Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
N’HÉSITEZ PAS A VARIER LES ÂGES ET JOUER DES PERSONNAGES PLUS MATURES, BIEN ACCUEILLIS
PENSEZ A JETER UN COUP D’ŒIL AUX PRE-LIENS POUR FAIRE PLAISIR A NOS MEMBRES.
SI VOUS SOUHAITEZ JOUER UN PERSONNAGE ISSU DE LA MAFIA OU DE LA PÈGRE, RDV PAR ici D'ABORD

 Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 488 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Ven 20 Jan - 22:53
PRÉNOM
&
PRÉNOM

Do you miss me like i miss you ?

Sans plus un regard à Alana dont elle sentait son regard brulant dans le dos, Bliss se dirigea vers la scène où l’attendait son public et ses danseuses impatients. Quand elle leur annonça qu’elle annulait son concert, la réaction de la part de ses admirateurs ne se fit pas entendre et c’est sous les hués que la jeune femme descendit de la scène tremblante.
Une fois arrivée chez elle, la jeune femme posa lourdement son sac devant la porte d’entrée et fila à la salle de bains. Dans la douche, elle laissa que l’eau chaude ruisselait sur elle tandis qu’elle était secouée par de violents sanglots […] Quand elle émergea enfin de la douche, une demi heure plus tard, elle s’installa confortablement sur son canapé puis installa son vieil ordinateur portable sur ses genoux repliés, reniflant elle tapa une adresse dans la barre de recherche puis appuya fébrilement sur la touche enter.

La première chose qui surprit Bliss fut le calme, étrange quand on savait que le quartier général des ATOM était réputé pour être un endroit grouillant de vie et de dynamisme, sauf qu’elle n’y était pas. Quand elle s’en rendit compte en ouvrant ses paupières elle lâcha un hoquet de surprise, la grande bâtisse faite de tôle et béton avait disparu au profit, d’une jungle, c’est le seul mot qui lui venu à l’esprit en embrasant l’endroit peu à l’apparence peu rassurante. Avant d’avoir pu effectuer ne serait ce qu’un pas dans cette immensité verdoyante, elle ressentit une vive douleur semblable à une brulure au milieu du dos, pile à l’endroit où était gravé il y a encore quelques minutes, le tatouage complexe représentant le symbole de la feu team Atom mais quand elle y passa la main elle n’y sentit que de la peau lisse.
Si elle s’était lancer corps et âme dans le jeu c’était sa faute à elle. Alana. Entre elle et la belle danseuse ça était l’amour au premier regard, au premier sourire, mais bien sûr les choses changent, les gens aussi. Bliss l’avait appris à ses dépens quand un matin, elle avait retrouvé la seconde place dans son lit froide et vide. L’amour de sa vie était parti, laissant à la jeune femme ses yeux pour pleurer et des souvenirs aussi impérissables que douloureux.
La vision floue à cause des larmes et la lumière naissante du jour, c’est à peine si elle vit une silhouette vêtue de noire, exceptée la cape blanche dont la capuche cachée le visage avancer lentement vers elle. En reconnaissant la démarche légère et dansante de l’individu, elle s’arrêta net et son coeur se serra douloureusement dans sa poitrine, cette démarche, elle aurait pu la reconnaître entre mille. C’était celle d’Alana. Elle se mordit la langue les yeux de nouveau noyés par les larmes. Comment avait elle pu être aussi bête de penser que son ex (l’était elle vraiment ?) petite amie ne s’était pas inscrite à ce jeu de malheur ?
C’était pourtant bien son genre, se mettre au devant du danger, lui rire au nez, au risque d’être blessée ou pire dans le cas de ce jeu infernal, tué. Elle renifla bruyamment en séchant du revers de sa main tremblante.
« Pourquoi ?...» dit elle presque dans un murmure en brisant en quelques enjambées, la distance qui la séparait d’Alana « Hein POURQUOI ? Putain ! » Lui cria t-elle brisant le silence de la jungle que rien n’avait troublé. Du plat de ses mains tremblantes et de toutes ses forces, elle poussa la jeune femme, les traits tirés par un mélange de tristesse mais aussi de haine. « À quoi tu jouais là bas Alana ? Qu’est ce que tu cherchais à faire exactement ? Me blesser ? Et bien c’est déjà fait ! Maintenant, dégages je ne veux plus jamais te voir, ni à Chicago, ni ici t’entends ?! » Dit elle en crachant presque les derniers mots même si le cœur n’y était pas vraiment en témoignait ses yeux brillants de larmes qui s'apprêtaient à dévaler ses joues déjà rougies. Alors qu'elle allait se retourner prête à partir, elle sentit la main de la danseuse saisir sur son poignet. « Ne me touche pas ! Lâches moi ! » Eructa t-elle en tentant de libérer sa main de la poigne de la jeune femme, sans succès. Se mordant la lèvre, elle serra son poing libre avant de l’envoyer de toutes ses forces dans la joue de la danseuse qui finit enfin par lâcher prise.
.
CODAGE PAR AMIANTE





She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Bliss Abernathy le Mar 13 Juin - 14:32, édité 2 fois
http://www.wildatearth.tumblr.com
avatar
<b>bavardages</b> 944 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Ashley Frangipane (Halsey)
CREDITS : tennessee (ava) ; proserpina (signa)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : neutre


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Lun 6 Fév - 1:21


DO YOU MISS ME ?

 Un vide s'était installé dans ma vie. Cette vie qui n'avait plus de sens depuis ce jour où j'avais compris que tout était fini avec Bliss. Ce n'était pas ce que je voulais, et je ne pensais pas que ça arriverait. La fin. C'était comme si c'était la fin du monde et que tout allait s'effondrer. Le Darwin's Game prenant de plus en plus d'ampleur, ce chaos devenait une réalité certaine. Je ne l'oubliais pas, je ne pouvais pas, et je me refusais à croire que tout ce qu'on avait vécu était derrière nous. Elle ne reviendra plus, me répétais-je, laissant toujours cette blessure ouverte qui ne se refermera probablement pas. Je reste seule et à chaque fois ça fait mal. Je cachais mes joues humides, fermais les yeux, et la revoyais encore. Je ne savais plus quoi faire, il y avait surement plus rien à faire mais au fond de moi j'avais encore envie de croire que tout n'était pas perdu. Pour m'échapper de cette réalité qui m'enfonçait dans l'obscurité, je me connectais plus souvent. Je pouvais au moins me défouler, et tuer sans retenir mes coups dans ce monde devenu un enfer. La danse restait malgré tout ma passion, où je pouvais transmettre mes sentiments, mais ça me rappellera toujours ma rencontre avec Bliss. Ça, je ne pouvais pas me l'enlever de la tête, c'était ancré.

Toujours seule dans mon appart, je me ruais vers mon ordinateur comme si je me foutais pas mal de ce qu'il pourrait m'arriver. Cette fois-ci je réapparaissais près d'un parc dans le Chicago virtuel. Enfin, pixelisé, cet endroit était beaucoup plus qu'une forêt c'était quasiment une jungle. Ça me rappelait quand j'aimais me balader dans la forêt de l'ancienne map. C'est vrai que le vieux QG des rouges me manquait, et je ne voyais plus si souvent mes anciens camarades. Maintenant tout était permis, tout pouvait arriver, il n'y avait ni limites ni frontières. On était tous dans le même sac. Je restais tout de même concentrée, sur mes garde, tenant mon arme à deux mains. Je continuais de marcher, peut-être que j'allais tomber sur quelqu'un. Je savais me repérer dans la forêt qui était près du QG de mon ancienne team, je réfléchissais à comment je pouvais m'orienter facilement dans cette jungle qui m'entourait. J'observais les alentours, tout en restant discrète, cachant une partie de mon visage avec une capuche. Je restais d'autant plus discrète, braquant mon arme, quand je remarquais la présence d'une femme. Quand celle-ci se retourna, j'en eu le souffle presque coupé au fur et à mesure que j'avançais encore, reconnaissant de plus en plus qui était celle qui se trouvait en face de moi. Bliss.. Comment pouvait-elle se trouver à cet endroit même ? Il y avait une putain de chance minime pour qu'on se croise là, surtout là quoi ! Elle n'avait pas le droit de signer sa mort en s'inscrivant ! Enfin... elle pouvait me faire la même remarque, mais je ne pouvais pas supporter de la voir disparaitre de ces deux mondes.. Je gardais ma colère en moi, et restais froide tout en baissant mon arme. Aucune d'entre nous ne voulait tuer l'autre, pensais-je. Pourquoi ? Pourquoi quoi ?! Qu'est-ce qu'elle voulait dire pas ça ? "Pourquoi toi ?! Qu'est-ce que tu fous ici ?" lui répondis-je, voyant qu'elle montait directement le ton. C'était le fruit du hasard -existait-il vraiment ce hasard ?- si on se revoyait ici. "Je ne t'ai pas cherché ! Calme-toi Bliss !" repris-je ensuite après qu'elle m'ait poussée. Mes larmes commencèrent à couler, ne sachant plus quoi faire. "Je ne joue à rien ! Tu veux que je reconnaisse ma faute dans tout ça ? C'est fait ! Je veux juste essayer de retrouver une vie à Chicago ! Il faut bien que je danse quelque part ! Que je gagne ma vie !" montant un peu plus le ton, voyant qu'elle ne voulait décidément rien comprendre, sans parler de ma présence dans le Darwin's Game. "Te blesser c'est la dernière chose que je veux ! Ça m'a blessé aussi ok?!". Mais je m'arrêtais ensuite quand j'entendis qu'elle ne voulait plus me voir. Au fond de moi je savais que ce n'était pas vrai, mais ça m'avait foutu un coup.. "Très bien..." tentais-je d'accepter. Mais la voyant se retourner, je sentais que je n'étais pas prête à la laisser partir, et je tentais alors de saisir son poignet. "Bliss faut qu'on en parle !" lançais-je, me rappelant que si j'abandonnais, j'allais y perdre ma vie, la raison pour laquelle je respire. "Tu veux vraiment en finir ? Moi j'ai pas envie ! Putain c'est plus pareil sans toi !" finis-je par lui avouer, parce que oui j'avais besoin d'elle, ne voulant pas perdre quelqu'un de spécial qui comptait énormément pour moi, une moitié.




EXORDIUM.




steal our souls
smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won.
(c) proserpina
avatar
<b>bavardages</b> 488 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Jeu 23 Fév - 13:26
PRÉNOM
&
PRÉNOM

Do you miss me like i miss you ?

« Je pourrais te poser la même question, tu ne crois pas ? Quoi que, je m’en fiche, tu n’es plus rien pour moi, tu as perdu de l’importance à mes yeux lorsque tu as fermé la porte de chez moi, ce matin là » Celui où tout avait basculé, le lit froid et vide de sa présence, l’armoire de l’entrée qu’elles avaient partager pendant un an, vidée de ses vêtements, de ses souvenirs. Un rire mauvais s’échappa de ses lèvres et elle croisa les bras « Tu ne me feras pas avaler des couleuvres Alana, des centaines de bars que compte cette ville, tu vas pas me dire que tu es venue dans le mien par hasard ?». Voir les yeux brillants de la jeune femme lui broya le cœur, elle détestait la voir comme ça. « Reconnaître ta faute ? Elle éclata d’un rire étrangement faux, nerveux, non, loin de là, tu n’as rien reconnu la dernière fois où l’on s’est vue ».  « Tu ne crois pas que c’est un peu tard ? Te blesser ? A cause de quoi ? Si tu ressentais vraiment quelques choses pour moi, si tu tenais à nous, même un soupçon, tu ne serais pas partie comme ça ! »
« Non » dit elle après avoir lancé son poing dans le visage d’Alana « Parler de quoi ? Toi et moi c’est terminé, à partir de maintenant c’est comme si tu étais morte pour moi » dit elle, essayant de se montrer convaincante, lui faire mal, comme elle ne s’était gênée de lui en faire.
Les paroles de la danseuse la laissèrent figée, muette, pour elle aussi rien n’était plus sans elle, ses journées avaient perdu de leurs saveurs, sans sa voix, sans son rire si communicatif, écrire et jouer de la musique était presque devenue une corvée pour elle qui avant ne vivait que pour ça, maintenant c’était le jeu qui la maintenait en vie, comme les machines pour une personne dans le coma. Mais elle se refusait de le lui avouer, elle devait se montrer forte, lui tenir tête tant qu’elle n’avait pas réparé son erreur.
CODAGE PAR AMIANTE





She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Bliss Abernathy le Sam 4 Mar - 15:06, édité 1 fois
http://www.wildatearth.tumblr.com
avatar
<b>bavardages</b> 944 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Ashley Frangipane (Halsey)
CREDITS : tennessee (ava) ; proserpina (signa)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : neutre


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Sam 4 Mar - 2:52


DO YOU MISS ME ?

 Dès l'instant où mon regard se posait sur le visage de Bliss, je sursautais presque. En même temps c'était prévisible, mais pas Bliss putain. J'aurais dû m'en rendre compte. Depuis combien de temps elle était là ? pensais-je. Je ne pouvais rien dire de plus parce que j'étais en face d'elle aussi, dans la même situation. On pouvait tout me reprocher. Ce qui devait arriver, arriva. Bliss était toujours en colère, et je ne savais pas quoi faire de plus. Avais-je définitivement brisé notre lien, notre relation, nos coeurs ? Certainement. Mais tout ce qui est brisé pouvait être réparé, c'était ce que je pensais. Bliss ne l'entendait pas de cette oreille apparemment. J'aurais pu fuir, j'aurais peut être dû, mais je n'y arrivais pas. C'était toujours tendu entre nous depuis la dernière fois, et la situation l'était encore plus à ce moment-là. Je ne l'avais jamais vue comme ça. Je savais ce que j'avais fait, et que je n'avais désormais plus aucun espoir de revenir en arrière, quand on vivait les beaux jours ensemble. Je me souvenais de ses joies, ses pleurs aussi, et surtout la façon dont on pouvait se comprendre en se regardant. Mais tout avait disparu maintenant. Tout était perdu à l'instant où elle avait prononcé ces mots qui allaient droit au coeur pour le détruire. "Ok j'aurais dû te prévenir, j'aurais dû t'en parler. Je ne l'ai pas fait, mais si je pouvais revenir en arrière, j'aurais corriger ma connerie sans hésiter. Je n'étais plus moi-même, alors je suis partie." tentais-je de m'expliquer. "Tu as l'air décidée, j'imagine que ça ne te suffit pas." repris-je juste après. "Et pourtant si." lui disais-je simplement. C'était la vérité, mais je n'avais plus à me justifier. Il fallait que je me fasse à l'idée que tout était de ma faute et que tout était fini. Mes yeux devenaient de plus en plus humides, et je me retrouvais à serrer le poing sans réellement m'en rendre compte. Je ne lui répondais plus, si elle voulait avoir raison, que ça soit ainsi. Évidemment je ressentais toujours quelque chose pour elle, et elle le savait très bien. morte. Ces derniers mots étaient comme un poignard, à défaut de recevoir un bon coup au visage. Ça tombait bien. Mais j'avais du mal à croire qu'elle voulait vraiment se battre. Je re-sortais alors mon arme favorite, un fusil d'assaut, et la visait tout en m'écartant d'elle. "C'est ça que tu veux ?!" criais-je. "Tu veux être satisfaite ? Tues moi alors !" repris-je gardant le même ton. J'étais en colère, et je décidais d'arrêter de jouer les gamines. Ce que l'amour pouvait rendre faible parfois.. Je me sentais si faible. Je me mettais sur mes gardes, sachant que désormais, jamais je ne pourrais réparer ce que j'avais fait. Autant y perdre la vie.


EXORDIUM.




steal our souls
smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won.
(c) proserpina
avatar
<b>bavardages</b> 488 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Lun 13 Mar - 15:19
PRÉNOM
&
PRÉNOM

Do you miss me like i miss you ?

« Oui c’est ce que tu aurais du faire ! C’est qu’un couple « normal » aurait fait ! Mais toi à la place tu as tout ruiné. Je t’aurais tout pardonné, tu sais ? On aurait tout traversé ensemble quoi que tu ais pu faire ».
Quand Alana pointa son fusil d’assaut sur elle, Bliss ouvrit grand les yeux et recula de quelques pas, la jeune femme oserait elle vraiment lui tirer dessus alors qu’il y a encore un instant elle lui disait qu’elle tenait encore à elle. « Si c’était aussi facile… » Lui dit elle d’un ton extrêmement calme malgré la situation « Ça te soulagerais de me tuer ? Pas vrai ? M’effacer de ta vie, en toute impunité ? Te trouver quelqu’un d’autre à qui tu pourras faire le même coup, un sourire triste s’élargit sur ses lèvres tremblantes. Alors vas – y, qu’est ce que tu attends ? Appuies sur la détente » Elle écarta les bras, en signe de reddition, son regard redevenu humide, braqué sur celui empli de colère d’Alana. « Tires… ». Elle s’approcha d’Alana à pas lent jusqu’ à arriver devant le canon, le métal froid contre son ventre. « Tires ! ». Autant perdre la vie et ne plus la recroiser que de perdre encore son temps à écouter ses excuses qu'elle faisait écouter ou bien de croire ?  
CODAGE PAR AMIANTE





She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Bliss Abernathy le Lun 1 Mai - 17:19, édité 1 fois
http://www.wildatearth.tumblr.com
avatar
<b>bavardages</b> 944 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Ashley Frangipane (Halsey)
CREDITS : tennessee (ava) ; proserpina (signa)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : neutre


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Sam 18 Mar - 14:52


DO YOU MISS ME ?

 Merde, merde, merde. Pourquoi ? Ce simple mot me tourmentait et me hantais constamment. Je me trouvais face à Bliss, une nouvelle fois. Rien ne changea. La colère la submergeait. Seule. C'était ce que j'étais, ce que je ressentais depuis longtemps, bien trop longtemps. J'étais vide, incapable de m'échapper de ce trou noir. La vie est là, je la suis sans aucune motivation. Tenir bon même s'il y a peu d'espoir. Parce que j'avais beau espérer, dans ces moments il m'était impossible de dormir. J'avais beau tendre le bras indéfiniment, je savais que Bliss n'allait pas se retourner pour le prendre. Pourtant je n'avais pas peur, c'était la seule chose à laquelle je pouvais me tenir, la seule chose qui me faisait rester debout sur mes deux jambes. Le doute s'emparait de moi, le doute qu'elle m'oublie pour toujours. Parce que pour moi c'était impossible. Je me torturais l'esprit rongé par la culpabilité. Elle était tout ce que j'avais même si je suis partie sans elle..

Qu'avait-elle besoin de plus ? Que je la laisse tranquille ? Je tentais, je me combattais contre moi même pour ça. Et si on se revoyait ces derniers temps, ce n'était pas de ma faute. Rien n'arrive par hasard, pensais-je. "Tu n'avais rien à voir avec ça ! De toutes façons ça ne sert à rien de parler, je me trompe ?" lui répondis-je persuadée que tout ceci devenait inutile. J'avais toujours mon arme pointé sur elle, sachant très bien que je n'allais jamais appuyer sur la gâchette. Je me mettais en colère et mes yeux étaient humides. "Tu te trompes !" Il m'était impossible de bouger. Une provocation ? Peut-être. Je voulais juste qu'on en finisse. "Non..." Je ne pouvais pas. Je tremblais. Je lâchais tout à coup mon arme, affaiblie. Elle par contre avait toutes les raisons pour le faire. "Profites en.. Je le mérites bien après tout..". C'était fini, même si je ne pouvais pas l'accepter. Beaucoup diront que c'est facile de tourner le dos, de partir sans dire un mot, d'oublier celle qu'on avait aimé plus que tout au monde, plus que notre propre vie. Moi je ne pouvais pas me retourner. Pourtant il fallait que j'accepte. Que j'accepte que c'était fini. Je n'osais y croire.. Je ne bougeais plus.




EXORDIUM.




steal our souls
smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won.
(c) proserpina
avatar
<b>bavardages</b> 488 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Lun 1 Mai - 17:18
link rel="stylesheet" type="text/css" href="https://dl.dropbox.com/s/zcbsobih1mp7400/reponseneuf.css">
PRÉNOM
&
PRÉNOM

Do you miss me like i miss you ?


« Alors qu’est ce que tu as fait ? Tu m’as trompé ? Braquer une banque ? Tuer quelqu’un ? » Répliqua t-elle n’écoutant qu’à moitié la réponse de la danseuse, même si quelques instants plutôt elle lui avait dit se moquer éperdument de la raison de son départ précipité, une partie d’elle voulait savoir, comprendre ce qui était arrivé à la jeune femme pour que du jour au lendemain, elle ait décidé de la laisser derrière elle. Piétinant ses espoirs d’une vie à deux, meilleure, loin de son vieux démon qu’était la drogue et dont elle avait réussi à s’extirper jusqu’à présent, même si la tentation la tenait encore sous son joug, un peu plus lourdement chaque jour. Pour oublier comment était sa vie sans elle.
Car au fond d’elle enfoui sous la colère et la peine, Bliss savait qu’elle ressentait encore quelque chose pour la jeune femme aux cheveux bleus qui se tenait devant elle, même si elle préférait mourir que de l’avouer. Quand elle vit l’arme d’Alana braquée sur son ventre pendant un instant elle eut peur, un sentiment vite évanoui, connaissant la danseuse elle était certaine qu’elle ne tirerait pas, alors elle s’avança vers elle lentement, la provoquant un peu, voir si elle avait raison ou tort.
Puis quand la jeune femme baissa son arme, Bliss, elle sortit son couteau en tremblant et en pointa la lame là ou se trouvait le cœur de son ancienne amante, elle stoppa son geste à quelques centimètres de sa peau, « c’est ce qu’elle attend, non ?» pensa t-elle . Son regard alterna entre la peau blanchâtre d’Alana et sa lame qu’elle finit par baisser.
Des fois, elle voudrait revenir en arrière jusqu’à ce matin où Alana a posé une dernière fois sa main sur la poignée de la porte d’entrée, pouvoir posé sa main sur la sienne et la convaincre de ne pas partir qu’elles pourraient son malheur ensemble et d’autres, elle voudrait pouvoir effacer de sa mémoire son visage pourtant si angélique qui semblait s’obstiner à s’imprimer dans ses paupières à chaque fois qu’elle fermait les yeux. Elle ferma les yeux et inspira bruyamment avant de les rouvrir. « On a plusieurs vies ici, commença t-elle, alors ça ne servirait pas à grand chose de te tuer, quoi que …» Sans prévenir, elle releva sa lame et l’abattit sur la danseuse.
 
CODAGE PAR AMIANTE


10 points de vie VIE 20/20


Dégâts : 5






She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Bliss Abernathy le Dim 9 Juil - 16:07, édité 3 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6487 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Lun 1 Mai - 17:18
Le membre 'Bliss Abernathy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
http://www.wildatearth.tumblr.com
avatar
<b>bavardages</b> 944 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Ashley Frangipane (Halsey)
CREDITS : tennessee (ava) ; proserpina (signa)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : neutre


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Dim 28 Mai - 0:37


DO YOU MISS ME ?

 Rien ne pouvait être plus pire que ce que je venais de vivre. Il n'y a pas pire que de perdre quelqu'un de cher par sa faute. Bliss a décidé de me rayer de sa vie, définitivement. Faut dire que j'étais revenue comme une fleure pensant que tout pouvait être comme avant. Je m'étais largement trompée apparemment, et je l'avais mérité. Je la regardais. Son regard avait changé, il n'était évidemment plus le même qu'avant. Du dégout ? Peut-être. Mais j'étais dans le pur déni, je ne pouvais pas la quitter comme ça, ni la quitter tout court. Bien sûr que je l'aimais, plus que tout au monde c'était certain, et j'étais persuadée qu'elle aussi. On se mentirait si on disait qu'on avait arrêté de s'aimer. Ça ne s'efface pas comme ça en un clin d'oeil. Soit c'est pour toujours, soit ça n'a jamais été le cas. Le regret commençait à m'envahir. Mais Chicago n'était plus un endroit où il était possible pour moi de vivre, alors je voulais éviter de la faire souffrir. C'est raté hein. J'avais tout fait rater. J'avais tout gâché.

 "Ne sois pas ridicule !", bien sûr que non je n'avais ni braqué une banque, ni tué quelqu'un -quoique peut-être avec le Darwin's Game- et encore moins la tromper. Mais je me trouvais incapable de tout lui expliquer. Ce jour-là je sentais bien dans son regard que tout était fini, mais je ne voulais pas y croire. Non ce n'était pas possible, pas après tout ce qu'on avait vécu. Je ne savais pas de quoi l'avenir sera fait mais, apparemment il sera fait sans elle, je m'allongerais sur le lit froid, j'errais dans les rues seule, me demandant encore s'il y a bien une raison valable pour que j'existe encore sur cette terre. On se retrouvait très proches après avoir baissé mon arme, abandonnant tout. Je n'avais plus aucune force de lutter, tout me semblait impossible désormais, par ma faute alors je n'avais surement aucun droit de continuer. Mais je sentis le couteau m'effleurer, osera-t-elle. Je me laissais faire, pour elle. "Si c'est pour ta propre satisfaction, vas-y.." finissais-je par lui dire mes yeux devenant humides. Je pleurais, perdant tout contrôle. La douleur était trop forte, bien plus lorsque la lame vint se planter dans ma peau. Sensation étrange et désagréable, j'étais à deux doigts de tomber mais je restais debout. Je titubais un peu. J'étais faible, pour une fois. "On peut tout recommencer.. Je t'aime encore et t'aimerais toujours.." tentais-je de lui dire, mes mots étaient presque audible, mais assez pour les comprendre. Seulement Bliss semblait ne rien vouloir savoir, la blessure était bien trop profonde, comme celle qu'elle venait de m'infliger. "On est quittes.." murmurais-je presque. C'était un duel à mort qu'elle voulait, ainsi soit-il. Toujours mon arme à la main, je tirais sur ses jambes. Ma main était tremblante.



EXORDIUM.

 SHI

25 points de vie VIE 25/30





steal our souls
smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won.
(c) proserpina


Dernière édition par Alana Townsend le Dim 28 Mai - 0:41, édité 2 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6487 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Dim 28 Mai - 0:37
Le membre 'Alana Townsend' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
avatar
<b>bavardages</b> 488 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Dim 28 Mai - 21:26
PRÉNOM
&
PRÉNOM

Do you miss me like i miss you ?

« Ridicule ? Qu’ai je fait alors pour ne pas mériter ta confiance, Alana ? » Continua t-elle, trop entêtée de découvrir la vérité que la danseuse s’évertuait à garder farouchement cachée. Elle la regarda de ses grands yeux marron, tentant d’y dénicher autre chose que du regret qui pour elle sonnait faux.
N’écoutant pas la jeune femme, elle enfonça sa lame dans son épaule et son cœur se tordant d’avantages de sa poitrine quand elle vit du sang s’écouler de la plaie. Jamais elle ne se serait crue capable de faire une chose pareille, à quelqu’un d’autre, oui, mais pas à celle qui même un an après leur séparation hanté encore ses nuits, son lit, qu’elle pensait apercevoir à tous les coins de rue.
Bliss secoua la tête lentement incrédule, Alana Townsend, son âme sœur, la personne qui l’avait quitté du jour au lendemain l’aimait encore. Elle lâcha un rire nerveux. « Comment tu peux me regarder en face et me dire cela après ce que tu as fait ? Il n’y a pas moyen que l’on revienne ensemble … » elle marqua une pause, envahie par ses émotions « Je te déteste Alana » finit elle, écoeurée par la danseuse, par elle aussi, de cracher ces paroles sur celle qui faisait encore battre son cœur blessé.
Elle ne vit pas le tir et lâcha un cri de surprise, pour elle, il était impensable qu’elle puisse blesser Alana et inversement, pourtant tout était possible, surtout quand la colère se mélangeait à la peine.
La balle n’avait fait qu’érafler l’intérieur de son genou mais malgré tout elle eut mal, plus de l’affront que de l’éclat de plomb incrusté dans son articulation.
Les yeux embués et les mains tremblantes, elle tenta de poignarder de nouveau la jeune femme, mais submergée par ses émotions ne parvint qu’à lui égratigner l’avant bras qu’elle avait levé devant son visage pour se protéger du coup.

.
CODAGE PAR AMIANTE


10 points de vie VIE 19/20


Dégâts :






She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Bliss Abernathy le Dim 9 Juil - 16:08, édité 2 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6487 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Dim 28 Mai - 21:26
Le membre 'Bliss Abernathy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
http://www.wildatearth.tumblr.com
avatar
<b>bavardages</b> 944 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Ashley Frangipane (Halsey)
CREDITS : tennessee (ava) ; proserpina (signa)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : neutre


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Mer 21 Juin - 22:28


DO YOU MISS ME ?

 Tel un couteau en plein coeur, au sens propre comme au sens figuré, c'était comme si mes poumons se rétrécissaient. Je tentais de respirer correctement, en vain. Je préférais quand le soleil brillait. Faible. Je l'étais tellement. À bout de souffle, pourtant pas blessée gravement. J'étais là, lassée de cette vie qui ne m'épargnait pas. Je ne savais pas comment je pouvais tenir sur mes deux jambes qui tremblaient. Je n'avais plus de choix. J'avais l'air d'une lâche, me laisser sans défense. Qu'on m'enlève cette misérable vie, qu'on me tue en plein coeur, je n'avais plus la force de continuer. De toutes façons, est-ce que ça valait vraiment le coup désormais ? J'en savais foutrement rien, et à la vue de la réaction de Bliss, c'était foutu. Amour inébranlable, amour inaliénable, amour infini. Foutaises, balivernes. Je ne croyais en plus rien. Le regard vide, plantée là face à elle, celle qui était ta vie. Je reste là, la regarde, l'air pitoyable, le regard presque désolé. Ce lieu était spacieux, le Chicago pixelisé semblait être un terrain de jeu où tout était permis. Paradoxalement je me sentais tellement à l'étroit, inutile et sans espoir. Désavouée, j'abandonnais. Il n'y avait plus rien à faire. J'avais beau lui répéter, tenter de me faire pardonner, la souffrance était trop intense, la douleur était trop profonde pour nous. "Tu sais très bien que c'est faux." Je ne savais plus quoi dire ni quoi faire. Le poing fermé, je tentais de me redresser, ne pas me laisser abattre. Je l'aimais après tout, c'était vrai. Et rien que pour ça, ça valait le coup de me battre pour elle. Enfin.. j'avais beau y croire, mon corps en faisait les frais. Bliss se défoulait, qui gagnera ? Je lâcha un cri, mon bras se plia instinctivement. La douleur s'intensifiait, en plus de la plaie sur ma peau. Toujours mon arme à la main, mais avec le bras affaibli, et ensanglanté comme s'il pleurait à la place de mes yeux, je tentais de viser un peu plus haut. J'osais. "C'est ton choix.. Bliss." finis-je par lui dire, simplement, sans plus. Il n'y avait rien à dire d'autre. Mais mon tir rata complètement, elle était forte. La colère me submergeait petit à petit.



EXORDIUM.

 SHI

23 points de vie VIE 23/30

IRULAN

19 points de vie VIE 19/20





steal our souls
smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won.
(c) proserpina


Dernière édition par Alana Townsend le Mer 21 Juin - 22:31, édité 2 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6487 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Mer 21 Juin - 22:28
Le membre 'Alana Townsend' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
avatar
<b>bavardages</b> 488 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Grimes
CREDITS : Avatar (moi/Stilinski)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Jeu 22 Juin - 5:50
Qu’il eut cru qu’elle ressentirait un jour autant de haine et de peine pour celle qui lui avait fait battre autrefois le cœur ? Surement pas elle. Naïve, elle avait cru que ces années de cauchemars avaient prit fin dans ses bras mais ce n’était qu’un leurre, une pause avant le retour du chaos. Si Tania n’avait pas été à ses côtés pour la soutenir, dieu sait si elle aurait encore eut le courage de faire un pas après l’autre.
Son pardon avait peu de valeur à ses yeux, elle attendait tellement plus qu’un « je t’aime », plus qu’une promesse sans doute lancée à la légère, une explication sur les motivations de son départ dévastateur. « Tu sais très bien que c’est faux ». Ses mots la déstabilisèrent. Bien sûr qu’elle n’en pensait pas un mot, les sortir avaient été pire que si elle s’était arrachée le cœur à mains nues, mais elle ne pouvait pas laisser la jeune femme s’en sortir ainsi, faire comme si elle n’avait pas vécu un calvaire pendant ces douze mois d’absence, à attendre désespérément son retour. Elle évita de justesse un nouveau tir de la jeune femme, la balle se ficha dans la terre meuble à quelques centimètres de son pied. « Comme ça été le tien de me quitter lâchement » répliqua t-elle, elle serra le poing et se rapprocha de la jeune femme pour lui donner un coup de poing à la pommette.





She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.


Dernière édition par Bliss Abernathy le Lun 17 Juil - 20:11, édité 1 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6487 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Are you insane like me ? Be in pain like me (Alana)   Jeu 22 Juin - 5:50
Le membre 'Bliss Abernathy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'DEATH MATCH ' :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM