Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 she was caught red-handed | REQUIEM
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: she was caught red-handed | REQUIEM   Jeu 27 Oct - 5:33



she was caught red-handed.


The bitch came back the very next day. Oh, the bitch came back, I thought she was a goner but, the bitch came back, she couldn't stay away. Don't you know the bitch came back?


Le retour dans le jeu de façon active était particulièrement ardu quand l'une de ses plus grandes peurs, prenantes et poignantes le possédait complètement jusqu'à lui faire définitivement perdre le nord. Elle était belle la boussole qui n'indiquait pas le nord ; folle et irrationnelle son aiguille tournait et virait inlassablement. Elle s'affolait sans arrêt. Que ce soit sur le terrain ou pour assurer son rôle de médecin, Pyxis était d'un tempérament placide. Pis, il était la patience et le calme incarnés mais ce retour prématuré, pas du tout prévu dans ses programmations si bien menées le laissait encore un peu dans l'expectative. Il préférait penser la situation avant de réellement réagir, se laissant guider par sa peur de perdre ses frères, dans le jeu et patientant simplement hors de ses pixels. Il était peut-être perdu dans sa propre existence mais il sait qu'il arrivera à redresser la barre parce qu'il a fait les bons choix. Il en reste persuadé. Son absence était légitime et bénéfique. Qu'aurait-il pu faire d'autre ? Il n'en demeurait pas moins qu'il en était là ; à surveiller les connexions de ses frères comme si sa vie en dépendait. En réalité, c'était surtout de ses cheveux blancs que ça dépendait. Il commençait réellement à s'en faire depuis la crise du plus vieux de ses cadets. L'idée qu'il puisse encore jouer les inconscients en se reconnectant le hantait nuit et jour. Il ne pouvait pas négliger une option aussi importante, connaissant son petit frère. Il était toujours tellement entêté et récalcitrant.

A l'orée du chantier naval, il n'y avait pas grand monde Il restait attentif à ce qui se passait autour de lui, cherchant à capter la moindre trace de ses cadets. Il ne pouvait pas les empêcher de jouer à ce jeu mais il pouvait veiller sur eux. Il refusait de les perdre comme... Il refusait simplement de les perdre. Aujourd'hui, le QG était plutôt calme. Les joueurs étaient tous partis faire ce qu'ils avaient à faire et Pyxis ne s'en préoccupait que peu. Jonglant d'une main avec sa boussole, il fixait les alentours, les sourcils incessamment froncés. A un moment donné il crut percevoir du bruit dans les fourrés avant d'y apercevoir une forme sombre. Posant sa précieuse boussole qui l'aidait tellement dans le jeu pour feindre de s'orienter sans se retrouver sur les terres ennemies, il se dirigea vers l'émanation de ce son qui n'aurait pas tellement dû l'interpeller dans d'autres circonstances. Lorsqu'il revint après une inspection minutieuse, il ne retrouva pas sa boussole à la place où il l'avait laissée. Étrange. Enfin, pas assez pour qu'il s'en étonne réellement. Il comprit rapidement qu'il venait de se faire avoir comme un bleu. Il se retourna, observant minutieusement les alentours, plissant les yeux sous la méfiance. Lui voler sa boussole, c'était sans doute la pire chose qu'on pouvait lui faire. Cette boussole remplaçait le précieux gps qu'il avait de l'autre côté de l'écran. Elle était précieuse. C'est en ce mettant à fouiller les environs qu'il marmonna, davantage pour lui-même que pour l'individu qui venait de lui faire cet affront : « Je sais que tu es là. »


love.disaster


Dernière édition par Gareth Abramovic le Dim 5 Fév - 8:59, édité 3 fois
avatar
<b>bavardages</b> 233 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Freya Mavor
CREDITS : Endless Love / Fucking Face
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG


MessageSujet: Re: she was caught red-handed | REQUIEM   Dim 13 Nov - 5:54

SHE WAS CAUGHT RED-HANDED

- GARETH — MARLOW -


Mayday! Mayday! The ship is slowly sinking, they think i'm crazy but they don't know the feeling. They're all around me, circling like vultures. They wanna break me and wash away my colors. Wash away my colors!

Petite poupée en recherche d’adrénaline. Elle s’amuse aux dépends de sa vie. Son intention malsaine et souveraine. Elle se fait reine dans cet échiquier brelant, son sourire véhément, lorsqu’il s’agit de jouer à ce manège prenant. Encore une fois, elle se réincarne dans les pixels de sa folie pour oublier l’enfer de cette vie. Existence décadente et sans importance. Où les visages familiers veulent juste profiter de sa beauté, abuser de son innocence pour en faire une pute de décadence. Ils se nourrissent les prédateurs affamés de cette gamine désabusée lui offrant des biens bien trop chers payés pour ce que c’était. Bijoux, vêtements, cadeaux en tout genre. Elle est couverte d’or la catin de pureté. Son seul moyen de lutter face à cette société est d’arnaquer, de manipuler, d’aveugler pour mieux se faufiler. C’est une vipère Marlow, une putain de salope sous acide. Seulement motivée par le chaos et la peine. Une frêle ordure qui sait se faire dure. Pour subsister, pour persister et faire régner une terreur pleine de rancoeur. Pauvre enfant qui a besoin d’un divertissement. Elle se nourrit de la douleur avec son coeur défaillant, dérangeant. Seulement le piège se renferme lentement. Epée de Damocles au dessus de sa tête. Elle subit cette vie, à cause de tout son mépris. Se trouvant attendri dans les bras d’une hérésie. Juste épris dans une prison dorée qui finirait bientôt par se resserrer pour écraser son corps léger. Emprisonnée et fragilisée, elle va se faire bouffer la brebis égarée. Par un prince décadent, insouciant qui se croit savant. Il la maintient, il la détient mais plus pour longtemps. Alors elle s’entraine, elle se traine toujours plus près du danger pour se sentir entière, pour se sentir légère. Pour se sentir fière malgré la précarité. Elle fuit la facilité pour se renfrogner dans l’insécurité. Elle fuit la facilité pour flirter avec cette faucheuse carnassière.

Alors elle s’éloigne, elle détale loin de ses repères, pour s’enfoncer dans l’inconnu sur un chemin tordu. Elle se rapproche de l’étranger et elle sourit étrangement face à cette adrénaline insipide qui se faufile dans ses veines creuses. Se cachant par instant, fuyant les visages inconnus. Elle s’avance toujours plus. Près du QG des atoms. Pour trouver une victime éperdue. Juste paumée au milieu de cette nature diversifiée. Et la voilà toute dessinée face à ces prunelles remplies d’intérêt. Un homme d’une trentaine d’années. Pauvre gars qui tenait entre ces doigts une boussole comme pour se diriger. Marlow elle a une idée. Une pensée de petite connasse qui veut s’amuser. Alors elle manigance avec sa nuisance. Frappant frénétiquement un buisson non loin d’elle, elle cherche à attirer l’attention pour créer une distraction avant de se faire effraction. Contournant l’Atom, elle accoure près de l’objet qu’il venait de déposer avant de s’enfuir avec précipitation. Elle s’enfonce entre les arbres, souriant comme une enfant en fuite après sa bêtise et vite elle s’accroche à un tronc pour monter sur une branche. Se perchant pour mieux admirer la scène délicieuse. Et le voilà la victime qui se dessine sous son regard printanier. Méfiant et pourtant si insouciant. « Je sais que tu es là.  » Il la cherche et elle jubile en silence, attendant le moment opportun pour se faire provocation. L’égaré continue d’avancer, fouillant en contrebas, sur de soi. Mais il marche trop près du danger, il s’enfouie juste en dessous d’elle et elle se fait de dentelle. Doucement, elle se penche la lame en main et elle le stoppe d’un geste précis. Le tranchant se posant délicatement sur son cou, elle exerce une légère pression pour augmenter la tension. «  Mon joli, je suis juste là.  » Sa voix n’est que murmure, cachant déjà son excitation et sa jubilation. Puis la confrontation. De son autre main, elle fait pendre sous ces yeux l’objet tant désiré. Cette boussole qui se balance légèrement sous le vent. «  C’est ça que tu veux je suppose ?  » Puis elle la soulève, la reprenant, lachant sa prise pour se faire insoumise. «  T’as quoi en échange à me donner?  » Elle sourit toujours plus, son rictus mauvais ne faisant que s’accroitre sous ses débacles. «   Je préfère te prévenir je suis plutôt dure en affaire.  »
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.



Qu'elles soient paysannes, ouvrière éperdue dans la fourmilière, qu'elles travaillent à l'usine, qu'elles soient filles de l’air, qu'elles aient les mêmes allures de putes que leur mère. Dans les villes, dans les campagnes moi je vais comme un assassin en campagne et je taille au couteau des sourires sur les joues des princesses.

   
mad hatter

Invité
Invité


MessageSujet: Re: she was caught red-handed | REQUIEM   Dim 5 Fév - 9:42



she was caught red-handed.


The bitch came back the very next day. Oh, the bitch came back, I thought she was a goner but, the bitch came back, she couldn't stay away. Don't you know the bitch came back?


La colère commençait à monter. Une colère sourde et qu'il a à de nombreuses reprises tenté d'étouffer, d'écraser, d'émietter sans réellement parvenir l'atomiser avec efficacité. Elle est sourde et elle s'amuse à guetter la moindre bourde. Elle veut sortir mais le blond la réduit au silence pour laisser le calme l'envahir avec plus d'aisance. Il ne perdra pas patience, il ne laissera pas ce jeu le dominer comme il a ravagé sa vie et tout ce qu'ils ont jamais construits. Que sa boussole soit un bien précieux qui lui permette de se repérer en ces terres désolées n'était qu'un détail. Il ne laissera pas ses veines se remplir à nouveau de cette animosité qui le guettait. Il n'est là que pour une seule et unique raison. Qu'un cleptomane soit d'accord ou non avec ça.

Un regard limpide, aussi placide qu'un paisible lac aux premières lueurs d'un levé de soleil timide, inspecte les fourrés denses qui avalent pleinement les rayons d'un soleil livide. Attentive, la boussole cherche son dû. Elle veut retrouver le scélérat qui lui a dérober son gps du pauvre, son gps d'une autre époque plus morose. D'un seul coup, une lame surgit de nulle part et le menace. Bientôt, une voix cristalline retentit et il relève un regard attentif vers un visage à la pâleur opaline. « Mon joli, je suis juste là. Les accents qui habitent cette voix féminine lui indiquent avec une étonnante certitude qu'elle n'est pas là que pour dérober et s'enfuir. Pyxis a horreur des voleurs, que ce soit ici ou de l'autre côté de son ordinateur. C'est bien pour cela qu'il était tellement en colère, cette fois-là, quand Lancelot s'est saisi de quelque chose qui se trouvait dans les rayons de ce magasin. Il s'en était tellement voulu de ne pas lui avoir fait comprendre à quel point le vol était répréhensible, pourtant il était si jeune ; pour lui c'était à peine compréhensible. Son œil hostile aperçoit un éclat argenté et il est à présent certain que ce qu'il veut récupérer, c'est sur cette jeune fille qu'il allait le trouver. C’est ça que tu veux je suppose ? Il tique. Ce ton malin, cette taquinerie infantile. Elle se moque de lui. T’as quoi en échange à me donner ? Gareth reste calme. Sa face marmoréenne s'imposant dans cette géhenne. Il est beaucoup trop habitué aux enfants, aux fortes têtes. Il ne répondra pas à ses provocations, à ces raisonnements qui lui paraissent bêtes. Il n'est pas là pour jouer. Seulement pour protéger. Je préfère te prévenir je suis plutôt dure en affaire.

« Je ne te donnerai rien, en échange de ce qui m'appartient. Il dégaine rapidement son arme de poing de son holster de cuisse, le braquant sur la jeune fille, demeurant tout à fait impassible. Ou juste une balle qui se logera où il faudra pour que je récupère mon dû. Sa voix est implacable, presque comparable à celle qu'il utilisait pour gronder ses frères adorables. Il n'a pas l'intention de tirer sur une enfant. Il n'était ni un meurtrier ni un joueur insensé. Cette fille, elle ne devait pas être plus âgée que le plus jeune de ses frères. Comment pourrait-il tirer ? Elle ne savait probablement pas ce qu'elle faisait. Première et dernière sommation, je te préviens. » D'une manière ou d'une autre, elle allait lui rendre ce qui lui appartenait, il allait s'en assurer.


love.disaster

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: she was caught red-handed | REQUIEM   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM