Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 I think you need a shotgun blast a kick in the ass. ☠ Grim
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6074 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Lolitaes - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: I think you need a shotgun blast a kick in the ass. ☠ Grim   Mar 20 Juin - 2:02
You've been infected by a social disease.
Grim & Astrid


L’institution qu’Astrid avait fièrement servie était maintenant aux commandes de la ville. C’était moche. Cela n’avait pas de sens à ses yeux : l’armée était censée protéger mais ce n’est pas ce qu’elle faisait en imposant sa loi. Comme si les choses allaient rentrer dans l’ordre avec leurs descentes et leurs incarcérations gratuites. Le jeu était un poison, certes, mais ce n’était pas les joueurs qu’il fallait punir : c’était les développeurs. Si toutes les ressources qu’ils mettaient dans ce blocus progressif servait à trouver les créateurs de DARWIN’S GAME les créateurs de DG seraient déjà en prison. Mais c’était bien trop difficile pour eux, alors ils tapaient sur les petits gens. Une conduite pitoyable qu’Astrid condamnait férocement. Elle ne voulait rien à voir à faire avec eux. Pourtant, elle était un ancien soldat. Et elle comprenait pourquoi certains suivaient les ordres. Parce que parfois même si on pense le contraire on agit car telle est la mission.
La tatoueuse en avait une autre de toute façon. Une moins longue mais tout aussi exaltante avec son lot de violence.
Cela lui avait pris quelques mois, mais finalement Astrid avait trouvé les salauds qui ont brisé la vitre de leur salon. Non pas que cela compte aujourd’hui, mais elle avait sa fierté et puisqu’ils semblaient vouloir jouer alors autant leur rendre la monnaie de leur pièce. Elle avait une adresse écrite sur un morceau de papier soigneusement glissé dans la poche arrière de son jeans : là où elle ne pourrait pas le perdre. Naturellement, elle n’en avait pas parlé à Colin. Il tenterait probablement de l’en dissuader ou bien au contraire il l’aiderait. Elle ne savait pas tellement la position de son ancien lieutenant-colonel mais elle espérait que lui aussi ait refusé la proposition de l’armée. L’état-major avait pensé qu’ils pourraient rallier leur rat de laboratoire à leur cause. Leurs excuses ? Ils ont payé pour ses opérations. Encore heureux ! Astrid ne se sentait pas redevable envers eux. Elle n’avait pas répondu à leurs lettres et à leurs appels. Elle s’attendait tôt ou tard à recevoir une visite. Les représailles attendront de toute façon. Elle avait rendez-vous avec Grim pour refaire le portrait à ceux qui avaient osé s’en prendre à eux.
Astrid charge ses armes : elle coince les deux étuis de ses couteaux de chasse autour de ses cuisses et glisse un colt dans sa ceinture. Elle va faire un câlin à Max, l’embrasse derrière les oreilles et le serre contre elle. « Reste-là ok ? Tu es en sécurité, je ne laisserais personne te faire du mal et Colin ne devrait pas tarder à rentrer. » Elle l’embrasse encore et encore, attrape son sac et sort de la caserne de pompiers une fois avoir fermé soigneusement la porte à clé.

Astrid attendait Grim devant un restaurant fermé. On pouvait voir la lumière à travers les volets de fortunes. Elle n’était pas à découvert, une voiture la couvrait. Les rues étaient désertes de toute façon. Avec l’armée : les gens ne sortaient définitivement plus à la nuit tombée sauf pour commettre des méfaits. Il faisait encore chaud, l’ancienne militaire transpirait même si elle était en débardeur sous sa veste militaire. Elle ne cachait plus son bras mécanique et ses cicatrices étaient maintenant une monnaie courante dans la ville. Il était peut-être contradictoire pour elle de porter son ancien uniforme en sachant qu’elle n’approuve pas les actions de l’armée : mais si jamais cela tournait mal elle espérait pouvoir utiliser la carte de ses années de service. Avec un peu de chances elle connaîtrait même les soldats. Quand elle reconnaît la silhouette de son ami s’approcher elle sourit. Elle attend qu’il soit près d’elle pour se relever et le prendre dans ses bras :

« Ils sont là-dedans. » Elle sort de ses grandes poches quelques armes blanches et un m9. Un classique mais efficace. « Je ne savais pas si tu avais des armes chez toi. » Astrid est stressée, tout comme elle l’était avant chaque mission en OPEX. « De ce que j’ai vu, ils sont seulement trois. Je propose qu’on s’approche au plus près et qu’on essaye de voir où ils sont dans la pièce. Y’en a peut-être plus en haut. » Elle donne un coup de menton pour montrer l’étage avant de chercher dans le sac et de tendre un uniforme militaire à Grim : « Enfile ça, on va se faire passer pour des militaires ! Au moins le temps qu’on puisse voir combien il y en a. »

made by black arrow


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior


Dernière édition par Astrid Jallek le Sam 24 Juin - 0:31, édité 3 fois
avatar
<b>bavardages</b> 799 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Josh Mario John
CREDITS : Rockette Queen
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: I think you need a shotgun blast a kick in the ass. ☠ Grim   Jeu 22 Juin - 17:01
C’est la fin du monde, la fin du monde tel que vous le connaissez. Et il est hors de question que tu restes là les bras croisés, à te laisser marcher sur les pieds. Ils ne sont pas venus chez toi. Pas encore ? Mais tu as vu toutes ces pauvres âmes prises pour cibles sans aucune raison, se retrouvant écrasées sous leurs bottes. A vrai dire, à tes yeux, personne n'est vraiment coupable. Tu penses aux auteurs de ce fameux manuel tournant sur internet par exemple – manuel que tu as toi-même consulté par curiosité. Tu sais très bien que cela va terriblement mal se finir pour eux, tu en es convaincu. Et pourquoi ? Parce qu’ils ont décidé de coucher sur papier quelques conseils pour sauver les potentiels nouveaux joueurs. En voilà un crime terrible.  Le Darwin’s Game a pris une ampleur inimaginable et la seule conclusion qui s’offre à vous semble être le chaos. La solution ? Elle n’est aucunement au sein de cette répression militaire, de cela tu en es certain. Tu as décidé d’observer un peu plus près les agissements des groupes pro-DG, tout particulièrement la Cour des Miracles. De ce que tu as entendu, ils ne sont pas des terroristes mais des gars réfléchissant à leurs actes, prêts à défendre leurs droits. Pour sûr qu’ils ont quelque chose à dire contre cette invasion militaire.

Mais aujourd’hui, c’est à un autre problème que tu t’attaques. Plus personnel. La vitrine du salon d’Astrid avait été brisée. Loin d’être un accident, c’était un acte gratuit et la simple idée que la jeune femme ait pu être blessée t’a assez fichu en rogne pour que prendre la décision de les retrouver. Peut-être que, quelques mois auparavant, tu y aurais réfléchi à deux fois. Mais pas aujourd’hui. Tu as pris une assurance considérable en devenant Fenrir et s’il y a bien une chose que tu as comprise c’est que si l’on veut que les choses soient bien faîtes, il faut les faire par soi-même. Pour sûr que les flics n’en ont rien à foutre et même s’ils se souciaient de votre petite altercation, sans doute sont-ils surchargés.

C’est donc tout naturellement que vous avez décidé d’un commun accord de rendre la monnaie de leur pièce aux connards ayant osé s’en prendre au salon. Astrid les a enfin retrouvés, après plusieurs semaines de recherches. Tu la rejoins au lieu de rendez-vous que vous aviez fixé afin de préparer votre plan de bataille. Tu ressens le stress de la jeune femme mais tu ne peux guère la blâmer, toi-même étant tendu par la situation. Mais l’avoir désormais à tes côtés te rassure un peu – surtout quand elle te tend  les armes qu’elle a prévues pour toi. Tu n’en possèdes encore aucune chez toi mais vu comme la situation tourne, tu sais que tu devras faire un petit investissement de ce côté-là. « Pas encore. Merci, ça devrait faire l’affaire. » Tu observes attentivement le flingue : ces derniers mois passés à avoir travaillé sur la panique causée par les armes à feu semblent avoir définitivement payé. Ton attention revient sur Astrid t’expliquant la situation tandis que tu ranges soigneusement les armes qu’elle t’a confiées. Tu acquiesces à ses paroles, approuvant son plan – après tout, c’est elle la professionnelle dans ce genre d’affaires. Tu ne peux t’empêcher de sourire quand elle te déclare que vous allez vous faire passer pour des militaires. « J’aime bien cette idée. » lui lâches-tu avant de t’exécuter.

Vous avez désormais tous deux l’allure de deux militaires. De quoi tromper vos cibles. Juste avant de vous lancer, tu glisses quelques mots à la blonde, les yeux dans les yeux. . « Fais gaffe à toi. Faudra pas crever pour ces cons. » Ce serait idiot, vraiment. Au sein du jeu, tu as longtemps préféré agir seul mais depuis que les équipes ont disparu, tu restes la plupart du temps en compagnie de la jeune femme. Alors ici, dans la vraie Chicago, tu ne t’imagines pas autrement qu’affrontant ces gars à ses côtés. Tu te saisis ensuite du pistolet qu’elle t’a confié, prêt à intervenir. « Je te suis. »




« the vengeful one »
I'm the dark messiah, I'm the vengeful one. Look inside and see what you're becoming. In the blackest moments of a dying world, what have you become ?

(c) Myuu.BANG!

avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6074 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Lolitaes - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: I think you need a shotgun blast a kick in the ass. ☠ Grim   Sam 24 Juin - 0:28
Astrid pensait qu’elle n’aurait plus jamais le besoin dans la vraie vie de reprendre les armes. Elle estimait avoir assez fait la guerre pour pouvoir être en mesure de se battre à nouveau. Cependant, avec cette dernière à sa porte : elle n’avait pas d’autre choix. C’est pour cela qu’elle avait enfilé son uniforme qui n’avait jamais quitté sa penderie : attendant patiemment son heure. Il y avait quelque chose d’agréable dans le fait de remettre son treillis et sa veste avec son prénom brodée. Un sentiment de sécurité. Qu’importe que l’Etat-Major se soit permis de la jeter en pâture à des compagnies spécialisées dans les prothèses pour faire des essais de bras artificiel. L’ancienne militaire avait passé ses plus belles années en compagnie de sa deuxième famille. C’est là qu’elle avait rencontré Colin, mais aussi ses hommes. La douleur qui en avait résulté était le prix à payer pour tant de souvenirs chers et sincères. Durant son emprisonnement dans le désert : cela avait été la seule chose qui l’a fait tenir. Aujourd’hui, elle utilisait encore ces derniers pour se donner de la force. Elle devait vivre, elle devait défendre les idéaux de sa compagnie pour honorer leur mémoire.
Certains de ses anciens camarades sont au courant de l’action qu’elle allait faire ce soir. Elle avait eu besoin de leur service et de leur connaissance pour les retrouver. Quand on est militaire un jour, on ne quitte jamais vraiment la famille. Encore plus quand toute une génération s’est retrouvée dans le même conflit. C’est eux qui ont fourni le treillis et la veste qu’elle avait dans son sac pour Grim. Astrid avait un plan et il avait été approuvé par le Capitaine de sa brigade. Même si l’armée venait à venir : elle les avait de son côté. Elle espérait tout du moins.

Son ami ne tarde pas arriver. Leur salon avait été attaqué, c’était donc ensemble qu’il devait réparer les pots cassés. Ils devaient mettre les points sur les i. Si ce n’était pas dans le jeu : cela serait ici. Astrid était assez confiante sur ses capacités pour savoir qu’au moment venu : elle ne tremblerait pas au moment d’appuyer sur la gâchette. Elle a été programmée pour agir dans des situations de stress extrême. Autant que cela serve aujourd’hui. Elle donne des armes à Grim, faisant une checking liste dans sa tête pour ne rien oublier. Une habitude prise dans le feu de l’action lors de sa première OPEX. C’est Colin qui lui avait appris. Elle était sa meilleure élève : ce n’était pas pour rien.

« Je me doutais que tu aimerais. Avec un peu de chance, s’ils ne sont pas trop cons : ils vont se pisser dessus et on n'aura pas besoin d'utiliser nos armes. »

Astrid vérifie que son colt est chargé, elle dégaine une des deux dagues et prend une longue inspiration. Son sac jeté sur ses épaules, elle ouvre la marche. Quand Grim lui demande de faire attention, elle le regarde et sourit :

« Je sais que tu protèges mes arrières, rien ne peut m’arriver. » Elle le regarde de haut en bas, la lumière du réverbère lui permit de l’admirer : « L’uniforme te va super bien ! » Elle lui fait un clin d’œil et reprend son sérieux.

La moindre erreur pouvait être fatale et contrairement à DG : ils n’avaient qu’une seule vie. Grim est prêt, elle aussi alors sans plus attendre elle s’approche du bâtiment. Son arme devant elle, la lame en dessous : elle regarde à travers les commissures des fenêtres. Trois individus jouaient à une table, les bouteilles d’alcool et les tracts Pro-DG couvraient en grande partie le sol. Des affiches anti-militaires tapissaient les murs. Au moins une chose est sûre : si jamais l’armée débarquait en vrai, ils passeraient un moment bien pire que ce qu’ils s’apprêtent à vivre. Astrid prend le temps de réfléchir, se précipiter ne sert à rien. La porte d'entrer est bloqué par des planches cloués. Elle donne un coup de tête pour intimer à Grim de la suivre. Passer par-derrière restait la meilleure solution. Délicatement, elle essaye d’ouvrir la porte mais cette dernière est verrouillée. Elle regarde son ami :

« Tu sais crocheter ou on défonce la porte ? »


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior
avatar
<b>bavardages</b> 799 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Josh Mario John
CREDITS : Rockette Queen
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Passif


MessageSujet: Re: I think you need a shotgun blast a kick in the ass. ☠ Grim   Dim 2 Juil - 20:46
Tu suis la jeune femme avec assurance. Après tout, ce n’était pas réellement la première fois que tu décidais de rendre justice au sein du vrai Chicago. Callie avait réussi à te convaincre que le jeu ne devait pas être tes limites. Sans doute a-t-elle mis le feu au poudre, compte tenu de ton comportement de plus en plus à risque. Mais après tout, as-tu vraiment le choix ? Ce monde est en train de s’écrouler. Te dresser face à lui est la seule option qui te semble envisageable. Ce soir, cela prend la forme d’une petite visite aux mecs ayant osé s’en prendre au salon d’Astrid. Armés et vêtus d’habits militaires, vous vous faufilez jusqu’à leur tanière. Tu ne peux t’empêcher de rire doucement quand la demoiselle te complimente sur ton allure en militaire. « J’ai peut-être loupé ma vocation » lui souffles-tu avant que vous repreniez votre route ainsi que votre sérieux. La concentration est de mise si vous désirez couronner de succès votre escapade.

Vous vous trouvez rapidement à l’arrière du bâtiment, la porte principale étant raisonnablement condamnée. Des pro-DGs selon les observations d’Astrid, ils doivent très certainement se cacher des militaires. Cela te conforte dans l’idée que c’était une bonne initiative de vous vêtir de la sorte. Soit cela les intimidera, soit cela les rendra assez furieux pour qu’ils se montrent imprudents. Tu observes la blonde tenter d’ouvrir la porte qui se révèle close, sans grande surprise. Quand elle demande si tu sais crocheter, tu ne peux t’empêcher d’arquer un sourcil. A quel moment tu aurais pu apprendre une telle chose ? Et puis, à vrai dire, ce n’est pas vraiment ton style. Tu hausses doucement les épaules. « Je crois qu’on a pas vraiment le choix. » Tu jettes un œil à la porte, estimant qu’elle ne devrait pas t’opposer trop de résistance. Après t’être assuré que ta compagne soit prête, tu recules de quelques pas. Après votre intrusion, tout irait très vite, c’est certain. Après un dernier temps de réflexion, tu entreprends de la défoncer à coups de pieds. Elle finit pas céder et tu te retrouves à l’intérieur, à cause de l’élan que tu as pris. Tu es vite sur tes gardes, collant ton dos au mur afin d’être certain de ne pas te faire surprendre, dressant l’oreille, à l’affût de vos cibles.




« the vengeful one »
I'm the dark messiah, I'm the vengeful one. Look inside and see what you're becoming. In the blackest moments of a dying world, what have you become ?

(c) Myuu.BANG!

avatar
NIGHTINGALE
<b>bavardages</b> 6074 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Jennifer Lawrence
CREDITS : Lolitaes - Alaska - Lexi ♥
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Pro-DG passif


MessageSujet: Re: I think you need a shotgun blast a kick in the ass. ☠ Grim   Ven 7 Juil - 0:50
Le métier de tatoueur allait parfaitement à son compagnon de route, cela ne faisait aucun doute mais son imposante carrure et son sens du devoir, de la justice auraient fait de lui un soldat des plus redoutables. A en juger par son affinité avec Astrid : nul ne doute que la jeune femme se retrouvait de plus en plus dans cet ami gagné grâce au jeu et à force de braver les dangers main dans la main. Des obstacles qui pour l’instant n’avaient pas réussi à arrêter ce duo redoutable une fois lancé. Cependant, jamais encore Grim et elle ont fait équipe dans Chicago. Alors qu’il y a quelques semaines, elle affirmait que le jeu arrivait dans le monde réel : cette expédition en était la preuve. Cela ne faisait aucun doute. Ils ne pouvaient compter que sur eux-mêmes pour protéger les gens qu’ils aiment. Une responsabilité qui collait parfaitement à la personnalité d’Astrid qui au fond n’est jamais revenu de la guerre. Qu’elle soit physique avec les combats qu’elle mène au quotidien ou psychologique : l’ancienne militaire avait décidé de se relever et de rendre les coups à une vie qui n’a jamais eu de pitié. Elle avait perdu Drathir, Zeke, Aurà, Sean pour n’en citer que quelques-uns : elle ne perdrait pas le reste de ses amis. Il en était hors de questions. Pas tant qu’il y aurait de la vie dans son corps.
Sa question, qu’elle trouverait probablement idiote quand elle repenserait à cette expédition était cependant légitime étant donné que les GAIA étaient passés maître dans l’art de dérober sous le nez de leurs ennemis des denrées, des armes ou tous ce que leurs yeux convoitaient. Si Nightingale avait rapidement terminé garde-du-corps, elle avait entendu parler des exploits de son équipe dans le tir au vol. Certes, connaissant Grim cela était bien ridicule de demander une telle chose, mais Astrid avait appris avec les années à ne jamais se fier à la couverture d’un livre. Les Humains étaient assez vicieux et secrets pour receler des dons encore jamais dévoilés.

L’ancienne militaire se relève et s’éloigne pour laisser l’honneur à son camarade de faire une entrée fracassante. Le bois cède sous la botte de Grim et par instinct elle enlève immédiatement la sécurité de son arme. Astrid pénètre après son ami, posant doucement ses pieds, elle entendait déjà les voix masculines s’élever.

« Mec, c’était quoi ?! » Suivit d’un rire gras : « Ton imagination. Azy ! ‘foiré ! Fume pas tout. » La tatoueuse sent déjà l’odeur particulière de l’herbe. Si en plus ils étaient drogués… Cela allait leur rendre la tâche encore plus aisée. « Non non ! J’ai réellement entendu quelque chose… » L’ombre commence à bouger. Elle ne prend même pas la peine de regarder son camarade : elle sait que Grim la suit. Elle lui faisait confiance. Des bruits de pas dans l’escalier confirmaient la thèse d’Astrid sur la présence d’autres individus. « Faites moin d'bruit p'tain ! Demain on va aller péter aux connards de militaires ! Alors fermez là ! » L’homme qui avait parlé en premier apparu dans l’encadrement de la porte et il n’eut pas le temps de dire quoique ce soit : « Qu’est-ce… » Astrid s’approcha et donna un coup de pied dans son torse pour le faire tomber en arrière. Elle rentra alors dans la pièce principale et braqua son arme sur le second agresseur qui ne mit pas de temps à la reconnaître : « Oh merde ! » Il se baisse déjà pour prendre son arme, mais elle tire dans son bras lui arrachant un cri. « A TERRE ! ET M'OBLIGEZ PAS A REPETER ! » Beugle-t-elle.


it's eating me alive


⋆ why don't you just fuck off and die


It seems that all that was good has died and is decaying in me. Madness is the gift, that has been given to me. @excelsior

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I think you need a shotgun blast a kick in the ass. ☠ Grim   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM