Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 skyll. she wants to know just who i am.
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
PERSEPHONE
<b>bavardages</b> 442 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : lindsey morgan.
CREDITS : jo (avatar) ; nola ♥ (crackship) ; astra (signa).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : la suisse (neutre).


MessageSujet: skyll. she wants to know just who i am.   Ven 4 Nov - 18:45


she wants to know just who i am
skye & jill

La journée s’annonçait longue. L’urgence fonctionnait à la vitesse d’un escargot et tu n’étais donc pas très occupée. Bien sur, il s’agissait du genre de chose qu’il fallait célébrer puisque cela voulait dire qu’il n’y avait pas d’accident terrible qui s’était déroulé. Pour autant, ce n’était pas très palpitant et tu te laissais trop facilement d’entendre une énième vieille dame t’expliquer qu’elle était certaine d’avoir une grippe malgré le fait qu’elle n’en présentait aucun symptôme. Tu savais bien que la fatigue expliquait en partie ce manque de patience, mais cette explication ne te remontait nullement le moral - ou ne te sortait de ton ennui par ailleurs.
C’est finalement l’une de tes collègues qui vint à ta rescousse en t’annonçant qu’une certaine personne avait un rendez-vous dans la section psychiatrique de l’hôpital. Bon, présenté sous cet angle les choses paraissaient on ne peut plus bizarre et la réalité l’était sans doute tout autant. Ce n’était pas une obsession malsaine de ta part ou du moins elle était assez aisément justifiée. Il fallait évidemment revenir au jeu pour en rechercher la cause : cette fille t’avait tué. C’était même au-delà de ce simple évènement, la réalité était qu’elle te terrifiait. C’était sans doute difficile à croire hors de l’univers du jeu puisque la demoiselle en question avait une tête de poupée et semblait donc assez inoffensive. La réalité in game était tout autre et c’était pour cette raison que même dans l’hôpital tu étais effrayée par la simple idée de la croiser. Cette crainte avant néanmoins commencé à faire place à un autre sentiment : la curiosité à son égard. Il fallait que tu saches comment elle était vraiment (ou pour le dire plus crument si elle était aussi folle hors du jeu).

Néanmoins, malgré cette curiosité, tu n’avais jamais osé l’aborder - sans doute à cause de la crainte qui t’habitait encore. Tu t’étais plutôt contentée de l’observer en silence en essayant de te renseigner auprès de collègues (ce qui était terriblement complexe). Seulement, cette fois, tu en avais décidé autrement, peut-être à cause du profond ennui qui t’habitait. Tu avais donc décidé de consacrer ta pause à cette entreprise. Tu avais gravi les étages jusqu’à l’aile où elle aurait son rendez-vous, et tu t’étais posté près de la machine à café (histoire de ne pas être trop louche). Puis, lorsqu’elle sortit du rendez-vous, tu avais pris ton courage à deux mains en l’approchant. Une fois plantée devant elle, tu commenças par une évidence : « Skye Ashworth ? » Le fait que tu connaissais ton nom ne te rendait pas louche du tout, voyons. Sauf que voilà, l’aborder sous son pseudonyme n’était pas une option dans l’éventualité où elle n’était pas celle que tu croyais. « Je pense que nous avons eu l’occasion de nous rencontrer précédemment. » "… quand tu m’as tué" voilà ce que tu ajoutais mentalement sans pour autant pouvoir le dire ouvertement. « Je suis Jill. » Jill, Persephone, fille que tu as tuée, tout ça était la même chose. Elle pourrait définitivement te replacer puisque tu te présentais ainsi.

black pumpkin




    helpless everything wasted, nothing to say so i can sing no requiem
avatar
DIRTYHANDS
<b>bavardages</b> 341 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : cole sprouse.
CREDITS : moi-même.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : pro-dg par habitude, par familiarité. le doute a semé la première graine dans ton esprit embrumé. la cour des miracles est ta famille comme ta prison.


MessageSujet: Re: skyll. she wants to know just who i am.   Dim 6 Nov - 2:53


she wants to know just who i am
skye & jill

Il était venu dans ta chambre alors que tu étais encore profondément enfouie dans les bras de Morphée. Encore toute habillée de la vieille, tu t’étais simplement laissée tomber sur tes couvertures avant de perdre conscience. Il s’était approché tel un prédateur alors que toi, la proie, tu ignorais tout. Tu te réveilles en sursaut lorsque ses mains rugueuses dû aux années de travail s’agrippent à la peau douce de tes épaules. Et avec force, il te soulève comme si tu ne pesais pas plus qu’une plume. Tu t’apprêtes à attaquer ton assaillant quand, entre tes yeux semi-ouverts, tu reconnais le visage de ton père. Toute la force et l’adrénaline quitte ton corps alors que t’assouplis dans ses bras. « Tu m’as fait peur ! » Et tu soupires alors qu’il éclate d’un grand rire grave. Quel enfant celui-là. Pendant longtemps t’aurais aimé qu’il utilise ses muscles de façon à t’aider, il t’arrive encore de le blâmer de ne rien avoir vu. Tu sais aussi que ce n’est pas de sa faute. On dit de ton père qu’il a tout dans les muscles et rien dans la tête, mais c’est faux. Malgré le fait qu’il t’ait laissé tomber plusieurs fois quand tu voulais qu’il remarque ta détresse, tu sais que si tu lui avais raconté tes problèmes, il s’en serait mêler avec passion. Au final, ton père, tu crois que c’est à moitié dans les muscles, à moitié dans le coin. Son rire est tellement contagieux qu’un petit sourire se forme sur tes lèvres avant de rapidement disparaître quand tu vois l’heure sur ton réveille-matin. Tes sourcils se froncent alors que ton regard vient se poser sur le visage de ton paternel. « Je dois encore y aller ? » Tu demandes finalement alors que tu sais très bien la réponse. Tu sais qu’ils pensent que c’est pour ton bien, peut-être que ça l’est, peut-être que t’es déjà trop abimée pour qu’on te rapièce. Au final, tu n’attends même pas sa réponse. Tu t’échappes de ses bras pour fuir vers la salle de bain, et alors que tu refermes la porte derrière toi, tu peux l’entendre soupirer. Tu te sens mal de lui donner autant de fil à retordre, surtout que ta mère est maintenant tellement occupée au travail qu’elle y réside presque. C’est avec résignation que tu prends finalement une douche, laissant l’eau tiède te réveiller complètement. Quand tu en ressors, ton père a quitté ta chambre, mais tu sais qu’il t’attend à la porte, tel un chien de garde veillant à ce que tu ailles bien à ce rendez-vous chez le psy. Et comme d’habitude, il arrive à t’y emmener, t’abandonnant dans la salle d’attente de l’aile psychiatrique du NW memorial hospital.

S’en suivit une heure de combat perpétuel avec cette personne que tes parents payaient afin qu’il puisse explorer les méandres de ton esprit. Comme d’habitude, tu t’obstinas à ne rien dire, alors qu’en bon professionnel, il continuait d’essayer, de te poser des questions, de te montrer des images. Bref, il faisait de son mieux pour te faire réagir à quoi que ce soit. Sauf que tu avais toi aussi des années d’expérience à la stoïcité. C’est sur une autre égalité qu’il décide finalement de te chasser une quinzaine de minutes avant la fin de votre rendez-vous. Tu quittes son bureau, le regard rivé sur tes pieds alors que tu fermes la porte. Si tu peux voir des gens aller et venir du coin de l’œil, tu ne remarques pas tout de suite la personne qui vient se planter devant toi. Elle t’a d’ailleurs surprise et tu recules d’un pas pour mettre un peu plus de distance entre vous. Sa voix appelle ton nom… ça ne te dit rien, enfin si, il y a cette vague impression de déjà entendu… Ce n’est néanmoins pas assez pour que tu reconnaisses ton interlocutrice. Ton regard remonte lentement le long de l’uniforme d’infirmière pour se poser sur le visage de la brunette. Tu as aussi une impression de déjà vu, il te faut un petit moment pour que l’image de son corps sans vie et sanglant ne remonte à la surface. Tu te rends compte de la personne que tu as en face de toi juste à temps pour entendre son nom. Tes yeux se froncent alors que tu te demandes ce qu’elle veut. Ton corps se tend légèrement alors que tu ignores à quoi t’attendre. Si ça se trouve, elle a l’intention de t’attaquer dans la réalité où tu es aisément plus facile à vaincre. « Qu’est-ce que vous voulez ? » Ta voix est plus douce, plus timide et aisément moins confiante que celle que tu utilises dans le monde de DG.

black pumpkin







Dernière édition par Skye Ashworth le Jeu 10 Nov - 19:24, édité 1 fois
avatar
PERSEPHONE
<b>bavardages</b> 442 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : lindsey morgan.
CREDITS : jo (avatar) ; nola ♥ (crackship) ; astra (signa).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : la suisse (neutre).


MessageSujet: Re: skyll. she wants to know just who i am.   Mer 9 Nov - 16:50


she wants to know just who i am
skye & jill

Autant le dire tout de suite, tu n’avais pas prévu la conversation plus que les prémices. Tu voulais en savoir plus sur elle, une façon de t’assurer que cette fille n’était pas une psychopathe. Bien sur même cette volonté n’était pas vraiment pensée puisque dans l’hypothèse où elle se révélait être une psychopathe, tu ne savais pas vraiment ce que tu pourrais faire. Tu te retrouvais donc dans une situation particulière, plantée devant une fille que tu ne connaissais que de nom et que par le jeu où elle avait décidé de prendre ta vie. Ce n’était qu’une mince connaissance sur sa personne et cela ne t’aidait malheureusement pas à trouver une réponse à la question qu’elle venait de te poser. Tu aurais bien voulu lui sortir quelque chose d’intelligent, peut-être une quelconque raison médicale qui aurait pu expliquer ton intervention. Ce n’était malheureusement pas le cas et ta première réponse fut donc un « Euh » retentissant. Voilà qui n’aidait pas vraiment ta cause. Tu n’avais l’air que plus bizarre et ça ne la pousserait sans doute pas à rester devant toi. Il fallait donc que tu te rattrapes, ce que tu cherchas à faire en continuant : « J’avais quelques questions à vous poser. » Tu n’avais pas l’air moins louche, mais au moins tu disais quelque chose qui se tenait. Tu ne savais pas si elle accepterait, après tout, elle semblait bien tendue depuis que tu lui avais adressé la parole. Était-ce parce qu’elle t’avait replacé ? Tu n’en savais strictement rien, mais ça ne t’empêchait pas de sentir une certaine anxiété s’installer en toi. Après tout, cette fille t’avais déjà tué fut-ce dans une réalité virtuelle. « Vous aimez le tir à l’arc ? » Encore une fois, une bonne raison médicale pour expliquer cette question sans lien direct avec votre situation hors du jeu aurait été bien accueillie, mais tu n’en avais point. Non, autant rester imperturbable malgré l’étrangeté de tes questions. Tu ne lui voulais aucun mal après tout, seulement savoir si elle présentait un danger hors du jeu ou plus exactement comment elle était hors du jeu. « Que faites-vous dans la vie ? » Cela suffirait sans doute pour débuter, tu ne voulais pas l’acculer contre un mur avec un interrogatoire poussé (notamment de peur de sa réaction).

black pumpkin




    helpless everything wasted, nothing to say so i can sing no requiem
avatar
DIRTYHANDS
<b>bavardages</b> 341 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : cole sprouse.
CREDITS : moi-même.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : pro-dg par habitude, par familiarité. le doute a semé la première graine dans ton esprit embrumé. la cour des miracles est ta famille comme ta prison.


MessageSujet: Re: skyll. she wants to know just who i am.   Mer 9 Nov - 18:17


she wants to know just who i am
skye & jill

T’attends sa réponse… et elle n’a pas l’air d’en avoir une de prête. Ça te fait d’ailleurs haussé les sourcils tellement c’est louche. T’as un peu peur qu’elle t’agresse là, que ce soit verbalement ou physiquement. T’hésitais entre fuir… et fuir subtilement. T’avais juste envie de ne pas partager le même espace qu’elle. Faut dire qu’elle t’avait tout de suite agrippée à la sortie de ton rendez-vous, et ça te faisait peur un peu qu’elle ait pris son temps pour savoir exactement à quelle heure tu finissais, dans quel bureau, et qu’elle soit venue tendre son piège quelques minutes avant que le temps ne soit écoulé. La brunette n’aide d’ailleurs pas en disant finalement qu’elle a des questions. Quels genres de questions ? Pourquoi ? Qui les demande ? Toutes ces questions se bousculent dans ton crâne et tu te retrouves incapable de refuser ou d’accepter. Tu fais que rester là à attendre qu’elle commence. La première question sort de nulle part. Enfin, si t’avais pas réussi à la replacer, ça aurait sorti de nulle part. Tu comprends tout de suite qu’elle parle de ton arme fétiche dans le jeu. Tu commences d’ailleurs à te détendre un peu. Si elle avait eu l’intention de t’attaquer, elle l’aurait déjà fait. Plus le temps passait, moins elle avait l’air dangereuse. Au final, c’était peut-être qu’une petite fouine qui essayait de comprendre pourquoi, comment. T’avais du temps à perdre, alors autant lui ouvrir une petite porte sur ton esprit. T’étais un peu curieuse de voir où cela pourrait vous mener. « Je n’en ai jamais fait. » C’était vrai. Dans la réalité, tu n’avais jamais touché un arc ou une flèche de ta vie. C’est pour ça que ça t’avait pris aussi longtemps pour arriver à le manier dans le jeu. La seconde question arrive, et t’es un peu surprise par la simplicité, mais aussi pas l’inutilité. « Je suis étudiante. » N’est-ce pas le cas de la majorité des jeunes en bas de 25 ans ? Du haut de tes dix-neuf années de vie, bientôt 20, qu’est-ce que tu pourrais faire d’autres ? Tu te demandes d’ailleurs quelle réaction elle aurait eu si t’avais répondu terroriste ou prostituée.  « Je peux savoir quel docteur voulait avoir ces réponses ? » Autant participer à la conversation pour obtenir le plus de renseignements possibles de ton côté aussi. Elle ne semblait pas être docteur, ainsi tu en avais conclus qu’elle était infirmière ou quelque chose comme ça, étant donné que c’était ce qu’il y avait en plus grand nombre dans un hôpital. Va savoir, elle allait peut-être donner le nom de quelqu’un que tu connaissais. Ça ne t’avancerait pas plus que ça, mais tu trouvais injuste de donner tes informations sans rien recevoir en retour.

black pumpkin







Dernière édition par Skye Ashworth le Dim 27 Nov - 15:42, édité 1 fois
avatar
PERSEPHONE
<b>bavardages</b> 442 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : lindsey morgan.
CREDITS : jo (avatar) ; nola ♥ (crackship) ; astra (signa).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : la suisse (neutre).


MessageSujet: Re: skyll. she wants to know just who i am.   Lun 14 Nov - 19:56


she wants to know just who i am
skye & jill

À bien y penser, tu avais définitivement merdé à l’approchant de cette manière. Il aurait fallu que tu y réfléchisses plus longuement, que tu décides exactement ce que tu allais lui demander avant de le faire. Seulement ta curiosité mêlée à ta crainte qu’elle soit complètement dingue t’avait fait passé le pas. Ça expliquait donc que tes questions n’avaient ni queue ni tête et semblaient sortir de n’importe quoi. Il fallait dire que, plus que tout le reste, ce qui ne t’aidait pas, c’était le fait que tu ne pouvais pas poser les questions qui t’intriguaient vraiment. Le faire serait passer un autre pas, ce que tu n’étais pas certaine de vouloir faire. Ainsi, tu ne pouvais pas lui demander pourquoi elle avait décidé de jouer au jeu, pourquoi elle tuait les autres - bien qu’une telle question semblerait ô combien stupide considérant tous les meurtriers dans le jeu. La réponse à ta première question te surprit quelque peu et tu tâchas de le cacher au mieux de tes capacités. Tu t’étais attendue à une réponse positive. Il en allait de même pour la seconde. Le fait qu’elle te dise qu’elle était étudiante n’était pas si étonnant en soit, vu l’âge qu’elle devait avoir c’était sans doute prévisible, mais tu aurais bien pu comprendre son comportement in game si elle avait eu une occupation… autre disons. Ce n’était pas le cas et les réponses à tes questions ne t’aidaient donc pas du tout à la cerner d’une manière ou d’une autre. Lorsqu’elle reprit la parole pour te poser une question à son tour, tu cherchas à répondre le plus naturellement possible : « Le docteur Myers. » Techniquement, tu n’étais pas docteur, mais ça elle ne savait pas, pas plus qu’elle pouvait deviner que tu parlais de ta propre personne. C’était seulement à défaut de pouvoir lui donner un nom de véritable docteur. À la limite, Shana aurait pu faire l’affaire, mais tu n’osais pas vraiment utiliser son nom sans la prévenir. « À vrai dire nous tâchons de rendre nos services plus adaptés, d’où le questionnaire. » Ce n’était pas complètement faux, mais tu n’étais définitivement pas celle en charge de le faire passer à des patients. Qu’importe, que pouvait-elle bien faire ? Il ne te restait donc qu’à revenir à tes questions, dans l’esprit d’en savoir plus sans la faire fuir complètement : « Avez-vous ressenti une fatigue ou une agressivité particulière ces derniers temps ? » Une question qui renvoyait plus directement aux effets du jeu sur les gens. Après tout si le but était de savoir comment elle était hors du jeu, autant voir comment il l’affectait. « Ou encore une détérioration d’un quelconque caractère. » Tu ne savais pas trop à quoi t’attendre, tu ne savais même pas si elle accepterait de répondre, mais bon.

black pumpkin




    helpless everything wasted, nothing to say so i can sing no requiem
avatar
DIRTYHANDS
<b>bavardages</b> 341 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : cole sprouse.
CREDITS : moi-même.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : pro-dg par habitude, par familiarité. le doute a semé la première graine dans ton esprit embrumé. la cour des miracles est ta famille comme ta prison.


MessageSujet: Re: skyll. she wants to know just who i am.   Dim 27 Nov - 17:25


she wants to know just who i am
skye & jill

Plus le temps passe, plus tu trouves que cette conversation est des plus absurdes. Qu’est-ce qu’elle voulait au juste ? Que tu t’excuses ? Elle pouvait encore rêver pour ça. T’avais rien fait de mal, outre jouer le jeu tel qu’il devait être joué. Après tout, la meilleure défense est l’offense. T’aurais aimé pouvoir lire les pensées, comme ça t’aurais pas à perdre ton temps à répondre aux questions sans queue ni tête de l’infirmière. Enfin, elle avait le mérite de ne pas être très douée pour cacher ses émotions contrairement à toi. Tu n’as même pas besoin de faire le moindre effort pour voir comment elle réagit puisque tout passe directement sur son visage, comme un livre ouvert. Elle aurait peut-être réussit à duper quelqu’un d’autre, mais pas toi. Tu prends un malin plaisir à lire la surprise sur son visage suite à tes réponses. Au moins, ça a le mérite de te donner quelques informations sur la façon dont elle te voit. Clairement, elle s’attendait à ce que tu sois moins… normale. Après, faut dire que tes démons sont invisibles, ils vivent dans ta tête et ce n’est pas avec des questions aussi banales qu’elle pourra s’y en approcher. Tu hausses le sourcil quand elle répond finalement à ta question. Tu ne relèves pas, mais elle n’a vraiment pas pensé à son affaire puisqu’une épinglette avec son nom trône fièrement sur son uniforme. Ça ne t’apprend rien de nouveau. C’était évident qu’elle n’était pas là pour le travail. Un regard rapidement sur l’horloge te dit que tu as encore un peu de temps à lui accorder, alors tu décides de continuer à te prêter au jeu. Tu hoches la tête avec compréhension quand elle te sort sa raison pour ce questionnaire. Elle semble prendre confiance dans son petit jeu puisqu’elle entre directement dans le vif du sujet avec sa prochaine question. Tu prends un moment pour réfléchir à ta réponse. Tu ne sais pas s’il vaut mieux lui dire la vérité, ou si tu continues d’y aller avec le stéréotype de l’étudiante normale juste pour la mélanger un peu plus. « Je vous avouerais que je suis beaucoup plus fatiguée qu’à l’habitude depuis quelques temps… » Tu commences assez sérieusement, avant d’hausser les épaules soudainement. « Il faut dire que les examens approchent. » Ce n’est pas faux, ce n’est pas véridique pour autant. Tu n’es pas le type d’étudiante qui sacrifie son sommeil pour de bonnes notes, tu n’es pas assez passionnée pour ça. « Qu’est-ce que vous voulez dire par une détérioration d’un quelconque caractère? Est-ce que vous auriez un exemple? »

black pumpkin





avatar
PERSEPHONE
<b>bavardages</b> 442 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : lindsey morgan.
CREDITS : jo (avatar) ; nola ♥ (crackship) ; astra (signa).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : la suisse (neutre).


MessageSujet: Re: skyll. she wants to know just who i am.   Dim 1 Jan - 20:02


she wants to know just who i am
skye & jill

Cette conversation ne te donnait pas les réponses que tu espérais et ne t’avançait pas plus que ça. Il fallait dire que tu y étais entrée d’un coup de tête, sans vraiment réfléchir à ce que tu recherchais vraiment. Tu avais voulu savoir qui elle était réellement, déterminer si elle présentait un danger quelconque en dehors du jeu. C’était donc des objectifs larges que tu ne savais pas comment réaliser. Tu devais donc te contenter de lui poser de vagues questions en espérant qu’elle laisserait filtrer quelque chose. Trop concentrée à trouver une raison pour le questionnaire que tu lui passais ou même pour ton comportement en général, tu ne réalisas même pas ton erreur monumentale qui fut de donner ton propre nom alors qu’il était écrit sur ton épinglette. C’était sans doute mieux ainsi puisque ça te permettait de prendre un peu plus confiance et de poser des questions plus ou moins pertinentes. À sa première réponse, tu fronças légèrement les sourcils, qu’elle soit plus fatiguée qu’à l’habitude était bon signe (pour toi, ce n’était sans doute pas très agréable pour elle), mais tu fus rapidement déçue par ce qu’elle ajouta par la suite. Les examens ? En soit tu ne pouvais que comprendre, mais la n’était pas la question. « Il faut se reposer pour les examens. » Comme si ton interlocutrice se préoccupait vraiment de ton avis sur la question. Tu t’étais tout de même sentie obligée de le partager, sans doute un relent quelconque d’instinct maternel. « C’est comme à l’habitude ou c’est encore plus difficile que les périodes normales ? » Après tout, période d’examens ou non, il y avait des gradations de fatigue. Mais au fond ce qui t’intéressait beaucoup plus c’était les histoires de changement de caractère. C’était bien cela qui te permettrait d’en savoir plus sur elle et de l’évaluer en quelque sorte. « Il y a plusieurs possibilités, mais pour vous donner des exemples ça pourrait être une agressivité plus importante, une patience plus courte, des élans de violence. Disons simplement des changements de caractère dans un sens plutôt négatif. » Conséquence du jeu que tu subissais toi-même à présent. Ça, elle n’avais pas besoin de le savoir. À vrai dire, tu aurais bien voulu être capable de lire dans ses pensées, ainsi tu aurais eu toutes les informations que tu voulais sans même devoir passer par cette conversation. « Ça peut être minime, comme terrible. Les urgences sont pleines d’exemple en ce sens. » S’il fallait compter les fois où un patient avait démontré des signes quelconque en se sens… vous seriez encore au même endroit pour longtemps.

black pumpkin




    helpless everything wasted, nothing to say so i can sing no requiem

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: skyll. she wants to know just who i am.   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM