Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 LIFE IS STRANGE / PARKER
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 684 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : ALICIA VIKANDER.
CREDITS : BEYLIN.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : ANTI DG, PASSIVE.


MessageSujet: LIFE IS STRANGE / PARKER   Sam 10 Déc - 13:00
life is strange
parker & amelia


i thought you were attracted to the darkness but you are the darkness.

avatar
<b>bavardages</b> 684 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : ALICIA VIKANDER.
CREDITS : BEYLIN.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : ANTI DG, PASSIVE.


MessageSujet: Re: LIFE IS STRANGE / PARKER   Sam 10 Déc - 13:04
life is strange
parker & amelia

Wolfe traînait des pieds dans les rues de Darwin Harbor, silhouette entièrement vêtue de noir et capuche relevée sur la tête, masque de mouton pour cacher son visage des quelques individus qui auraient malencontreusement pu la reconnaître. Elle n’avait pas particulièrement envie de se battre, mais le colt qu’elle tenait entre ses doigts était la moindre des choses ; ici, impossible de se promener sans arme. Non, aujourd’hui, Wolfe avait plutôt vocation à découvrir des zones qui lui étaient inconnues. L’intérêt de la team l’important peu, elle ne se mêlait aux CAHO que lorsqu’elle y était obligée plus que par réelle envie. Elle ne doutait pas un seul instant que ses « frères d’arme » lui mettraient une balle dans la tête s’il fallait sauver leur peau, et considérait ne pas devoir faire d’efforts de son côté non plus.

Darwin Harbor la fascinait de plus en plus. Le réalisme engendré par de simples pixels était étonnant. Obsédant. Les sensations étaient réelles. Et ce qu’elle considérait autrefois comme la pire invention du monde devenait aujourd’hui un objet d’intérêt sincère dont Amelia ne parvenait plus à se défaire. Elle ouvrit tant bien que mal la portière d’une voiture partiellement recouverte par la végétation pour la fouiller, dans l’espoir d’y trouver quoi que ce soit d’intéressant, comme des munitions ou une arme un peu plus amusante que le classique colt qu’elle avait embarqué en quittant Camden Church plus tôt dans la « journée ».

C’est alors qu’un bruit attira son attention et Wolfe se baissa instinctivement, arme bien en main, pour tenter de déterminer la provenance du potentiel danger. Elle avait appris à ne sous-estimer personne, pas même les ATOM qui ne lui inspiraient malgré tout aucune crainte. Elle avait massacré l’un d’eux au cœur de la forêt sans aucune difficulté, mais les gens étaient plein de surprises. Peut-être qu’un jour ce serait son tour de se faire massacrer par un ATOM. D’autant plus qu’elle n’était pas loin de leur territoire, si ses calculs étaient bons. Amelia repéra une silhouette en mouvement à quelques dizaines de mètres d'elle, se mouvant avec grâce parmi les carcasses de voitures et de bus, mais aussi et surtout armée. Il était impossible de voir son visage et d’être sûre qu’il s’agissait d’un coéquipier ou non. Comme l’inconnu venait dans sa direction et que Wolfe n’avait aucun moyen de prendre la fuite sans être vue – la discrétion n’étant pas son fort – elle se releva à la hâte et tira un coup de feu maladroit pour dissuader l’autre d’approcher davantage, coup de feu maladroit qui fit mouche à sa plus grande surprise. La balle se logea dans la cuisse de l’autre, et Amelia resta plantée là trois secondes, les yeux écarquillés derrière son masque de mouton, avant de courir derrière un bus à zone découverte en espérant l’atteindre avant que l’inconnu ne la touche.

20 points de vie VIE 20/20
Reliques : aucune relique.
Dégâts : 5.



i thought you were attracted to the darkness but you are the darkness.



Dernière édition par Amelia Rhodes le Sam 10 Déc - 13:25, édité 2 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: LIFE IS STRANGE / PARKER   Sam 10 Déc - 13:04
Le membre 'Amelia Rhodes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
avatar
<b>bavardages</b> 1792 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Shelley Hennig
CREDITS : .wesleynator (avatar)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: LIFE IS STRANGE / PARKER   Lun 19 Déc - 7:11
Life's strange × ft.  Rhodes sisters  :coeur:

Perchée sur le toit d’un building, Smash regardait la ville fantôme de Darwin Harbor s’étendait sous ses pieds. Bien qu’elle avait une légère phobie du vide, la vue panoramique que lui offrait le sommet de l’immeuble l’avait toujours fasciné où que se portait son regard tout n’était que verdure et béton en ruine. La route était impraticable à cause des touffes de mauvaises herbes qui poussaient entre les fissures de goudron craquelé et des carcasses de voitures tavelés de rouille qui l ‘engorgé, les immeubles eux aussi n’étaient pas en reste, lorsque leurs façades n’étaient pas entièrement couvertes de plantes grimpantes, on pouvait voir leurs baies vitrées explosées par des projectiles divers ou bien leurs squelettes métalliques ployant sous le poids du béton qui menaçaient de s’écrouler. « Et dire que tout cela n’est en fait qu’un amas de pixels » pensa t-elle en secouant silencieusement la tête en regardant le soleil couchant donner à cet ensemble apocalyptique des teintes oranges.
En sortant du vieux bulding une dizaines de minutes plus tard, Parker remonta la capuche de son gilet noir sur sa tête avant de s’engager dans la grande rue déserte, son fidèle fusil de chasse dans les mains elle embrassait le lieu du regard, la peur d’être prise pour cible par un joueur embusqué ou pire qu’une créature venant des airs ne l’attaque comme elle en avait fait l’amère expérience il y a quelques mois avec Terrence.
Slalomant entre les véhicules arrêtés, la jeune femme remontait la large avenue quand ses pieds écrasèrent malencontreusement un morceau de verre qui était tombé d’un rétroviseur. La jeune femme poussa les fragments en marmonnant avant de reporter son regard vers la rue silencieuse, ses yeux s’ouvrirent en grand quand elle aperçut à quelques mètres d’elle, un joueur ou une joueuse elle n’aurait su le dire avec la distance qui les séparait, la regarder un court instant derrière son masque de mouton, le genre de masque en plastique qui l’avait effrayé plus d’une fois lorsqu’elle était enfant.
Elle n’eut pas le temps de faire feu que l’individu lui tira dessus, lui arrachant un hurlement quand une des balles se ficha dans un bruit sourd dans sa cuisse. Elle se retenu de justesse à une voiture qui autrefois devait être grise et haletante tenta d’extraire le projectile de ses doigts tremblants mais ne réussit qu’à pousser une hurlement de douleur, elle devrait faire avec. Foudroyant du regard l’inconnu qui prenait déjà la fuite, elle tenta de se mettre à sa poursuite en se tenant aux voitures en grimaçant avant de se résigner. Le bruit de détonation retentit dans toute la rue et à son grand étonnement la silhouette devant elle s’effondra derrière un bus. Après avoir attendu quelques secondes l’arme toujours visée en direction du bus elle se décida à rejoindre son ennemi qui avait osé la provoquer.
Lorsque Smash reconnut le visage que dissimulé le masque à la fois si doux et dérangeant, son coeur loupa un battement et elle étouffa un hoquet de surprise, quand elle vit que sa balle avait touché la personne qu’elle appréciait le plus au monde en plein cœur.  
« Am… » Dit elle presque dans un murmure, avant de se laissa tomber à genou à côtés de son amie malgré la douleur lancinante qu’elle ressentait toujours dans sa cuisse sanguinolente. De ses doigts trembla elle récupéra le couteau qu’elle gardait toujours dans sa botte et d’un coup sec, elle planta la lame dans son t-shirt qui dépassait sous son gilet et en découpa un large pan qu’elle pressa contre la plaie de la brune. « Je suis désolée, vraiment » elle se mordit la lèvre tandis qu’elle ôtait son mince gilet noir pour le déposer sur le corps tremblant d’Amelia. « Restes avec moi, s’il te plait » dit elle en encadrant de ses mains le visage aux traits déchirés par la douleur de son amie. « Pourquoi … » commença t-elle avant de laisser sa phrase en suspens en se pinçant les lèvres.

code by lizzou × gifs by tumblr

20 points de vie VIE 45/50
Reliques : aucune relique.
Dégâts : X



Dernière édition par Parker Rhodes le Mer 28 Déc - 19:18, édité 4 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: LIFE IS STRANGE / PARKER   Lun 19 Déc - 7:11
Le membre 'Parker Rhodes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
avatar
<b>bavardages</b> 684 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : ALICIA VIKANDER.
CREDITS : BEYLIN.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : ANTI DG, PASSIVE.


MessageSujet: Re: LIFE IS STRANGE / PARKER   Ven 30 Déc - 0:04
life is strange
parker & amelia

La peur, l’adrénaline donnait cette sensation grisante de fausse invincibilité qu’Amelia aimait tant. C’était exactement ce qu’elle recherchait dans le DARWIN’S GAME et ne pouvait pas faire avec Olivia. Ici elle avait dix vies, à Chicago elle n’en n’avait qu’une. Mais en jouant trop avec le feu, on finissait toujours par se brûler les ailes, et Amelia allait l’expérimenter pour la première fois depuis longtemps – après une suite étonnante de victoires au cours d’affrontements contre d’autres joueurs. Aussi, en se précipitant vers le bus, jamais elle n’aurait cru que l’ennemi(e) parviendrait à la toucher avec tant d’aisance, surtout après la blessure qu’elle venait de lui infliger. La balle s’enfonça dans sa poitrine avant qu’elle n’ait atteint son objectif, tout près du cœur. Pas assez pour la tuer sur le coup, trop pour lui offrir la moindre chance de survie. Projetée en arrière par l’impulsion provoquée par la balle, la CAHO s’effondra dans les décombres et la poussière et se cogna la tête contre la roue du bus qui aurait du la sauver de l’enfoiré(e) qui venait d’écourter sa vie un peu trop tôt. La douleur était insupportable ; c’était comme brûler de l’intérieur, suffoquer, pourrir dans les décombres d’un monde qui n’existait même pas vraiment. Une larme coula sur sa joue doucement, qu’elle n’eut même pas la force de retenir. Pourquoi ce silence ? Pourquoi cette attente ? N’était-il pas possible de mourir, de disparaître ? De retrouver sa fille à Chicago ? Le plus dur fut sûrement de voir le visage de Parker apparaître au-dessus d’elle. C’était elle, l’ennemie. C’était sur sa meilleure amie qu’Amelia avait tiré. La personne qu’elle aimait le plus dans ce monde et dans l’autre (Liv excepté). La surprise traversa son regard sombre quand les yeux se croisèrent. Son cœur se serra davantage en voyant la jeune femme s’affairer à panser une blessure qui ne pouvait plus être soignée, martelant douloureusement le peu de vie qui subsistait en son sein. Avec les dernières forces qui lui restaient, Wolfe leva la main pour poser son index sur les lèvres de Parker, tandis qu’un sourire rassurant se dessinait sur ses lèvres. « Tout va bien. » murmura-t-elle. Après tout, elle était encore en possession de dix vies et avait encore tout le temps avant de mourir définitivement. Et puis, la présence de Parker était rassurante dans un moment comme celui-ci : cela rendait le calvaire largement plus supportable. A moins que perdre autant de sang lui faisait perdre, en même temps, la sensation de douleur. D’autres larmes coulèrent sur ses joues, glissèrent sur son visage serein pour se mêler à ses cheveux et la poussière. « Ca sert à rien Parker, je vais pas m’en sortir. Soigne ta jambe, plutôt, c'est plus important. » Prise d’une toux brutale, Amelia cracha du sang qu’elle essuya du revers de la main. Elle ferma lentement les yeux, épuisée et décidée à baisser les bras pour ne pas souffrir plus longtemps. C’était inutile, puisqu’elle n’y survivrait pas. « Tout va bien. » Parker ne devait en aucun cas culpabiliser ; Wolfe était celle qui avait ouvert le feu. Elle méritait sûrement ce qui lui arrivait. « Je suis désolée de t’avoir tiré dessus, pardonne-m … » souffla-t-elle, mais elle n’eut pas le temps de terminer car déjà son corps se dématérialisait en minuscules particules pour ne laisser de preuve de son passage que l’immense flaque de sang dans laquelle Parker était agenouillée.

20 points de vie VIE 0/20
Reliques : aucune relique.
Dégâts : aucun.



i thought you were attracted to the darkness but you are the darkness.


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LIFE IS STRANGE / PARKER   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM