Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 the last goodbye | sawyer
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 1243 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Chloé Grace Moretz
CREDITS : (c) .cranberry (c) roy
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG ( passive )


MessageSujet: the last goodbye | sawyer    Mar 18 Oct - 23:18
the last goodbye
And, oh, where the road then takes me, I can not tell? We came all this way. But now comes the dayTo bid you farewell. I bid you all a very fond farewell.  Δ Billy Boyd

Les joues un peu humides, elle s’écarta de la foule d’un pas rapide, ne supportant plus cette ambiance macabre et les condoléances sans fins que chaque invités se sentait obligé de placer. Comme si leur pitié allait changer quelque chose, comme si ça allait alléger leurs peines et qu’ils pourront continuer à vivre comme avant, comme si rien ne s’était passé. Seulement, c’était faux, rien ne fera jamais revenir Tristan d’entre les morts et c’était sa faute. Louison avait échoué, elle n’avait pas réussi à le sortir du jeu et malgré tous ses efforts, il y avait perdu la vie et maintenant elle se sentait terriblement seule dans sa robe noire. Sans aucune difficultés, elle se souvenait du téléphone qui sonna, de sa mère qui pleurait et de ses quelques mots, aussi tranchants que des lames de rasoirs -{i]ton frère est mort[/i]. Rien qu’en y repensant, elle avait le coeur qui se serrait et les larmes qui coulaient à flot sur ses joues, tandis qu’elle se posa contre le tronc d’un arbre qui avait sûrement dû soutenir plus d’une personne dans ce moment tragique.

Son frère était mort et elle sera sûrement la prochaine à cause de ce jeu stupide. Elle se sentait soudainement coupable, coupable de ce qu’elle allait faire subir à ses parents et surtout d’avoir été assez conne pour penser être assez forte pour sauver son frère. Elle ne l’était pas et elle ne le sera jamais et pour la première fois de sa vie, elle baissait les bras. La situation la dépassait et elle avait juste envie de pleurer comme une enfant en espérant que tout allait passer. Sa tête caché sur ses genoux, elle craquait enfin après avoir essayé d’avoir l’air forte devant une foule de personnes qui ne connaissaient sûrement pas Tristan comme elle l’avait connu. Son frère était peut-être un sale gosse, mais c’était aussi quelqu’un de formidable et il ne méritait absolument pas de mourir dans un jeu qu’une bande de psychopathe avait sûrement dû créer.

L’arrivé du virus zombie avait fais des centaine de morts et elle aurait largement préféré être à la place de son frère, plutôt que d’assister à ce funeste spectacle. Le temps passa et son père arriva à son niveau. « On va au buffet que ta tante a organisé, tu devrais venir. » L’homme avait pris au moins dix ans avec la nouvelle et on voyait qu’il souffrait tout autant que sa fille. « Non, j’ai envie d’être seule. » Son père la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle avait besoin d’être seule et n’insista tout bonnement pas. Sans rien dire, elle le regarda partir, lui ainsi que les invités, dont quelques uns ne se retenaient pas de l’observer au loin. Louison n’avait aucune envie de faire la potiche autour d’un buffet, juste pour faire croire qu’ils étaient assez solide pour ça, parce que c’était faux, personne ne l’était.

Le temps passait et la pluie commença à tomber sur elle, comme pour rendre cette journée encore plus macabre qu’elle ne l’était déjà. Cependant, la jeune blonde ne bougea pas d’un pouce, se moquant bien d’être trempée, trop occupé avec ses doutes. Les questions s’enchainaient dans sa tête, sans qu’elle n’arrive à y donner de réponses. La principale étant sûrement de trouver la force pour continuer à avancer.
© GASMASK



Tomorrow is another day, and you won’t have to hide away. You’ll be a man, boy ! But for now it’s time to run, it’s time to run ! Run boy run ! This ride is a journey to. Run boy run ! The secret inside of you. Run boy run ! This race is a prophecy. — WOODKID.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last goodbye | sawyer    Jeu 20 Oct - 22:19
  • MYTHOS
  • DAY
THE LAST GOODBYE
Les derniers jours ont été plutôt compliqué, enfin c'était pas compliqué, c'était horrible ! Un ami que j'avais depuis le lycée est mort devant mes yeux. Vous allez vous dire que c'est fréquent quand on joue au DG, mais cette fois il est vraiment mort ! Je pensais qu'il lui restait des vies, que je le reverrai plus tard, mais il y a trois jours j'ai reçu une lettre m'informant de son enterrement. Au début j'y ais pas cru, je pensais que c'était un blague qu'il me faisait, qu'il se planquait dans le placard de ma chambre ou une connerie comme ça. On a toujours eu l'habitude de se faire des blagues pas drôle dans la genre, mais il a fallu que je me rende à l'évidence quand je l'ai appelé et que je suis tombé sur sa sœur en pleure. Je n'ai pu rien dire, j'ai raccroché et me suis enfermé dans ma bulle essayant de penser à autre chose, me disant qu'il ne comptait pas, que ce n'était qu'une connaissance de plus, qu'on a pas partagé tant que ça. Le jour de l'enterrement approchait à grand pas et une boule commençait à se former petit à petit dans ma gorge. Il était hors de question que j'y aille, j'ai jamais aimé les enterrements et y aller pour une personne que je n'appréciais pas plus que ça n'avait pas d’intérêt non ? Je me suis quand même retrouvé au cimetière à l'abris des regards, attendant que la cérémonie se termine pour faire mon apparition. Je ne pouvais pas me retrouver devant sa famille, moi, son abruti de pote avec qui il jouait à un jeu à la con, moi son pote devant qui il s'est fait bouffer par un zombie. Sawyer Austen ou le mec qui a pas pu se sortir les doigts du cul pour sauver son pote ! Non il était hors de question que je me pointe devant ses proches, que je les regarde dans les yeux et que je leur sorte cette phrase à la con ! Toutes mes condoléances ... Comme si ces trois mots à la con pouvaient changer quoi que ce soit, comme si ça aller les aider à avancer sans lui hein ? Belles conneries ouai ! Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là à les regarder de loin, mais la foule commence à s'éloigner, jusqu'à ce qu'il ne reste plus personne. Mes jambes se mettent à bouger toutes seules, m'amenant devant sa tombe sans que je me rende compte. Voir son nom gravé sur le marbre me fait froid dans le dos, maintenant ça me semble vraiment réel. Je m'accroupis en fixant sa tombe et maintenant je suis sensé faire quoi ? Parler dans le vide ? Je lâche un petit rire. Putain mec ! Même mort tu me fais marrer. Entendre ma voix raisonner contre le marbre qui m'entoure me fait baisser le ton. Tu fais chier ! Pourquoi tu m'as pas dis que t'avais plus de vie ? On aurait moins fait les cons merde. Je baisse la tête en me passant une main dans les cheveux. Bien évidement que je m'en veux, qui ne s'en voudrait pas ? Et là comme si ce n'était pas asses il se met à pleuvoir, un nouveau rire sort de ma bouche. Merde mec, il pleut pour ton enterrement. Tu m'excusera mais j'ai pas envie de choper la crève. Je me redresse et pose une main sur son nom, j'aurai voulu dire "Tu vas me manquer mec" mais je n'y voyais pas vraiment l’intérêt, il ne m'entend pas, je serai juste un taré qui parle tout seul. Mais les mots s’échappent quand même, ces mots que j'aimerai qu'il entende de là où il est, si il est bel et bien quelque part bien sur. Je marche tranquillement en direction de ma voiture, la pluie commence à tomber de plus en plus fort. Et là sous un arbre je crois apercevoir sa petite sœur, j'hésite un instant à la rejoindre. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ? Je m'approche tout de même et m'assois à côté d'elle. Je sors une clope de ma poche et lui en tend une. Je ne sais pas quoi faire, je suis pas vraiment doué avec les gens en général alors je préfère rien dire ça vaut mieux.

Louison & Sawyer
avatar
<b>bavardages</b> 1243 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Chloé Grace Moretz
CREDITS : (c) .cranberry (c) roy
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG ( passive )


MessageSujet: Re: the last goodbye | sawyer    Dim 23 Oct - 21:15
the last goodbye
And, oh, where the road then takes me, I can not tell? We came all this way. But now comes the dayTo bid you farewell. I bid you all a very fond farewell.  Δ Billy Boyd

Sa robe commençait à lui coller au corps et la fraîcheur de l’eau lui hérissait lui donnait la chair de poule et pourtant elle restait immobile se moquant bien de finir malade. Louison avait envie de hurler, de tout détruire à commencer par ces stupides zombies. Qui pouvait être assez sadique pour intégrer ça dans un jeu déjà aussi meurtrier ? Forcément quelqu’un de très mal intentionné à qui elle avait bien envie de foutre un poing en pleine figure. La blonde venait de perdre la seule raison qui l’avait amené à jouer à ce jeu, si bien que maintenant, elle n’avait plus rien à perdre, sauf peut-être son partenaire de jeu. Seulement, elle se demandait si elle aurait la force de retourner dans le jeu, si elle arrivera à affronter le regard des autres joueurs de sa team, ceux qui la regarderont avec pitié. Garder la face, c’était ça qu’elle devait faire maintenant, avoir l’air forte comme elle l’avait toujours fait. Pourtant, elle avait du mal à se reprendre, assise sous son arbre elle craquait sans véritable retenue, alors qu’une silhouette s’approchait doucement d’elle. Un regard rapide, avant de reconnaître les bouclettes de Sawyer un des amis de son frère avec qui il jouait à ce jeu stupide. Pendant l’espace d’un instant, elle avait envie de se lever et lui foutre une baffe, avant de finalement soupirant en essayant rapidement de sécher ses larmes et de prendre une grande inspiration.

Louison ne connaissait pas vraiment le garçon, si ce n’était de vue et pour dire vrai elle ne pensait pas grand chose de lui. Comme pour cacher ses larmes, elle tourna son visage dans le sens opposé du plus âgé qui venait de se poser à côté d’elle, aussi mouillé qu’elle. Ils devaient sûrement avoir piètre allure ainsi assis dans l'herbe, dégoulinant comme des chiens qu’on aurait abandonné sous une pluie battante. Sans rien dire, elle ramena encore plus ses jambes contre elle, comme pour se barricader dans sa zone de confort, tout en essayant de retrouver un peu de calme. Louison n’avait rien à lui dire et elle ne voyait pas pourquoi il s’était installé ici, pourtant elle n’avait pas vraiment envie de le voir partir. Au fond c’était une des dernières personnes à avoir connu son frère et une des rares à réellement le connaître, si bien qu’elle accepta sa présence.

Alors que le silence régnait, une cigarette apparue dans son champ de vision, sûrement une façon de combler ce silence. Elle hésita un instant, avant d’en attraper une et de la coincer entre ses lèvres en attendant le feu. Louison n’était pas fumeuse, sauf de temps en temps en soirée. Ca ne pouvait pas lui faire du mal et dans le cas contraire elle s’en moquait bien. « Je veux bien du feu. » Sa voix était comme toujours légèrement cassée et extrêmement posée, imposant la maturité certaine dont elle faisait déjà preuve malgré son jeune âge. Elle venait de briser le silence, parce qu’il fallait bien que quelqu’un le fasse.
© GASMASK



Tomorrow is another day, and you won’t have to hide away. You’ll be a man, boy ! But for now it’s time to run, it’s time to run ! Run boy run ! This ride is a journey to. Run boy run ! The secret inside of you. Run boy run ! This race is a prophecy. — WOODKID.

Invité
Invité


MessageSujet: Re: the last goodbye | sawyer    Dim 6 Nov - 2:14
  • MYTHOS
  • DAY
THE LAST GOODBYE
On se rend compte de l'importance qu'avaient les gens quand on les perds et je peux vous dire que c'est la stricte vérité. J'ai pas pour habitude de montrer mes sentiments, la plupart du temps je ne sais même pas si je tiens à quelqu'un ou pas, je vais où le vent me mène sans me poser trop de question. La mort de mon ami me touche plus que je le voudrais, depuis que je joue à DG je n'avais jamais perdu personne, je me disais que ça n'arrivait qu'aux autres et puis me voilà dans un cimetière assis à côté de la petite sœur d'un de mes potes tuer par un zombie dans un jeu. Ouai dit comme ça ça parait fou et complètement irréel quand on y repense bien, c'est complètement dingue qu'un jeu puisse nous tuer. J'ai bien vu le film stay alive un milliard de fois mais jamais j'aurai pu penser que ça puisse être réel un jour. Je suis pas du genre à être prudent, mais je vais pas faire le con si il me reste qu'une vie, si seulement il me l'avait dit ce con j'aurai pu empêcher le massacre merde ! Et me voilà entrain d'inciter sa petite sœur à fumer, mais quel ami je fais putain. Je lui tend le feu qu'elle vient de me demander sans un mot et tire un coup sur ma cigarette. J'essaye de me souvenir de son prénom, je suis sur de l'avoir déjà entendu. Je cherche dans ma mémoire même si je ne suis pas vraiment en état de réfléchir comme il faut. Et soudain une illumination, Louison ! Ou Lou pour les intimes j'imagine, j'aime bien appeler les gens par des surnoms je trouve ça plus sympa même si ça plait pas toujours j'en ais rien à battre. Bon là je suis dans une position délicate et l'appeler Lou serait surement déplacé. Je ne la connais pas cette fille et elle vient de perdre son frère je peux faire preuve d'un peu de respect ça serait la moindre des choses. J'ai toujours pas ouvert la bouche de peur de dire une connerie, je me contente de tirer sur ma clope les yeux plongés sur la pluie qui s'abat sur les tombes. Et puis merde faut bien que je me lance non ?! Je ferme les yeux un instant, inspire profondément et c'est partit. Je sais qu'on ne se connait pas vraiment, je ne sais même pas si tu sais qui je suis. Je lâche un petit rire jaune et enchaîne. Mais si t'as besoin de quelqu'un pour parler, te confier je suis là. Je tourne ma tête vers elle pour la regarder et lui lance un petit sourire triste. C'est la moindre des choses que je peux faire pour lui, je me sens coupable et je veux me racheter de toutes les façons possible.

Louison & Sawyer
avatar
<b>bavardages</b> 1243 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Chloé Grace Moretz
CREDITS : (c) .cranberry (c) roy
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG ( passive )


MessageSujet: Re: the last goodbye | sawyer    Lun 7 Nov - 18:18
the last goodbye
And, oh, where the road then takes me, I can not tell? We came all this way. But now comes the dayTo bid you farewell. I bid you all a very fond farewell.  Δ Billy Boyd

Un frisson la gagna au même moment où le vent décida de se lever pour s’entremêler à la pluie glaciale qui s’abattait sur Chicago. Tristan avait toujours eu un goût prononcé pour le dramatique et il fallait croire que même pour son enterrement, il avait tout préparé. A cette idée, un vague sourire se dessina sur son visage, avant qu’elle ne s'essuie les joues dans un soupire. La cigarette coincée entre ses lèvres, elle attrapa le feu du brun et inspira une grande bouffée, avant de la relâcher doucement dans l’air -la pluie allait sûrement l’éteindre, si bien qu’elle garda le briquet dans sa main libre. Elle aurait sûrement dû le remercier pour la clope, mais elle n’en avait pas réellement envie, parce qu’elle ne voulait pas donner l’impression d’être docile. Ce n’était pas avec une cigarette qu’elle allait recommencer à sourire, ou bien simplement devenir bavarde et se livrer à lui. Parce que ce n’était pas à elle de faire le premier pas, mais à lui, celui qui avait encouragé son frère dans sa connerie. « Un ami de mon frère, je me souviens de toi. » Elle se souvenait croiser les deux jeunes hommes dans sa cuisine en lendemain de soirée ou de les croiser dans la rue en train de glander sur les marches d’un escalier. Elle était belle cette époque où la vie se résumait aux soirées et aux délires d’adolescents. Seulement, le jeu avait remplacé tout ça et elle avait dû regarder impuissante son frère sombrer et sans surprise, toujours accompagné de son compagnon de route.


« C’est toi qui l’a poussé à s’inscrire ? » Cette question, elle n’arrêtait pas de se la repasser en boucle, se demandant si son frère avait été incité à jouer ou s’il l’avait fais de lui-même. Au fond, elle se doutait que son frère n’avait pas besoin d’aide pour foutre sa vie en l’air, mais elle espérait sûrement que ce ne soit pas le cas, histoire d’avoir quelqu’un à qui en vouloir. La blonde avait besoin d’un bouc-émissaire, quelqu’un qui paiera pour ce qui est arrivée, mais elle avait bien peur que ce ne soit pas le brun qui se tenait à ses côté, le regard un peu vide. Lui aussi avait l’air affecté par la mort de Tristan et elle se demandait à quel point ils avaient pu être proche dans la vie. Peut-être qu’il avait été un repaire pour lui pendant les derniers mois de sa vie. Si c’était le cas, elle se sentirait moins mal pour son frère qui était mort seul devant son ordinateur.


La solitude, c’était un peu le fléau de ce nouveau monde hyperconnecté. Si le jeu marchait, c’était parce que les gens s’ennuyaient, parce qu’ils ne se comprenaient plus les uns des autres et parce qu’ils vivaient tous avec cet sensation d’être seul et inutile. Bien sûr, personne n’aurait pu s’attendre à l’arrivé de ce jeu et si les règles avaient été plus claires avant de s’inscrire, peut-être qu’une bonne partie ne l’aurait pas fais. « J’aurai dû le protéger... » Sa voix tremblait un peu, tandis qu’elle alluma le briquet pour le placer sous la cigarette du brun qui venait de s’éteindre.
© GASMASK



Tomorrow is another day, and you won’t have to hide away. You’ll be a man, boy ! But for now it’s time to run, it’s time to run ! Run boy run ! This ride is a journey to. Run boy run ! The secret inside of you. Run boy run ! This race is a prophecy. — WOODKID.

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: the last goodbye | sawyer    
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM