Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 65 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Militaires.
CREDITS : Alaska.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks   Mer 28 Juin - 15:23



EVENT : INTERVENTION MILITAIRE

brave new world
La crosse du fusil d’assaut s’abat sur la poignée, qui se brise aussitôt; un pied dans la porte suffit à l’ouvrir à la volée. Sans doute le militaire trop zélé aurait-il pu simplement la pousser qu’elle se serait ouverte sans la moindre résistance, à voir l’état des lieux. Or, ils venaient pour faire une impression. Jamais personne ne respecterait des militaires qui doivent faire la loi s’ils demandent gentiment s’ils peuvent entrer en apportant des paniers de fleurs. « Amelia Rhodes, vous êtes soumise à une inspection. Vous êtes contrainte de coopérer », mugit le premier militaire, alors que l’autre darde son arme sur la gamine qui dessinait sur une table basse avant d’être interrompue par l’irruption des militaires. Olivia observe les intrus les yeux remplis de terreur, ses petits doigts se crispant autour du crayon qu’elle tenait. « Va te poser dans le coin, là », que lui siffle le second militaire, pointant le coin du squat du canon de son arme. Il se retourne vers Amelia. « Avez-vous quoi que ce soit à nous dire concernant votre affiliation aux groupes pro-jeu avant qu’on retourne votre... appartement? » Il y avait malgré tout un protocole à suivre. Peu importe la réponse, sans doute que les militaires ne se gêneraient pas pour fouiller de fond en comble ce qu’il avait, par habitude, appelé un appartement, mais qui n’en était pas réellement un à ses yeux.


CIBLE : AMELIA RHODES-RYKS
QUARTIER D'HABITATION : south side.
DIFFICULTÉ A ENTRER : aucune difficulté, c'est un ancien squat de junkie. la porte ne ferme sûrement même pas à clé :nope:
PERSONNAGES PNJ QUI VIVENT AVEC VOUS : olivia, huit ans, sa fille.
ÉLÉMENTS QUI PEUVENT ETRE TROUVÉS CHEZ VOUS : des tracts pro-dg je dirais, laissés là un peu par hasard après avoir été lus :hein: mais amelia est totalement anti-dg :woo:
JUSQU'OU PEUT ALLER L'INTERVENTION : ils peuvent cogner amelia, mais il n'y aura pas grand chose à casser dans leur appartement minable, et interdit de toucher à olivia :mera:


Pour rappel : nous aimerions vraiment des posts courts.  

darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 682 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : ALICIA VIKANDER.
CREDITS : BEYLIN, STILINSKI.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : ANTI DG, PASSIVE.


MessageSujet: Re: Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks   Jeu 29 Juin - 13:32
intervention militaire
amelia rhodes-ryks

Lorsque la porte vola en éclats, Amelia sortit de sa léthargie et sauta sur ses pieds. Si son premier réflexe fut de foncer vers Olivia qui dessinait en silence sur la table basse un peu plus loin, elle fut coupée dans son élan par l’arrivée des militaires, leurs grosses bottes et leurs voix graves. Amelia savait qu’ils faisaient irruption partout chez les gens en ville, mais naïvement elle avait espéré être à l’abri – elle n’était pas vraiment chez elle, ici. C’était juste un squat pourri qu’elle occupait avec sa fille d’à peine neuf ans en toute illégalité. « Maman ? » « Fais ce qu’il te dit, Olivia. » ordonna-t-elle en levant les mains en signe de reddition, pour les supplier de ne pas s’occuper de sa fille, mais aussi de rester calmes. Elle ignora royalement la question du second militaire, et continua : « Alors c’est à ça que va ressembler Chicago, maintenant ? Des militaires qui défoncent les portes pour faire chier les gens ? » Elle jeta un furtif coup d’œil aux quelques vieux morceaux de papiers abandonnés sur une commode poussiéreuse, près de la porte d’entrée. Amelia savait qu’elle aurait du s’en débarrasser. Après tout, elle n’avait fait que les regarder, et Olivia s’en était servie pour écrire et dessiner. Mais la brune n’appréciait ni ne cautionnait le jeu – elle ne le détestait toutefois pas de façon suffisamment active pour cautionner non plus qu’on emmerde les gens de la sorte. Son regard sombre se posa ensuite sur Liv dans le coin de la pièce, recroquevillée, les yeux rivés vers eux. « Ecoute ta musique et ferme les yeux, chérie. Rouvre-les seulement quand je te le dirais, d’accord ? » souffla Amelia en lui donnant doucement son mp3 de seconde main abandonné sur la table basse. Comme toujours, la gamine obtempéra. Amelia, certaine que son enfant était coupé du monde, reporta son attention sur les militaires. « J’en ai rien à foutre de votre foutu jeu, ni de votre inspection. Vous n’avez rien à faire ici, y a des tas de groupes pro-DG là dehors qui n’attendent qu’à être démantelés. Occupez-vous d’eux, plutôt. » Une chose était sûre, elle ne mesurait jamais ses propos quand elle ouvrait la bouche. Ces neuf années dans la rue l’avaient endurcie, faisant d’elle un véritable bonhomme enfermé dans un corps chétif et maladif. Elle était jolie, mais pas gracieuse – elle jurait, provoquait, affrontait quiconque se dressait sur la route. Et pour une fois, elle aurait mieux fait de fermer sa gueule.



i thought you were attracted to the darkness but you are the darkness.

avatar
<b>bavardages</b> 65 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Militaires.
CREDITS : Alaska.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks   Ven 30 Juin - 18:22



EVENT : INTERVENTION MILITAIRE

brave new world
De toute évidence, les protestations d'Amelia voulaient dire qu'elle n'avait rien à déclarer. Les deux militaires la regardent avec une certaine condescendance, peu impressionnés par ce petit bout de femme qui leur tenait tête avec une fougue pourtant audacieuse. « Et nous, on en a rien à foutre de toi. Ni de ta gamine. Alors si tu veux pas qu'il lui arrive un accident, dégage. » Joignant la parole à l'acte, il pousse l'épaule d'Amelia pour qu'elle se pousse de sa trajectoire, filant dans sa chambre. Le second reste, toisant la brune avec mépris avant de partir de l'autre côté pour retourner sans ménagement ce qui servait d'appartement à la petite famille. Ils n'y vont pas de main morte, envoyant voler les contenus des tiroirs et retournant tout ce qui leur tombe sous la main brusquement. L'un d'entre eux tombe sur un tract pro-DG aux coins écornés, ne remarquant le dessin qui se trouve derrière que lorsqu'il le soulève. « Tu pourris ta fille avec ça, en plus? » Il hoche la tête, dégoûté, profitant du fait qu'Amelia le regarde pour froisser le dessin dans ses mains gantées. « C'est peut-être pas l'armée, mais la protection de la jeunesse qui devrait venir faire un raid. »

darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 682 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : ALICIA VIKANDER.
CREDITS : BEYLIN, STILINSKI.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : ANTI DG, PASSIVE.


MessageSujet: Re: Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks   Mar 18 Juil - 21:22
intervention militaire
amelia rhodes-ryks

Amelia grogna quand le militaire la poussa de son chemin, titubant d’un pied à l’autre pour ne pas lui faire le plaisir de tomber devant lui. Une chose était sûre, Amelia ne s’illustrait pas par sa force – mais ils faisaient erreur de la sous-estimer. Faire partie d’un des gangs de la ville procurait quelques ressources supplémentaires non négligeables, ce qu’elle avait récemment découvert. Elle avait accès à des lieux, des choses et des gens hauts placés – faire assassiner cet enfoiré ? c’était sûrement possible. S’il touchait un cheveu d’Olivia, il signait son arrêt de mort. En attendant elle se contente de coopérer et de croiser les bras sur sa poitrine en restant statique au milieu de la pièce. Amelia savait l’appartement blindé de tracts PRO-DG, tous ne lui appartenant pas, comme l’appartement d’ailleurs qu’elle squattait sans savoir à qui il avait pu appartenir. Le militaire revint avec des tracts gribouillés, accompagnés de remarques menaçantes qu’elle voulait bien croire, mais qui ne lui évoquèrent que plus de rancœur et de colère. Les mots sortaient de leur bouche comme de la sienne comme un poison, venimeux et acerbes – s’ils pensaient qu’Amelia s’écraserait devant eux, c’était bien mal la connaître. « Le papier ça coûte cher, surtout quand les magasins n’ouvrent plus, railla-t-elle, avant d’enchaîner : Je déteste sûrement ce jeu plus que vous, et j’apprends à ma fille à le détester aussi – ce n’est pas pour rien qu’elle gribouille les tracts pro-DG pour faire des moustaches d’Hitler sur la gueule de leurs figures. » Elle désigna le tract abandonné sur le meuble à côté de l’entrée du menton pour qu’il le récupère lui aussi et ait une maigre preuve de ce qu’elle avançait. C’était mince, mais c’était la vérité. Amelia ne s’attendait pas vraiment à ce qu’ils la croient, mais elle aurait essayé. « Oui, l’appartement est blindé de tracts, vous en trouverez plein les tiroirs, sur le sol, dans la poubelle. Ça ne veut pas dire que je tolère la cause, ça ne veut rien dire du tout. Vous pouvez noter que je suis un élément dangereux, que ma fille a accès aux tracts, mais je ne suis pas une mauvaise mère et vous vous concentrez sur la mauvaise personne. Jamais je ne militerai pour ce foutu jeu. » Amelia avait dit ce qu’elle avait à dire. Agacée, elle s’assit sur la première chaise venue qui manqua de s’effondrer sous son poids et croisa à nouveau les bras sur sa poitrine, l’air boudeur, ne supportant plus la présence de ces hommes dans la pièce. Elle se maudit de ne pas s’en être débarrassée avant leur arrivée, en sachant qu’ils commençaient les fouilles des appartements de la ville.



i thought you were attracted to the darkness but you are the darkness.

avatar
<b>bavardages</b> 65 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Militaires.
CREDITS : Alaska.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks   Ven 21 Juil - 1:01



EVENT : INTERVENTION MILITAIRE

brave new world
Protéger les citoyens de Chicago voulait également dire prévenir les enfants de l’influence néfaste que pouvait avoir des parents comme la femme qui était dans la pièce. La mère montre les crocs, comme une vraie Lionne. Elle se justifie, argumente : se lave les mains. Sa justification tient la route, le militaire s’approche du dessein et remarque en effet les gribouillages de l’enfant. « Puisque vous semblez les détester, que pouvez-vous nous dire sur la Cour des Miracles ? Vous êtes une joueuse, vous avez dû entendre parler d’eux non ? À défaut de militer pour : aidez-nous à le détruire. » Le premier militaire revient avec des tracts, encore et toujours, il continue de fouiller la pièce principale sans regarder les deux autres personnes.
darwinsgame.com (c) 2015
avatar
<b>bavardages</b> 682 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : ALICIA VIKANDER.
CREDITS : BEYLIN, STILINSKI.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : ANTI DG, PASSIVE.


MessageSujet: Re: Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks   Mar 25 Juil - 1:35
intervention militaire
amelia rhodes-ryks

Etait-ce une question piège ? Amelia fronça les sourcils, en se demandant quelle attitude adopter face à l’interrogation du militaire. Mais en voyant qu’il était sérieux, la brune se mordit la lèvre et commença : « Je ne peux vous dire que ce que tout le monde sait déjà. » Elle jeta un bref coup d’œil vers Olivia pour s’assurer que l’enfant allait bien. Elle avait suivi les directives de sa mère et avait gardé les yeux fermés. Repliée sur elle-même, elle attendait sagement, écouteurs vissés dans les oreilles. « Ils sont introuvables donc ont plusieurs planques. Ils ne distribuent pas les tracts eux-mêmes, sûrement parce qu’ils veulent rester anonymes, mais peut-être aussi parce qu’ils sont trop peu nombreux pour perdre du temps. Ce qui est soit une très bonne chose, soit une très mauvaise : ils seront encore moins facilement trouvables s’ils sont peu. » Sa condition d’arnaqueuse professionnelle et de criminelle de Chicago lui permettait d’obtenir très facilement des renseignements. Grâce à ses contacts, elle pourrait sûrement trouver quelques membres de la Cour des Miracles rapidement. Mais en avait-elle seulement envie ? Certainement pas. Amelia n’appréciait pas plus les forces de l’Ordre que la Cour. Elle n’avait pas envie d’aider les Militaires, en qui elle n’avait pas plus confiance. « Je ne sais rien de plus. Si vous voulez les chopper, vous feriez mieux de vous habiller en civil et de jouer les infiltrés. Vous n’arriverez à rien en foutant la trouille aux gens, au contraire, vous les pousserez à s’allier à la Cour. » Fatiguée par tout ça, Amelia se laissa choir sur la première chaise qu’elle trouva et soupira. Elle n’avait pas mangé depuis longtemps et sa tête tournait – ses jambes ne la portaient presque plus. Léger malaise passé, elle se demanda combien de temps encore ils comptaient l’emmerder, alors qu’elle ne pouvait clairement rien faire pour eux. Ces militaires étaient de vrais coriaces.



i thought you were attracted to the darkness but you are the darkness.

avatar
<b>bavardages</b> 65 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Militaires.
CREDITS : Alaska.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: Intervention militaire / Amelia Rhodes-Ryks   Mar 25 Juil - 22:50



EVENT : INTERVENTION MILITAIRE

brave new world
Il était agréable en un sens de voir que beaucoup se méfiaient d’eux comme la peste ou bien qui les méprisaient plus que tout. Les Militaires n’étaient pas là pour se faire des amis de toute façon. Ils étaient là pour faire régner l’ordre et la discipline. Le gradé suit le regard d’Amelia pour voir l’enfant et sourit. L’amour maternel à l’état pur. Les informations dévoilées par la femme sont prises en compte.

« Merci de vos lumières. »
Les hommes ont fait le tour du logis ou plutôt taudis. « Ne vous en faites pas, nous les trouverons et nous mettrons un terme à tout cela. Toute coopération facilite notre enquête et est récompensée. » Il cherche dans son pantalon et sortit deux cents dollars qu’il tendit à la jeune femme : « Si jamais vous en savez plus, n’hésitez pas à venir nous voir. Nous sommes généreux avec ceux qui nous aident. » Et impitoyables avec ceux qui résistent. Qu'elle le fasse au moins pour sa gamine.
darwinsgame.com (c) 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM