Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
N’HÉSITEZ PAS A VARIER LES ÂGES ET JOUER DES PERSONNAGES PLUS MATURES, BIEN ACCUEILLIS
PENSEZ A JETER UN COUP D’ŒIL AUX PRE-LIENS POUR FAIRE PLAISIR A NOS MEMBRES.
SI VOUS SOUHAITEZ JOUER UN PERSONNAGE ISSU DE LA MAFIA OU DE LA PÈGRE, RDV PAR ici D'ABORD

 Le savoir est une arme ♦ Jemma
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 1212 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Rachel McAdams
CREDITS : Babine. ♦ bryancranstoned ♦ the-infamous-sid
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
But I don`t want to fight the fear again
ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Le savoir est une arme ♦ Jemma   Dim 14 Mai - 5:13
Jemma & Kilmeny
Le savoir est une arme

Tout est calme, elle a l'impression qu'elle est seule au monde. Il n'y a qu'elle et le frottement des pages qui se retournent. Au moins, comme ça, toute intrusion risque d'être rapidement détectée. Enfin, si elle n'est pas trop absorbée par sa lecture. Dans son désir d'en connaître plus, cela pourrait lui coûter cher. Phoenix n'a jamais été ce que l'on peut appeler une étudiante modèle. Elle a toujours préféré faire la fête qu'étudier de manière sérieuse. Elle n'a jamais été parmi les meilleures, sauf en langues (que ce soit écrites, parlées ou collées l'une contre l'autre ; points forts assez inutiles dans la version virtuelle de Chicago). On pourrait donc penser que c'est étrange de la retrouver dans cette bibliothèque, mais pas tant que ça. Elle a toujours préféré lire ses choix que les choix imposés par les cours. Ce qui n'a pas toujours fait bon ménage. Elle se rattrape, d'une certaine manière, bien des années plus tard, en apprenant volontairement quelque chose, en lisant un autre type de livre qu'un roman ou bien un dictionnaire anglais-langues au choix. Là, pas de notes, pas de travaux, pas de devoirs, pas de pression, ou presque. Après tout, elle n'est pas là par pur plaisir. C'est tout le contraire. Déjà, elle est connectée alors qu'elle évite de le faire autant que possible, ce qui n'est pas très facile, et ne pas le faire pourrait être dangereux.

À défaut d'être une grande guerrière, elle s'est dit que d'en savoir plus sur le jeu pourrait toujours s'avérer utile. C'est donc de manière plus au moins régulière qu'elle se rend au Harold Washington Library. Elle potasse comme elle peut tout ce qu'elle trouve, relisant souvent les mêmes volumes pour être sûres de bien s'en souvenir. N'importe quoi peut être utile pour survivre, pour éviter de perdre une vie, pour se soigner ou soigner quelqu'un d'autre, ou pour peut-être trouver des indices sur comment arrêter ce jeu ou encore comment faire en sorte de ne plus être accro (autrement qu'en mourant). Autre chose important, ici, elle a la paix, comme le prouve le silence présent. Il y a bien eu quelques couacs, quelques joueurs qui ont décidé de jouer même dans un endroit comme une bibliothèque et elle a dû se défendre. Malgré tout ce temps, elle n'attaque pas et elle cherche toujours à éviter tout conflit. Il y a trop de conséquences malheureuses pour qu'elle puisse changer de méthode après tout ce temps. Peu importe si elle est en minorité dans ce jeu. Heureusement, ou bien elle a seulement eu de la chance, ce n'est pas souvent arrivé. Elle a donc pu continuer d'augmenter ses connaissances plus au moins en toute paix. Elle ne passe pas tout son temps à faire cela, car elle veut mettre à l'épreuve ce qu'elle a pu apprendre et elle doit aussi sortir pour manger. Perdre une vie en mourant de faim serait assez stupide. Il ne faut pas non plus oublier que les portes ne sont pas toujours là où elle voudrait qu'elles le soient. Hélas, elle doit continuer de jouer.

Installée dans une table située près d'un coin de mur pour éviter toute surprise par derrière, elle sursaute lorsqu'elle entend des bruits de pas dans l'escalier, indiquant que quelqu'un est en train de monter. Elle se lève, doucement, et va vers une des rangées près d'elle, plus au moins bien cachées par les multiples livres qu'il y a, attendant la suite.




Keep a rattlesnake as a pet Sell both your kidneys on the Internet Eat a tube of superglue I wonder, what's this red button will do? Dumb ways to die So many dumb ways to die Dumb ways to die So many dumb ways to die
Spoiler:
 



avatar
ALÈTHEIA
<b>bavardages</b> 745 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Lily Collins
CREDITS : Jugband blues. (avatar) - Tumblr (signa')
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG / Active


MessageSujet: Re: Le savoir est une arme ♦ Jemma   Mar 16 Mai - 5:40


Le savoir est une arme

qu'il ne faut pas sous-estimer

Tu aimais la tranquillité des lieux. Ça te laissait le temps de te reposer. De réfléchir. De faire le point sur ta situation. Ça n’allait pas. La faim te prenait aux tripes. Tu étais de plus en plus fatiguée. Épuisée. Le moindre mouvement important te prenait toutes les forces qu’il te restait. Alors s'il fallait que tu rencontres un ennemi, que tu combattes … c’était presque impensable. Tu allais y laisser une vie, c’était certain. Le problème, c’était que la chasse et toi … vous ne faisiez pas bon ménage. Tes pièges avaient prouvés à maintes et maintes reprises à quel point ils étaient cruellement inefficaces. Et tuer un animal de tes propres mains … ça te donnait des frissons dans le dos rien que d'y penser. C’était ridicule ... tu le savais. Tu enlèves des vies à d’autres êtres humains, mais lorsqu'il est question d'animaux … fictifs qui plus est, c'était non ! Tu ne pouvais même pas commencer à expliquer ta façon de penser ... le dégoût que tu éprouvais pour ça, parce que toi même, tu l'ignorais. La seule chose que tu avais été en mesure de retenir, c'était qu'acheter de la viande au supermarché et dépecer un cerf toi-même … ce n’était pas pareil, pas du tout. Et tu en faisais clairement les frais.

Tu étais donc venue dans cet établissement dans l'espoir de pouvoir trouver une solution. Il fallait qu'il y en ait une ! Autre que de devoir te risquer à aller au merchandise mart, parce qu'il fallait que sois honnête, tu n'y survivrais pas deux minutes. Tu parcourais donc les allées méticuleusement, penchant légèrement la tête dans un angle improbable afin d'être en mesure de lire les titres sur les reliures des livres, lorsqu'un en particulier retint toute ton attention : Survivre en forêt : comestible ou non ? Bingo ! Le sourire jusqu'aux oreilles, tu délivres immédiatement l'étagère de son poids et vas t'installer à une table pour être en mesure de le consulter le plus efficacement possible. Tournant les pages rapidement, tu découvres des chapitres sur les petits fruits, les champignons et toutes autres herbes non toxiques. Cette chose était une BIBLE ! Tu avais envie de partir avec. De déchirer les pages les plus utiles. Tout faire pour conserver toutes ces informations secrètes. Mais … quelque chose t’en empêchais. Ton humanité. Tu n’étais pas la seule à en avoir besoin. D’autres étaient comme toi. D’autres méritaient de sauver leur peau. Alors tu sortis ton calepin de ton sac à dos et commença à noter tout ce que tu pouvais. Griffonnant. Barbouillant. Remplissant les pages - autrefois d’un blanc immaculé - de gris. Lorsqu’un grincement mis un frein à ta dictée. Tu n’étais plus seule. Ou peut-être ne l’avais-tu jamais été. Fermant le livre violemment, tu ranges tes choses avant de déguerpir.

Tes jambes te semblaient désormais beaucoup plus dégourdies, l’adrénaline coulant dans tes veines à un rythme effréné. À tes yeux, c’était la vie, ou la mort qui t’attendais si tu avais le malheur de tomber sur l’étranger. Ton regard se portait derrière toi, fixant constamment tes arrières, ton menton posé sur ton épaule alors que tes pas te portaient tranquillement, mais sûrement, vers la sortie, lorsque tu heurtas violemment quelque chose … ou quelqu’un. Le choc fut tel que tu en tombas par terre, directement sur ton coccyx. Tu ne pus réprimer une grimace de douleur alors que tu levas la tête pour découvrir son origine, redoutant ce que cela allait signifier pour tes vies.
CODE BY MAY



PRESS START

as the world fall, each of us, in our own way, is broken. and it is more and more difficult to know who is the most crazy.
© signature by anaëlle.


Dernière édition par Jemma Whitehill le Dim 28 Mai - 16:29, édité 1 fois
avatar
<b>bavardages</b> 1212 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Rachel McAdams
CREDITS : Babine. ♦ bryancranstoned ♦ the-infamous-sid
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
But I don`t want to fight the fear again
ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: Le savoir est une arme ♦ Jemma   Mar 23 Mai - 1:08
Cachée entre deux rangées, Phoenix attend. Des pas se rapprochent, indiquant que d'ici quelques secondes, la personne à qui appartient ses pas ne va pas tarder à passer devant toi. Elle et l'autre sont tout près des escaliers menant à la sortie, ce n'est qu'une question de secondes avant d'y arriver. Elle décide de prendre une chance, car bien qu'être en deux rangées la cache, il n'y a pas assez d'ombre pour qu'elle puisse aller au fond sans se faire remarquer. Elle se met à courir, mais elle ne va pas très loin. L'autre étant plus près qu'elle ne le pensait, ce qui pourrait être une erreur très coûteuse, elle fonce dedans de manière assez violente. Elle crie de douleur, de surprise aussi. Elle en perd presque l'équilibre, ne le gardant seulement car elle se retrouve contre la barrière de l'étage, qui empêche de tomber de haut. Ce qui serait une façon comme une autre de me tuer se dit l'ancienne Atom. Une poussée et elle se retrouve quelques étages plus bas. Elle garde cela dans un coin de sa tête, pour s'inquiéter du présent et aviser par la suite. Elle s'excuse, par habitude, se dit ensuite qu'ici c'est stupide, que la plupart des personnes ne tiennent pas compte de la politesse. C'est sorti tout seul. Certaines habitudes ont la vue dure. Ce qui ne doit pas aider c'est qu'elle n'arrive pas à se séparer en deux. Une Kilmeny à Chicago. Une Phoenix dans le jeu. Elle est la même dans les deux, alors que pour bien d'autres, ce n'est pas le cas. Elle n'arrive pas à faire cette séparation, cette distinction, il y a trop d'échange entre les deux pour qu'elle puisse y arriver. L'addiction, la violence, la vraie mort. Ce qui pourrait provoquer bien des débats, si on prenait le temps de parler. Ce qui est rarement fait. Rien n'indique que la jeune femme va vouloir parler, peu importe à quel point elle n'a pas l'air agressive ni très dangereuse. Il ne faut jamais se fier aux apparences, mais ici, c'est encore plus le cas.

Elle prend tout de même une chance, comme à chaque fois, elle préfère toujours essayer, au cas où, elle s'en voudrait que cela finisse en lutte alors que le tout aurait pu finir de manière pacifique si quelqu'un avait juste tenté de discuter au lieu de réagir au quart de tour. — J'imagine que si j'te demande si tu vas bien, tu vas me dire que j'vais en profiter ? demande-t-elle, d'un ton doux et pas agressif. Ou quelque chose dans le même genre qu'elle ne fait pas. Elle se montre prudente, méfiante, la main posée sur son Beretta à sa ceinture, juste au cas. Elle aurait bien tendu sa main pour l'aider à se relever, mais cela risque d'être mal perçu se dit-elle. Ça lui donne l'impression de marcher sur des charbons ardents, que tout peut être mal interprété alors que tout ce qu'elle veut c'est de faire le moins de mal possible.




Keep a rattlesnake as a pet Sell both your kidneys on the Internet Eat a tube of superglue I wonder, what's this red button will do? Dumb ways to die So many dumb ways to die Dumb ways to die So many dumb ways to die
Spoiler:
 



avatar
ALÈTHEIA
<b>bavardages</b> 745 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Lily Collins
CREDITS : Jugband blues. (avatar) - Tumblr (signa')
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Anti-DG / Active


MessageSujet: Re: Le savoir est une arme ♦ Jemma   Sam 27 Mai - 21:10


Le savoir est une arme

qu'il ne faut pas sous-estimer

L’écho de ton arme qui tombe sur le sol rebondis sur tous les murs, alors qu’une paire de soulier te fixe droit dans les yeux. Un cri de surprise, à l’unissons avec le tien, s’envole dans les airs, jusqu’au plafond en voûte qui laisse parfaitement pénétrer la lumière naturelle jusqu'à vous. Ton regard le suit, invisible, quasi inexistant entre vous deux, alors qu'il disparaît parmi les rayons du soleil, avant d’atterrir sur le visage de l’inconnue avec une méfiance certaine. Prenant ton épieu en main, tu te lèves tant bien que mal, ton dos t’offrant une résistance - révélant ainsi ta faiblesse à la jeune femme qui te faisait face. Celle-ci, adossée à la rambarde de l’étage, n’avait désormais plus le choix de passer par toi si elle désirait avoir accès aux escaliers - et par la même occasion, à la sortie. Tu hésitais à savoir si cela était un avantage, ou si, au contraire, cette situation pourrait s’en prendre à tes vies. Mais tu n'as plus le temps d'y réfléchir lorsqu'elle brise le silence.

Elle te lance des excuses, tout en murmure, presque inaudible, comme si cela relevait bien plus d’une habitude que d’un mot bien réfléchis dans une situation comme celle-là. Restant sur tes gardes, tu ne prends même pas la peine de lui répondre, trop occupée à surveiller ses moindres faits et gestes, ne voulant en aucun cas être surprise de nouveau. Tu voudrais bouger. Tu voudrais prendre tes jambes à ton cou. Déguerpir au plus vite. Mettre le plus de distance entre vous deux. Mais tes pieds restent bien ancrés dans leur position. Comme s’ils hésitaient. Comme s’ils ne savaient pas si c’était la bonne chose à faire. Tu vois ses lèvres bouger, mais ses paroles ne t’atteignent plus. Ça bourdonne dans ta tête. Tu ne sais plus quoi faire. Tu pèses le pour et le contre, et ce, sans réellement vivre la situation. Un état second, voilà dans quoi tu étais prise au piège.

Ce qui te faisait peur, c’était qu’elle considère le moindre mouvement dit "soudain" comme une attaque à son encontre. Qu’elle tire sans se poser de question. Pour sa survie. Tu ne pourrais pas la blâmer. Tu ferais sans doute la même chose si tu étais à sa place. Mais à ce moment précis, tu ne peux pas t’empêcher de remarquer que son arme surpassait la tienne. Tu n’aurais pas le temps de la toucher que déjà, ton abdomen ferait office de cible parfaite. Ce qui résulterait indéniablement à ton retour forcé dans la réalité. Avec une vie en moins au compteur. Pour t'en sortir, il fallait que tu lui fasses confiance. Tu n'avais pas le choix. Vous étiez si proches l'une de l'autre. Et son Baretta, accroché à sa ceinture, semblait vouloir te transpercer d'une balle vite fait, bien fait. Tu prends donc une grande inspiration, fermant les yeux, comme si ces choses futiles pouvait te servir à avoir confiance en ce que tu allais faire.

Jetant ton arme loin derrière toi, celle-ci roulant sur le sol comme une pièce de monnaie, tu t'écartes du passage et tend ton bras vers les escaliers en colimaçons, lui signifiant ainsi qu'elle ne risquait rien. Qu'elle pouvait partir sans que cela ne tourne au bain de sang. Tu espérais que, comme toi, elle réussisse à te faire confiance à son tour.

Spoiler:
 
CODE BY MAY



PRESS START

as the world fall, each of us, in our own way, is broken. and it is more and more difficult to know who is the most crazy.
© signature by anaëlle.
avatar
<b>bavardages</b> 1212 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Rachel McAdams
CREDITS : Babine. ♦ bryancranstoned ♦ the-infamous-sid
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>
But I don`t want to fight the fear again
ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: Le savoir est une arme ♦ Jemma   Ven 2 Juin - 3:53
Phoenix ne connaît pas la jeune femme devant elle, mais elle a presque l'impression de voir les rouages de son cerveau bouger à propos de ce qu'elle a dit un peu plus tôt. Elle la comprend, elle ferait pareil à sa place. À moins que cette dernière ne se soit en train de se dire qu'elle a une future adversaire plutôt naïve de croire qu'une question comme ça va parvenir à l'amadouer. Elle sait que c'est difficile comme débat intérieur, pour elle. Elle a toujours eu tendance à faire (trop) facilement confiance aux autres et elle a toujours du mal à s'adapter au fait d'être méfiante depuis qu'elle est inscrite au jeu. Heureusement, elle a toujours eu d'assez bons réflexes, ils ont pu lui éviter bien des problèmes. Là, elle n'a pas beaucoup de champ d'action, sauter dans le vide elle va le faire qu'en dernier recours, sauf qu'un coup quelque part ça fait toujours mal et cela peut servir à lui permettre de fuir. Ce qu'elle tente toujours de faire, ce qui ne fonctionne pas toujours non plus. Certains sont persistants, et aiment bien jouer au chat et à la souris et lâchent rarement la souris (ou l'oiseau dans son cas). Quelques secondes plus tard, qui ont eu l'air de durer quelques éternités, l'arme de la brune se retrouve sur le sol, l'ayant jeté. Cette dernière roule sur le sol. Elle lui montre ensuite l'escalier, comme pour lui dire qu'elle peut partir en toute quiétude.

L'ex Atom reste quelques secondes sans ne rien dire avant de reprendre la parole. — Je suis contente de voir que tout le monde ne pense pas qu'à se battre. elle lui fait fait un sourire. Elle dépasse ensuite la jeune femme, laissant peut-être deux mètres entre elles, pour aller récupérer son arme et le lui rendre, lentement, comme un gage de paix. — Je peux continuer ma lecture et tu peux continuer la tienne ? Après tout, elle ne va pas partir même s'il y a quelqu'un. Surtout que ce quelqu'un en question ne semble pas être dangereuse. Elle va rester sur ses gardes, c'est peut-être une technique pour éviter qu'elle lui prête trop attention et pouvoir l'attaquer n'importe quand, mais juste quelques minutes à continuer de lire et de se renseigner lui irait très bien. Elle ne bouge pas, continuant de la regarder, attendant sa réponse. Elle préfère éviter tout quiproquos. — C'est assez grand pour être deux. Et même bien plus, sauf que souvent ça se termine en bain de sang. Là, elle espère que ça ne va pas être le cas.




Keep a rattlesnake as a pet Sell both your kidneys on the Internet Eat a tube of superglue I wonder, what's this red button will do? Dumb ways to die So many dumb ways to die Dumb ways to die So many dumb ways to die
Spoiler:
 



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM