Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Moi je tourne en rond, je tourne en rond (miliciens)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 58 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : MILICIEN.
CREDITS : GENIUSPANDA.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Moi je tourne en rond, je tourne en rond (miliciens)   Sam 31 Déc - 12:31
Dandrane.

Ils avancent, dans ce territoire austère et sans autre signe de vie que leurs silhouettes à eux deux. Figures masquées qui se connaissent sans se connaître... Dandrane observe l'autre silhouette en silence, bien consciente que celle-ci ne semble pas partager exactement les mêmes idéaux qu'elle possède. Ce qui est étrange, à ses yeux. Pourquoi accepter ce rôle, dans ce cas ? Ils se connaissent sans se connaître, et c'est ce côté-là de la Milice qui donne à Dandrane l'envie de rester à tout jamais derrière le masque sans jamais l'enlever ; sans jamais divulguer quoi que ce soit sur sa propre personne. Par sécurité. Parce qu'on ne sait pas vraiment qui se cache derrière mais surtout parce que l'on ne sait pas comment réagiraient les autres s'ils apprenaient. Les Miliciens sont encore mal vus et Dandrane préfère ne pas mettre de cible sur son dos. Ni à Chicago, ni à Darwin... égoïsme pur.

La silhouette masquée ne dit rien, pas pour le moment ; elle préfère se concentrer sur leur trajectoire. Ils ont des sacs ; un objectif, et la personne qui la suit doit visiblement s'assurer qu'ils reviennent tous deux vivants à Avalon. L'une des deux ombres s'occupe de leur sécurité tandis que la deuxième doit repérer ce dont Merlin a besoin. L'Oasis. Un lieu aussi attirant que vicieux. En un rien de temps l'eau salvatrice devient poison, et le nombre placé sur le tatouage change à tout jamais.

– C'est par là.

Son index pointe la tache verte qui miroite sur le sable telle un mirage de leur imagination. Et Dandrane les fait s'arrêter, un instant, pour ouvrir sa gourde sombre et en boire quelques gouttes. Le liquide est comme une bénédiction dans sa bouche et un sourire, rendu invisible par le masque qui cache son visage, anime ses lèvres.

– ... tu ferais mieux de boire.

La Sage, si l'on en croit son pseudonyme, regarde l'ombre encore silencieuse. Et le silence devient pesant, sous le soleil de plomb. Dandrane n'aime pas ça. Elle fixe l'anonyme d'un regard perçant, d'un regard qui voudrait l'avertir sur les dangers à venir.

– L'eau devient toxique en un rien de temps et par moments les vapeurs qui émanent de là nous feraient facilement perdre le nord. C'est le but de ce jeu de nous faire perdre nos vies ... et je préférerais que tu n'aies pas à perdre la tienne.
avatar
<b>bavardages</b> 58 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : MILICIEN.
CREDITS : GENIUSPANDA.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Moi je tourne en rond, je tourne en rond (miliciens)   Dim 1 Jan - 18:44
Mordred.

La mission du jour était simple. La milice avait besoin de refaire son stock d'herbe à potion et pour ça, il fallait que quelqu'un se charge d'aller chercher des plantes en tout genre, dans des endroits en tout genre. Pour une raison mystérieuse, j'ai eu l'impression de m'être fait avoir lorsque l'on m'attribua comme tâche de protéger Dandrane pendant qu'elle allait chercher des plantes dans le désert. Des plantes. Dans le désert. J'avoue avoir ri avant de m'être rendu compte que tout le monde était parfaitement sérieux. Nous voilà donc tous les deux couverts de la tête au pieds autant pour nous protéger du soleil mordant la moindre parcelle de peau à découvert, que pour garantir un anonymat qui empêchait les autres de nous faire la peau si l'on voulait encore pouvoir sortir à découvert. Certains avaient fait comme choix de dévoiler la vérité aussi nue que leur visage pendant la prise d'Avalon, mais personnellement je préférais continuer de suer sous mon masque, en sécurité.

Il en allait de même pour ma guide, qui semblait connaître le chemin d'un désert où je n'avais jamais mis les pieds auparavant. Celle ci décida d'ailleurs de nous faire faire une pause le temps de nous hydrater à nouveau, désignant une tâche plus brillante que les autres, perdu dans un horizon ondulant à cause d'une chaleur presque volcanique. Je restai un instant hypnotisé par ces mouvements pourtant immobile, puis me rendis compte que ma compagne d'infortune m'avait parlé pendant mon absence. J'acceptais de suivre son conseil appuyé d'un regard inquisiteur et portai l'eau à ma bouche. La sensation était bien meilleure que ce à quoi je m'attendais. Pendant un instant on aurait pu dire que je n'avais pas bu depuis des siècles, mais je me contraignis à une stricte parcimonie de peur de manquer du précieux liquide pour notre retour.

-Charmant.

Comme toujours les développeurs avaient trouvé un moyen imaginatif de tuer le plus de gens possible en transformant quelque chose de rassurant, quelque chose après lequel les joueurs courraient désespérément dans cet environnement, en un danger mortel, une arme pour faire descendre nos vies encore plus bas. Et dire que certains se félicitaient de se sadisme ambiant...

-C'est gentil de te soucier de moi, je t'avoue que ça me dérangerait de perdre une vie alors que mon but ici est que tu gardes les tiennes, lançai-je avec un sourire invisible sous mon masque. Je scrutai le désert encore quelques secondes puis poussai un soupire de lassitude. Tu penses qu'on est encore à combien de temps ?

Ici les distances étaient trompeuses. Je pouvais tout aussi bien faire un pas et me retrouver avec les pieds dans l'eau que marcher deux jours avant d'atteindre enfin l'oasis où se trouvait la plante que Dandrane cherchait. Au moins ici le danger était visible de loin, maigre consolation, mais je me raccrochais à ce que je pouvais pour ne pas me répandre en jurons sur ce foutu soleil qui menaçait de faire cuire mon cerveau au court-bouillon.

-On devrait se remettre en marche.

Plus je restais ici et moins bien je me portais. J'aurais préféré aller cueillir une fichue fleur en haut d'un fichu glacier, quitte à y perdre des doigts. Ici la seule option pour soulager un peu le poids de ce soleil écrasant consistait à retirer ses vêtements et mourir brûlé au troisième degré par des insolations.
avatar
<b>bavardages</b> 58 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : MILICIEN.
CREDITS : GENIUSPANDA.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Moi je tourne en rond, je tourne en rond (miliciens)   Jeu 5 Jan - 0:06
Dandrane.

Charmant. Décidément, son acolyte ne semble pas apprécier énormément la discussion et Dandrane, si elle n'est pas le membre le plus bavard du groupe, n'en apprécie pas moins la communication au sein d'une équipe. C'est gentil de te soucier de moi, je t'avoue que ça me dérangerait de perdre une vie alors que mon but ici est que tu gardes les tiennes. Tiens donc, il serait doté d'humour ? Dandrane lâche à son tour un demi-sourire.

– Je ne suis pas non plus une tare de combat mon cher Mordred. Ton but est peut-être que je garde mes vies, mais je ferai aussi en sorte que tu n'aies pas à en perdre de ton côté. N'est-ce pas là le but même de la Milice ?

La figure encapuchonnée pose la question, curieuse de la réponse de l'autre. Tâchant de sonder un peu ses idées ; ses convictions. Voulant que Mordred s'ouvre un peu plus, qu'il en livre un minimum lui aussi. Mais la seule chose qu'il demande c'est le temps de distance qui les sépare de leur but. L'Oasis mortelle...

– Je ne sais pas si c'est un bug du jeu ou bien si ce sont simplement les développeurs, mais j'ai l'impression qu'à chaque fois ça varie.

Car ce n'est pas la première fois que Dandrane explore ces lieux, et c'est comme si ses escapades rendaient la milicienne plus désorientée qu'elle ne l'était déjà au départ. On devrait se remettre en marche. Dandrane acquiesce, et reprend la marche en tête, s'assurant que son coéquipier la suive de près. Elle refuse de le perdre ; pas pour les beaux yeux de Merlin !


Avant d'arriver à destination, sa main vient réajuster le masque et le tissu qui lui couvre les voies aériennes et Mordred est intimé à faire de même. Puis elle ressort un parchemin frippé de sa poche, le mettant devant les yeux de son compagnon de fortune. Le dessin est fait main ; griffonné ; et il sort directement du bureau de Merlin. Et comme dans le dessin animé, celui-ci peut avoir ses lubies ! La dernière en date, un ingrédient nécessaire pour l'une de ses décoctions. Bien ; soit. Merlin a parlé et Dandrane veut se rendre utile, au moins un peu. Ce sont tout de même ses débuts !

– Voilà ce qu'on cherche.

Elle montre l'illustration ; une plante apparemment trouvable dans l'eau. Sans doute qu'ils se sont dit que dans l'Oasis il y aurait moins de membres de teams prêts à en découdre avec les défenseurs de la paix... reste à voir s'ils avaient raison ou non de penser cela. Observant alentours et remarquant qu'il n'y avait pas âme qui vive, Dandrane se rapproche avec précaution du bord de l'eau ; observe en silence. Rien ne bouge ; c'est presque trop parfait. Et elle appelle Mordred.

– Je sais que c'est pas officiellement ton travail mais tu me donnes un coup de main ? ... plus vite on aura trouvé cela plus vite on sera de retour à Avalon.

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Moi je tourne en rond, je tourne en rond (miliciens)   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM