Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
LE FORUM EST FERME POUR LE MOMENT. MERCI D'AVOIR ÉTÉ LA.


 winston. i wanna know, can you show me ?
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
PERSEPHONE
<b>bavardages</b> 442 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : lindsey morgan.
CREDITS : jo (avatar) ; nola ♥ (crackship) ; astra (signa).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : la suisse (neutre).


MessageSujet: winston. i wanna know, can you show me ?   Jeu 6 Juil - 22:09


i wanna know, can you show me ?
winston & jill

Les yeux rivés sur un patient, tu essayais de garder un air sérieux alors qu’il s’efforçait de t’expliquer la cause de ses blessures. Tu n’avais pas la patience pour ce genre de chose, encore moins depuis ces derniers temps. Tu n’avais pourtant pas le choix, le manque de personnel se faisait grandement sentir et tu te retrouvais à devoir remplir plusieurs tâches en même temps, notamment celle du triage et donc d'entendre des histoires rocambolesques. Il fallait admettre que personne ne voulait être lié de près ou de loin au jeu, quelque chose que tu comprenais toi-même. Ce n’était pas sans raison que tu évitais de faire des remarques impertinentes à ceux qui croyaient cacher l’origine de leurs blessures. De toute façon, il te fallait seulement noter leur état pour qu’un médecin ne vienne s’en occuper. Une fois ton appréciation de la chose faite, tu lui demandas d’attendre le temps que quelqu’un vienne s’occuper de lui. Il y avait de fortes chances qu’il ne t’écoute pas, mais depuis le temps tu en avais l’habitude. À ton retour au poste de soin, tu remis le dossier à ta collègue avant de demander : « Des nouvelles du docteur Wagner ? » Sa réponse ne se fit pas attendre : un geste négatif de la tête. « Mais le doctor Delaney vient d’arriver. » Bien que ça ne pouvait rattraper l’inquiétude qui agrippait ton coeur, cette nouvelle te fit tout de même plaisir. Non pas que tu étais bien proche du docteur en question, mais tu le connaissais assez bien pour avoir travaillé avec lui lorsqu’il était encore chirurgien urgentiste à l’hôpital. Cela dit, ce n’était pas l’idée de discuter avec un ancien collègue qui t’enchantait autant, mais bien le fait de pouvoir discuter avec lui spécifiquement. Depuis qu’il avait quitté votre lieu de travail commun, il avait rejoint les laboratoires OPTIM. Tu ne savais trop rien de ce groupe obscur, mais c’était justement pour cette raison que l’idée de parler avec Winston te trottait dans l’esprit depuis les derniers jours. Raison pour laquelle on t’avait informé de son arrivée. Tu avais besoin de lui poser quelques questions et le faire pendant qu’il venait à l’hôpital semblait plus approprié - ou presque en tout cas. Informant ta collègue que tu prenais ta pause, tu te dirigeas vers l’entrée de l’hôpital. Tu ne savais pas exactement où il se trouverait, mais tout était à parier qu’il serait près de la morgue ou des salles réservées aux docteurs.
Tu remarquas finalement une silhouette familière et tu t’en approchas avec un sourire un brin forcé. « Docteur Delaney ? » Techniquement, il n’était plus en haut de toi dans la hiérarchie de l’hôpital, mais l’appeler autrement te ferait trop bizarre. « Vous êtes pressé ? » Après tout, ce n’était pas parce que ta curiosité te poussait à vouloir lui demander des questions au sujet de l’organisation pour laquelle il travaillait que tu voulais le déranger plus que nécessaire. « Je me demandais si vous aviez le temps pour que je vous pose quelques questions. » Maintenant que tu te tenais près de lui en lui demandant le tout, ça te paraissait bien idiot. Il restait néanmoins la seule personne que tu connaissais de près ou de loin qui était liée à ces laboratoires et par conséquent, il était le seul qui pourrait peut-être t’aider. Puisque Kurtis ne venait plus au travail - ce qui n’annonçait rien de bon malgré le déni dans lequel tu préférais te terrer - il était peut-être temps pour toi de considérer un changement d’employeur.

black pumpkin



    helpless everything wasted, nothing to say so i can sing no requiem
avatar
CHURCHILL
<b>bavardages</b> 73 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Tom Hiddleston
CREDITS : lux aeterna - hedgekey
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: winston. i wanna know, can you show me ?   Mar 11 Juil - 8:59
Winston passait sa dernière semaine dans l’hôpital. Il avait accepté le poste de Médecin en Chef chez OPTIM. Non pas par bonté de cœur : le sort des joueurs et le sien ne lui importait plus depuis que les corps s'entassent dans son lieu de travail ; mais pour protéger Seamus. Lui et seulement lui. Lire aussi cela allait de soit. L’armée promettait de laisser en paix ceux qui collaboraient. Alors il tentait sa chance. Dans le pire des cas, il est certain qu’Enoch -celui qui a détruit Seamus- se ferait une joie de prendre son témoignage sur les laboratoires. Bien qu'il ait une nouvelle position, son allégeance à la famille Pimkins ne changeait pas. Bien au contraire. Il pourrait être les yeux et les oreilles de Joseph dans cette institution fraîchement sortie de l’anonymat. Il avait un mauvais pressentiment sur le sujet mais s’était jeté dans la gueule du loup après avoir retrouvé son époux. Il faut dire qu'il était réellement prêt à tout pour lui. Absolument tout. Même de tuer.
Rangeant soigneusement dans des boîtes ses affaires, triant des papiers sans valeur ou importance, il savourait probablement pour la dernière fois le silence de la morgue. Pas un bruit pour le déranger dans ses pensées. Pas d’êtres vivants pour perturber son travail et le silence des morts. Winston se sentait à sa place ici. On ne lui posait pas de questions, on le laissait en paix et c’était tout ce qu'il demandait. Il avait bien assez de problèmes pour désirer se mêler aux autres. Il n’y avait pas à dire : l’homme était un loup solitaire. Son petit doigt lui disait qu’il pourrait trouver cette atmosphère dans les laboratoires. Il devait rencontrer le docteur Hillman bientôt.

Remontant vers le monde des vivants, il se dirige tout de suite vers la salle de repos où il se sert un café en soupirant longuement. Le monde tombait en ruine, l’hôpital était surchargé. Il n’y avait plus assez de docteurs. Cependant, la jeunesse aurait ainsi l'occasion de se faire leurs armes. Il va déjà pour repartir à la morgue qu’on l’interpelle. Il se retourne et regarde Jill. “Infirmière Myers.” Un sourire se dessine sur son visage. Il l’appréciait oui. Elle avait beaucoup de potentiel selon lui. Une carrière devant elle il en était certain. “Non, je ne fais que ranger mes affaires.” Winston se doute alors qu'elle ne venait pas seulement lui parler beau temps. “Bien sûr. Viens avec moi.” Et sur ces mots il tourne les talons pour prendre le chemin de la morgue. “Il y a un problème ?” Demande-t-il quand ils sont seuls. Il savait qu’elle était une joueuse. Ils ont été dans la même équipe. “Tu as encore des vies ?” Une question légitime. “Ou c’est sur le plan professionnel ?” Elle était une infirmière avec qu’il avait déjà eut le plaisir de travailler et avec qui garder le contact semblait être comme une évidence. “Fais moi penser avant de partir à te donner mon numéro. La dernière fois tu étais déjà partie.”


TWO FEET STANDING ON A PRINCIPLE, TWO HANDS LONGING FOR EACH OTHERS WARMTH, COLD SMOKE SEEPING OUT OF COLDER THROATS, DARKNESS FALLING, LEAVES NOWHERE TO GO.
avatar
PERSEPHONE
<b>bavardages</b> 442 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : lindsey morgan.
CREDITS : jo (avatar) ; nola ♥ (crackship) ; astra (signa).
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : la suisse (neutre).


MessageSujet: Re: winston. i wanna know, can you show me ?   Dim 23 Juil - 21:59


i wanna know, can you show me ?
winston & jill

Tu étais bien contente d’avoir réussi à attraper Winston. Connaissant ta chance des derniers temps, il n’aurait même pas été étonnant que tu le manques complètement. Pour une rare fois, tu semblais être chanceuse et tu comptais bien en profiter pour satisfaire ta curiosité sur cet organisme pour lequel il travaillait maintenant. Du moins, c’était en théorie puisque tout dépendait de s’il avait un peu de temps à t’accorder. Vu le sourire qui se dessinait sur ses lèvres, tu semblais avoir tes chances. Cette hypothèse fut d’ailleurs confirmée par le docteur qui t’assura n’être qu’en train de ranger ses affaires. Voilà qui te donnait une réelle opportunité de discuter un peu avec lui. Tu étais d’ailleurs contente qu’il soit celui qui était passé aux laboratoires OPTIM. Autant poser tes questions à quelqu’un tu connaissais et appréciais. Un mince sourire se fraya un chemin jusqu'à ton visage fatigué lorsqu’il accepta de répondre à tes questions - ou au moins de les entendre. Tu ne perdis pas de temps à lui emboiter le pas lorsqu’il t’intima de le suivre. « Merci. » C’était la moindre des choses, il avait beau ne pas être pressé, tu lui occupais quand même du temps qu’il pourrait utiliser pour faire autre chose de potentiellement mieux.
Te retrouver à la morgue ne put que te relancer dans tes inquiétudes par rapport à Kurtis. Tu hésitas un moment à partager tes craintes, une envie qui fut d’ailleurs rehaussée par la question qu’il te posait. Tu optas finalement pour taire tout cela et secouas plutôt la tête. « Rien de grave non. » Tu ne pouvais pas non plus mentir de façon éhontée en affirmant que tout allait bien, mais tu n’avais pas spécialement envie de t’étendre davantage. Dire qu’il n’y avait rien de grave te semblait donc être la meilleure alternative. « Oui oui. » Tu te portais mieux que beaucoup de joueurs à ce niveau là. « Et vous ? » Ça te semblait être une question légitime, tout comme l’inquiétude qui résidait en toi concernant tous ceux que tu appréciais. Winston avait pourtant visé juste avec sa nouvelle question et tu hochas la tête. « C’était plutôt dans une optique professionnelle oui. » C’était du moins dans ce domaine, parce que tu ne pouvais pas vraiment dire que tu comptais changer de métier dans l’immédiat. Il était vrai qu’au fond, tu n’en savais rien. Tout cela dépendait de beaucoup de chose dont une que tu ne voulais même pas imaginer. Il valait donc mieux commencer par poser les questions pour te faire une meilleure idée des possibilités qui s’offraient à toi « J’avais quelques interrogations au sujet des laboratoires OPTIM. » Ça ne valait pas forcément la peine de tourner autour du pot. Tu connaissais suffisamment Winston pour ne pas te casser la tête ainsi. Ce dernier te surprit néanmoins avec sa proposition. « Volontiers ! » Ça te mettait de bonne humeur. Il fallait dire que garder contact avec lui ne pourrait que te faire plaisir. C’était aussi quelqu’un vers qui tu pourrais te tourner en cas de besoin, ça tu en étais sure.

black pumpkin



    helpless everything wasted, nothing to say so i can sing no requiem
avatar
CHURCHILL
<b>bavardages</b> 73 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Tom Hiddleston
CREDITS : lux aeterna - hedgekey
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Re: winston. i wanna know, can you show me ?   Dim 30 Juil - 17:59
Cela faisait depuis longtemps que plus personne ne le sollicitait. Pour quoique ce soit. Winston n’était plus aussi joyeux et ouvert aux autres qu’auparavant. Probablement parce que Seamus n’était plus dans sa vie pour le faire sentir aimer, désirer. Il aurait pu trouver un remplaçant ou une remplaçante, mais il ne mangeait pas de ce pain-là. Quand il aimait : c’était entièrement et une seule personne. C’est pour cela que personne ne pourrait prendre la place du scientifique dans son cœur. Cela était malheureux certes, mais cela était le destin de tous ceux et celles qui trouvaient l’autre moitié de leur âme. Une sorte de malédiction qui plongeait ceux qui la perdaient un état léthargique : devenant insensible aux petits bonheurs de la vie mais surtout aux autres. Winston était pourtant prêt à faire un effort en voyant que Jill avait besoin de lui : comme en témoignait le sourire qu’il lui offrit. Il avait cependant beaucoup de choses à faire et il lui proposa de le suivre jusqu’à la morgue pour pouvoir discuter. Au moins, ils seront à l’abri des commérages de l’hôpital : notamment véhiculés par les infirmières bien que ces dernières semblaient trop épuisées pour colporter des bobards.
S’empressant une fois dans son domaine de demander si ce que Jill voulait lui demander était grave : il lui demanda également si elle avait assez de vies. Il ne voulait pas la voir un jour périr. Pas elle. A ses yeux : elle faisait partie de ces personnes qui rendaient le monde meilleur. Kurtis lui avait parlé d’elle dans des termes élogieux, des paroles que Winston n’avait aucune peine à croire. Il s’attendait à ce qu’elle lui renvoie la balle, il se contenta alors de hausser ses épaules d’un air nonchalant.

« Semblerait que je ne t’ai pas fini d’errer sur cette terre ou dans le jeu non. »

Le numéro à deux chiffres était bien trop élevé à son goût. Il aurait préféré que son trépas soit à sa porte : prête à cogner pour l’emmener avec lui en enfer. Winston savait cependant que ce luxe ne lui était pas encore accordé. Car après tout, Seamus était de retour dans sa vie. Plus de divorces et de querelles. Son contrat avec les laboratoires OPTIIM lui permettait de ne pas avoir la visite des militaires dès lors : il était libre d’héberger son époux. Et c’est à leur sujet que Jill était venue le voir. Il ouvrit un dossier, le lu rapidement avant de le mettre sur la pile dans la boîte. Réitérant l’opération il répondit :

« Je ne sais pas si je vais pouvoir t’être d’une grande aide : moi-même je n’ai pas réussi à résoudre toutes les zones d’ombre, mais si je peux répondre à tes questions je le ferais. »

Il entreposa le dossier dans ses mains avec les autres et chercha dans sa poche sa carte de visite avec son numéro et son adresse.

« N’hésite pas si tu as besoin, je répondrai présent. Faut bien qu’on se serre les coudes non ? Les équipes ne sont plus, mais au de-là des GAIA je serais ravi de pouvoir t’aider si je peux. » Il n’offrait pas à tout le monde cela. Peu de personnes le méritaient à ses yeux. Jill était une privilégiée. La dernière chose que Winston lui souhaitait : s’était de se retrouver seule face à un monde décadent.



TWO FEET STANDING ON A PRINCIPLE, TWO HANDS LONGING FOR EACH OTHERS WARMTH, COLD SMOKE SEEPING OUT OF COLDER THROATS, DARKNESS FALLING, LEAVES NOWHERE TO GO.

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: winston. i wanna know, can you show me ?   
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM