Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
CORNAMENTA
<b>bavardages</b> 299 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Gina Rodriguez
CREDITS : lux aeterna ☼ tarsdi
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
So much expression, in such an empty air


MessageSujet: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   Dim 4 Déc - 22:53
Ariel Simon & Nerea Mendoza-Tui
Ce qu'un oubli peut faire

La soirée a été plutôt tranquille. Presque morte en réalité, en dehors de quelques clients à l'heure de pointe, mais bien moins que d'habitude. Il y a des moments comme ça, surtout depuis les derniers mois.  Elle a toujours un travail, elle ne se plaint pas trop. D'autant plus qu'elle peut faire autant d'heures qu'elle le souhaite, puisque souvent des collègues n'arrivent jamais ou bien arrivent en retard. Ça compense les pourboires perdus par le manque de clients. Nerea se console de cette manière. Elle fait semblant de ne pas être inquiète depuis qu'elle ne voit plus des clients réguliers, depuis que cette chasse aux zombies a commencé. C'est inquiétant. Elle les évite autant qu'elle peut, elle ne cherche même pas à les combattre. Elle est tout de même morte deux fois en les évitant. Elle a fuit, mais n'a pas fait attention aux autres qui arrivaient de d'autres côtés. Elle aurait dû. Éviter de se connecter est sûrement ce qu'il y a de plus prudent à faire, mais c'est compliqué avec le côté addiction assez insidieux, tout comme son côté imprudence assez présent qui ne pense pas à ne pas se connecter. Elle va juste essayer de faire encore plus attention. Ce n'est pas dit que cela va fonctionner. Elle est encore débutante dans ce jeu, elle va sûrement apprendre. Il faut l'espérer pour sa propre vie et non pas seulement ses vies.

De toute façon, elle ne va pas y penser tout de suite, de toute façon elle doit finir de travailler avant. Ce qui ne devrait pas tarder à arriver vu l'absence de client et le vingt-trois heures qui va arriver dans les cinq minutes. Et c'est là, tout comme à partir des derniers quinze minutes, qu'ils espèrent que personne ne se décident à entrer car c'est encore ''ouvert''. Ils ne sont plus que deux serveurs, elle et Ariel, et deux autres cuisiniers en arrière, les autres ayant quitté au fil de la soirée comme elle se présentait être calme. Puis, les stores sont tirés, la porte principale verrouillée. Les cuisiniers se mettent à arranger la cuisine pour qu'elle soit prête pour le lendemain. Nerea commence à nettoyer les tables tout en dansant sur ce qui joue dans ses écouteurs, arrange les chaises, tout comme le reste de ce qu'il y a sur les tables, remplissant ce qu'il y a à remplir pour éviter d'en avoir trop à faire le lendemain et donc de commencer plus tôt ou de faire plus travailler les autres. Ce qu'elle ne fait pas, car elle sait ce que ça fait quand ça tombe sur elle et que ceux ayant fermé ont été paresseux. – T'as besoin d'aide ? demande-t-elle à son ami, tout en enlevant un de ses écouteurs. Son coin est presque terminé, elle peut toujours aider son ami à finir le sien. – Tu fais quel chiffre demain ? De jour, à part les fins de semaine, il en fait rarement à cause de ses études. Elle lui demande souvent, mais elle oublie presque à chaque fois. Au moins avec elle, on peut facilement la surprendre.


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Spoiler:
 
 



Dernière édition par Nerea Mendoza-Tui le Mer 1 Fév - 23:27, édité 1 fois
avatar
POLOCHON
<b>bavardages</b> 441 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : rupert grint.
CREDITS : balaclava. / neon demon.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   Dim 18 Déc - 21:32
burgers make my day
nerea & ariel
Ariel lâche un petit soupir – depuis quelque temps, chaque journée ici se ressemble et il ne peut s'empêcher de trouver ça vraiment gênant. Les inconnus passant la porte du petit fast-food sont de plus en plus rares et même s'il apprécie toujours de voir les habitués, il ne peut que s'inquiéter pour l'avenir de ce lieu. Ça faut des mois que Chicago tourne au ralenti et on ne peut que blâmer les ultras de darwin's game pour avoir fait plonger la ville dans le chaos. Comme si les corps qui s'entassent dans la rue à cause des zombies ne suffisaient pas, il faut rajouter à cela un grand nombre d'émeutes qui ne motivent pas les gens à sortir manger un burger entre potes comme ils le faisaient il y a de ça un an. On peut désormais avoir l'impression que toute l'action se passe dans le jeu – après tout, les couvre feux n'arrangent sûrement rien aux chiffres d'affaires des commerces qui ne vont pas tarder à fermer si les choses ne s'améliorent pas. Ariel comprend finalement un peu le choix de ceux qui rejoignent l'aventure, même s'il y a normalement assez de détails qui devraient les refroidir.

L'arrivée de sa collègue à ses côtés le ramène rapidement à la réalité alors qu'il se rend compte être en train de laver la même table depuis au moins cinq minutes. Ariel a connu bien pire en matière de journée de travail – il s'est vu rentrer chez lui mort de fatigue, à s'affaler dans le canapé avant d'avoir le temps de manger quoi que ce soit – et pourtant c'est aujourd'hui qu'il est incapable de finir correctement le travail nécessaire pour remettre en état la salle pour le lendemain. Faciliter la vie de ses collègues est une seconde nature chez le roux qui cherche toujours à arranger tout le monde, un peu comme la jeune fille devant lui. Et pourtant, il est incapable de finir les choses correctement alors qu'il est à peine vingt-trois heures. Pas réellement fatigué, il est plutôt préoccupé – les morts, le reste, la perspective de perdre quelqu'un, tout ça l'inquiète par moments mais il préfère ne pas y penser. La salle quasiment vide à longueur de journée suffit à lui foutre un coup au moral, chose assez rare quand on le connaît.

▬ Non t'inquiète, j'ai presque fini. Il lui adresse un grand sourire. Nerea semble toujours pleine de joie, ce qui est actuellement une vraie bouffée d'air frais quand on voit l'ambiance du restaurant de ces derniers temps. Demain ? Tu me vois pas avant dix-huit heures je crois. Mais on est encore bon pour se taper la fermeture ensemble. L'époque où cela était synonyme de boire un dernier verre dans le premier bar ouvert du coin lui semble bien lointaine et il ne peut s'empêcher de regretter cette partie de sa vie. Sacrifier sa vie sociale pour un jeu, ce n'est pas l'idée du siècle et pourtant il assume ce choix comme si c'était le dernier. Son regard se pose rapidement sur la nuque dégagée de la jeune fille alors qu'il s'apprêtait à terminer ce qu'il était en train de faire. Le roux bloque quelques secondes, persuadé de ne pas se tromper en reconnaissant le signe qu'il y voit. Le tatouage ne laisse aucun doute, et pourtant il a rarement autant voulu se tromper. Tu devrais mieux cacher ton tatouage Nerea, chuchote-t-il au cas où l'un des cuisiniers soit à proximité et s'amuse à écouter leur conversation. Il la regarde un peu perdu, choqué que sa collègue puisse également jouer. Il n'a pas envie qu'il lui arrive quoi que ce soit, ce serait une grande perte pour l'humanité.
electric bird.




says you're on a bridge to nowhere and  you're gettin' there fast. Put it in the past, put it in the past. If this is a race then I hope you come last. You're on a bridge to nowhere and you're gettin' there fast — sam roberts band.
avatar
CORNAMENTA
<b>bavardages</b> 299 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Gina Rodriguez
CREDITS : lux aeterna ☼ tarsdi
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
So much expression, in such an empty air


MessageSujet: Re: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   Lun 2 Jan - 20:56
Point besoin d'aide. Elle opine de la tête, regarde l'heure. Dix minutes avant la fermeture. Nerea aurait bien envie de rentrer tout de suite, mais ça ne se fait pas. Elle n'a pas tendance à prendre beaucoup d'aspect dans sa vie au sérieux, mais son travail, si. Car elle sait qu'elle est chanceuse de l'avoir malgré toutes les bourdes qu'elle a pu faire au début et à chaque fois qu'il y a un réaménagement des tables. Ça lui prend toujours du temps avant de se souvenir des numéros. Elle reporte son attention sur le roux, qui répond à sa question. Elle commence un peu avant lui. Chiffre inhabituel, mais c'est de plus en plus comme ça. – Au moins on est ensemble. Il faut bien qu'il y ait quelque chose de positif quelque part. Ils vont se soutenir si demain se passe comme cette soirée. Faire deux soirs de suite ne la dérange pas. Ce qu'elle aime moins, c'est faire le soir et recommencer tôt le lendemain. Ça lui donne presque envie de s'amener un sac de couchage. Presque. Elle préfère dormir dans ce lit lorsque cela arrive, malgré le peu de temps qu'elle peut passer chez elles entre ses deux horaires. Elle se sent toujours un peu arnaquée à chaque fois, c'est vrai.  – On pourrait s'amener des cartes ? Ils vont pouvoir faire passer le temps un peu plus vite de cette manière. Et une partie de cartes ça s'interrompt facilement. Surtout que les jeux qu'elle comprend ne sont pas très compliqués, et qu'à deux, ça en limite aussi. Puis bon, ne pas servir leurs rares clients ne seraient pas du tout indiqués pour garder leur emploi, ils sont chanceux de l'avoir encore. Il vaut mieux ne pas trop tirer sur la corde.
– Ou tu peux faire tes travaux... Il est étudiant, il doit avoir du travail. Le temps à ne rien faire ici peut toujours l'aider. Elle aussi elle peut le faire. Elle peut poser des questions même si elle risque de ne pas tout comprendre. Elle ne sait pas si ça peut fonctionner avec des études à l'université.

Elle tourne la tête un moment, ayant aperçu des ombres près du restaurant. Vu le temps qu'il reste, elle espère que ce ne sont pas de nouveaux clients, peu importe si cela peut être bon pour le resto et pour le pourboire. Il est assez tard, elle a bien travaillé, elle mérite de se reposer. Deux personnes qui passent devant le resto sans s'arrêter, semblant parler. Mouvement de tête juste assez gros pour que sa nuque soit dégagée et qu'Ariel puisse voir ce qu'elle essaie toujours de ne pas montrer depuis septembre. Elle a dû faire sa coiffure trop rapidement avant de commencer son chiffre ou elle a dû trop jouer dans ses cheveux. Elle cache ses tatouages de sa main, et essaie ensuite d'arranger ses cheveux pour les cacher. Elle serre ses lèvres l'une contre l'autre, cache ses bras dans le dos, l'air coupable, elle jure en espagnol et espère qu'Ariel ne connaisse pas la traduction. – J'vais avoir des problèmes ? chuchote-t-elle. Elle ne connaît pas son avis à propos du jeu, c'est le sujet à éviter, alors, peut-être qu'il est très contre et qu'il va la dénoncer. Elle ne pense pas qu'Ariel fasse cela, mais elle se dit qu'elle doit s'y préparer, surtout qu'avec le jeu, rien n'est pareil. Elle ne sait plus trop quoi penser en réalité.


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Spoiler:
 
 

avatar
POLOCHON
<b>bavardages</b> 441 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : rupert grint.
CREDITS : balaclava. / neon demon.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   Mer 11 Jan - 13:08
burgers make my day
nerea & ariel
Il ne peut s'empêcher d'esquisser un petit sourire suite à la remarque de Nerea. Son amie a raison, même si ce travail devient de plus en plus vide de sens, au moins ils sont ensemble. C'est dans ce genre de moments qu'il réalise la chance qu'il a de travailler avec des personnes qu'il apprécie. Les journées de boulot seraient bien plus longues s'il n'aimait pas autant sa collègue, à se regarder dans les yeux gênés. Ariel a beau être sociable, il n'en reste pas moins humain, et faire la conversation de manière forcée avec une personne qu'il n'a pas envie de voir est loin d'être une partie de plaisir à ses yeux. Heureusement pour lui, malgré tout ce qui se passe à Chicago – les émeutes, les morts sur les trottoirs, le couvre-feu et la diminution évidente du nombre de clients – l'ambiance au sein du restaurant de burgers reste plutôt bonne. Il aimerait pouvoir dire qu'elle est inchangée, mais il n'est pas totalement aveugle. Elle est bien loin l'époque où ils n'avaient parfois même pas le temps de discuter et où ils pouvaient uniquement se lancer quelques blagues en apportant les commandes à table. Il la regrette, c'est une évidence, mais malgré tout, Nerea est toujours là pour lui tenir compagnie, alors il préfère ne pas trop se plaindre et se dire que ça va s'arranger. Dans ce genre de moments, son optimisme maladif est peut-être la seule chose qui le protège de cette dure réalité.

▬ Non, les cartes c'est une bonne idée, dit-il en lui agressant un grand sourire. Passer ses soirées à jouer lui semble être un bon moyen d'oublier qu'ils sont à la base censés travailler. Ils ne sont pas de mauvais employés, juste des personnes cherchant à oublier qu'ils ont trop de temps libre. Ariel préfère ça à étudier. Les arts du spectacle ont beau être sa passion dans la vie, il a toujours préféré l'aspect pratique à la théorie, a toujours pris du plaisir à travailler sur des projets qui seront mis en œuvre, ouvert au public, qui nécessitent un travail manuel sur scène. Seulement, ces projets-là sont de moins en moins nombreux. Aussi bien l'université que certaines associations de Chicago prennent peur de les voir dégénérer en émeutes, et lui pensent que couvrir le terrain d'hommes de la sécurité est contre l'image qu'ils tentent de donner au monde. En plus, comme ça, on s'amusera un peu. Et puis, faut dire à Warren de passer, qu'on puisse jouer à trois. Le mari de Nerea est un habitué des lieux, et malgré ses premières réserves, il le trouve au final très sympa.

Nerea ne semble pas rassurée. Personne ne l'est quand il s'agit de darwin's game en réalité. Tout a changé, et des personnes sur qui on pouvait compter il y a quelques mois peuvent devenir ceux qui vous poignarderont dans le dos. Ariel ne fait pas partie de cette catégorie. Peu importe ce qui se passe dans sa vie ou dans le jeu, le roux met un point d'honneur à rester fidèle à lui-même – le garçon loyal et gentil, toujours prêt à aider ou donner une deuxième chance ne doit pas perdre l'espoir qu'il a envers l'humanité, ça le tuerait et il en a conscience. Et pourtant, il faut croire qu'à cet instant Nerea doute de lui. Il comprend son raisonnement, elle ignore qu'il joue, ignore que lui aussi s'est plongé dans cet univers virtuel par pure curiosité. Mais pour lui, elle ne devrait pas penser une chose pareille. Jamais Ariel ne dénoncerait son ami, et celle-ci devrait le savoir. Elle lui a suffisamment fait confiance pour lui parler de son mariage blanc, elle devrait aussi le faire par rapport au jeu.

▬ Quoi ? Mais non. Il chuchote. Aucun d'entre eux ne semble vouloir mettre les cuisiniers au courant de leur petite conversation. Nerea, tu sais bien que jamais je ferais quelque chose qui pourrait te faire avoir des problèmes. Son expression est légèrement plus sérieuse que d'habitude, peut-être parce qu'ils parlent de quelque chose de grave. Aussi bien elle que lui ont transgressé les lois et les peines encourues pour cela sont loin d'être réjouissantes. Par contre, tu abuses. Tu aurais au moins pu faire en sorte de finir chez les atom, dit-il avant de retirer rapidement sa montre, lui montrant ainsi les deux tatouages apparus sur son poignet gauche lors de sa première connexion. Tu vois, rien à craindre. Et même s'il n'avait pas joué, elle n'aurait jamais eu à se méfier de lui. Ariel fait passer l'amitié avant toute chose, il a toujours fonctionné comme ça.
electric bird.




says you're on a bridge to nowhere and  you're gettin' there fast. Put it in the past, put it in the past. If this is a race then I hope you come last. You're on a bridge to nowhere and you're gettin' there fast — sam roberts band.
avatar
CORNAMENTA
<b>bavardages</b> 299 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Gina Rodriguez
CREDITS : lux aeterna ☼ tarsdi
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
So much expression, in such an empty air


MessageSujet: Re: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   Dim 15 Jan - 1:54
Et c'est parti pour les cartes pour le lendemain. Nerea prend son carnet de commande, qui a été très peu rempli aujourd'hui, notant qu'elle doit amener un jeu de cartes demain, car il y a environ quatre-vingt dix-huit pourcent de chance qu'elle l'oublie si elle ne le note pas. Elle arrache la feuille, puis la met dans son soutien-gorge pour être sûre de la ramener chez elle. Parce que c'est son genre d'oublier la feuille dans son carnet de notes. Elle s'est rappelée d'arracher la feuille et de la mettre en sécurité. – J'vais lui demander. Ça ne coûte rien de le faire, et, elle est bien contente que Ariel accepte Warren malgré les circonstances de leur mariage. Choix qu'elle ne regrette pas, elle a vécu une bonne partie de sa vie avec ses parents inquiets à propos de leur immigration illégale aux États-Unis, sans oublier tous ceux qu'elle a vu partir de force, et comment leur proche réagissent. Elle a été bien contente lorsque ses parents ont pu obtenir leur citoyenneté. S'il accepte de venir jouer avec eux, cela va même pouvoir augmenter le nombre de jeux qu'ils vont pouvoir faire. Et il va pouvoir avoir sa réduction d'employé sur un burger.

Sa joie ne dure pas très longtemps lorsque sa nuque est dévoilée sans qu'elle ne le fasse exprès, Ariel l'avertissant du fait qu'on voyait ses tatouages. Elle a l'impression que son cœur rate un ou deux battements, et elle est nerveuse à présent.  Il lui annonce que non, elle n'a pas besoin de s'inquiéter. Elle se mordille une lèvre, commence à être soulagée, et il lui dit qu'elle abuse. Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Elle n'est pas chez les Atom. Il connaît les Atom ? Elle sent un poids s'enlever de ses épaules. – J'ai pas décidé. C'est tout un argument, mais c'est bel et bien le cas. Elle ne sait toujours pas trop ce qu'elle fait chez les Gaia malgré quelques découvertes intéressantes qu'elle a fait sur elle-même qui lui donne quelques points communs envers cette équipe. – J'sais pas pas pêcher, c'est peut-être pour ça. hasarde-t-elle. Elle ne savait pas plus chasser ou encore être discrète, sauf quand elle se cache. Elle ne sait même comment elle arrive à faire les deux. Bien que c'est loin d'être la première fois qu'elle ne sait pas quelque chose. Si elle a un don en quelque chose, c'est bien de ne pas savoir. C'est peut-être plus une malédiction en réalité. Elle ne se pose pas trop la question.

Il enlève sa montre, montrant ses tatouages à son tour. Elle sourit, puis elle prend le jeune homme dans ses bras, contente qu'il joue et qu'il ne va pas la dénoncer. Surtout le dernier point. Sur tout autre sujet, elle n'aurait pas douté de lui, mais le jeu est un sujet épineux. – J'y suis depuis septembre... Autant tout commencer à dire. Du coup, pas depuis très longtemps. – Tu t'es inscrit pourquoi ? lui demande-t-elle ensuite. Par curiosité, comme elle ? Pour pouvoir tuer comme d'autre ? C'est assez contradictoire avec son équipe*, mais bon, elle ne peut pas vraiment le juger puisque pour beaucoup c'est un défouloir. Elle sursaute, lorsque un des cuisiniers se met à parler. – On a fini, vous pouvez fermer. dit-il. – Bye ! Et un instant plus tard, la porte arrière qui s'ouvre et qui se ferme se fait entendre. Elle regarde l'heure : vingt-trois heures une. Ouais, c'est le temps de partir. – On peut y aller. annonce-t-elle, d'un ton chantonnant. Enfin ! – On va où ? Pour continuer de parler du jeu, et d'eux dedans. Car elle ne pense pas que la conversation soit terminée.


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Spoiler:
 
 

avatar
POLOCHON
<b>bavardages</b> 441 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : rupert grint.
CREDITS : balaclava. / neon demon.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>



MessageSujet: Re: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   Sam 28 Jan - 1:01
burgers make my day
nerea & ariel
Jouer aux cartes toute la soirée, l'occupation lui va parfaitement. Ce ne serait pas la première fois qu'ils transforment le restaurant en aire de jeu, ce ne serait pas la première fois depuis les derniers décrets qu'ils sont obligés de faire quelque chose de leur nuit. Ariel soupire. Si l'exceptionnel devient quotidien, il risque de ne plus avoir la moindre envie d'aller au boulot. Venir ici pour ne rien faire, gagner de l'argent sans le mériter, il a de plus en plus de mal avec ça. Il n'est pas le genre à apprécier les récompenses non méritées, pas le genre à profiter de la situation pour améliorer sa condition de vie. Pourtant, il n'a pas d'autres choix que de rester. Quitter son travail risque d'être compliqué, et tant que le patron ne décide pas lui-même de fermer le restaurant, il sera là. Nerea aussi, son amie est comme lui. Et s'ils sont rejoints par le mari de celle-ci, peut-être qu'il n'aura pas perdu sa journée, peut-être qu'il pourra s'estimer heureux de travailler dans le restaurant de burgers.

Pouvoir parler avec elle de darwin's game, c'est inattendu. Il a fini par réaliser qu'il ne devait plus se montrer curieux, qu'il devait arrêter de s'étonner quand il croisait une connaissance dans le jeu, qu'il n'est pas le seul à avoir enfreint les règles pour découvrir ce monde de pixels. Mais la différence est là, entre savoir qu'elle pourrait hypothétiquement jouer, et être confronté à la réalité, il y a un tout. Les choses sont concrètes, le tatouage inscrit dans sa peau aux couleurs de sa team lui apprend tristement que dans le jeu, ils seraient ennemis. Pourquoi Nerea a atterri chez les gaia, c'est une bonne question. Il doute que la pêche ait réellement quelque chose à voir avec cette histoire. Lui a appris là-bas, sur le terrain. Le chantier naval est devenu une maison alors qu'il cherche un moyen de s'améliorer pour aider la team.

▬ Depuis septembre ? Le ton étonné révèle une vérité. Ariel a du mal à comprendre comment elle a fait pour lui cacher la vérité aussi longtemps, comment elle a pu faire manquer de confiance en lui pour ne pas l'informer de tout ça. Moi c'est mars. En prononçant ce petit mot, il se rend compte. S'il reproche à Nerea de lui avoir caché, il l'a fait aussi. Il n'a pas dit à sa collègue qu'il jouait, il a même supplié Warren de lui cacher. Le garçon rencontré dans le jeu, le mari de la mexicaine, il ne devait aucunement lui dire. Le roux a su rester secret là-dessus, il s'étonne lui-même. Bah, j'étais curieux en fait. Il n'a pas le temps de rajouter quoi que ce soit, pas le temps de demander à son amie une explication que les cuisiniers sont là. La porte de derrière s'ouvre, se ferme. Ils sont tous les deux, il ne leur reste qu'à fermer. Bah, on a qu'à faire un tour. Le couvre-feu est inquiétant, mais leur conversation est loin d'être terminé. Ariel tient la porte à son amie, un sourire aux lèvres. Ils ont des milliers de choses à se raconter.

Son manteau sur le dos, Ariel sort dehors. Quelques secondes suffisent pour qu'il décide de s'allumer une cigarette, sans quitter des yeux la gaia. Il est prêt à la suivre, peu importe où elle voudra aller. Il est prêt à l'écouter parler, de ses exploits ingame, de tout ce qu'elle a réussi, pendant que lui contera ses parties de peches, ses délires au chantier naval, ou ses différentes morts face aux zombies.
electric bird.




says you're on a bridge to nowhere and  you're gettin' there fast. Put it in the past, put it in the past. If this is a race then I hope you come last. You're on a bridge to nowhere and you're gettin' there fast — sam roberts band.
avatar
CORNAMENTA
<b>bavardages</b> 299 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Gina Rodriguez
CREDITS : lux aeterna ☼ tarsdi
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
So much expression, in such an empty air


MessageSujet: Re: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   Mer 1 Fév - 4:42
Nerea ne sait pas trop si le jeu est un nouveau bon point commun qu'ils ont, mais c'est sûr qu'ils risquent d'en parler quand cela va être possible de le faire. Lui Atom, elle Gaia, ils risquent même de se croiser en jeu, comme les deux équipes sont proches. Ce n'est pas encore arrivé, mais elle va peut-être chercher un peu plus à présent. Après tout, septembre ça ne fait pas très longtemps. Elle n'est sûrement pas assez vieille pour des rencontres entre différentes équipes. Elle ne peut pas dire. Elle n'est pas non plus assez Gaia pour vraiment faire parti de l'équipe, enfin, c'est ce qu'elle ressent. Elle ressent aussi qu'elle vient de faire une gaffe en disant depuis quand elle est inscrite. Oups, septembre n'est pas une bonne réponse. Elle n'a pas été assez intéressée avant, c'est pas de sa faute. La survie, franchement. Elle n'a qu'à marcher en talons hauts dans les rues et sur les trottoirs accidentés de la ville pour avoir une épreuve de survie quand elle le souhaite. Et faire un mariage blanc, aussi. – C'est pas à propos de la magie... s'excuse-t-elle. Elle a mal interprété son ton. Elle a pensé qu'il lui reprochait de ne pas s'être inscrite avant et non pas de ne pas lui avoir dit. Si elle a bien compris un truc, c'est que le jeu ne doit pas être abordé en général. Elle n'y comprend pas grand-chose en politique, mais elle a lu les lois qui sont plutôt claires. Ce qui ne l'a pas empêché de s'inscrire. Elle ne doit pas avoir tout compris au final.

Il répond à son tour. – Mars ! Tu dois être genre... niveau 30 ! Elle le regarde, impressionnée. Elle ne sait pas il y a combien de niveau, mais ça fait plusieurs mois. Il doit être une sorte de super joueur suppose-t-elle. Elle n'a jamais entendu parler de lui, mais peut-être qu'il est discret. C'est lui qui devrait être chez les Gaia. Les cuisiniers partis, ils n'ont plus rien à faire dans le restaurant. Elle va chercher son manteau à son tour, met le système d'alarme (sans grande surprise, ça lui a pris du temps avant de se souvenir du code), sort alors que Ariel lui tient la porte et la verrouille ensuite. Ce serait dommage que n'importe y entre et détruise tout. Il s'allume une cigarette, et, quelque instant plus tard, ils se mettent à parler du jeu, naturellement.


Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
Spoiler:
 
 


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ce qu'un oubli peut faire ☼ Ariel ☼ Terminé   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM