Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Always. || Isaÿr
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6081 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Ordinn. - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Always. || Isaÿr   Dim 23 Oct - 23:50
IF YOU JUMP, I JUMP REMEMBER ?
isaÿr & nightingale

Nightingale se réveilla au milieu des bois, elle avait trouvé une porte in extrémiste la dernière fois alors qu’elle était poursuivie par des zombies. Ces créatures lui donnaient la chair de poule. Les grognements, l’odeur de la chair en décomposition : tout ceci semblait bien trop réel à ses yeux. Il lui fallut quelques minutes pour réaliser où elle était. Elle se leva, avant de prendre la direction de la cabane d’Hémer tout en s’étirant. Le soleil venait de se lever. Nightingale encocha une flèche à son arc : elle était toujours à l’affut d’un ennemi, mais surtout d’un animal. La faune semblait être elle aussi atteinte par l’invasion de morts-vivants car les animaux se faisaient de plus en plus rare : commençant à créer une pénurie de viande. Comme escompter, elle ne trouva rien sur le chemin qui la menait au QG GAIA. Une fois le mur d’enceinte passé, elle se détendit un peu et rangea la flèche dans son carquois. Tout était calme. Quelques chasseurs se préparaient, les éclaireurs étaient eux aussi prêts à partir. La vie semblait avoir repris son cours même si certaines plaies ne guériront jamais. L’attentat des rebelles, l’incendie du QG, les nouvelles alliances avec les CAHO et les ESHU n’étaient pas au goût de tout le monde. Nightingale faisait confiance à Isaÿr. Elle, seulement elle. Elle était leur chef et ils devaient suivre son jugement. Avec Archimède à ses côtés : le garde du corps pensait sincèrement que les GAIA deviendraient encore plus forts. Et il était évident qu’elle ferait tout pour que son équipe brille, s’enrichisse et s’endurcisse.
Le garde du corps pressa le pas, elle ne voyait pas Isaÿr. Son bureau était vide, Archimède n’ont plus n’était pas là. Nightingale alla voir Songbird : le chef des sentinelles pour savoir si le chef ou son bras droit est connecté. Elle travaillait en étroite collaboration avec elle pour garder un œil sur les têtes couronnées des GAIA. Isaÿr et Archimède étaient difficiles à suivre et protéger. Nightingale devait redoubler d’ingéniosité pour pouvoir faire son travail correctement. Ces derniers ne semblaient pas être très très enclins à se laisser protéger. Le chef des sentinelles lui indiqua qu’Isaÿr était partie avec des nouveaux dans la forêt. Nightingale grogna des insultes en suédois avant de la remercier. Elle sortit rapidement du QG pour partir sur la trace de son chef et amie.

Elle avait l’impression que son premier entrainement aux armes à feu avec Isaÿr avait eu lieu la veille. Le temps passait vite, tellement vite. Le chef des GAIA n’était pas seulement son supérieur hiérarchique, elle était devenue une amie à ses yeux. Une personne sur qui on pouvait se reposer, qui ne vous laisserait pas tomber. Des qualités qui étaient des plus admirables aux yeux de la guerrière. Quand elle entendit des grognements et des cris : Nightingale pressa le pas jusqu’à courir le plus rapidement possible. Elle vit alors Isaÿr et deux jeunes recrues entourés de zombies. Il n’en fallut pas plus à la garde du corps pour armer son arc, sauter par-dessus un tronc et commencer à tirer de loin les morts-vivants. D’autres arrivèrent rapidement par-derrière, Nigthingale s’arrêta pour pouvoir viser juste : laissant glisser ses flèches entre ses doigts avec agilité avant d’y aller au corps-à-corps en voyant que les deux nouvelles recrues tombés entre les mains des zombies. Elle se mit dos à dos avec son chef pour couvrir ses arrières :

« Quand je te disais de m’attendre avant de sortir…. »

Elle sourit en coin et plante une de ses dagues dans le crâne d’un assaillant.
darwinsgame.com (c) 2015


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 7 Nov - 10:07
Le membre 'Mera Birdwhistle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ : MOBS' : 2
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 7 Nov - 10:42
always
astrid & mera

Mera savait qu’elle allait mourir et l’idée lui plaisait. De toute façon, qu’avait-elle d’autre à faire sinon disparaître d’un monde où Aria n’était plus ? Sa raison de vivre avait disparu sans prévenir, comme un rayon de soleil caché pour toujours derrière des nuages sombres. C’était donc intentionnellement que la jeune femme avait foncé vers la première horde de zombie venue – en guise d’ignoble suicide. Sauf que personne ne semblait décidé à la laisser mourir tranquillement, aujourd’hui. Deux GAIA qui cherchaient au contraire à échapper à la horde furent bien obligés de prendre leur courage à deux mains pour venir en aide à Isaÿr qu’ils pensèrent en danger. Et comme si cela ne suffisait pas, ce fut Nightingale qui débarqua à son tour. Avec elle, ils étaient sûrs – ou presque – de se débarrasser des zombies. C’était bien sa veine. Mera grimaça et leva les yeux au ciel, non sans esquisser un bref sourire.  « On y serait très bien arrivés tous seuls. Hein les gars ? » Ils ne semblèrent pas aussi convaincus que leur Chef – le regret d’être intervenus brillant dans leurs yeux juvéniles. Rien que pour ces regards, Mera se sentit coupable et décida de remettre son suicide à plus tard pour les sauver eux, et sauver Nightingale, parce que c’était à présent eux plus qu’elle qui avait besoin d’être secourus.

En effet, les premières emmerdes ne tardèrent pas à arriver lorsque le joueur à sa droite fut attrapé par une de ces horribles créatures pas tout à fait humaines. Mera se précipita vers lui et trancha la main qui le retenait prisonnier. Pas assez rapidement cependant pour qu’un autre l’attrape à son tour et plante ses dents pourries dans son bras. Elle laissa échapper un glapissement de surprise et de douleur en tentant de se dégager sans qu’il n’arrache l’intégralité de la chair de son bras. Cette idée lui retourna les tripes.  « Nightingale ! » appela-t-elle dans un rugissement désespéré et effrayé, en se haïssant finalement d’avoir voulu jouer les héroïnes pathético-dramatiques. En attendant, cela la détournait des pensées sombres qui torturaient son esprit quand elle restait à la Cabane à donner des ordres. Ainsi, elle pensait à autre chose qu’à Aria.  « Tue-moi cette merde ! » cria-t-elle, en récitant déjà une prière pour son bras qui, à l’instar du reste de son corps, allaient bientôt rejoindre la catégorie des défigurés. Les cicatrices s’amoncelaient sur son corps, celle-là serait sûrement l’une des moins gracieuses. L’odeur du sang rendant fous les zombies, ceux-ci continuaient de se presser autour d’eux et frapper devenait compliqué.

zombie.

10 points de vie VIE 10/10


zombie.

10 points de vie VIE 10/10


mera.

50 points de vie VIE 45/50
Relique : relique du combattant légendaire (x5)




trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)



Dernière édition par Mera Birdwhistle le Lun 7 Nov - 10:53, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 7 Nov - 10:42
Le membre 'Mera Birdwhistle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6081 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Ordinn. - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Ven 11 Nov - 12:39
IF YOU JUMP, I JUMP REMEMBER ?
isaÿr & nightingale

Nightingale frôlait depuis deux ans maintenant la mort. Elle la désirait, l'implorait de donner le coup de faux qui lui serait fatal. Mais jamais la Faucheuse n'avait daigné porter intérêt au soldat. Elle devait probablement apprécier, savourer le simple fait qu'un jour déséspéré : Astrid fera une connerie. Peut-être que ses sanglots aidaient la personnification de la mort à s'endormir, à se calmer. C'est probablement parce que ses cris de douleurs et de déséspoir sonne comme une douce mélodie à ses oreilles qu'elle ne souhaite pas faire taire cet enfant perdu dans les abysses de son mal-être. La tatoueuse le savait maintenant, la Mort n'était qu'une catin qui ne se faisait pas baiser si facilement. Même si on payait le prix fort. Les zombies avaient plusieurs fois fait douter la sur les intentions de la mort à son égard avant de se rendre compte que même ces créatures abominables ne semblaient pas être décidés à la tuer. Serait-elle donc invincible ? Non... Elle était morte au funeste festin. Parmis les corps déchiquetés des autres joueurs quand qu'ils ne disparaissent.

Le garde du corps se met dos à dos avec son chef. Aussi dure que cela pouvait l'être : elle était sa priorité. Si les autres devaient mourir. Tant pis. Elle était son chef. La personne en qui elle avait le plus confiance chez les GAIA. Pour ne pas dire la seule. Depuis la mort de Markus : son monde était devenu un peu plus noir. Tuer les zombies étaient devenus le seul moyen pour elle de faire le deuil de tous ces morts. Nightingale sauva plusieurs fois la mise au bleuet avant que ce dernier ne soit attrapé par deux zombies. C'est le cris d'Isaÿr qui la fit grogner. "Merde !" Sans réellement réfléchir, elle abandonne le joueur pour se jeter dans la mêlée et transpercer le crâne du monstre qui avait mordu Mera. Sa lame ne s'enfonce pas jusqu'au bout, il tient encore solidement son chef alors elle n'hésite pas à tenter de défaire l'emprise de la créature en ouvrant sa mâchoire : gémissant en sentant les dents du zombies transpercer sa peau.

darwinsgame.com (c) 2015


60 points de vie VIE 60/60
Reliques :
- Relique du survivant (légendaire) + bloque 7 de dégâts et renvoie +5
- Relique du mirroir + permet de reproduire l'attaque de l'adversaire

Dégâts : +5

zombie.

10 points de vie VIE 5/10


zombie.

10 points de vie VIE 10/10



it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior


Dernière édition par Astrid Jallek le Ven 11 Nov - 12:41, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Ven 11 Nov - 12:39
Le membre 'Astrid Jallek' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Dim 27 Nov - 23:29
always
astrid & mera

C’était un véritable désastre. Aucun d’eux n’arrivait à s’en sortir et l’étau se resserrait autour d’eux. Les grognements, la puanteur, la douleur causée par leurs horribles dents plantées dans la chair, Mera fut prise de tournis. C’était à cause d’elle que tous en étaient là. Qu’ils allaient tous mourir. Un nouveau lambeau de chair s’arracha de son bras et la jeune femme poussa un cri de douleur et de colère. Elle dégomma le zombie à coup de pied et un maigre passage se créa parmi la horde.  « Par ici ! » interpella-t-elle les deux gosses, qui ne se firent pas prier pour se précipiter hors du cercle de monstres. Cercle, bien entendu, aussitôt refermé sur Nightingale et Isaÿr définitivement prises au piège.  « Dégagez d’ici ! Allez chercher de l’aide ! » beugla-t-elle aux gosses qui tentaient de s’en prendre aux zombies de l’autre côté de la barrière qui s’étaient formée entre Astrid et Mera et eux. Aussitôt dit aussitôt fait, ils détalèrent en direction de la Cabane et Mera pria pour qu’ils tombent sur des GAIA sur leur route.

 « Je suis désolée, Astrid. Sincèrement. » lança-t-elle, peu convaincue de survivre à la horde qui les étouffait à présent et contre laquelle elles ne pourraient bientôt plus rien faire. C’était ce que Mera voulait, mourir. Mais elle ne voulait pas entraîner la mort de son garde-du-corps et amie, qui n’aurait jamais du se retrouver dans une telle situation. Elle la maudit intérieurement de prendre son rôle si à coeur. Si elle avait été un peu plus oisive, Isaÿr aurait déjà pu perdre une vie, et puis elle se serait reconnectée, aurait cherché à en perdre une autre, et ainsi de suite. Jusqu’à ce qu’elle disparaisse définitivement et qu’elle puisse rejoindre Aria, où qu’elle soit. C’était comme si Astrid avait senti qu’elle devait être à ses côtés pour l’empêcher de faire cette erreur aujourd’hui, même si elle ne savait sûrement pas ce qu’il s’était passé. L’instinct féminin, sans doute. Mera lui en serait reconnaissante plus tard. Elle enfonça la lame de couteau dans la tête d’un zombie qui s’approchait trop près de Nightingale, mais rien qui suffise à s’en débarrasser. Rien qui suffise à faire disparaître la douleur qui brûlait ses bras à moitié dévorés par les zombies, ni la douleur de son coeur qui allait exploser dans sa poitrine, ni celle d’exister dans ce monde pourri jusqu’à la moelle quand ceux qui méritaient encore de vivre étaient morts. Seule persistait la crasse universelle, des gens comme elle prêts à sacrifier les autres par égoïsme. Non. Il ne fallait pas se laisser abattre. Elles pouvaient encore s’en sortir. Elles étaient Nightingale et Isaÿr, non ? Si elles avaient survécu à un an et demi de jeu et aux horreurs de leurs vies respectives à Chicago, elles pouvaient encore surmonter ça. Mera évalua rapidement la situation, en proie aux mains poisseuses et dents qui claquaient dans tous les sens, l’empêchant de se concentrer correctement.  « Il y a un ravin à environ vingt pas derrière nous. Si on arrive à reculer et tomber dedans, on arrivera peut-être à les disperser et à leur échapper. On n’a pas vraiment le choix. » lança-t-elle avec plus de calme et de détermination. Mera préférait finalement se rompre le cou en tombant dans le ravin que servir de repas à ces monstres. Et puis, si le plan se déroulait bien, le cercle de zombies serait rompu et elles pourraient leur échapper.  « On peut y arriver. Tu es la guerrière la plus coriace et courageuse que je connaisse. » Un sourire complice se dessina sur ses lèvres, et Isaÿr entreprit de reculer en jouant des coudes et de son poignard pour forcer ceux qui se trouvaient derrière elles et à qui elles faisaient désormais face à reculer.

zombie.

10 points de vie VIE 5/10


zombie.

10 points de vie VIE 10/10


mera.

50 points de vie VIE 43/50
Relique : relique du combattant légendaire (x5)




trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)



Dernière édition par Mera Birdwhistle le Lun 28 Nov - 0:38, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Dim 27 Nov - 23:29
Le membre 'Mera Birdwhistle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6081 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Ordinn. - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 5 Déc - 11:56
IF YOU JUMP, I JUMP REMEMBER ?
isaÿr & nightingale

Nightingale avait souvent été encerclé par ces créatures sorties tout droit de l’imagination populaire. Bien que l’idée que des morts puissent revenir à la vie terrifie le monde et les cultures depuis des siècles : avoir en face de soi un cadavre en décomposition qui tente de vous manger est encore pire que tout ce que vous pouvez imaginer. L’odeur qu’ils dégagent n’est pas seulement putride et fétide ; aux yeux de la joueuse, cela était plus profond que ça. Cela la renvoyait à des souvenirs glauques : des charniers ouverts, des visions d’horreur ou les carnassiers ailés mangeaient les cadavres de ceux tués par les bombes. L’immondice de la nature humaine dans toute sa splendeur. Cependant, Nightingale n’avait pas le temps de laisser les tourments de sa joueuse prendre le pas sur la situation, car elle avait son chef à sauver. Un rôle à accomplir envers non seulement son supérieur hiérarchique, mais aussi une amie chère à son cœur. Deux raisons à ses yeux pour en pas la laisser mourir, c’était impossible. Pas tant qu’elle serait en vie et à ses côtés.
Rapidement encerclé, son chef se fraya un passage. Nightingale la suivit, faisant attention de couvrir ses arrières. Elle ordonna aux bébés GAIA de fuir, ce qu’ils firent. Le garde du corps grogna dans sa barbe : espérant qu’ils aient au moins la jugeote de revenir avec des renforts s’ils en croisaient. Quand elles sortiraient de ce merdier, elle ferait en sorte de les donner en pâture à Ivan pour faire des hommes d’eux et non des lavettes ! Nightingale tue un zombie qui menaçait trop Isaÿr. Quand elle entendit ses excuses, elle se mit à sourire le plus tendrement possible malgré la situation : « Faut pas, dans le pire des cas… Mourir aux côtés d’une amie est une chose rare. » Elle était sincère. Nigthingale savait de toute façon que la mort ne lui accorderait pas la faveur de lui arracher la vie. Cependant, elle espérait aussi que ce fait s’applique à Isaÿr. Au fond, le soldat n’en avait rien à faire de crever. Rien ne l’attendait. Peut-être qu’au fond, c’est ce que son chef pensait aussi. Après tout, elle avait lu dans les journaux et entendus à la télévision qu’Aria était morte dans la fusillade du lycée.

Oh comme Astrid connaissait ce sentiment, si une personne pouvait comprendre Mera : c’était bien elle. Après tout… L’ancienne militaire avait perdu son frère. A cause des CAHO. A cause de ces enfoirés. Les ESHU aussi étaient coupables et ils payeraient qu’importe l’alliance, mais d’abord, elle devait tuer des CAHO. Encore et encore jusqu’à ce que cette équipe disparaisse complètement !

Isaÿr trouve un plan tandis qu’elles continuent de se frayer un chemin dans cette horde assoiffée de leur sang. Nightingale espérait que le sang qui coulait de leurs plaies n’allait pas attirer d’autres macchabées. « Ok ! On fait ça ! » Elle suit le mouvement et chasse les individus pour qu’il n’y est plus rien entre elles et le précipice. Aux compliments d’Isaÿr, elle sourit doucement : « Je ne le suis que pour te protéger et prendre soin des GAIA. » Night rangea ses dagues, prit une grande inspiration et se jeta dans le vide.

La pente ardue fit rouler son corps, chaques pierres tranchaient sa peau, chaques buissons fouettaient son visage, mais finalement : l’enfer s’arrêta. Enfin… Le temps qu’elle reprenne ses esprits. Un cri sortit de sa gorge quand elle sentit que sa propre dague c'était plantée dans sa cuisse. Tremblante, à tâton, elle compta jusqu'à trois et arracha l'arme en hurlant. Malgré sa vision trouble, la douleur, elle chercha du regard Isaÿr. Son corps tout entier lui faisait mal. Elle serra les dents et quand elle trouva enfin son chef se tourna sur le ventre tout en gémissant sa souffrance pour ramper à elle : laissant une traînée de sang derrière elle. « On a réussi... » Dit-elle doucement avant de relâcher la tension dans son corps ; sa respiration entre coupée d’un sifflement propre à des blessures internes. Les zombies tombaient eux aussi, mais ne survivaient pas ou bien sont démembrées et ne peuvent plus réellement bouger.

Sauf un qui tomba sur Nightingale.
darwinsgame.com (c) 2015


60 points de vie VIE 45/60 (-15 pour la chute)
Reliques :
- Relique du survivant (légendaire) + bloque 7 de dégâts et renvoie +5
- Relique du mirroir + permet de reproduire l'attaque de l'adversaire

Dégâts : +6

zombie.

10 points de vie VIE 0/10


zombie.

10 points de vie VIE 10/10



it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior


Dernière édition par Astrid Jallek le Lun 5 Déc - 12:06, édité 5 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 5 Déc - 11:56
Le membre 'Astrid Jallek' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 5 Déc - 12:46
always
astrid & mera

La chute fut plus violente que ne l'avait prévu Isaÿr. Si elle savait qu'il y avait un ravin derrière elles, elle ignorait en revanche ce qui le constituait, c'est à dire branches, arbres et roches sortant de la terre pour briser les os, déchirer la peau, faire d'elles de simples pantins désarticulés voués à dégringoler jusqu'à ce qu'elles s'écrasent enfin au fond du trou. La douleur lui coupa le souffla. A plat ventre sur le sol terreux couvert de feuilles mortes, Mera observa les quelques rayons de soleil qui réussissaient à traverser l'épaix feuillage des arbres à cet endroit de la forêt. C'était à la fois beau et paisible, l'endroit parfait pour mourir. La jeune femme se serait volontiers laissée glisser dans les bras de Morphée, mais la voix de Nightingale la ramena à la réalité, et Mera fut obligée de se redresser légèrement pour se tourner vers son garde du corps qui arrachait son couteau de sa propre cuisse. Mera, elle, se sentait à la fois brisée et légère. L'arcade ouverte et le visage sévèrement entaillé dans la chute, le sang ruisselait sur la moitié de son visage, brouillant sa vue et ses sens. Les coups reçus à la tête l'avaient sonnée, chamboulée même.  « Ouais. C'est pas quelques zombies qui vont nous avoir. » ricana-t-elle dans une sorte d'euphorie lasse. Elle observa un instant les dégâts sur le reste de son corps. Deux des doigts de sa main gauche étaient tordus de manière inhabituelle ; il ne manquait plus que ça. Elle détourna le regard pour ne pas vomir, lorsque un zombie survivant à la chute s'écrasa sur Astrid. Ce fut à ce moment-là que la Chef GAIA recouvra ses esprits – pas pleinement mais assez pour réagir – et récupéra de sa main valide le poignard qu'elle avait pris soin de ranger dans son fourreau avant la chute pour l'enfoncer dans la joue du monstre qui faisait claquer ses dents pourries au dessus du visage de Nightingale. Isaÿr poussa un cri de colère, de désespoir, de fatigue et de douleur en repoussant le monstre qu'elle n'avait bien sûr pas tué. C'était le cerveau qu'il fallait viser, par la joue. Ses bras étaient douloureux, sa vue trop instable, et la tête lui tournait. C'était déjà une chance qu'elle ait eu le zombie et pas Nightingale. Elle enjamba sa garde-du-corps qu'elle laissa reprendre ses esprits à son tour pour s'asseoir à califourchon sur la bête ignoble et puante. Mera entreprit de briser la mâchoire du monstre en tirant de toutes ses forces sur ses dents en haut et en bas. Sa main blessée la fit démesurément souffrir et elle serra les dents pour ne pas pleurer. La mâchoire du bas arrachée, le monstre ne pourrait plus blesser personne. Pas avec ses foutues dents, en tout cas.  « Comment tu vas faire maintenant, hein ? Tu peux plus mordre, regarde-toi ! » gronda-t-elle, sourire mauvais aux lèvres. Isaÿr aurait aussi bien pu le tuer directement plutôt que de jouer avec. Mais les douleurs que ses petits copains et lui avaient causées à trois des siens, et elle, étaient impardonnables. Il ne souffrait sûrement pas, mais elle espérait que ce soit le cas. Il n'avait sûrement conscience de rien, mais elle espérait qu'il réalise qu'il l'avait mise en colère. En colère, Mera était terrible. Elle n'était pas souvent en colère, et tant mieux pour le reste du monde. La dernière fois, elle avait fait tuer quatre des siens avant de les exiler. La fois d'avant, elle avait ligoté Smash et s'était amusée à graver des mots sur son ventre de la pointe de la lame de son poignard. Décimé un groupe de CAHO par plaisir, pendant leur sommeil, n'épargnant que l'une d'eux pour lui parler. Et puis, encore avant, elle avait tué son meilleur ami d'une trentaine de coups de couteau dans le corps. Ceux qui la voyaient comme un être foncièrement bon et fragile se trompaient à plate couture. Isaÿr n'était ni faible, ni lâche, ni foncièrement bonne. Mera était simplement d'une patience d'or.  « Finissons-en, Nightingale. » ordonna-t-elle abruptement – pas à l'égard de sa garde du corps mais de la saloperie qui tentait de griffer ses jambes à travers son pantalon –  en se redressant pour laisser à Astrid l'honneur de porter le coup fatal à ce dernier assaillant. Il leur faudrait encore rentrer ensuite, à commencer par sortir du ravin dans leur état lamentable. Elle peinait déjà à tenir debout.

zombie.

10 points de vie VIE 5/10


mera.

50 points de vie VIE 30/50
Relique : relique du combattant légendaire (x5)
(-13 pts de vie pour la chute et les nombreuses blessures)




trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)



Dernière édition par Mera Birdwhistle le Lun 5 Déc - 13:21, édité 2 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 5 Déc - 12:46
Le membre 'Mera Birdwhistle' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6081 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Ordinn. - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 5 Déc - 15:55
IF YOU JUMP, I JUMP REMEMBER ?
isaÿr & nightingale

Nightingale n’avait pas encore repris son souffle, mais elle trouva la force de ramper pour s’approcher de son chef. Vérifier qu’elle est en vie à défaut d’être en bon état. Il fallait être suicidaire pour faire ce genre de saut ou bien ne rien avoir à perdre. Isaÿr avait le visage ensanglanté et en vue de l’était de ses doigts elle avait dû se les briser. Elle se joint à son rire, même si la situation n’a absolument rien de drôles. Si les zombies survivaient à la chute : elles étaient l’équivalent d’un buffet gratuit. Pourtant, elles rigolaient. Les nerfs probablement ou bien pour montrer qu’elles avaient la « chance » d’être encore en vie malgré la folie qui les a animés en sautant de la falaise. C’était douloureux évidemment, mais que pouvaient-elles faire d’autres ? Il était hors de questions qu’elles s’apitoient sur leur sort n’est-ce pas ? Elles ne mangeaient pas de ce pain-là.
Un autre cri sortit de sa poitrine quand un zombie tomba sur elle : enfonçant un peu plus son corps dans la terre. Elle serre les dents et se retourne en grimaçant pour poser ses mains sur les épaules de la créature et la tenir éloigner d’elle. Cependant, elle réalise avec horreurs sur la peau du mort vivant restaient dans ses mains. Heureusement, Isaÿr a le réflexe de planter la dague dans le visage du monstre : aspergeant Nightingale de sang. Un haut de cœur la prend, pourtant, elle tente de le contenir. Trop de sang… Elle avait bien trop de sang sur elle. Ce n’était pas le moment de craquer ou bien de montrer à son chef qu’en réalité, sous ses airs de soldat fort : elle était brisée. Nightingale regarde Isaÿr enlevé la mâchoire du zombie et après plusieurs longues inspirations se redressa pour ramper à nouveau ne se sentant pas encore assez remise de ses émotions pour se mettre sur ses jambes. Traînant son corps amoché, elle s’approche de la créature et sort son poignard encore sagement accroché à son étui.

« Oui chef. »


Répond-t-elle mécaniquement avant de se défouler sur le crâne du mort vivants : le plantant mille et une fois, chaque coup étant encore plus animé par la rage que le précédent. Quand enfin le corps du monstre disparut, Nightingale leva la tête et souffla longuement. C’était terminé. Elles avaient gagné. Son corps entier se met à trembler : maintenant que l’adrénaline quittait son système ; Nightingale se sentait déposséder de sa force. Elles devaient continuer maintenant. Le garde du corps arracha un morceau de son pantalon et fit un garrot de fortune. Elle regarde Isaÿr :

« Rentrons à la maison. » Oui le QG était devenu leur nouvelle maison après l’incendie de l’usine. Ils pensaient leurs plaies et aujourd’hui Nightingale savait que l’avenir allait sourire aux GAIA. Elle regarde autour et plisse ses yeux : « Y’a un chemin-là, il a l’air de mener à la forêt… De là on pourra tenter de contacter les autres avec… » Elle regarde son talkie et remarque que ce dernier est absent. Il ne faut que quelque chose pour remarquer que sur le lieu de sa chute : l’objet était en mille morceaux. Elle prend une longue inspiration : « Ou pas. Meh... Pas comme si on avait besoin d'aide de toute fçaon hein ? » Elle souffle : « Laisse-moi voir tes blessures ok ? Voir si je peux soigner ça. Même si j'suis pas médic. »
darwinsgame.com (c) 2015


60 points de vie VIE 45/60 (-15 pour la chute)
Reliques :
- Relique du survivant (légendaire) + bloque 7 de dégâts et renvoie +5
- Relique du mirroir + permet de reproduire l'attaque de l'adversaire

Dégâts : +6

zombie.

10 points de vie VIE 0/10


zombie.

10 points de vie VIE 0/10



it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 5 Déc - 15:55
Le membre 'Astrid Jallek' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Lun 2 Jan - 23:53
always
astrid & mera

Mera se mordit la lèvre en regardant leur seul outil de communication entre la Cabane et elles qu'elles possédaient, réduit en miettes sur le sol. Elle reporta son attention sur Astrid qui proposait de jeter un oeil à ses blessures, mais la demoiselle déclina avec douceur. « Ça va, t’en fais pas. Il en faut plus pour me tuer. » souffla-t-elle en essuyant un peu de sang du revers de la main. « C’est ta jambe qu’on doit soigner au plus vite. Prend appui sur moi. » La jeune femme se glissa sous le bras de Nightingale pour la soutenir. Ses membres étaient douloureux, sa tête la lançait ; son corps entier la faisait atrocement souffrir, mais elle était en vie et heureuse de l’être. Tout le contraire de ce qu’elle avait recherché en se jetant dans la gueule de ces ignobles zombies. Toutes deux tombèrent sur une partie du ravin moins escarpée : dure à gravir, mais faisable même dans leur état. […] Cette partie de la forêt était paisible. Pas de trace de zombie, de ravin, de piège, rien que le silence et une légère brise pas désagréable. Dans d’autres circonstances, Isaÿr aurait certainement apprécié la promenade, mais la fatigue et la douleur ne lui donnaient que plus envie d’arriver au QG. Même son épaule était engourdie, à force de soutenir son amie. Finalement, elle décida de briser le silence qui s’était installé entre elles. « Je suis désolée de t’avoir embarquée là-dedans. Et les deux gosses aussi. J’étais censée être seule dans cette galère. » Tourner autour du pot ne faisait que rendre les choses plus difficiles, et Nightingale était plus que quiconque apte (#apte) à comprendre ce qu’elle était en train de vivre. Après tout, elle aussi avait perdu son frère. « Ma sœur … Aestus, elle est morte. Dans la fusillade du lycée. Je voulais simplement écourter un peu ma vie pour la rejoindre plus vite, mais vous êtes arrivés tous les trois et ... » Mera fut coupée par quatre silhouettes qui accouraient dans leur direction – les deux jeunes GAIA partis chercher de l’aide, et deux gardes plus avertis sur qui elle pouvait toujours compter, avec un seul cheval pour les ramener. « Isaÿr, Nightingale ! » interpella l’un d’eux, celui qui tenait la longe du cheval, en s’arrêtant à leur hauteur. « Je vais bien, emmène Nightingale, sa jambe saigne beaucoup. » ordonna-t-elle, en ne laissant le choix ni à l’un, ni à l’autre. […] Lorsque Mera entra dans l’infirmerie, elle avait l’air beaucoup moins vulnérable. La potion cicatrisante avait fait des miracles sur ses mains et avant-bras, ainsi que les plaies de son visage qui n’étaient plus que des cicatrices relativement vilaines à voir mais qui disparaîtraient presque intégralement à sa prochaine connexion. Une bonne douche, une tenue propre, et l’incident était presque oublié. Elle s’approcha du lit de Nightingale et s’assit sur une chaise à côté, avant de lui tendre une assiette de viande et de légumes, ainsi qu’un verre de vin. « Tout va mieux le ventre plein, parait-il. » souffla-t-elle en croisant doucement les jambes. Elle grimaça légèrement, encore sensible et tendue, mais retrouva un air plus serein l’instant d’après. « Je vous ai mis en danger tous les trois par pur égoïsme. Ce n’est pas digne d’un Chef, et encore moins d’une amie. J’espère que tu me pardonneras. » murmura-t-elle, lèvres pincées, prête à se faire engueuler si nécessaire. Ce serait bien mérité, après tout. Mais Mera espérait qu’Astrid comprenne – elle aussi connaissait ce sentiment d’injustice. Pourquoi ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier ? Une petite voix dans sa tête lui souffla que ce n’était pas les meilleurs mais les plus faibles, mais elle la balaya aussi vite qu’elle était arrivée dans son esprit. « Un éclaireur propose de te conduire à une porte de sortie dès que tu auras le courage de monter à cheval. Et mangé. Je ne te laisserai pas sortir de ce lit sans avoir mangé. » Nightingale avait perdu trop de sang, et Mera ne voulait pas courir le risque que sa garde-du-corps s’évanouisse ou se fasse attaquer dans un tel état de fatigue.


trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)

avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6081 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Ordinn. - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Jeu 5 Jan - 1:00
[
IF YOU JUMP, I JUMP REMEMBER ?
isaÿr & nightingale

La joueuse avait du mal à respirer, elle sentait son cœur battre dans sa cuisse : lui donnant la nausée. Cela lui rappelait de mauvais souvenirs. Elle garde cependant un semblant de dignité, pour sa cheffe, pour ne pas perdre la face et être celle qui est forte. La faiblesse est quelque chose qui a toujours été inacceptable et qu’elle a pourtant dû accepter au fil des mois. « Je me doute. T’es pas cheffe pour rien. » Répond-elle avec un sourire. « Na… Ca va aller. » Elle avait connu pire. Tellement pire. Elle passe son bras autour des épaules de Mera mais fait son possible pour ne pas s’appuyer sur sa jambe invalide. Le sang coulait le long de sa jambe, mais elle s’en moquait bien. (…)

Retrouver le silence de la forêt après avoir vécu l’enfer du ravin était tellement reposant que Nightingale releva la tête pour savourer les rayons du soleil sur son visage exténué. Elle ne parlait pas préférant se concentrer sur la douleur pour la gérer, la façon de répartir son poids pour ne pas faire souffrir Isaÿr qui elle aussi était en piteux état. Les excuses de son amie lui arrachent un sourire doux. « Je suis la dernière personne sur cette MAP, sur terre à qui tu dois des excuses. » Elle comprenait les motivations de son chef. Elle plus que quiconque probablement. Elle avait vu tous ses amis tombés. Certains sous ses yeux, d’autres sans qu’elle soit à leur côté pour admirer la dernière étincelle de vie s’éteindre dans leur regard. « Ils apprendront comme ça. Ils doivent bien mourir au moins une fois. » Non, elle n’était pas triste ou désolée. « C’est le jeu non ? » De mourir. De défier la mort ou bien dans son cas l’attendre patiemment. La suite la fait soupirer. Nightingale s’arrête pour pouvoir regarder Isaÿr : « J’ai entendu oui… » Elle pose sa main sur la joue de sa meilleure amie : « Ton heure n’est pas encore arrivée et je crois que la mienne non plus. On est en vie non ? » Elle n’a que faire des secours à qui elle ne jette même pas un clin d’œil. Elles auraient pu se débrouiller probablement. En voyant un seul cheval, elle sait déjà que sa cheffe allait lui demander de monter sur l’équidé. Nightingale va pour protester, mais elle tomba de fatigue et à cause de la blessure qui continuait de saigner malgré le garrot. (…)

Nightingale rouvrit les yeux à l’infirmerie. Etrangement, elle n’y avait pas séjourné beaucoup. Il faut croire que sa hantise était de retournée dans une forme d’institut médicalisé. Tel qu’il soit. Elle grogne, bouge ses mains puis en porte une à son visage et la passe sur son visage pour étirer ses traits encore engourdis. Le doc la regarde en souriant. Elle avait envie de lui faire ravaler son sourire. Bien comme il faut. Elle serre les dents, se redresse : « Hop hop hop Nightingale, tu as besoin de repos encore. » Le garde du corps plisse ses yeux d’un air menaçant : « Essayes de m’empêcher et je t’anesthésie à ma façon ! » Le médic se redresse et sourit : « Ouais, t’es revenu à la raison. » Il s’éloigne et salue respectueusement son chef avant de les laisser. Comme à chaque fois qu’elle était blessée, son avant-bras d’ordinaire absent avait tendance à lui faire faux bond. Ainsi, elle manqua à plusieurs reprises de se redresser avant de trouver son équilibre et sourit à Isaÿr. Elle regarde L’assiette, la prends avant de manger doucement. « Ouais, il parait. » Elle grignote. Elle n’a pas faim. Encore une fois elle fait bonne figure. « Je te l’ai déjà dit, t’as rien à te faire pardonner. Je suis là pour te protéger non ? C’est mon job, mon rôle. Je mettrais toujours ta vie avant la mienne. Toujours. » Elle prend la coupe de vin, en boit quelques gorgées avant de la tendre à Mera. « Oui Maman… » Dit-elle ironiquement en entendant son amie lui dire qu’elle ne partirait pas tant que son assiette ne serait pas vide.

« Tu sais… Ce sentiment d’autodestruction est normal. Chacun fait son deuil comme il peut. Je suis passée par là. Je suis encore dans cette phase. Chaque CAHO que je croise, je lui refais son portrait. Pour leur faire payer la mort de Zeke. La mort des nôtres. » Elle était sérieuse. Bien trop. « Même si ces derniers temps je n’ai pas touché à un seul de leurs cheveux de ces tarés ! » Elle souffle longtemps avant de manger un peu. « La douleur que tu ressens, elle disparaîtra jamais. Elle va s’atténuer, mais tu l’auras toujours au creux de ta poitrine. Et en un sens c’est un mal pour un bien. C’est un moyen de ne pas oublier pourquoi tu vis. Même si j’aimerai mourir, qu’on m’accorde enfin un peu de repos : je me dis que si je respire aujourd’hui c’est pour mes camarades tombés au combat, c’est pour mon frère. » Nightingale la regarde, elles étaient seules alors elle dit tout bas : « Tu as Faust non ? Ça devrait compter pour quelque chose non ? Et tu m’as moi aussi : ici ou là-bas je te protégerais et je prendrais soin de toi si tu as besoin. »
darwinsgame.com (c) 2015


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior
avatar
<b>bavardages</b> 6631 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : heda debnam-carey.
CREDITS : @praimfaya (av), stilinski d'amour (gif isayr), astra (signature).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : anti-dg, passive.


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   Dim 15 Jan - 14:44
always
astrid & mera

C’était bon d’entendre à son tour les mots de réconfort qu’elle avait prononcés pour Nightingale, quand elle avait perdu son frère. C’était bon de savoir qu’on n’était pas seule. Mera se mordilla l’ongle du pouce en hochant la tête doucement. Sa main valide se posa sur celle d’Astrid pour la serrer tendrement, reconnaissante de l’avoir à ses côtés. « Tu as raison. C’était stupide de ma part d’agir ainsi. Il y a encore trop de gens qui comptent sur moi, et j’ai envie de me battre pour eux. J’étais perdue et je me suis laissée influencer par ma colère et ma tristesse, mais ça n’arrivera plus. » Son cœur s’emballa doucement dans sa poitrine, tandis que ses joues tournaient à l’écarlate. Elle vérifia qu’aucune oreille indiscrète ne traînait dans le coin, prête à entendre ce qu’elle s’apprêtait à dire. « Et puis tu sais, j’ai une fille maintenant. Faust et moi on a une fille. Elle s’appelle Lucy. » avoua-t-elle finalement, comme elle aurait dû le faire depuis des semaines. Une larme coula sur sa joue qu’elle essuya du revers de la main, honteuse. Pas honteuse de pleurer, honteuse d’avoir voulu mourir alors que le plus pur des êtres de ce monde avait besoin d’elle et qu’elle avait eu l’égoïsme de vouloir en finir sans penser à Lucy. « Aria, c’était toute ma vie. La seule chose que j’aimais vraiment, et ce depuis des années. Alors la perdre … J’ai eu l’impression que ma vie n’avait plus aucun sens. Mais merci, pour tout ça. Tu m’as redonné du courage. Tu le fais toujours. » « Isaÿr ? On te demande. » La brune sursauta brutalement sur sa chaise. Elle n’avait pas entendu le garde arriver dans son dos (les GAIA étaient définitivement les rois de la discrétion) ; qu’avait-il entendu, exactement ? Pourquoi fallait-il qu’on vienne l’ennuyer maintenant ? Elle ne pouvait malheureusement pas simuler un mauvais état de santé, pas alors que ses blessures cicatrisaient déjà sous ses bandages. Pour une fois, Mera maudit cette fameuse potion de cicatrisation. Elle aurait préféré passer la nuit au lit à boire du vin et se maudire de s’être montrée aussi irresponsable. « J’arrive. » répondit-elle sans lui accorder un regard, regard émeraude qu’elle reposa sur Nightingale. Elle esquissa un sourire doux, relâcha sa main qu’elle avait gardée prisonnière de la sienne, se redressa et tourna les talons, non sans lui avoir ordonné une dernière fois de terminer son assiette. La jeune femme quitta l’infirmerie pour se rendre à l’extérieur de la Cabane, où l’attendait un messager. Et la vie reprit son cours comme si de rien n’était, comme si elle n’avait pas cherché à se suicider en entraînant avec elle trois de ses soldats. Personne ne saurait jamais, et elle vivrait toujours avec la culpabilité d’avoir manqué de les faire tuer.


trust no kings, kings put girls in towers. trust your wings. for girls with wings will soar passed kings as they watch up from towers. (—— atticus)


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Always. || Isaÿr   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM