Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
S'inscrire au DARWIN'S GAME, c'est montrer de quoi nous sommes capables et prouver que nous sommes l'avenir. Une seule regle : survivre. A partir de maintenant, c'est chacun pour soi. Nous devons oublier qui sont nos freres, nos femmes, nos amis, parce qu'aujourd'hui ils sont nos ennemis. Tuer ou etre tue est notre seule motivation. Le jeu debute.



Le forum appartient à sa fondatrice Alaska. Le forum est optimisé pour Chrome. Toute copie partielle ou complète est interdite.
N’HÉSITEZ PAS A VARIER LES ÂGES ET JOUER DES PERSONNAGES PLUS MATURES, BIEN ACCUEILLIS
PENSEZ A JETER UN COUP D’ŒIL AUX PRE-LIENS POUR FAIRE PLAISIR A NOS MEMBRES.
SI VOUS SOUHAITEZ JOUER UN PERSONNAGE ISSU DE LA MAFIA OU DE LA PÈGRE, RDV PAR ici D'ABORD

 Your will, my hands. || Joseph
Répondre au sujetPoster un nouveau sujet
avatar
CHURCHILL
<b>bavardages</b> 57 <b>présence</b> PRÉSENT(E)
AVATAR : Tom Hiddleston
CREDITS : Swan - hedgekey
<b>NIVEAU</b> <b>VIES</b>

ALIGNEMENT : Neutre


MessageSujet: Your will, my hands. || Joseph   Jeu 13 Juil - 16:07
Winston avait pris ses quartiers dans les laboratoires OPTIM. L'appât du gain, la protection militaire avaient apporté beaucoup de joueurs. Il ne pouvait pas les blâmer. Lui-même était venu pour rester à l’abri des bottes et des fusils d'assaut. Seamus devait se sentir en sécurité dans leur maison et il avait le fil espoir que Kore revienne aussi. Qu'ils puissent être une famille. Comme avant. De plus, il s'est rarement senti autant à sa place dans un travail. Il y est juste comme un gamin à Noël qui aurait des nouveaux jouets. Le corps humain était fascinant et le jeu créait des connexions incroyables. Comme tous les employés de la compagnie : il était question de chercher à quel point. Le mieux était qu’il n’avait pas à faire dans le social. Les infirmiers s’en occupaient. Son travail à l’hôpital n’était plus intéressant de toute façon. Les corps n’étaient plus ouverts au autopsié, l’incinérateur des crématoriums marchaient à pleins régimes. Il fallait bien continuer de se débarrasser des corps pour éviter des maladies et une épidémie. Ils n’avaient pas besoin de ça. En réalité, Winston était persuadé que l'hôpital était satisfait de la décision du médecin légiste. Parce que cela faisait un salaire en moins.
Les petites expériences menées dans les laboratoires à l’abri des regards n’occupaient cependant pas toutes ses journées. Il avait sa double-vie tout comme Seamus avait la sienne. Les Pimkins continuaient leur ascension et il faisait partit de cela. Un simple médecin, mais le seul qui garde sa langue dans sa poche et cache les agissements de la mafia menés par Amadeus et Joseph. Un homme de mains utile qui avait maintenant accès à des ressources bien plus importantes et meilleures pour prendre soin des drogués ou des blessures par balles. L'hôpital ne pouvant déjà plus subvenir à ses propres besoins : Winston avait compris de jour en jour que rejoindre les laboratoires était la bonne solution s’il voulait continuer d’aider la famille Pimkins. Certains avaient crié trahisons, il n’en était rien. Il faisait juste des choix intelligents. Pouvait-il le blâmer ? Pas le moins du monde selon lui. Le sentiment de culpabilité était quelque chose de rare dans son cœur. Ses choix et ses décisions étaient mûrement réfléchis.

Dans sa voiture, il prit la direction de la demeure Pimkins. Winston devait prévenir ses Boss que de plus en plus de leurs hommes tombaient dans la drogue et pourraient compromettre à longs terme leur mission si on leur donne une. Un mec bourré de coke était inutile et dangereux. Il ne savait pas ce qu’Alexander faisait pour la mafia mais il avait failli crever et son état de santé était concernant. Si jamais les Big Boss ont besoin lui : ils devaient mettre les pieds dans le plat et mettre le hola. Il était de son devoir de le reporter à Joseph. Amadeus semblait être absent. Le docteur s’est demandé plusieurs fois si le fait que la ville soit bloquée causerait des dégâts sur la machine bien huilée des Pimkins. Après tout, ils commerçaient avec d’autres villes. Cependant, il n’avait jamais ressentir le besoin de demander. Ce n’était pas ses affaires après tout. Chacun sa merde. De plus avec le temps et les années de service : Winston avait compris que les petits curieux finissaient à la morgue. Il n’avait pas encore l’intention de mourir.
Le Doc gare la voiture et marche jusqu'à la demeure des Pimkins. Fouillé bien que reconnu par les patibulaires à l'entrée, il avançait d’un pas léger. Il n’avait jamais craint les Pimkins. Il se savait précieux et savait qu’il n’avait jamais rien fait pour recevoir leurs foudres. Pénétrant dans le bâtiment, il monte les marches et frappes au bureau en espérant que Joseph soit là comme convenu. Il frappe et racle sa gorge.

“Boss, c’est doc.” La marque de respect était une obligation comme lui avait appris son prédécesseur. Winston profite d'être encore seul pour lisser les plans de son trois pièces. Hors de questions de rentrer sans une permission orale ou écrite de sa part. "Je suis prêt quand tu l'es." Il venait le chercher pour lui faire visiter les laboratoires.


TWO FEET STANDING ON A PRINCIPLE, TWO HANDS LONGING FOR EACH OTHERS WARMTH, COLD SMOKE SEEPING OUT OF COLDER THROATS, DARKNESS FALLING, LEAVES NOWHERE TO GO.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Page 1 sur 1


Répondre au sujetPoster un nouveau sujet   Sauter vers:  





liens utiles
AU RP ET AU FORUM