Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 caution tape around my heart. (ro&sa)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: caution tape around my heart. (ro&sa)   Ven 4 Nov - 0:33

Caution tape around my heart

- logan "saphyr" — roàn "zarko" — skye "helreginn" (later) -


THERE WILL BE BUMPS AND BRUISES IN ANY RELATIONSHIP, BUT IF YA'LL COME TOGETHER AS ONE AND HELP HEAL EACH OTHERS WOUNDS, THINGS WILL WORK OUT JUST FINE.

Dépourvu de ta partenaire habituelle d'exploration, tu oses tâter l'aventure en mode solitaire à tes risques et périls sans percevoir le moindre signe de vie dans les alentours en dehors de gens dont tu connais l'identité. Il faut dire que faire le maximum de bruits en se bougeant dans les lieux n'est pas recommandé pour quiconque et tu ne fais pas exception. La ville, tu la connais pour l'avoir arpenté à plusieurs reprises depuis bientôt un an de jeu, pourtant tu ne te lasses pas de te laisser fasciner par l'aspect post-apocalyptique de l'endroit, pensant qu'il y a forcément une raison pour qu'elle ait cette apparence particulière. Tes pas te forcent à traîner non loin des tiens, bien que tu prends ton aise pour t'éloigner assez pour ne plus avoir le bâtiment de la pieuvre mélomane dans ton champ de vision et tu serres étroitement les doigts autour du manche de ta machette, paré pour toute éventualité. Hors de question que tu ne te fasses agresser par surprise sans aucun moyen de défense puisque tu n'avais pas pris deux secondes pour te préparer au minimum au hasard du jeu. Tu longes la façade de ce qui a pu être auparavant un impressionnant gratte-ciel dont il ne lui reste plus qu'à pleurer son prestige passé, à la fois caressé par le sable et étranglé par la végétation qui reprend peu à peu sa place. Les détails de la ville sont resplendissants, te donnant l'illusion que tout ceci est réel bien que tu ne sois qu'une version pixelisée de toi-même. D'ailleurs, tu prends même quelques secondes pour tapoter un bout de béton appartenant à un des immeubles environnants à l'aide du bout de ta botte. Il vacille, reposant sur un sol inégal et tu finis par simplement l'enjamber pour poursuivre ta route vers une destination inconnue. Pendant une seconde, ce sentiment de se savoir observé t'envahis, alarmant ce sixième sens tandis que tu te retournes pour scruter les alentours. Rien, bien sûr. Tu n'avais pas espoir de te retourner et découvrir un individu à proximité, une situation toujours un peu effrayante puisque tu ne sais jamais sur qui tu pourras tomber. Pourtant, ton instinct te chuchote que tu n'es pas seul, mais qu'il ne s'agit pas d'un inconnu. C'est l'aspect qui te met la puce à l'oreille, qui te pousse à parcourir le secteur à la recherche de l'identité recherchée. Tu admets être en train de chercher les problèmes, mais dans le pire des scénarios tu as toujours l'option de laisser aller ton plaisir de tuer ou de te servir de tes petites jambes d'homme un peu court sur patte - bien qu'il y a pire que toi - et fuir pour sauver ta peau. Ironiquement, tu excelles dans la fuite. Une vraie gazelle.

Ton attention se porte sur une figure familière au détour d'un nouvel amoncellement de ruines, ton emprise sur ton arme se raffermissant automatiquement puisque tu sais qu'il t'es impossible de lui faire confiance ici. « Hey. » Difficile pour toi d'utiliser son nom in game malgré tous ces mois à l'entendre. La distance est assez raisonnable pour que tu préfères changer d'arme, lentement avec une grande précaution pour éviter les mouvements brusques comme si tu avais une bête sauvage devant toi. Tu ranges ta machette pour loger l'arbalète entre tes mains, ne la pointant pas vers ton petit ami, mais il ne te suffit qu'un geste rapide pour que ce soit le cas. « Quelle belle surprise. Tu essayais de me payer une petite visite ? » Un sourire orne ton visage après ces mots, tirant le coin de tes lèvres d'un air un peu forcé bien que tu voudrais pouvoir être content de le voir.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 000 WORDS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM