Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 prise d'otages (kilmeny & isak)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: prise d'otages (kilmeny & isak)   Ven 4 Nov - 18:14
PRISE D'OTAGES
kilmeny, isak & fredian

Tomates, oignons, carottes, Fredian regarde si il a bien tous les légumes mentionnés sur sa liste dans son caddie. Oui, tout y est, les Rothschild ont de quoi faire de la soupe pour l'hiver se dit-il pour plaisanter. Avec une joie non dissimulée, il raye un à un les aliments de sa liste, réduisant à près des trois quarts l'inventaire de courses. Il arrive patiemment à la fin de la liste, il voit le bout et cela le motive davantage. Faisant glisser ses roues sur le sol, il pousse le caddie conçue à sa hauteur pour se rendre dans le rayon des boissons sucrées. Lui préfère une bonne bouteille de vin, ou une bière bien fraîche, mais il veut faire plaisir à ses frères et sœurs.  Et là, c'est le drame, il ne peut atteindre les bouteilles. Fredian soupire. Il n'a jamais aimé faire les courses, non seulement parce qu'il y a du monde dans les centre-commerciaux et qu'au fond, c'est un vieux ours solitaire, mais aussi et surtout sans doute parce qu'avec sa condition physique, le blond ne peut plus se déplacer comme il le souhaite.

Ni attraper les éléments hors de sa portée. Comme ces fameuses bouteilles de soda. Il soupire une nouvelle fois, tendant le bras au maximum pour tenter d'en attraper une, au moins. Raté. Il la touche du bout des doigts, mais impossible de la glisser vers lui. Comme c'est rageant. Il peste intérieurement alors que ses yeux se voilent d'une lueur triste. À nouveau, il re-essaye parce qu'il n'est pas du genre à abandonner dès la première difficulté, mais rien n'y fait. Il parvient seulement à faire tomber une étiquette qui se cogne contre sa tête. « Putain. », lâche-t-il au bord de l'implosion, tapant rageusement sur l'étagère, dépité. Fredian remarque alors une enfant qui le regarde, il ressent une honte envahir ses veines. Il lui offre un sourire gêné qui éclaire sa barbe de huit jours avant de pousser doucement ses deux chariots (l'un pour les courses, l'autre pour le transporter lui-même) pour s'échapper au plus vite de son enfer personnel. Le sentiment de n'être plus qu'un incapable, inutile et hors d'usage.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 1225 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Rachel McAdams
CREDITS : Babine. ♦ bryancranstoned ♦ the-infamous-sid
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
But I don`t want to fight the fear again
ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: prise d'otages (kilmeny & isak)   Lun 14 Nov - 6:16
L'épicerie. Endroit mitigé pour elle. Kilmeny bénit tous ce qui est plats surgelés, déjà préparés, nécessitant très peu de préparation ; parce qu'elle arrive à faire brûler l'eau (soit oublier qu'il y a de l'eau qui bouille, cette dernière s'évapore complètement et le chaudron commence à avoir bien chaud). Elle aime moins quand le père de Anne lui dit qu'elle doit lui faire manger autre chose que des mets préparés pour sa santé. Ce qu'elle sait. Elle essaie, mais cela se termine presque tout le temps en pizzas commandés, avec extra légumes. Elle est devant des nouveautés, tenant sa fille par la main, elle l'a jusqu'à demain, lisant ce qu'il faut faire pour concocter le tout. C'est supposé être santé selon les indications. C'est tout de même un met préparé. C'est presque la fin du monde, il y a des fosses communes, mais elle s'inquiète d'écouter son ex pour pouvoir continuer de voir sa fille une fois de temps en temps. Se serait presque drôle s'il n'y avait pas autant de morts.

Anne la tire par le bras, elle baisse le regard vers les tresses brunes. — Maman, le monsieur il a dit un gros mot. lui fait remarquer sa fille, d'un ton amusé ; ton qui indique bien qu'elle voudrait dire pareil et faire comme les grands. Elle, elle lui permettrait, après tout, elle va en dire peu importe à quel point ils lui interdisent de le faire. Sauf qu'elle sait que c'est mal vu, qu'il faut éviter dans dire en général. Autant la mettre plus au moins sur la bonne voie. — Il connaît pas patate j'suppose. ''Gros mot'' fourre-tout qu'elle permet à sa fille. Elle regarde le monsieur en question, vérifiant s'il veut s'excuser ou pas, ce dont elle doute avec le climat actuel, et son regard s'arrête brusquement. Elle reconnaît Scar. Elle voit le fauteuil. Elle ne dit rien. Il doit déjà avoir tout entendu à ce sujet. Elle cligne des yeux, essayant de faire comme si de rien n'était. Le jeu amène quelques miracles au final. Assez ? Elle en doute de plus en plus. — T'as besoin d'aide ? demande-t-elle. Parce qu'il n'a pas dû jurer pour rien après tout. Parce qu'aider les gens, elle aime bien. Parce qu'ils se connaissaient un peu ailleurs aussi. — Tu roules vite ? Elle se montrerait bien offensée, mais elle se pose la même question, il n'y en a pas une pour rattraper l'autre.




Keep a rattlesnake as a pet ♦️ Sell both your kidneys on the Internet ♦️ Eat a tube of superglue ♦️ I wonder, what's this red button will do? ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die
Spoiler:
 




Invité
Invité


MessageSujet: Re: prise d'otages (kilmeny & isak)   Lun 5 Déc - 16:00
PRISE D'OTAGES
kilmeny, isak & fredian

Le regard de l'enfant ne s'efface pas de sa mémoire, il revoit ses deux billes le fixer le renvoyant à sa propre inaptitude. Il est gêné, Fredian. Tout ce qu'il espère désormais, c'est fuir au plus vite ce lieu pour se réfugier chez lui où personne ne pourra le juger. Ou sur le jeu, là où il ressemblera à n'importe qui, finalement. Pas un pitoyable handicapé incapable d'attraper une bouteille de coca-cola. Il entend la petite prononcer quelques mots à sa mère, s'étonne d'ailleurs qu'elle lui fasse remarquer sa grossièreté plutôt que sa condition physique. Les enfants l'étonneront toujours. Il s'étonne même de sourire face à la réponse de la mère en question, se tournant vers la jeune femme pour s'excuser. Il aurait du dire patate, c'est ce qu'il dirait désormais. Et là, il reconnaît ce regard qui le transperce. Phoenix. Il est incapable de prononcer le moindre mot. Il voit son regard passer du fauteuil au jeune homme, et son cerveau faire le lien avec l'atom. Quelle surprise cela doit-être pour elle de constater qu'il n'est qu'un handicapé finalement. Loin du chef des pêcheurs toujours plein de vie.

Et pourtant, elle agit comme si tout était normal, lui proposant son aide. Il hésite, accepte finalement. « Je n'arrive pas à attraper ces bouteilles de soda. », qu'il indique en montrant du doigt les bouteilles identifiables à leur large bandeau rouge. Il est gêné et cette gêne se dissipe soudainement lorsque la petite lui pose une question capitale. « Si je roule vite ? Bien sûr. Si ta maman veut bien, je vais te montrer. », fait-il en interrogeant la jeune femme du regard qui finit par capituler face aux demandes incessantes de sa fille. Il la pose alors sur ses genoux et commence à activer ses roues pour glisser dans le rayon, sous des éclats de rire communicatifs de la petite qui en redemande. Fredian rit aussi, malgré lui, emporté par cet élan de sympathie, jusqu'à ce qu'il manque de renverser un passant. Immédiatement, il stoppe le bolide. « Oups. Pardon. », dit-il au jeune homme qu'il a, par chance, manqué de renverser, espérant que ce dernier ne péterait pas un plomb subitement. Il n'est jamais plus sûr de rien désormais avec les temps qui courent, tandis que Phoenix arrive à leur hauteur.
darwinsgame.com (c) 2015

Invité
Invité


MessageSujet: Re: prise d'otages (kilmeny & isak)   Sam 17 Déc - 23:21
pain, lait, jus de fruit, eau, thé, café, céréales, mouchoirs, viande, pommes de terre, tomates, poulet,...
Isak arpente les rayons de ce supermarché qu'il ne connaît pas très bien. Jeune homme fidèle à south side, Isak ne s'égare jamais loin de son périmètre habituel, South Side pour vivre, West Side pour travailler. Les épiceries de son quartiers sont sa routine, une routine qu'il apprécie. Les centres commerciaux, c'est pas son truc, la foule non plus. Ce qu'Isak Fijalkowski aime, c'est l'authenticité des quartiers du sud, la fraîcheur des sourires des commerçants. Parce qu'il est né dans la misère, les pieds dans la poussière et la faim qui tenaille l'estomac, Isak n'est pas un fervent fan de la société de consommation, et quel lieu plus adepte de cette société que le Water Tower Place... Mais Noël approche et il veut trouver quelque chose pour sa petite soeur, pour Chloé, quelque chose qui lui fasse plaisir et qui la gâte, comme il a toujours voulu et essayé de faire, du mieux qu'il pouvait. Alors maintenant qu'il est ici et que les rayons ne sont pas bondés, le jeune "prof" en profite pour faire quelques courses.

Il rêvasse, pousse lentement son chariot, accoudé dessus, sans bien regarder devant lui. Trop rêveur, trop fatigué sans doute, son chariot percute, un fauteuil roulant, un homme. Surpris, un peu trop paranoïaque, Isak bondit, se redresse soudainement. Interloqué, il fixe l'homme qu'il vient de percuter. C'est là qu'il se confond en mille excuse, les mains bougeant dans l'espace, l'esprit vif mais embrouillé. Il ne capte pas soudainement que l'homme en fauteuil roulant le fixe et c'est après une minute d'excuses qu'Isak le regarde enfin, dans les yeux et.. Cet homme, il le connaît. Le front du Fijalkowski se plisse, les yeux aussi, les lèvres se retroussent. "Sc.." Mais il se tue aussitôt. Non, pas, ici, on ne peut pas. C'est son boss, là-bas, dans le jeu. Il le reconnaît bien, même s'il ignorait sa situation de handicap dans la vie réelle. S'il ne peut pas prononcer son pseudo, alors Isak espère que Scar le reconnaîtra, qu'il est Alastor, le pêcheur ATOM, si loyal et si vengeur, si protecteur et si imprudent. Il lève les yeux regarde derrière Scar et aperçoit une toute jeune enfant et encore plus loin, une autre femme, blonde. La mère de l'enfant ? L'épouse de Scar ? Un membre de sa famille ? Isak ne sait pas, mais les traits de la femme sont familiers. Elle aussi, elle joue ? Il n'arrive pas à mettre de nom dessus.
Son regard se pose à nouveau sur l'homme. Un sourire, fin, se dessine sur son visage, pour ainsi dire qu'il n'y a aucun mal à cette violente altercation, quand soudain, un bruit féroce gronde, un bruit familier, trop familier. Le son d'une arme à feu qui fait filer sa belle dans les airs.
avatar
<b>bavardages</b> 1225 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Rachel McAdams
CREDITS : Babine. ♦ bryancranstoned ♦ the-infamous-sid
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
But I don`t want to fight the fear again
ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: prise d'otages (kilmeny & isak)   Dim 25 Déc - 18:09
Scar accepte son aide, après un moment. Kilmeny doit se dire que ce doit être difficile de devoir demander quelque chose comme ça, ce qu'elle ne compte pas lui demander. Elle va donc chercher les bouteilles demandées et c'est les deux bouteilles dans les bras, qu'elle accepte que sa fille teste le bolide du jeune homme. Elle les suit du regard, un sourire aux lèvres, jusqu'à ce la (batmobile) chaise ne rentre dans quelqu'un. — Oups. fut dit par Anne, riant, ne se se souciant pas trop de cet inconnu qui l'empêche de continuer à rouler. — On descend ma chouette. dit-elle, allant vers les deux,  elle donne les bouteilles à Scar une fois sa fille descendue. Un instant plus tard, elle reconnaît le nouvel arrivé. Il y a une réunion d'Atom dans cette épicerie sans qu'elle ne soit au courant ? Elle qui garde le secret de sa fille autant que possible, là, c'est raté.  

Avant que Anne n'ait eu le temps de lui raconter les exploits qu'elle vient de vivre, le son d'une balle qui traverse l'air se fait entendre, la coupant. Glacial, si inapproprié dans une épicerie, de plus en plus fréquents en ce moment. Mais une épicerie ? Le tireur (ou la tireuse) a si faim que cela ? Elle sursaute, porte la main à sa taille, mais, naturellement, elle n'y trouve pas son arme. Elle n'est pas dans le jeu. Des cris se mettent à fuser d'un peu partout, comme quoi ici, elle n'est pas la seule à être moins sur ses gardes. Elle prend sa fille dans ses bras, rapidement. — Maman... fit Anne, inquiète. Elle ne sait pas trop ce que c'est, mais elle a vu sa mère afficher un drôle de visage, et elle n'aime pas ça. — Chut... Elle ne sait pas quoi dire d'autre. Elle n'est pas prête à affronter cela avec sa vraie vie en jeu, sans oublier celle de Anne. Son arme est dans sa voiture. Elle ne pensait pas en avoir de besoin en faisant son épicerie. Elle n'aime pas l'amener avec elle en général, encore moins quand sa fille est là.

— On va jouer à cache-cache okay ? Quoi dire d'autre ? Lui dire que quelqu'un a perdu les pédales et qu'il leur tire dessus ? Qu'elles vont peut-être être blessées ? Ou pire ? Lui dire qu'il faut rester silencieuse et qu'il faut essayer de se cacher lui semble être bien mieux. — Vous avez quelque chose sur vous ? Ils sont peut-être plus prudent (elle ne sait pas trop si c'est le bon mot) qu'elle et ils trimballent une arme sur eux même ici. Elle leur fait confiance, ils sont dans la même équipe. Ils se connaissent plus au moins bien. Elle espère ne pas se tromper, peu importe s'ils ont une arme sur eux ou non, qu'ils se serrent les coudes est le plus important.




Keep a rattlesnake as a pet ♦️ Sell both your kidneys on the Internet ♦️ Eat a tube of superglue ♦️ I wonder, what's this red button will do? ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die ♦️ Dumb ways to die ♦️ So many dumb ways to die
Spoiler:
 




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: prise d'otages (kilmeny & isak)   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM