Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Le cœur est un chasseur solitaire | Louison
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 1642 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Sophie Turner
CREDITS : Lux Aeterna (av) Parker ♥ Mera ♥ (gif ig)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : sa haine


MessageSujet: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Ven 17 Mar - 18:54
PRIMITIVES

Les doigts cramponnés à la gravure de métal. Tu mugis en silence.
Tu mugis à distance.
Loin là. Dans le cœur pourri de la Bloom paria. Une misérable au cœur d’or et à la couenne qui valait un milliard et des poussières. Jamais t’aurais fini dans un si sale état embastionnée dans ta prison d’âmes et de lumières. Ton paternel aurait largué des sacs bourrés de diamants et de saphirs ; tout, tout disloquer rien que pour rattraper ta crinière satanique. Les prunelles enchanteresses ; le regard de détresse. T’es incapable. Indomptable. Intouchable. Insoutenable. Les ongles hurlent maintenant à la mort. Ils se cramponnent à tord. Ils saignent. Ils se saignent. Ils les aiment. Ils les aiment ces lettres de métal pollué d’une rouille saccadée. ZOO. Et puis les serres affûtées se déchirent des entrailles de l’épiderme violacé par le froid invétéré. Un flocon s’écrase à la pointe de ton nez cramé. Mais tu persistes dans ta folie de damnée. LINCOLN. Les membres s’endurcissent à la fin de ce mots. A la fin de ce monde. A la fin de tous les maux. A la fin de chaque seconde. Ils ne tremblent plus. Ils ne vibrent plus. Ils meurent. Ils meurent d’un espoir malaisé. Ils s’endorment. Comme l’espoir. L’espoir qui se déforme. Comme le noir. Le noir qui te transforme.
D’venir une gosse riche. Une gosse respectée. Une gosse malaimée. Une gosse mal léchée.
La neige tombe. Tombe. Grave ta tombe.
Le pourpre s’échappe de ton pied. Et la neige blanche s’enfonce dans ton cadavre trop maigre. Tu les comptes. Tu les comptes un instant. Toutes ces étoiles blanches qui surgissent du ciel comme le seigneur Dieu l’a fait pour ses anges. Tu vas crever là putain. Crever de faim. Crever de froid. Crever de toi. Le pourpre. Le pourpre s’évade toujours de la plaie infectée par le démon. Pas d’hommes. Pas d’enfants. Pas d’argent ni de truands. Ce ne sont plus les règles de ton fameux jeu bien trop pervers. A affronter des gangsters en colère. Dans ce monde criminel où t’as la gâchette rapide. Le céruléen des iris avides. La gorge révolutionnaire aride.
La hyène a fui tes pas. Tes poumons deviennent verglas. Y fait trop froid bordel. Beaucoup trop froid. Tu vas y rester. Tu vas embraser l’acmé. Tu vas embrasser ton clone décédé. Huit vies. Huit qu’il te reste. Mais la hyène n’est plus là. Plus là. Suivra. Suivra pas. Fuira. Enfuis-toi. Les pas ternis par les flots d’une neige valeureuse. T’as rampé. Rampé. Gratté. Creusé. Erré. Rampé. Hurlé. Brûlé. Brûle de l’intérieur. Brûle petite. Crève du feu de l’enfer. Comme t’as crevé tous ces gosses qui ont osé s’opposer à ton père. Batailler contre ton frère. Te déraciner les artères. Crève petite. Crève humblement. Car jamais un O’Twomey ne tombe sans cavalcadant.
Bientôt ta dépouille entière disparaît. Le blanc recouvre ton âme embrumée. La mauvaise graine du cœur pourri se hante de bonté. Vierge. Un nouveau visage qui ne te correspond pas. Celui d’Avalon. Le clone évadé dans une tornade d’ennui. Une tornade de deuil ; d’infamie. Sa chair te ronge. Son contact te consume. Comme si elle s’approchait de ton lobe et soufflait. Sifflait. Chantait presque. Tu vois Bloomie, la pourrie c’est toi. Toi au cœur flétri. La gamine qui se croit successeur d’Al Capone ; alors qu’encore l’écho de son échec résonne. Alors tu creuses. Tu creuses tant que les muscles le permettent. Tu t’enfonces sous une tonne de neige pure. Le froid résonne sous tes ongles impurs. Si cette folie meurtrière aux oreilles crochues te serre ; t’es foutue. Foutue. Maudite hyène. Maudit jeu aux idées impromptues. Tu creuses. Tu creuses. Et puis tes doigts ne répondent plus. Alors tu inspires sans défense ; nue. Les flocons s’emparent même de tes naseaux en furie. Tu tousses trois fois. Tu hurles encore de froid. Et puis tu laisses la silhouette entière s’allonger au creux de cette neige fondue. Les yeux se ferment presque.
Et puis elle est là.
Un ange primitif.
Un animal distinctif.
La hyène. La hyène sur deux pâtes. La hyène qui épate. La hyène qui cause. Deux syllabes que tu n’entends pas ; car tu n’oses. C'est la fin pour toi, faible princesses aux querelles. Dans cette arène, entre toi et elle. Elle est le parrain Escobar. Et toi t’es cette foutue enfant de pute qui lui doit un paquet de pognon. Mais les yeux se ferment presque.
Hypothermie. Insomnie. Infini.

30 points de vie VIE 30/30

(c) AMIANTE


i confess. i am a murderer.
avatar
<b>bavardages</b> 1242 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Chloé Grace Moretz
CREDITS : (c) .cranberry (c) roy
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG ( passive )


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Lun 20 Mar - 21:28
le coeur est un chasseur solitaire
avalon & mythos
Alors que le printemps pointait le bout de son nez dans le vrai Chicago, les joueurs devaient encore se battrent contre les changements climatique capricieux du jeu. On ne pouvait pas dire que c’était une aubaine pour la blonde qui vagabondait dans la nature depuis des heures à la recherche d’eau et pourquoi pas d’un animal à chasser pour ses réserves personnelles de nourriture. Mythos était devenue une experte en survie depuis qu’elle vivait ici, si bien qu’elle n’avait jamais manqué de rien, sauf bien sûr de chance. Cela dit, elle était contente de ne pas avoir connu la mort par déshydratation ou pire la mort par la fin. Un calvaire de moins à supporter dans ses songes nocturnes, de plus en plus sombre et douloureux. Chasser et faire des réserves dans le jeu était depuis quelques temps sa seule activité, étant donné qu’elle n’était plus d’aucune utilité pour personne et qu’elle n’avait pas la moindre envie de parler avec Olivia ou Dustin. Leurs dernières conversations lui étaient clairement resté au travers de la gorge, il était donc préférable de prendre ses distances avec eux.

Le zoo se dressait juste devant elle, telle une jungle maudite dont aucun homme ne pouvait en sortir vivant. Pour sa part, ce n’était sa première excursion dans cette zone et bien qu’elle commençait sincèrement à la connaître, elle préférait rester prudente. Après tout, tous les joueurs savaient que ce lieu était réputé pour sa forte densité d’animaux, alors inutile de jouer les inconscients inutilement. Alors qu’elle pénétra sur le chemin que les nombreux joueurs à s’être aventuré avait dessiné avant elle, elle entendit des bruit sur sa droite. Un mouvement de recul, le temps d’observer la végétation à la recherche d’un animal, mais rien ne bougea. En se concentrant, elle repéra ce qui ressemblait à une respiration humaine, sûrement en difficulté tant elle était irrégulière. La blonde hésita un instant à poursuivre son chemin, faire comme si elle n’avait rien entendu, mais ce n’était clairement pas dans son éthique. Après un rapide soupire, elle s’enfonça en direction de cet individu mystérieux.

A l’abris du panneau du zoo, elle remarqua une silhouette à terre, visiblement en mauvaise forme. Prudente, elle attrapa tout de même son katana, histoire de pouvoir riposter au cas où ce serait un piège ou alors que la personne ou la chose qui ait fait ça revienne. Alors que Mythos arriva aux abords de la jeune femme, elle reconnut rapidement cette chevelure et ne manqua pas de soupirer un peu. Bloom était cette idiote qui avait essayé de lui vendre de la drogue à la salle de boxe, comme elle l’avait fais avec d’autres sportifs perdus. Seulement, en s’adressant à la blonde elle avait fais une erreur monumentale, puisque cette dernière en plus de la foutre à la porte, en avait parlé à son père. Pour une raison qui lui échappait le choses avaient pris une tournure plus que étrange, lorsque le père de cette même fillette s’était pointé dans l’optique de racheter le bâtiment. Un véritable échec d’ailleurs, qui n’avait fais qu’envenimer la situation. D’ailleurs, depuis Louison évitait cruellement la jeune femme et maintenant qu’elle se tenait juste là, elle envisageait même de prendre la fuite. Cela dit, Louison valait mieux que ça et était capable de faire primer le vital. « Eh bah, je t’ai vu dans de meilleurs états. » Une petite boutade avant de planter son katana dans le sol en s’avançant un peu en direction de la rousse qui ne semblait même pas l’avoir reconnu. « Tu me laisses voir ou tu veux crever seule avec ton orgueil ? » Sans vraiment attendre de réponse, elle essaya déjà de regarder les blessures de la jeune femme, histoire de voir si elle pouvait y faire quelque chose.




Tomorrow is another day, and you won’t have to hide away. You’ll be a man, boy ! But for now it’s time to run, it’s time to run ! Run boy run ! This ride is a journey to. Run boy run ! The secret inside of you. Run boy run ! This race is a prophecy. — WOODKID.
avatar
<b>bavardages</b> 1642 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Sophie Turner
CREDITS : Lux Aeterna (av) Parker ♥ Mera ♥ (gif ig)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : sa haine


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Sam 1 Avr - 13:33
PRIMITIVES

La hyène ivre ton âme. La bête à la haine fatale. Primitive animal ; subjective fleur du mal. La hyène se meut en créature du ciel. Au timbre de miel.

« Eh bah, je t’ai vu dans de meilleurs états. » que gémis le chien aux allures mafieuses. À la griffe acérée cancéreuse ; au poil urticant de pleureuse. Elle avance. La silhouette est proche ; en cadence. Tu glapis en décadence. Et le sang se répand. Toujours. Encore. Il s’étend. Il t’entend. Il attend. Les paupières closes ; tu revois.
Tu revois ta sœur ; la douce Avalon. Un enfant au grand cœur ; une môme atone. Pourtant c’était toi la malade Bloom. Toi l’atome défaillant qui aurait dû laisser sa peau dans cette tempête. Dans cet océan frais ; glacé ; tempêté ; agacé. J’veux entendre ta voix. J’veux t’entendre à nouveau. Je veux entendre ton rire à nouveau. Son sourire aux lèvres gentilles. Son regard au miel adouci. Elle. Cette enfant aguerrie ; qui savait mieux faire que les autres ; que ce monde entier perverti. Elle. Divine déesse au chant chimérique. Elle divine ange au feu anarchique. Elle. Crevée. Dans l’abcès de ce gouffre esseulé.
Tu te souviens aussi ; la neige en Irlande. Pas comme ces flocons de pixels d’esclandres. Une tendre neige pure qui s’évadait jusqu’au toit des chaumières du village. Les pub qui gonflaient d’une cohue insensée au brûlage. Brûlage de la nuit ; brûlage de l’ennui. Tu préférais ce décor d’hiver. Tu préférais rire et pleurer dans ce décor trop austère. Déraciné. Enfiévré. Les arbres poussaient à l’ombre. Les fleurs étaient sombres. Chaudes. Amoureuses. Pétales d’émeraude. Bienheureuses. Le soleil crevait parfois à son apogée. Le ciel flambait de pastels dorées. C’est ça que t’aimais. Ça que t’aimais.
Bloomie ; cette vie si entière. Cette vie si altière. Pense ; pense à tout ça Bloomie. Chaque mémoire; chaque envie ; chaque désespoir ; chaque insomnie. Souviens-toi Bloom. Souviens-toi toujours. Qui tu es.  Où t’es née. Souviens-toi que même tu vas crever. Souviens-toi.
Tu vas crever. Là.
« Tu me laisses voir ou tu veux crever seule avec ton orgueil ? » alors la dorure de sa crinière te flingue. Comme un vieux truand au bord du Michigan dingue. Un cadavre flottant dans une eau mazoutée par son abus. Un coupable de plus à la liste d’intrus. Louison. Cette salope qui a dit non à un O’Twomey. Le fric ; le fric et le respect. Une offre à ne jamais refuser. Cette gamine un peu trop droite dans ses foutus gants de boxe. Cette foutue princesse qui joue les idiotes. La pétasse se penche vers l’épiderme ensanglanté. Tu souffres mais jamais devant elle tu feras preuve de faiblesse invétérée.

« T’ôses me toucher j’te bute. » que tu craches. Venin insensible. Venin comestible. L’arme sort de sous le bomber noir de ton grand frère ; prête au combat. Les deux chargeurs de poudre de guerre ; les balles prêtes à bousiller leur appât. Le canon de ton Uzi tendu vers sa gueule. T’es prête à dégainer le feu d’un volcan à toi seule. « Je ne mens pas. Je ne mens jamais » T’hésites une seconde. Immobile ; incapable de broncher ; vagabonde. Tu tireras Bloomie ? Est-ce que tu tireras ? Comme t’as tiré la dernière fois ? Est-ce que tu le feras encore cette fois ? « Tu crois qu'on est potes Tu crois qu'j'ai confiance en toi ? Dégage. Vas-t'en ! »
Qui suis-je ?

30 points de vie VIE 30/30

(c) AMIANTE


i confess. i am a murderer.


Dernière édition par Bloom O'Twomey le Sam 1 Avr - 13:47, édité 3 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Sam 1 Avr - 13:33
Le membre 'Bloom O'Twomey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ : MOBS' : 1
avatar
<b>bavardages</b> 1242 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Chloé Grace Moretz
CREDITS : (c) .cranberry (c) roy
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG ( passive )


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Lun 3 Avr - 20:23
le coeur est un chasseur solitaire
avalon & mythos
La rousse était aussi désagréable dans ce jeu que dans la vraie vie, ce qui n’était pas vraiment étonnant de sa part. Mythos leva les yeux au ciel en entendant les commentaires de l’autre, la trouvant plus que ridicule à la pointer avec son arme alors qu’au fond c’était elle qui était dans le besoin. Sans la moindre peur, Louison resta simplement debout devant elle, se demandant si elle ne devait pas la forcer un peu, avant de se dire qu’elle ne pouvait pas sauver tout le monde quoi qu’il arrive. Surtout, elle n’avait plus la moindre envie d’essayer d’aider des gens qui ne voulait absolument pas être aidé. Sans parler que Bloom n’était pas son amie et qu’elle ne comptait d’ailleurs pas que cela le devienne. « Ok, comme tu voudras. » Un petit pas en arrière, histoire de faire comprendre qu’elle préférait passer son chemin plutôt que se battre avec une personne à moitié morte et presque enterrée sous la neige. La jeune femme ne sembla pas vouloir tirer, si bien que l’étudiante en cinéma lui tourna le deux pour s’en aller tranquillement.

Seulement, c’était sans compter les invités surprises qui débarquaient. Deux hyènes absolument hideuse se dressaient juste devant elles, immobiles, mais hostiles. « Putain... » Elle aurait dû se douter en voyant l’état de la rousse que des créatures allaient bien revenir et vu l’état de cette dernière, elle n’était pas certaine que le combat soit une réussite. Louison essaya d’attraper son katana, sans faire de mouvement brusque, histoire de ne pas faire démarrer les deux bestioles. L’une la fixait alors que sa main passa discrètement dans son dos. « Au lieu de me pointer, tu pourrais te rendre utile non ? » Un rapide coup d’oeil en direction de la rousse toujours assise, avant de finalement sortir son arme de son fourreau, tout en pointant les deux animaux.




Tomorrow is another day, and you won’t have to hide away. You’ll be a man, boy ! But for now it’s time to run, it’s time to run ! Run boy run ! This ride is a journey to. Run boy run ! The secret inside of you. Run boy run ! This race is a prophecy. — WOODKID.


Dernière édition par Louison McKenzie le Mer 12 Avr - 20:51, édité 3 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Lun 3 Avr - 20:23
Le membre 'Louison McKenzie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PNJ : MOBS' : 3
avatar
<b>bavardages</b> 52 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : MOBS.
CREDITS : GeniusPanda.


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Sam 8 Avr - 15:57
MOBS
death match

///
L'odeur du sang et les voix finirent par attirer deux hyènes qui s'étaient éloignées du reste de la meute. Leurs horribles rires s'élevèrent tandis qu'elles approchaient des deux humaines, tous crocs dehors et les yeux brillant d'un rouge carmin. Elles avaient laissé échapper Avalon une fois, mais à présent elle leur servirait de repas. Quant à Mythos, elle subirait le même traitement si elle leur barrait la route.

20 points de vie VIE 20/20 hyène one

25 points de vie VIE 25/25 hyène two

darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 1642 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Sophie Turner
CREDITS : Lux Aeterna (av) Parker ♥ Mera ♥ (gif ig)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : sa haine


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Lun 1 Mai - 11:57
PRIMITIVES

Le métal glace le sang ; l’arme glace l’âme. Les enfers tuent l’esprit ; et l’insomnie la bousille. L’épiderme appauvri ; dénudé de ce tas d’hémoglobines infatués ; tu souffres, tu suffoques, dans cette foutue enveloppe charnelle que le Seigneur t’invoque.

« Laisse-moi mourir ici alors. J’veux pas d’cette hypocrisie. » pas de ce poison des cœurs pourris. Cette maladresse des mœurs qui prouve comme bien des humeurs qu’Ève et Adam ont bien péché dans ce jardin magique au royaume d’Eden ; ouais ils ont bien péché ce jour-là pour construire un mirage si merdique. Une bouffonnerie digne de ces clowns pourris à la fièvre fatidique. Un mythe ; une légende qui vous a tous eu ; touchés coulés jusque la moelle. Tu veux qu’elle parte, bordel. Partir ; loin ; geindre chez ces fantômes aux goûts amers. Partir dans ce zénith d’ennui ; partir comme ton frangin disparu ; partir et prêcher l’infamie ; partir pour ces taudis givrés de chaumières insalubres. Partir et ne jamais revenir. Les mèches blondes de la pétasse claquent comme le fouet sur la peau basanée d’un esclave. Le regard qui suffoque ; le regard qui se révolte. Révolte des sens en dépit de la fin fatale qui t’es destiné. L’acmé a l’odeur du sang affûtée. Le pantalon est affublé de pourpre et de blanc. La vierge neige violée par le crime et son encens. Mais ce n’est pas de sa gueule que le rire aliéné sort. Il crève l’abcès. Il sonne le glas des linceuls en trépas.

« Au lieu de me pointer, tu pourrais te rendre utile non ? » qu’elle rugit à son tour. Les yeux quasi flambants s’arrachent à leurs émois pétrifiés ; à leurs éventreurs faubourgs. Les deux bêtes sont là. Elles se gaussent de leurs futurs effrois. Elle rient. Elles jubilent. De ces chairs, de ces muscles, de ces bouts de viandes qu’elles pourront déchiqueter dans un combat primitif. Primitif. Bloomie ; ces hyènes n’existent pas. Dans leurs crocs des pixels. Dans leurs veines des chimères et merveilles. Rien de vrai. Jamais rien n’est vrai. Même le vrai. La raison a tord, comme le tord d’avoir raison. Tu tentes la position assise mais la douleur bat ton esprit ; ton exaltation ; ton bastion. Mais les enfants cools ne pleurent pas. Ils ne pleurent jamais, Bloomie. Jamais. C’est ce qu’Aria t’avais appris. Mais le rire s’achève comme la partie de frimousses altières. Les deux guerrières s’éveillent ; comme un aura primaire. L’une est maigre ; tachetée de ses erreurs du passé ; erreur de n’être parvenue à chasser pour combler le creux sous ses côtes. L’autre est zébrée de ses folies carnassières ; plus grasse que la première ; tueuse téméraire.

« Enfants de pute. » que tu hurles plus fort que leurs cris infernaux. Le canon se dresse contre elles. Mais t’as pas de doute. Si la blondasse s’occupe de la première ; la deuxième te crèvera. La carotide tranchée. Les membres disloqués. Et c’est la maigrichonne qui se précipite vers toi. Tu vas crever Bloomie. Mais ne pleure jamais. Aria. Putain Aria elle est morte en vrai. Aria putain Aria inanimée à jamais. Aria elle avait pas de chiffres burinés au corps quand les balles l’ont transpercée dans ce foutu lycée. Avant que tu puisses tirer, la hyène t’atteint à la poitrine dans un effraction insoumise. Elle mugit. Elle peine. Elle pense à ce corps meurtri qui l’enchaîne. Elle pense à ce creux sous les os. Elle pense à te ronger la dépouille affreuse. Les plus hargneux sont ceux qui n’ont rien. Aria. Tayler. Et même Louison. Elle est folle. Elle ne vaut rien. Et elle n’a rien. Rien à perdre. Rien à laisser. Tout à gagner. Le faible bras sur ton visage ; t’essayes en vain de faire cesser les coups de mâchoire et de griffes. L’autre main sur l’Uzi ; les doigts reconquièrent enfin l’avidité de la gâchette. Cinq balles. Cinq balles abandonnées. Deux ont touché sa patte. L’ont faite reculer. Gagner. Elle tourne alors autour de toi. Tentée de te lacérer le corsage. Tentée de pétrifier à jamais ton âge. Et puis tu vois l’autre monstre. Robuste. Un monstre au milles nuances. Un monstre aux milles déviances. Contre une gosse au katana en méfiance.

30 points de vie VIE 30/30
Reliques : relique du survivant supérieur (bloque 4 et renvoie 2)

18 points de vie VIE 18/20 hyène one

25 points de vie VIE 25/25 hyène two

(c) AMIANTE


i confess. i am a murderer.


Dernière édition par Bloom O'Twomey le Lun 1 Mai - 21:54, édité 10 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Lun 1 Mai - 11:57
Le membre 'Bloom O'Twomey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
<b>bavardages</b> 1242 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Chloé Grace Moretz
CREDITS : (c) .cranberry (c) roy
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG ( passive )


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Sam 6 Mai - 21:58
le coeur est un chasseur solitaire
avalon & mythos
Bloom n’étais ni plus, ni moins une sale gosse qu’on avait trop gâté toute sa vie, pour ainsi dire, typiquement le genre de personne qu’elle détestait. Et pourtant, elle en avait fréquenté, elle était même sortie avec l’une d’entre elle, mais la rousse était loin devant sur le palmarès de la connerie. Parce que oui, en plus d’être détestable, elle n’était clairement la personne la plus futée qu’elle ait pu rencontrer dans sa vie. Dans un moment pareil, elle arrivait encore à jouer la diva capricieuse, sauf que cela ne marchait pas avec la blonde. Avec son frère, elle avait été suffisamment habitué à ce genre de crises stupides, si bien qu’elle était parfaitement de marbre devant les paroles de la plus jeune. « Je ne suis pas hypocrite, simplement que je me comporte pas comme une gamine. » Une petite remarque pour remettre les pendule à l’heure, pendant que les ennemis canins rodaient tranquillement dans les sous-bois. Elles étaient deux, aussi énormes que hideuses, à la recherche d’un repas pour finir la journée en beauté. Bien sûr, Mythos n’avait pas la moindre envie de finir en dîner pour des pixels, mais combattre dans la neige n’était pas chose facile.

Comme demandé, la rousse tira en première sur l’une des bestioles, reprenant un peu ses esprits. Visiblement, elle avait suffisamment de rage de vivre en elle pour se battre malgré la douleur. Une qualité que Louison savait apprécier à sa juste valeur et qu’elle était bien forcée de lui admettre. Le combat était lancé et la blonde ne se fit pas attendre pour sortir son katana de son fourreau, prête à faire des ravages. Du moins, c’était ce qu’elle comptait faire, avant que créature n’ayant pas été touchée, se mette subitement à courir en direction de la blessée. Une situation complexe, surtout que perdre une tireuse pourrait s’avérer une bien mauvaise technique, même si elle ne pouvait pas l’encadrer. « Atten... » Sans vraiment prendre la peine de réfléchir, elle s’interposa entre les deux, se prenant la morsure dans la cuisse. Une blessure qui lui faisait certes terriblement mal, mais qui aurait surtout pu être fatale à la rousse.


70 points de vie VIE 65/70
Reliques : relique du combattant légendaire (x5)

18 points de vie VIE 18/20 hyène one

25 points de vie VIE 25/25 hyène two





Tomorrow is another day, and you won’t have to hide away. You’ll be a man, boy ! But for now it’s time to run, it’s time to run ! Run boy run ! This ride is a journey to. Run boy run ! The secret inside of you. Run boy run ! This race is a prophecy. — WOODKID.


Dernière édition par Louison McKenzie le Sam 6 Mai - 22:27, édité 2 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Sam 6 Mai - 21:58
Le membre 'Louison McKenzie' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :
avatar
<b>bavardages</b> 1642 <b>présence</b> REDUIT
AVATAR : Sophie Turner
CREDITS : Lux Aeterna (av) Parker ♥ Mera ♥ (gif ig)
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
ALIGNEMENT : sa haine


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Jeu 11 Mai - 16:12
PRIMITIVES

La blondasse avait beuglé ouais. Mais les griffes de l’enfer t’avaient déjà frôlé le corps tout entier. Tu suffoques. Putain combien de gens ces enfants de putes de bêtes immondes ont-elles dévorés ? Combien de gens biens ? Combien de pourris ? Combien de truands ?

UC je fais la suite cette nuit ou demain si je suis trop fatiguée  :woo:

30 points de vie VIE 30/30
Reliques : relique du survivant supérieur (bloque 4 et renvoie 2)

16 points de vie VIE 16/20 hyène one

25 points de vie VIE 25/25 hyène two

(c) AMIANTE


i confess. i am a murderer.


Dernière édition par Bloom O'Twomey le Ven 12 Mai - 1:19, édité 4 fois
http://www.darwinsgame.net/profile?mode=editprofile
avatar
DEVELOPERS
<b>bavardages</b> 6594 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : DARWIN'S GAME.
CREDITS : GeniusPanda.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   Jeu 11 Mai - 16:12
Le membre 'Bloom O'Twomey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PVE : DM' :

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le cœur est un chasseur solitaire | Louison   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM