-lien (+ nom du créateur). vos autres vous en cas de dc ou tc, pseudos. en cas de départ/suppression, acceptez-vous que votre personnage soit considéré comme décédé et ajouté à l'annexe ? oui/non. votre smiley préféré écrire ici. un dernier mot écrire ici.
TA VIE AU QUOTIDIEN
ÂGE
vingt-huit ans
DATE DE NAISSANCE
vingt décembre
LIEU DE NAISSANCE
chicago
STATUT MATRIMONIAL
célibataire depuis peu
STATUT SOCIAL
aisé via ses parents
ORIENTATION SEXUELLE
pansexuel
MÉTIER/OCCUPATION
écrivain désillusionné
UN DÉFAUT MAJEUR
introverti
UNE QUALITÉ MAJEURE
intelligent
CREDITS
écrire ici
ton identité ingame
PSEUDO
pseudo ingame
TEAM
après répartition
ARME FAVORITE
écrire ici

 
au quotidiendarwin's game
Olive est le fils de Maximilian Stacey et Lydia Montgomery. Lui est avocat (propriétaire d'un cabinet prestigieux hérité de son propre père il y a de cela une vingtaine d'années), un homme de poigne, fier comme un paon. Grand, aussi majestueux et terrifiant qu’un grand fauve, avec un regard noir, captivant et effrayant tout à la fois. Elle, véritable poupée, gracieuse et fragile et plus particulièrement encore lorsqu’elle se trouve dans les bras de son époux. Deux êtres mal assortis pour certains, divisés par leurs innombrables différences, mais unit par un amour qui persiste en dépit des années et des difficultés. Un amour consolidé il y a déjà vingt-huit ans par la venue au monde de leur petit garçon, Olive. Il ne voulait qu'un descendant, alors qu'elle voulait un bébé, un petit être à pouponner. (▽) Olive est le bijou de sa maman, son prince, son tout. Elle l'a aimé dès l'instant où elle a sut qu'elle le portait et n'a jamais cessé de le faire depuis. Un amour indiscutable, incontestable, qu'Olive n'a par ailleurs jamais manqué de lui rendre. Sa mère est l'être qu'il aime le plus en ce monde et ce pour la bonne raison qu'elle est l'unique personne à avoir toujours été là pour lui tout au long de son existence. Il sait que l'amour qu'elle lui porte ne s'émoussera jamais, que son bonheur est sa priorité absolue. Comment ne pas aimer quelqu'un qui vous porte tant d'affection ? Mère et fils ont une relation privilégiée, une relation cimentée par l'absence du père de famille, monsieur Stacey n'ayant jamais manifesté la moindre envie de construire une relation sincère avec son fils, préférant le reléguer à l'étreinte bienveillante des bras de sa mère. Il n'a jamais feint de vouloir lui parler ou de partager du temps avec lui, se soustrayant à ses obligations envers lui comme envers son épouse. La mère et le fils, l'un comme l'autre négligés par un père et un époux guère impliqué dans ses deux rôles, n'en développèrent qu'une complicité plus forte encore. Olive n'a jamais pu compter que sur elle et a conscience qu'elle a autant besoin de lui qu'il a besoin d'elle. (▽) Comme pour appuyer cette vérité, cette dépendance à la présence de l'autre, l'entrée d'Olive à l'école a été très compliquée à gérer pour sa mère qui avait cessé de travailler il y a de cela des années pour prendre soin de sa maison et de son enfant. Déposer Olive à l'école, c'était se préparer à affronter une journée de solitude à ruminer l'absence de son époux et les conséquences de cette dernière sur elle, mais surtout sur son fils qui manquerait indéniablement d'un certain équilibre en grandissant. Elle avait beau se faire un véritable devoir de l'aimer pour deux, elle avait conscience que cela ne suffirait jamais à pallier l'abandon apparent d'un père peu désireux de se rapprocher de son enfant. (▽) Olive n'a jamais été un gamin turbulent. Il a toujours été un peu sur la réserve, enfant silencieux et relativement solitaire. Ca n'a pas changé en grandissant. Olive, il a toujours eut l'habitude de rester seul dans son coin, en marge du reste du monde. Et il s'efforçait de croire que c'était ce qu'il voulait, qu'il se suffisait à lui-même. C'est faux pourtant. Il n'a jamais aspiré à la solitude. Il ne s'est jamais cru suffisamment fort pour vivre une vie dépourvue d'alliés. Il ne s'est jamais cru trop bien pour l'amitié, à vrai dire ce serait même plutôt l'inverse. Sans surprise, c'est sa relation (ou plutôt son absence de relation) avec son paternel qui l'a bousillé. Si votre propre père ne vous trouve aucun intérêt, alors qui le fera ? Il faut être sacrément inutile pour se montrer bien incapable de se faire aimer d'une personne génétiquement programmée pour cela. Pour cette raison, Olive s'est convaincu qu'il n'était pas intéressant et que de ce fait, il était préférable de rester tout seul. (▽) De cette solitude dont il ne savait se défaire est né un bel amour de la lecture. Olive adore les livres et en a lu une quantité conséquente depuis son enfance et son apprentissage de la lecture. Ses lectures ont le don de l'arracher à son quotidien. Il aime les mots, les phrases élégamment tournées, les tournures délicates et intelligentes. Au collège comme au lycée, il avait pour habitude de filer à la bibliothèque lorsqu'il en avait l'occasion et de sortir de son sac-à-dos le livre qu'il lisait alors, dévorant quelques chapitres. Lorsqu'il était adolescent, il a également développé un goût logique pour l'écriture et a commencé à écrire des fictions diverses qu'il a publié sur internet sous un pseudo visant à dissimuler son identité. Olive a trouvé refuge dans un univers d'encre et de papier qui a toujours eut le don de l'apaiser, mais aussi de l'instruire. Passionné et perfectionniste, Olive est un garçon intelligent qui aime à tout décortiquer. Il a une excellente culture générale et est bien loin de s'exprimer sur l'étendue de ses connaissances. (▽) De façon plus générale, Olive répugne à s'afficher. Il n'est pas du genre à se mettre en avant et n'a jamais laissé entrapercevoir la moindre envie de briller plus fort qu'un autre. Il a toujours été empreint d'une large couche de discrétion et de mystère qui a contribué à le couper du monde. La seule personne en dehors de sa mère qui ait jamais sut se frayer un chemin jusqu'à lui s'appelle Lucas. Lucas était l'un des garçons de sa classe au collège et il lui adressa la parole pour la toute première fois durant un cours d'histoire. La prof, une petite femme brune rondouillarde avec de grosses lunettes à la monture pourpre perchées sur son nez strié de tâches de rousseurs, venait d'annoncer, un air faussement excité dessiné sur son petit visage rougeaud, que chaque élève devrait, par groupes de deux, préparer et présenté un exposé. C'était typiquement le genre d'exercices qu'Olive déplorait : se planter devant un groupe d'élèves pour parler d'un sujet auxquels ils ne trouveraient pas le moindre intérêt. Cerise sur le gâteau, il lui fallait faire équipe avec quelqu'un. En général, Olive gardait le silence tandis qu'autour de lui ses camarades chuchotaient, formant leurs binômes sans se soucier de l'y intégrer d'une quelconque façon. Quand le professeur demandait si les binômes étaient faits, il prenait la parole d'une voix distante, soulignant qu'il était seul, ce qui ne le dérangeait pas outre mesure. Parfois, avec un peu de chance, le professeur avait la courtoisie d'accepter de le laisser travailler tout seul, ou alors, il se retrouvait accouplé avec un autre abandonné du reste de la classe, à moins qu'une idée grotesque ne vienne au professeur sourd à ses désirs et qu'il le fasse se greffer sur un autre binôme qui ne voulait pas le moins du monde l'accueillir dans leur petite équipe. Ce jour-là, Olive attendait comme toujours alors qu'autour de lui les brides de conversation se multipliaient. Personne ne lui avait jamais demandé spontanément de faire équipe avec lui. Lucas fut le premier ainsi que le seul et unique. (▽) Lucas n'était pas ce qu'on pouvait qualifier de type cool ce qui était quelque part une chance car Olive était à peu près sûr qu'aucun type qualifiable de cool aurait eut l'idée de lui proposer de faire un exposé avec lui. Toujours est-il que ce fut ainsi que les deux garçons débutèrent une amitié rendue périlleuse par l'inexpérience incontestable d'Olive en la manière. Il semblait si gauche à s'efforcer de se laisser aller à cet exercice. Avoir un ami. Olive se souvient avoir songé à l'époque que Lucas était sans nul doute le garçon le plus patient qu'il ait jamais rencontré. Avec le recul, cependant, il comprend à présent que la patience résolue de Lucas à son égard n'était pas sans trahir les sentiments qu'il commençait alors à nourrir pour lui. (▽) Olive n'a pas compris tout de suite que Lucas l'aimait d'une façon foncièrement différente de l'affection qu'on portait à un bon ami. Olive n'était même pas un bon ami. Il était trop solitaire, trop sauvage à bien des égards. Trop indécis, trop inexpérimenté. Il n'était constitué que de trop et de pas assez. Il n'avait guère une bonne image de sa personne, ce qui explique sa surprise quand, alors qu'ils avaient dix-neuf ans, Lucas l'a embrassé. Olive venait de tomber lourdement sur le sol après avoir glissé sur une plaque de verglas, sous les rires moqueurs de quelques témoins. Il avait tendance à attirer les rires des autres sans jamais s'y joindre, Olive. Jamais véritablement à sa place, il avait des airs de créature fantastique mal-à-l'aise en ce monde. Il fallait toujours que ce dernier lui joue des tours, qu'il le ramène là où était apparemment sa place : les fesses sur le bitume, le froid lui mordant les joues. Ses grands yeux bleus voyaient sans voir, le monde se diluant sous son regard en un vaste bordel de bleu et de blanc, ses mains pales éraflées par la chute. Lucas, comme souvent à ses côtés, ne manqua pas de lui tendre une main, son regard chocolaté le couvant alors qu'il l'aidait à se relever sous les rires qui fusaient toujours de ci de là. Lorsqu'ils se retrouvèrent l'un en face de l'autre, les joues de Lucas s'étaient furieusement colorées de rouges, tâches de chaleur dans un paysage suintant le froid hivernal et Olive ne manqua pas de constater que ses lèvres aussi étaient chaudes lorsqu'il les plaqua sur les siennes. (▽) Ce baiser fut le début de leur histoire d'amour, une histoire d'amour désormais en péril. Olive, il aime sincèrement Lucas, ce garçon qui n'a jamais cessé de lui porter un intérêt aussi apaisant qu'inattendu depuis la préparation de ce fameux exposé qui les a réunit. Il l'aime à sa manière. Il aime la façon qu'il a de chanter dans la voiture sans connaître pour autant la moindre parole, il aime la façon dont il plisse le nez quand il est mécontent, son air endormi au saut du lit, ses chandails en laine laids à en crever, son odeur de café très noir et ses baisers au goût de miel. Il aime Lucas, il ne serait pas resté avec lui plus de dix ans s'il en avait été autrement. Il n'aurait pas emménagé avec lui à l'âge de vingt-deux ans et n'aurait guère davantage commencé à parler d'engagement plus sérieux, le tout sans jamais cesser de s'interroger sur le pourquoi du comment un type aussi incroyablement bon pouvait bien l'aimer lui, tout perturbé et introverti qu'il était. Lucas lui a toujours fait l'effet d'être un cadeau bien trop onéreux pour sa propre personne. Des doutes dont il ne manqua pas de faire part au principal intéressé, doutes auquel ce dernier répondait toujours des je t'aime en pagaille. (▽) Olive a fait des études de lettre après être sorti diplômé du lycée (évènement pour lequel ses parents lui ont offert une superbe montre au prix indécemment élevé et gravé d'un message d'amour qui ne pouvait décemment qu'avoir été rédigé de la main de sa mère), puis, à l'issu de ces dernières, il a emménagé avec Lucas dans un appartement confortable et décoré de bon goût, ce dernier bossant alors d'ores et déjà en tant que développeur web (concepteur d'applications et de sites internet). De son côté, Olive goûtait lui aussi vaguement au beau rêve américain après avoir sorti une nouvelle au lycée ayant remonté jusqu'aux oreilles d'une maison d'édition qui lui laissa entendre que s'il écrivait un ouvrage, ils ne seraient pas contre y jeter un coup d'oeil et éventuellement consentir à le publier. (▽) Saisissant l'opportunité lui étant élégamment tendue, Olive s'est lancé dans l'écriture d'un nouveau roman, un récit assez noir et étrange dont il ne concède à parler à personne en dépit des tentatives répétées de ses proches (à savoir sa mère et Lucas). Alors que son mec songeait à ouvrir une petite boite avec deux amis eux aussi lancés dans le domaine de l'informatique, Olive passait alors ses journées dans leur appartement, son ordinateur calé sur ses genoux, une paire d'écouteurs enfoncés dans ses oreilles. (▽) Les ordinateurs, l'utilisation d'internet, ça a toujours fait part intégrante de la vie d'Olive à partir du moment où, au delà de son affection pour la lecture, il a commencé à tomber amoureux de l'écriture. Il a toujours vu le web comme un terrain de jeu d'aspect bien moins dangereux et effrayant que le monde réel, ce monde au sein duquel il s'est toujours fait l'effet d'être une espèce d'anomalie. Lorsqu'il ouvre son navigateur web, il a tout le loisir de se cacher derrière un pseudo, reléguant loin derrière lui le garçon au regard intense et aux cheveux dorés qui a le don de se sentir si seul même en présence des personnes lui témoignant pourtant un amour sans bornes. Le web a toujours été un endroit sûr, paisible, dédié à l'art, à même d'accueillir et d'exhiber les aspects de sa personne qu'il se refuse catégoriquement à exploiter et afficher dans le monde réel. Son affection au web a toujours été déploré par son père. Lui qui accordait si peu d'attention à son fils en temps normal, ne manquait pas en de rares occasions de porter sur lui un regard désobligeant. Il faut dire qu'il est tellement terre-à-terre ce paternel qui n'a jamais daigné agir comme tel. (▽) Olive a eut vent du phénomène que représente le Darwin's game dès que ces derniers a commencé à prendre de l'ampleur. Son père n'a jamais manqué de rendre bien claire son opinion à ce sujet de phénomène aussi répandu que dévastateur : un ramassis de bêtises, une perte de temps pure et simple, un instrument de torture déguisé. C'est sans doute en grande partie l'aversion de son père pour ce jeu qui a poussé Olive à s'y intéresser. Il avait durant des années tâché tant bien que mal d'attirer l'attention de son père (en ayant de bonnes notes à l'école par exemple, une façon comme une autre de le rendre fier de son fils unique), mais entré dans l'âge adulte, il lui apparaissait depuis déjà quelques années avec plus de clarté que jamais que son père ne se focaliserait jamais de ses succès. Alors puisque qu'il ne pouvait pas susciter son attention en faisant exactement ce qu'il attendait de lui, peut-être pouvait-il emprunter une voie contraire ? Cette voie fut son inscription au Darwin's Game. (▽) Si l'idée de rejoindre les rangs des joueurs du Darwin's Game avait commencé à se faire son chemin dans son esprit, c'est une nouvelle rencontre qui l'a définitivement poussé à faire cet affront à son père et aux convictions de ce dernier. La rencontre en question fut celle avec Jules Marsch, vingt-neuf ans, chef des personnes favorables au jeu et de ce fait ennemi direct du père Stacey sur ce front. Une coïncidente n'en étant guère une, la jeune femme l'ayant approché du fait de son caractère rebelle apparent et de la nature de son père. Après tout, n'était-ce pas un beau plan que de convertir le fils au jeu que son père déplorait ? L'idée seule d'aller à contre-courant des idéaux de son père avait quelque chose de farouchement séduisant aux yeux d'Olive, mais à cela s'ajouta de nombreux autres avantages que Jules ne manqua pas de lui faire miroiter. (▽) A Olive, elle lui a vendu l'expérience du Darwin's Game comme l'aventure de toute en vie, lui présentant ce terrain de jeu comme un lieu de liberté totale, subtilisant à la cage véritable un monde de grandeur et d'indifférence. Un moyen de goûter à un tout nouveau mode de vie. Une possibilité de mener enfin, même par l'intermédiaire d'un jeu, une existence trépidante à la hauteur de ses espérances. Buvant ses paroles et portant une certaine fascination à Jules, touché par la sollicitude apparente que lui témoignait cette dernière, Olive s'inscrivit au jeu au bout de quelques jours, s'engouffrant définitivement dans un univers aux allures trompeuses. (▽) Olive a très vite pris goût au jeu, s'enfermant dans ce dernier à la manière qu'il avait de se plonger dans ses lectures. Rapidement, profondément. Bien vite, ce dernier a pris le pas sur son existence, affectant son comportement, mangeant une grande partie de ses journées, chose qu'il n'a guère échappée à Lucas, son petit ami jusqu'à très récemment. Ce dernier a été le témoin du changement qui s'est opéré en Olive, ce garçon en qui il avait toujours sut trouver une beauté que le principal intéressé lui-même semblait ignorer. Le jeu n'a de cesse de rendre Olive de plus en plus paranoïaque ainsi que de plus en plus violent. Des gestes brusques, des paroles dures, des regards glacés, comme déconnectés. Olive commence dangereusement à délaisser sa véritable existence au profit de son identité dans le jeu. (▽) Son petit ami, très à la page pour tout ce qui touche à l'informatique, à internet et donc aux jeux en ligne populaires, l'a suspecté un moment d'avoir intégré les rangs des joueurs du Darwin's Game, ayant mal vu dès le départ son rapprochement avec Jules Marsch, avant d'en avoir la preuve. Olive était alors d'ores et déjà venu foncièrement distant (soit, il l'avait toujours été, mais beaucoup moins avec lui, tout de même) et Lucas en souffrait, frustré de sentir son homme lui filer entre les doigts. Alors qu'Olive était sous la douche, il décida donc de s'y glisser avec lui, pour un petit moment d'intimité, de ceux qui lui manquaient furieusement. Il commençait à croire qu'Olive était rebuté par sa personne et avait besoin d'établir une proximité avec lui, de le retrouver ne serait-ce qu'une poignée de minutes. Olive ne manqua même pas de tomber en dépit de sa surprise quand la porte de la cabine de douche s'ouvrit sur Lucas, nu comme un vers qui le regardait avec envie, le regard brillant. D'ordinaire, Olive serait tombé. Il avait toujours été si adorablement maladroit, à croire que tout avait vraiment changé... Il avait l'air surtout anxieux et Lucas ne tarda pas à comprendre pourquoi, voyant ses craintes officiellement validées. Il découvrit le fameux tatouage identifiant chaque joueur, parfaitement visible sur la peau claire d'Olive, semblable à une blessure qui ne cicatriserait jamais, marque d'un crime imprimé sur sa hanche. (▽) Depuis ce moment, la relation d'Olive et Lucas s'est mise à battre encore davantage de l'aile. Lucas est moins furax qu'inquiet pour son petit ami et si dans un premier temps il n'a eut de cesse de le confronter sur son addiction malsaine à ce jeu, il n'a pas manqué de comprendre rapidement que, en dépit de l'affection qu'il sait qu'Olive lui porte, ses paroles n'ont de cesse de passer par une oreille et de ressortir par l'autre. Lucas ne peut le protéger d'un univers auquel il n'a pas accès. Pour le dépêtrer du cauchemar dans lequel il s'est volontairement englué, il lui faut sombrer à son tour. Alors Lucas a rejoins le jeu en douce dans la seule et unique optique de protéger Olive, ce besoin viscéral qu'il a depuis qu'il en a fait la connaissance. (▽) Olive ignore tout de cette décision et s'il en était autrement, tout cela ne lui plairait pas. Si le jeu a le don de gommer, de diluer dans l'air, les traits de sa personnalité au profit d'un être de colère et de rancune, il n'agit pas autant sur ses sentiments. En dépit de son attitude peu engageante, en dépit de son besoin de délaisser le quotidien au profit du jeu, il aime Olive et ne lui souhaite pas de le suivre si ça doit lui porter préjudice. (▽) Quoi qu'il en soit de la véracité de ses sentiments à ce niveau, Olive ignore tout du sacrifice de Lucas et de ce fait, leur relation persiste à se dégrader. Les sens d'Olive sont émoussés, obstrués, son addiction au jeu telle qu'il n'est pas foutu de réaliser que certaines personnes sont prêtes à se jeter ouvertement dans la gueule du loup pour ses beaux yeux. C'est son grand problème à Olive de toute façon. A avoir trop manqué d'amour de la par de son paternel, il n'est pas fichu d'accepter celui qu'on lui tend. Alors il bousille ce qu'il a de plus beau. Il a rompu avec Lucas, quittant l'appartement, las de devoir débattre avec lui lorsqu'il émerge de l'univers du Darwin's Game. (▽) Une rupture qui n'affecte pas l'attachement des deux garçons. Olive demeure profondément attaché à Lucas et il en va de même pour ce dernier qui continue à s'enfoncer dans les méandres du jeu pour protéger celui qu'il ne saurait nullement cesser d'aimer. En attendant, ils ne vivent plus ensemble, ne forment plus un couple et Olive est revenu chez ses parents, s'attirant une oeillade et des commentaires désapprobateurs d'un paternel tout aussi peu impliqué dans l'éducation de son fils, mais qui écumerait sans le moindre doute de rage en apprenant ce à quoi il passe l'essentiel de ses journées, ainsi qu'une inquiétude et une sollicitude toute maternelle de la par de celle qui voit encore en lui la lumière d'une existence meurtrie. (▽) A ce jour, sa mère est la seule personne qu'Olive ménage encore (le tout à sa façon). Il lui ment en la regardant bien dans les yeux, lui promettant que tout va bien. Elle n'est pas dupe cependant et il le sait. Depuis qu'il a retrouvé la demeure familiale, il n'a de cesse de sentir sur lui ce regard qui le couve. Il se dit qu'il la protège en lui épargnant une vérité qui la blesserait. Au fin fond de son être, il se sait parfaitement injuste de lui chanter une existence apaisante alors que son quotidien n'a jamais été aussi éclaté. Il n'a de cesse de risquer son existence pour une cause vide, plate et sait que sa mère ne le tolérerait jamais. (▽) Il cache donc à ses parents qu'il joue, se réfugiant derrière l'excuse de l'écriture de son roman quand il reste bloqué derrière l'écran de son ordinateur durant des heures. En vérité, son livre n'avance pas le moins du monde tandis que toute son énergie est prise par le jeu. (▽) Il fume comme un véritable pompier, énième fait dissimulé à sa mère (son beau bébé qui se bousille les poumons, elle peinerait sérieusement à le tolérer) et ne dors quasiment plus. (▽)
A ce jour, Olive porte largement plus d'intérêt à ses péripéties au sein du jeu que dans le monde réel. Il perçoit le Darwin's Games comme un jeu libérateur qui lui permet d'agir d'une manière telle qu'il n'agirait jamais dans la vraie vie. Il se laisse aller à sa colère, à sa rancune, se fondant en un véritable monstre au coeur lacéré de toute part. (▽) Il adopte un style de jeu particulièrement sanglant et ce depuis le tout début. Il est comme déconnecté vis-à-vis des conséquences de ses actes dans le jeu sur le monde réel. Lorsqu'il se connecte, il a l'impression de laisser Olive au placard et ce détachement vis-à-vis de sa véritable identité lui confère un tel sentiment de liberté qu'il s'y laisse aller tout entier. Dans ce nouveau monde, ses qualités sont broyées, étouffées, terrassées par ses défauts, toutes ses émotions néfastes qui le poussent au crime. Il a la rage, la rage contre le monde entier et se laisse aller à une violence sourde qui ne lui ressemble pas pour évacuer ce sentiment de colère qui a quelque part toujours été là en lui. (▽) Olive a toujours fait preuve d'une certaine maladresse dans le monde réel. Il y a quelque chose de vulnérable dans ses traits, cette frimousse enfantine, ces cheveux blonds et ces grands yeux bleus. Il y a quelque chose de profondément humain et doux en sa personne. Au sein du jeu, ce quelque chose a clairement été tué sans aucune chance de ressusciter un jour. S'entrainant au combat sans relâche, il a améliorer sa façon de se mouvoir et de se battre, apprenant à avoir un meilleur contrôle sur son corps. Il se débrouillait d'ores et déjà à merveille avec les mots et s'est efforcé de progresser de sorte à ne pas être trahi par les travers de son corps. Il est désormais plus souple et évolue d'une démarche beaucoup plus assurée et légère, ce qui se perçoit également dans sa vie de tous les jours. Il a indubitablement l'air bien moins gauche et se montre de plus en plus permanent au combat, démontrant une belle rapidité de mouvement qui lui permet de compenser des faiblesses qui ne sauraient être gommées même par un entrainement intensif. (▽) Au sein du jeu, Olive n'a guère d'autre but majeur que celui de demeurer toujours dans l'action. Il erre sans but particulier, se contentant de se battre avec une rage froide et sanglante, absolument glaçante. Il n'a même pas peur d'en arriver à mourir définitivement. Il n'a pas peur de se vider de son sang, pas peur de perdre définitivement la vie. Il a juste envie de profiter du cadeau qui lui a était fait et ce même si cette belle aventure doit se solder par sa mort pure et simple. (▽) Olive, il a toujours aspiré à se sentir intégré, apprécié, estimé. S'il n'est guère particulièrement complice des autres membres de sa team, il les perçoit néanmoins comme de véritables alliés, des camarades et est fier d'oeuvre en leur nom. Fier d'être Caho. Il aime profondément l'idée de faire partie de quelque chose et c'est ce que sa présence au sein de cette team lui apporte. (▽) Le jeu le déshumanise avec une rapidité affolante, si bien qu'à présent, la vue du sang le laisse impassible pour ne pas dire vaguement euphorique. Cette vision rougeoyante lui apporte une sentiment de jubilation incroyablement dérangeant pour quiconque a encore toute sa tête. Il ne vit que pour le combat, que pour la bataille et n'éprouve le sentiment de bien jouer qu'en éliminant ses adversaires. (▽) Comme une affirmation de sa démence, il arbore souvent un carnassier (qui n'est pas sans rappeler l'expression de son paternel quand il remporte un procès) au moment d'arracher la vie de l'un de ses nombreux adversaires. (▽) Olive apprécie la hauteur au sein du jeu et ce au sens propre comme au sens figuré. Il aspire à faire ses preuves, à se hisser parmi les hautes sphères, mais éprouve aussi un sentiment certain de bien être à grimper. Déjà dans le monde réel, il a pour coutume depuis des années de se hisser sur le toit lorsque le monde l'opprime au point qu'il en a la sensation désagréable de manquer de peu de s'étouffer et c'est au moins une chose qui ne change guère dans le jeu. Bien que plus apaisé au sein de ce dernier (ce qui est paradoxal, sa vie y étant plus que jamais mise en danger), il apprécie toujours autant le sentiment réconfortant que lui procure le fait de se hisser en hauteur. (▽) Il ne jure que par les poignards et les lames de façon plus générale. Il aime affirmer sa prise sur ces dernières et leur porte une espèce de fascination dangereuse qui se répercute au sein du monde réel. Les surfaces tranchantes l'attirent indéniablement. (▽) Il se sent vurvolté dans le jeu et quand bien même il sait bien qu'il n'en est rien, il ne peut s'empêcher de se figurer qu'il est invincible, comme si rien au sein du jeu n'était capable de l'atteindre. La vérité c'est que jouer au Darwin's Game a le don de le déconnecter à la réalité. Il se fond totalement dans le jeu et dans son rôle au sein de ce dernier, éludant tout le reste, y compris les conséquences ont ne peut plus sérieuses qu'à le jeu sur sa véritable existence. Une imprudence dangereuse parfaitement à même de le mener droit à sa perte. (▽) Il a déjà tué quelqu'un et par là il entend tuer véritablement. Arracher la dernière vie de quelqu'un. Le tuer, indéniablement, indubitablement définitivement. Il a perçu la peur dans ses yeux verts et l'a vu se décomposer alors que son tatouage demeurait visible, étalé sur sa nuque. Sur le moment, il est resté là quelques secondes avant de détacher son poignard à la lame ensanglantée de sa poitrine. Il a agit sur le moment avec une détermination froide qui le caractérise au sein du jeu, comme si cela ne l'affectait pas plus que cela. Néanmoins, en dépit du caractère inhumain de cette réaction, c'est à partir de ce moment que, au sein du monde réel, les insomnies d'Olive ont commencées. (▽) des choses comme ça. (▽) des choses comme ça.
POURQUOI AVEZ-VOUS COMMENCÉ À JOUER AU DARWIN'S GAME ?
Répondre ici en deux lignes minimum.

QUELLE EST VOTRE RELATION A VOTRE TEAM  ?
Répondre ici en deux lignes minimum.

QU'EST-CE QUI A CHANGÉ DANS VOTRE QUOTIDIEN   DEPUIS VOTRE INSCRIPTION AU DARWIN'S GAME ?
Répondre ici en cinq lignes minimum.

CRAIGNEZ-VOUS LA MORT ?
Répondre ici en deux lignes minimum.

VOUS EST-IL DIFFICILE DE TUER OU VOUS ÊTES-VOUS DÉCOUVERT UNE PASSION POUR LE MEURTRE ?
Répondre ici en deux lignes minimum.
 
darwinsgame.com (c) 2015


Dernière édition par Olive Stacey le Mar 4 Oct - 10:49, édité 15 fois
avatar
GUNFIRE
<b>bavardages</b> 1189 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : sebastian stan.
CREDITS : cosmic light (avatar), endlesslove (signature), kenou (gif).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : PASSIF.


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 22:20
dehaan mon amour. :mera: :sex:
bienvenue parmi nous ! comme tu l'as compris, très bon choix d'avatar, mais également de pseudo. :coeur: va savoir, je m'attendais à une fille. :rire:


i have died a thousand times. ♒︎ I just got lost, every river that I've tried to cross, every gun I ever held went off and every door I ever tried was locked. And I'm just waiting till the shine wears off.
avatar
<b>bavardages</b> 1874 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : roden.
CREDITS : luaneshë (av)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : miliciens. (yseult)


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 22:36
le pseudo + l'avatar + le choix de l'avatar gosh j'approuve tout :woo:
juste hâte de voir ce que tu vas faire de ton coco et flippe pas mais je vais sûrement te mpotter :mera: I love you

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 22:42
@Ivan Horak a écrit:
dehaan mon amour. :mera: :sex:
bienvenue parmi nous ! comme tu l'as compris, très bon choix d'avatar, mais également de pseudo. :coeur: va savoir, je m'attendais à une fille. :rire:

OMG :rire: Tout pareil, j'm'attendais à une fille aussi Arrow
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche :mera:
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 22:43
bienvenuuuue, merci pour ton inscription I love you
dane est parfait avec sa tête de psycho, je l'adore :uuh:
si tu as la moindre question n'hésite pas, courage pour ta fiche :snif: :white:
et n'oublie pas le nom de la célébrité dans la description du sujet :coeur:


trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)


Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 22:46
ivan je comprend, à ta place je me serais aussi attendu à une fille :mimi: en tout cas merci beaucoup et puis je te retourne ton compliment sur l'avatar, Seb est juste parfait. :lov:

ripley hann, contente que le combo te plaise. :keur:
et pas de soucis, n'hésites pas :hm: merci beaucoup. :coeur:

terrence merci beaucoup. :coeur:

mera :rire: c'est trop ça, il a quelque chose de space dans l'expression, ça fait son charme. :sifle: :coeur:
merci beaucoup :coeur: (et je file faire ça pour la description).

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 23:03
Dehaaan :omg: Je sais pas pourquoi mais en commençant Stranger Things j'trouvais que le frère de Will avait un faux air à Dane Dehan justement :rire:

Anyway, bienvenue parmi nouuus ♥️ :wesh:
Bon courage pour ta fiche! Comme l'a dit mera, n'hésite pas à la moindre question :mimi: En espérant que tu te plaises sur DG **
avatar
MERCURIALE
<b>bavardages</b> 3360 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : CARA D.
CREDITS : .SPARKLE
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 23:07
les avatars, le pseudo, l'avatar, je sens la bombe arriver :omd:
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :woo:
je viendrai certainement t'embêter parce que cara+dane :bleh:


I said "hey, hey...Oh, what a ship we sail! We kissed our death to will, there's no one left to take. We're born to recreate" Sinful creature then.
avatar
RAGNARÖK
<b>bavardages</b> 870 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : richard harmon
CREDITS : Shiranui
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Cour des Miracles


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 23:22
BB DEHAAN :woo: ce type est tellement tout chou, très bon choix. :woo:
Bonne rédaction et bienvenue :go:


But I know, somehow, that only when it is dark enough can you see the stars.

#DGPLAYERSWILLWIN
http://www.wildatearth.tumblr.com
avatar
<b>bavardages</b> 956 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Ashley Frangipane (Halsey)
CREDITS : EXORDIUM. (ava) ; proserpina (signa)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : neutre


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Sam 1 Oct - 23:49
biienvenue :go:


 
don't belong to anyone else
I know I went and left you all alone, please don't think that I let you go. I never let go. If you're gonna make it hurt show me no mercy.
(c) proserpina
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6080 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Ordinn. - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 10:54
Biiienvenue dans la famille :)
Bon courage pour ta fiche, si tu as une question ou autre n'hésite surtout pas overhug


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 14:12
J'adore le pseudo :brille:
Bienvenue et bon courage pour ta fiche :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 14:34
roy ah, j'ai regardé la série il y a pas longtemps et je trouve pas trop personnellement, mais merci beaucoup en tout cas et je n'hésiterais pas. I love you I love you

hazel han, merci, j'espère que mon Olive te plaira. :coeur:
sinon bien sûr pour le lien :coeur: et merci pour ton accueil. I love you

et merci tout le monde. :coeur: :coeur: :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 17:17
Ce début de fiche est hypeeeer prometteur :olaa: :olaa:
En plus Dehaan, quel bon choix :cara:
Bienvenue et courage pour terminer ta fiche ! :mimi:
avatar
<b>bavardages</b> 799 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Josh Mario John
CREDITS : Rockette Queen
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 19:08
Dane, le fou furieux du film Metallica :omd: Bienvenue dans le coin et bonne chance pour la suite ! :coeur:




« the vengeful one »
I'm the dark messiah, I'm the vengeful one. Look inside and see what you're becoming. In the blackest moments of a dying world, what have you become ?

(c) Myuu.BANG!

avatar
<b>bavardages</b> 1792 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Shelley Hennig
CREDITS : .wesleynator (avatar)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 19:38
Bienvenue :wesh:
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 19:39



team caho

les téméraires et impulsifs.
Te voilà inscrit(e) au Darwin's Game. Ton nombre de vie ainsi que le symbole de ta team sont apparus sur ta peau et le verdict est tombé : tu rejoins les CAHO, ceux qui n'ont peur de rien et jouent dans le sens primal des règles : ils tirent sur tout ce qui bouge, foncent dans le tas sans crainte et font régner la peur dans les esprits. Tuer est leur priorité, anéantir les autres teams leur objectif. Attention, parmi eux la faiblesse est bannie ! Ta nouvelle team t'attend avec impatience, alors maintenant dépêche toi de finir ta fiche pour la rejoindre.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 19:45
Ce pseudo, et Dane, ça promet :lov:
Bienvenue par ici :go:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Dim 2 Oct - 21:01
merci beaucoup à vous pour l'accueil et la répartition. :coeur: :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Lun 3 Oct - 8:56
:like: :like: ces choix de fifou, j'approuve (sauf la team :oue: )

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Lun 3 Oct - 13:56
comme tout le monde, j'approuve à fond le choix d'avatar :brille: mais alors le prénom olive avec la tête de psycho de dehaan, c'est trop drôle, j'adore :rire:
j'ai hâte d'en apprendre plus sur lui :hm:
bienvenue et bon courage pour ta fiche :keur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Lun 3 Oct - 16:42
Bienvenue parmi nous *0*
Le personnage promet :brille:

Bon courage pour la suite vilain CAHO :russe:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Lun 3 Oct - 21:18
merci beaucoup à vous trois. :haut: :coeur:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Mar 4 Oct - 7:49
Bienvenue parmi nous ! :ooh: :ooh:

Invité
Invité


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   Mar 4 Oct - 9:35
merci beaucoup. I love you

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: les yeux couleur du vide   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM