Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 ghost of death (ragnarok).
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
<b>bavardages</b> 335 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : claire foy.
CREDITS : blake.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: ghost of death (ragnarok).   Mer 28 Juin - 23:30



GHOST OF DEATH
ragnarok & morgana



Les balles fusent dans une cacophonie effrayante, ne laissant de répit à quiconque avait eu la malchance de se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment. Morgana n'avait pas connu ça depuis l’entérinement des équipes, depuis la dissolution de tout semblant de groupe entre lesquels la guerre faisait rage, à chaque instant, pour n'importe quelle raison apparente. Elle s'était d'ailleurs bien gardée de trop s'approcher des lieux non neutres, consciente que seule, il était impossible qu'elle fasse le poids. Des jours et des jours à errer avec quelques anciennes connaissances, à essayer de survivre dans ce Chicago désolé, survivre de faim, de soif plus que d'attaques surprises. Pour autant, il était impossible d'échapper au jeu, d'échapper au sang, indéfiniment et bientôt, le Darwin's Game avait fini par retrouver sa vraie nature, au delà des bugs intempestifs, au delà du climat actuel de la vie, la vraie et chacun, exacerbée par les événements récents de Chicago, avait repris les armes pour s'entre-tuer là où la mort offrait un sursis. De loin, tout ça ressemble à un règlement de compte, très certainement entre pro et anti DG, au vu du nombre de participants à cette boucherie complètement désorganisée, à moins que, comme Morgana, les joueurs environnants ne fassent qu'essayer de se tirer de ce guet-apens en un seul morceau. De près par contre, ce n'est que chair déchiquetée, cris et mort. Les corps se désintègrent, un à un, des vies en moins, en espérant pour eux qu'il ne s'agisse pas de la dernière. A ce niveau là, heureusement, Morgana a encore de la marge, ayant miraculeusement conservé un quota pour le moins rassurant de vies. Pourtant, la mort n'est pas une option qu'elle envisage et l'instinct reprend vite le dessus sur ce champ de guerre. Fusil au poing, Morgana essaie d'analyser tant bien que mal la situation et surtout d'identifier une sortie de secours afin de fuir cet endroit sanglant. Ce n'est pas son combat, peut-être par pur lâcheté d'ailleurs, parce qu'elle est trop perdue pour trancher sur la véritable utilité du Darwin's Game dans la société. Non, Morgana, elle, préfère rester neutre même si elle sait que bientôt, les neutres eux-mêmes seront pourchassés pour leur manque d'engagement et non pas par un ennemi mais bien par deux. Qu'à cela ne tienne, il n'est pas l'heure de se lancer dans de grands questionnements, mais plutôt d'éviter les balles et les explosions qui commencent à détoner autour d'elle. Les armes lourdes sont de sortie, et c'est loin d'être bon signe. Le cœur battant à mille à l'heure, la respiration haletante, Morgana remonte son foulard sur le bas de son visage, se protégeant des émanations, certainement toxiques, des explosions qui résonnent autour d'elle. Elle enjambe un joueur à l'agonie, croisant au passage son regard vide et évitant de peu les munitions sifflant à ses oreilles. Impossible de riposter, les cibles sont trop mouvantes et surtout, ça n'aiderait certainement en rien alors Morgana conserve ses balles, elle en aura trop besoin en cas d'attaque frontale. Ses jambes se hâtent, la course est hésitante mais vitale, presque animale. Fuir, fuir, c'est la seule issue. Sauf si le prédateur vous rattrape. En un éclair, Morgana se retrouve alors face à un petit groupe de joueurs, visiblement assez investi dans cet assaut. Elle a à peine le temps de tirer qu'elle se prend une droite, la balle, elle, a continué son chemin dans le vide. Sous la force du coup, Morgana perd l'équilibre et chute violemment au sol mais n'ayant perdu aucun de ses réflexes, elle arrive à dégainer l'un de ses M9 dont le coup vient se loger dans le crâne de son assaillant. Un de moins mais toujours autant autour d'elle alors qu'une douce sensation de chaleur commence à occuper son visage, très certainement due à une coulée de sang, très certainement le sien d'ailleurs, son nez la faisait affreusement souffrir. Ce n'est cependant pas la préoccupation majeure de Morgana en cet instant car tout ce qu'elle voit face à elle... c'est une mort imminente.


-
avatar
RAGNARÖK
<b>bavardages</b> 851 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : richard harmon
CREDITS : Shiranui
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Cour des Miracles


MessageSujet: Re: ghost of death (ragnarok).   Jeu 6 Juil - 21:17
Il ne sait pas vraiment comment il s'est retrouvé embarqué là-dedans, ses senbon a la main et perché sur une fenêtre d'un immeuble à demi écroulé, c'est allé trop vite. Pourtant il fuyait ces combats, il en entendait parler mais tenait la Cour en laisse pour que personne ne s’y joigne. Ces affrontements sont stupides et si dangereux qu’il ne comprend pas ce que les gens foutent ici. Comment vouloir convaincre les autres que le jeu n’est peut-être pas si mauvais alors qu’ils sont prêts à se donner la mort pour un oui ou un non ? Anti ou pro, cela n’a plus de sens, c’est le monde maintenant, le problème ne vient pas d’ici, mais du monde réel, mais peine perdue. Les rumeurs ont couru sur ce rendez-vous ; une fille pro-DG qui aurait été assassinée. Dans le jeu ou en dehors, il n’en sait rien, peut-être que les gens qui sont en face ont entendu l’inverse, peut-être qu’ici ils sont tous perdus à essayer de survivre du côté des alliés qu’ils peuvent croiser. Ragnarök a suivi l’organisation, principalement celle médicale en arrière-plan, il a rameuté quelques soigneurs alliés de la Cour, au cas où. Très vite, les premiers blessés tombent, de n’importe quel côté, il aide à transporter les corps tordus loin de ce bourbier, pour laisser la place aux valides et pour éviter plus de morts. Chef d’une demi-seconde, il a attrapé deux membres de la Cour en leur hurlant d’aller trouver une porte de sortie et de ne pas revenir sans un endroit, sous aucun prétexte, avant de retourner lui même dans la foule en plissant des yeux. De quel côté est-il ? Des gentils ou des méchants ? Est-ce que ça a jamais fonctionné tout ça ? Des gens arrivent de tous les côtés, certains fuient et d’autre tire, et lui il reste coincé sur son observatoire. Tout ce qu'il sait c'est qu'il voit une forme connue tomber et qu'il se précipite vers elle, tombant maladroitement de son perchoir, le coeur en furie, presque en priant un dieu inconnu.

« Faites attention ! » Il repousse sans ménagement un de ses alliés pour s'agenouiller à côté de la jeune femme, ses pupilles s'élargissent à mesure qu'il comprend de qui il s'agit. Il arrache son foulard pour rapidement bloquer l’afflux de sang au milieu des coups de feu et des cris furieux de chaque camp. Alerte, il pose sa paume sur son front, pas de fièvre, pas de sueur, ça devrait aller, il ne s’agit peut-être que de son nez. « Mais qu'est-ce que tu fous là ! » Là dans le jeu, là dans la guerre inutile, là partout. Bien sûr qu'il avait un doute, tout le monde joue et même ses sœurs parfaites. Tania l'avait annoncé devant ce qui semblait être le monde entier quand les masques sont tombés mais il avait encore le mince espoir que Faye soit intacte, protégée tant qu’elle le pouvait. Mais ses états d'âme puérils seront pour plus tard, il attrape sa sœur avec brutalité pour la porter lorsqu'une balle siffle à son oreille. « ECHO! » Il gueule, appelant une jeune femme qui parvient à sa hauteur les sourcils arqués, se baissant lorsqu’elle entend un cri à quelques centimètres d’eux. Une flèche passe entre eux, pour se ficher dans le mur. « J’vais derrière ! » Elle agite la main et il tire Faye sans ménagement jusqu’à un mur à moitié détruit où sont abrité des draps et matelas de fortune, des gens aussi paumés que les autres essayant de colmater des blessures, qu’importe le camp. Le soldat prend le temps de ranger ses senbon contre sa cuisse, de nettoyer une plaie légère sur son avant-bras avant de se retourner vers Faye, soudainement furieux. « Qu’est-ce que tu fous ici ?! Depuis quand tu joues ? T’en es à combien de vies ?! » Qu’importe qu’il gueule. Il est terrifié de la voir ici.


We are sorry for the inconvenience, but this is a revolution

#DGPLAYERSWILLWIN
avatar
<b>bavardages</b> 335 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : claire foy.
CREDITS : blake.
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>


MessageSujet: Re: ghost of death (ragnarok).   Dim 16 Juil - 22:37
La mort n'est plus une inconnue mais elle n'en reste pas moins effrayante et face à ces joueurs, dans ce chaos indicible, Morgana sait que s'en sortir serait pure hérésie. A la merci de ses assaillants, blessée et sonnée par sa chute, la jeune femme fait une proie rêvée pour tout tueur sanguinaire passant dans les parages ou, plus plausible, tout compagnon avide de vengeance après avoir assisté à la désintégration d'un de ses amis. Pourtant, elle ne va pas mourir, pas pour le moment tout du moins, pas ici, pas aussi subitement. Prisonnière de ce champ de bataille, Morgana va avoir de la chance, une chance si rare qu'elle mérite d'être relevée, une chance si inouïe qu'elle n'en croira pas ses yeux. Lorsque son frère s'approche et s'agenouille à ses côtés, Morgana l'a déjà reconnu. Son Oz, son petit frère à la tête brûlée. Jamais ils n'ont parlé de manière directe du jeu et si Faye sait pertinemment et depuis longtemps que son frère joue, lui risque de tomber de haut. A moins qu'il ait vu les signes, qu'il ait compris les sautes d'humeur, ou à moins qu'il n'ait jamais rien relevé tant avec lui elle a toujours été constante. Oh il risque de mal réagir, elle le sait, protecteur comme il est, ce sale gosse. Dans une autre situation, Morgana aurait éclaté de rire en voyant son visage se décomposer lorsqu'il reconnaît son visage. Mais la situation ne prête pas à rire et toujours embrumée par sa chute et la douleur brûlante émanant de son nez, elle ne répond pas à l'exclamation de son frère. Ce dernier n'aura d'ailleurs pas perdu de temps pour lui caler un morceau de tissu sous les nez, lui extirpant au passage un léger grognement. Rassurée, se sentant presque en sécurité avec lui, Morgana se laisse alors guider par ce frère qui semble plutôt bien accompagné. Les balles fusent mais autour d'eux, un silence étrange s'est installé, comme s'ils étaient de retour à Chicago, comme si tout ça n'était qu'un mauvais rêve. Morgana, perdue dans ses flottements, est finalement ramenée à la réalité lorsque sans aucune délicatesse son frère l'agrippe et la tire vers un endroit plus sûr. Elle atterrit sur un vieux matelas encore tâché par le sang des victimes précédentes mais surtout, accueillie par la tendresse d'un frère visiblement ravi de la retrouver ici. Légèrement agacée, Morgana soupire, grognant à nouveau lorsque ses mouvements relancent la douleur dans son nez. - Je joue Oz, comme tout le monde, tu te voilais vraiment la face autant que ça ? Tout le monde joue, Tania joue... et je joue, depuis... j'en sais rien moi, 1 an et demi peut-être ? Je sais plus... Elle soupire à nouveau, non mais qu'est-ce qu'il pouvait être idiot parfois. Certes, elle ne lui avait jamais, oui ils n'en avaient jamais parlé mais de là à croire qu'elle était restée dans les rangs sans jamais céder à la tentation, c'était ahurissant.  - Ne me parle pas comme à une gamine, je sais très bien ce que je fais ! Son ton était plus rude, non mais sérieusement il se prenait pour qui à décider de si oui ou non elle avait le droit d'arpenter le Darwin's Game... Au moins, elle se contentait de tenir une arme virtuellement, à la différence de certains autres... - Et arrête de flipper, j'ai toutes mes vies, j'ai de la marge, ce qui, j'en suis persuadée, n'est pas ton cas... Elle en mettrait d'ailleurs sa main à couper et il allait certainement lui mentir mais elle ne se laisserait pas berner aussi facilement. - Ton bras saigne, c'est grave ? Demande-t-elle, avec une voix devenue plus douce, presque maternelle, elle ne peut pas s'en empêcher.


-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM