Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Can we be allies ? || Jerzy(Gasoline)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet

Invité
Invité


MessageSujet: Can we be allies ? || Jerzy(Gasoline)   Dim 13 Nov - 8:20


❝Can we be allies ?❞
Gasoline & Kat
Tu en avais marre de la guerre. Marre de toutes ces morts qui étaient supposément «inévitables». Quelqu’un tue quelqu’un. Des gens empoisonnent de la nourriture. Un grand feu de joie est organisé.  Et c’est effet boule de neige. Tout le monde veut sa vengeance, mais une fois celle-ci rassasiée, la table n’est pas rase. Parce que la rage va monter, la haine va perdurer, et tout ça, tout Darwin’s game ne sera alors que le théâtre d’une guerre sans fin. Ça fait le bonheur de certains, mais certainement pas le tien. Tu voulais un exutoire. Un moyen de fuir ta vie pendant quelques minutes. Quelques heures … Au lieu de quoi tu t’étais retrouvée avec une addiction. Une tombe géante qui n’attends qu’une chose : t’avaler tout rond. Un vrai merdier avec lequel il fallait maintenant que tu vives sans rien dire ? Si seulement …

Alors tu te retrouvais dans la ville. Marchant sans but précis. Suivant les craquelures du bitume de rue en rue. De bâtiment en bâtiment. Comme à la recherche d’une réponse qui pourrait tout arranger. Tout faire disparaître. Un bouton reset. Rewind. Exit. N'importe quoi franchement. Tes pas disgracieux soulève une quantité importante de poussière, te procurant ainsi rapidement une toux incontrôlable et tu prends quelques secondes pour toi. Pour t'arrêter et prendre la bouteille d'eau que tu trimballes dans le sac à dos accroché à ton épaule avant d'y boire goulument. Le liquide coule sur tes lèvres et sur ton menton, avant tu n'essuie les traces d'un revers de main. Ce qui ne devait alors durer que quelques secondes se transforme rapidement en minutes, lorsque tu t'assois finalement par terre, le dos contre un immeuble désolé. Tu reprends ton souffle, boit à nouveau et ferme les yeux, laissant le silence emplir tes oreilles. Le calme le plus total. Puis vint un bruit qui te fit sortir abruptement de ton moment de repos - aussi court ait-il été. Le son du métal qui joue de son instrument. Amplifié par le grincement contre un autre objet. Te levant rapidement, tu prends ton arme accrochée à ta ceinture et pointa vers l'origine du bruit. Prête à découvrir de quoi il retourne.




© Pando

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Can we be allies ? || Jerzy(Gasoline)   Lun 19 Déc - 21:47
Jerzy presse faiblement le bouton entrer. Ça fait une journée entière qu'il ne s'est pas connecté; une journée entière qu'il n'a pas pu se droguer à ce jeu de malheur. Connexion, qu'il y a marqué sur l'écran, et il y est. C'est une bouffée d'oxygène, presque une renaissance. Il se voit revivre ici. Ses doigts viennent se poser à sa ceinture, là où pend péniblement sa batte de baseball. Il attrape le manche, le serre au point où ses jointures en deviennent blanches et il sourit. Elle est là, elle aussi. Gasoline la prend et la pose sur son épaule avant de commencer à marcher. Son regard vagabonde alors qu'il essaye de se souvenir où il se trouve. Il sait qu'il est mort. D'ailleurs, il sent encore l'impact de la balle dans son crâne. Sauf qu'il n'a aucune idée de l'endroit où il est. Merde, qu'il jure dans sa barbe, puis il hausse les épaules. C'est une nouvelle aventure qui s'offre à lui, une opportunité d'élargir ses horizons. De toute façon, Gasoline n'a pas de QG. Gasoline vole au gré du vent. Il est le solitaire, le soldat inconnu au bataillon. Il n'est pas ESHU. Il n'est rien d'autre qu'un homme meurtri, brisé par les années qui ont passées.

La chaleur est presque insoutenable et le cinquantenaire se retrouve obligé de retirer sa veste qu'il rentre dans son sac à dos. C'est presque difficile de se dire que dans le monde réel, il fait un froid glacial. Il passe une main sur son front mouillé par la sueur. Il n'a pas d'eau dans son sac et il sait qu'il va vite se déshydrater mais il n'a pas le choix. Gasoline continue son chemin alors que les premiers immeubles apparaissent devant ses yeux. Il sait désormais où il est. L'homme ne sait pas s'il doit être soulagé ou déçu et, finalement, il hausse simplement les épaules, comme pour se répondre à lui-même et se dire que ça n'a aucune importance. Il longe les immeubles, conscient qu'il n'est probablement pas seul. Quelques minutes, Gasoline se rend compte qu'il n'est effectivement pas seul. Il se retrouve propulsé à terre, un homme au dessus de lui qui cherche visiblement à le tuer. Sa batte de baseball quitte ses mains et il frappe. Il n'a plus aucune notion, il sait juste qu'il faut frapper. Tuer ou être tué, que le cinquantenaire se répète en boucle. Sans qu'il ne comprenne, lui et son adversaire sont de nouveau debout et leurs lames sont sorties. Les métaux se touchent et le bruit résonne, encore et encore, jusqu'à ce que Gasoline n'enfonce sa lame dans la peau de celui qui l'a attaqué. Le corps disparaît presque aussitôt alors que le vainqueur soupire de soulagement et passe une main sur son visage ensanglanté. Il pense être tiré d'affaire mais, rapidement, il comprend que ce n'est pas le cas. Le sol se met à bouger sous ses pieds et des pierres commencent à se détacher des immeubles autour de lui. Son regard croise celui d'une femme qu'il ne connaît ni d’Ève, ni d'Adam, et il n'attend pas une seule seconde de plus pour se mettre à courir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM